Les résultats sur l’évaluation des centres pour 2010 par l’ Agence de Biomédecine,

L’agence de Biomédecine vient de mettre en ligne, plusieurs documents qui constituent le rapport sur « l’évaluation des résultats des centres d’assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France« . Résultats de l’année 2010.

Nous sommes dans le domaine de la statistique, de l’analyse macro, loin, bien loin de l’humain, de l’histoire particulière. Dans ces résultats ont parle : statistiques, graphiques, résultats standardisés, intervalle de confiance, funnel plot. C’est ainsi, il faut des évaluations statistiques. Mais il faudrait aussi des évaluations qualitatives plus proches de la réalité des patients, des équipes soignantes.

Les calculs ont été fait à partir des rapports annuels d’activités des centres d’AMP. A partir donc des déclarations des centres eux-mêmes, en tenant compte des caractéristiques des patients et du nombre de tentatives effectuées.

L’objectif principal étant d’arriver à des résultats permettant de comparer les résultats des centres non pas entre eux, mais par rapport à la moyenne nationale. Pour cela, ils ont comparé le nombre d’accouchement (sans tenir compte de la viabilité de l’enfant né) au nombre attendu d’accouchement par rapport à la moyenne nationale.

Mais la moyenne nationale, c’est moyen, alors que nous demandons l’excellence dans ce domaine. Une des propositions du manifeste du collectif est bien : « l’amélioration des équipements techniques à disposition des équipes soignantes, tant en qualité qu’en quantité, de même que l’accès à des dispositifs innovants. Le développement des moyens des centres A.M.P. et la mutualisation des savoirs, compétences et techniques, ainsi que l’harmonisation des pratiques des différents centres A.M.P. tendant vers les meilleurs techniques existantes« . Voir le deuxième paragraphe, alinéa 1 du manifeste du collectif BAMP.

Dans l’alinéa 3 du manifeste, le Collectif BAMP souhaite : « que les taux de réussite de chaque centre, élaborés selon une méthodologie identique par typologie d’infertilité et techniques utilisées, soient accessibles et communiqués au public en toute transparence« . Il faut que nous nous adressions directement aux centres d’A.M.P. pour tenter d’obtenir des éléments complets d’évaluation qualitative.

A partir des chiffres fournis par les centres, l’agence de biomédecine à étudié les ponctions et les décongélation dans le cadre exclusif des FIV intra-conjugales 2010. Ils n’ont pas tenu compte des inséminations artificielles, ni des FIV avec don de gamètes ! Les centres effectuant moins de 50 ponctions par an et moins de 30 décongélation, n’ont pas été retenu dans l’analyse.

Si vous souhaitez lire la méthode de calcul utilisée, c’est par ici.

5 centres de procréation médicalement assisté ont apporté des commentaires suite à l’évaluation réalisée  par l’agence de biomédecine.

5 centres sur 104.

Est-ce que cela signifie que les autres n’ont rien à dire quant aux résultats de l’évaluation ? Satisfait, non satisfait ? Peut-être vont-ils apporter des commentaires publiques, quand les journalistes vont diffuser ces informations  ? En tout cas dans les commentaires, nous retrouvons de l’humain, des explications sur tel ou tel aspect de l’évaluation.

Si vous voulez lire les commentaires c’est par ici.

L’agence de Biomédecine, ne propose pas de classement, mais bien une présentation statistique de l’activité relative aux ponctions/décongélations en FIV intra-conjugale (ICSI ou non). N’allez donc pas chercher si votre centre est bien ou mal classé dans la liste des 104 centres évalués. Par contre, vous pouvez vous amusez à décortiquer les résultats. Mais, ce ne sont que des statistiques……Ils ont retenus deux variables, l’âge des femmes en proposant 4 catégories (les moins de 30 ans, les 30-34 ans, les 35-39 ans et les 40 ans et plus). Ainsi que la répartition du nombre d’embryons transférés (dans la perspective d’évaluer l’impact de la limitation des grossesses multiples vis à vis des accouchements d’enfants viables).

Résultats complets, par ici.

Document pas très lisible pour une personne lambda, sauf si vous êtes un adepte du FUNNEL PLOT. C’est à dire un tableau avec des numéros (représentants les centres) et deux intervalles de confiances (qui permettent de voir ceux qui sortent de la zone relative à la moyenne nationale !).

Résultats résumés, si vous souhaitez les lire, c’est par ici.

Nous attendons vos commentaires, sur ces résultats, tant sur le fond que sur la forme proposée.

Est-ce que ces résultats répondent aux questions que vous vous posiez sur votre centre ?

Est-ce que ces résultats vous permettent d’avoir une vision plus claire de l’activité des centres d’assistance médicale à la procréation ?

Revue de presse sur le sujet:

  • Sur le site du Figaro, c’est ici. N’hésitez pas à laisser des commentaires sur leur site, en citant le Collectif peut être.
  • Et également ici, pour ce qui concerne le site FIV.fr.

8 réflexions au sujet de « Les résultats sur l’évaluation des centres pour 2010 par l’ Agence de Biomédecine, »

  1. Je ne sais pas trop quoi en dire réellement… Au moins la méthode statistique semble solide, je trouve les critères de sélection logiques, les variables d’ajustement aussi (comme l’age etc). Après, les résultats en tant que tels ne m’apprennent pas grand chose sur le centre où je vais qui est dans la moyenne. Cela dit, peut être que j’ai loupé, mais on n’a pas les détails d’ajustement sur le type de pathologie ou le tri des dossiers (arrêt de FIV si moins de 5 ovocytes, couples « faciles » favorisés, etc…). Je trouve intéressant néanmoins grâce à ce travail la possibilité de secouer un peu les centres très en dessous du niveau moyen et d’apprendre de ceux qui ont particulièrement de bon taux. Encore faudrait il que ces derniers ne les obtiennent pas grâce à une politique d’exclusion des cas difficiles… On ne retrouve pas de résultats mirobolant en revanche comme sur le classement de l’express, statistiquement, ça semble bien mieux tenir la route.

    J'aime

  2. des stats un peu plus complètes et lisibles que celle de l’Express, mais avec encore des écarts entre les centres : mini/maxi des grossesses évolutives vont de 5 à 30 % !!! Et comme Lisette comment savoir quels genres de dossiers sont pris en compte car les résultats ne sont pas les mêmes !
    D’autres différences sont marquantes comme le nombre d’embryons transférés etc … On avance un peu sur tous ces chiffres , au tour du Collectif pour apporter d’autres éléments ! 🙂 (on avance de ce côté promis ! )
    Il est marrant de voir les commentaires des centres, qui tous se justifient et revendiquent des résultats autrement meilleurs que ceux présentés.

    J'aime

    1. J’adore lire « Cette méthode ne permet pas de comparer les centres entre eux »!!! C’est pourtant ce que voudraient les patients!C’est pourtant ce qui est aussi essentiel pour que les professionnels de l’AMP puissent se remettre en question : « pourquoi eux sont meilleurs? pourquoi on loupe ça, ci…? »
      Est-ce trop demander que ce genre d’évaluations tirent vers le haut??? et non pas de lire toutes ces justifications en commentaires… J’aimerai y lire  » Nous pouvons voir que la moyenne nationale n’est pas élevée comparée à d’autres pays( et quand bien même), mais nous avons comme projet de faire ci ou ça, de changer ci ou ça…pour l’améliorer!!! »
      Bien sûr ils manquent toujours ce grand critères des dossiers rejetés… mais je crois qu’on peut l’attendre longtemps!
      Vous remarquerez que l’agence biomédecine à classer tout ça dans « sites des professionnels » et non pas « site du grand public » faut-ils leur rappeler  » Le médecin A.M.P n’est pas tout puissant et le patient A.M.P n’est pas tout ignorant!« https://collectifbamp.wordpress.com/manifeste-du-collectif-bamp/

      J'aime

  3. Il faut saluer la volonté de transparence mais je trouve ces données peu accessibles au plus grand nombre. J’ai pour ma part de bonnes bases de statistiques et je pense qu’il va pourtant falloir que je relise les résultats plusieurs fois à tête reposée pour bien comprendre ce que cela signifie pour mon centre.

    Dommage que tous les centres ne commentent pas les résultats, c’est finalement cela qui est le plus intéressant (un peu flippant l’utilisation d’un stock de consommable périmé). Il est vrai que chaque centre a ses spécificités et les comparer est difficile. Mais une saine compétition pourrait créer un peu d’émulation…

    J'aime

  4. euhhh j’ai lu un peu ces données.. A quand une vraie transparence des chiffres afin que « petite femme Lambda » que je suis, puisse comprendre ??
    ces données sont faites pour qui ? les « pro » ?
    Concrètement, ces chiffres ne sont pas évident à comprendre ( je parle pour moi) , Quant à la transparence des rejets de certains dossiers de patients dans des centres, cela restera toujours dans l’ombre ! rien ne sera dit clairement ! ni chiffrés !
    Il est important, que l’agence de Biomédecine prenne en compte et surtout comprenne, que les patients en AMP ont besoin d’une transparence dans les chiffres c’est une chose, mais surtout compréhensible aux yeux de tous…. je pense que le BAMP pourra leur expliquer notre point de vu.

    En plus, d’un centre à un autre, ils ne pratiquent pas les même techniques (IMSI, DONS, VITRIFICATION..etc..) on en revient tjs au même….(enfin pour moi)

    J'aime

  5. Au vu du peu de commentaires les bampeurs et bampeuses doivent être dubitatifs, sceptiques?!?! Même si c’est le cas n’hésitons pas à nous exprimer!Tout commentaire sera utile pour le futur : Soyez BAMP!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s