Le Sondage du Samedi: Au début de vos essais bébé, votre médecin vous a t il immédiatement prescrit ou conseillé …

Sondage réservé aux membres d’un couple concerné par l’infertilité bien sur!

Les 1ers pas dans le monde de la procréation…

Les autres sondages sont 

 

18 réflexions au sujet de « Le Sondage du Samedi: Au début de vos essais bébé, votre médecin vous a t il immédiatement prescrit ou conseillé … »

  1. En fait, ma gyneco a prescrit un spermogramme quand je lui ai dit que nous avions commence les essais bebe depuis quelques temps ! Elle me connaissait et trouvait anormal que je ne sois pas déjà enceinte…
    Les sérologiste n’étaient pas nécessaires puisqu’en tant que jeunes maries nous les avions faites récemment.

    J'aime

  2. J’ai d’abord été voir mon medecin généraliste qui, pour me « rassurer », m’a prescrit bilan hormonal, échographie le jour de l’ovulation pour voir la réserve folliculaire, des courbes de température. Puis elle m’a dit de revenir avec les résultats et mon mari pour lui prescrire un spermogramme. Elle nous a orienté vers Montsouris, puis vers mon gynéco spécialisé PMA dans une clinique privé pour que ça aille + vite. C’était il y a 11 mois et j’en suis déjà à ma FIV 2

    J'aime

    1. C’est hallucinant de voir des pratiques si différentes, voire extrêmes! Entre rien ( peut être un peu léger) et une batterie d’examens alors que statistiquement tu as 6 chances sur 7 qu’il n’y ait aucun problème .

      J'aime

      1. j’ai eu énormément de chances que mon médecin généraliste soit adorable et m’ai prise au sérieux, car au final, le « pour me rassurer » a bien démontré un souci venant de mon homme. Dire que ma gynéco m’avait dit « revenez si jamais ça ne marche pas au bout d’un an »… Tout est allé très vite pour nous, à peine même pas 1 an entre les 1ers tests et la fin de la 2ème FIV, et 8 mois entre notre 1er rdv PMA et aujourd’hui. Le côté négatif est qu’il faut tout digérer très vite.

        J'aime

  3. Pas de generaliste pour nous , un gynécologue de ville qui nous a dit par la suite au bout de qques temps de faire des courbes… Pas de souci , on s,applique au courbe, on devient accro au thermomètre, qques mois après  » vous ne le faites Jamais au bon moment  »  » pardon ?  » ok on laisse tomber et décidons d’aller consulter en PMA pour voir… Je lui,montre fiérote mes courbes … Et la n’entend  » euhh vu vos courbes c’est normal que cela ne fonctionne pas, vous avez une anovulation »!!! Heing ???? La gynécologue de ville m’a fait perdre se précieux mois !! La rancune est là.. je dis tjs la gynécologue de ville est la pour la,pilule et le frottis mis a part ça elle reste incompétente dans le domaine de l’infertilité…après tout s’est enchaîné très vite, examens , etc…..et le parcours ..

    J'aime

    1. Il y a des gynécos de ville qui ont quand même une formation en infertilité et savent très bien gérer les premiers temps avant le parcours PMA. C’est le cas de celle que j’ai vue qui m’a lancée dans le bilan hormonal dès le 5ème cycle car les cycles 3 et 4 étaient horriblement longs (j’ai eu duphaston pour y mettre fin) et ma première courbe au 4ème cycle était anovulatoire.
      Après le gynéco de ville qui ne pratique pas l’infertilité, il est évident qu’il ne nous est pas utile.

      J'aime

      1. Sauf que souvent la patiente n’en sait rien ( sur la spécialisation ou non en infertilité) et le professionnel persuadé de sa compétence tarde a vous envoyer voir un « vrai » spécialiste …et vu la pénurie de gyneco et les délais de rdv, ça n’arrange rien !

        J'aime

        1. Disons que chacun son métier aussi.Nous on fait confiance au professionnel..elle nous avait dit aussi faut attendre 2 ans , avant il faut pas s’inquiéter,,j’avais 36 ans !! Un doute déjà quant à l’âge… Mais bon la confiance est la .. Elle nous conseille les courbes,, et honnêtement nous étions au taquet ! Donc à chaque fois elle nous disait normal ce n est jamais au bon moment… Nous étions interrogatif tout de même..,et le doute que nous avions s’est avérer.. Heureusement que nous avons pas écouter pour les 2 ans d attente. C est clair qu’un petit bilan peut être utile afin de vérifier les points important même chez l’homme, surtout arrivé à un certain âge. nous nous sommes dirigé chez un urologue et ensuite Rdv eń PMA.

          J'aime

  4. Au début des essais bébé, je suis allée voir ma gygy de ville. Elle m’a demandé si mes vaccins étaient à jour et je suis partie avec une ordonnance d’acide folique. Elle m’a dit « revenez dans un an si vous n’êtes pas enceinte, mais vous êtes jeune, on va se revoit bientôt ». Ca fera bientôt 3 ans.

    J'aime

  5. Pour moi les gynecos de ville s’obstine a minimiser..´vu qu ‘aujourd’hui l’infertilité augmente ils pourraient être doublement vigilant face à ça.

    J'aime

  6. Au debut des essays j’ai pris RDV avec un gyneco (que je ne connessais pas car je venais de demenager de l’Italie). Je lui expliqu’e que je n’avais pas du tout mes regles. Il m’a quand meme dit d’essayer 6 mois comme ca et de revenire dans 6 mois. Il m’a prescrit de l’acide folique mais pas d’examins. Alors que il devait bien savoir que sans regles je pouvais pas aller trop loin…

    J'aime

  7. Moi j’ai eu un peu de chance aussi, ma gygy de ville bossant un peu sur l’infertilité (stim simple et IA) du coup quand je me suis ramenée avec mes courbes bizarres (j’avais pris de l’avance quand même) malgré « que 9 mois d’essais » elle a ravalé son « vous êtes jeunes » et nous a lancé rapidement dans le suivi et les examens… (bon ensuite il s’est écoulé pas loin d’un an avant le premier ttt mais c’est un autre problème … )
    Il est clair que ce démarrage rapide ou non change déjà tout un parcours, si ça pouvait éviter à certains couples de galérer pendant des mois pour rien , ce premier échange devrait être pris plus au sérieux par tous les gynécos

    J'aime

  8. Quand j’ai arrêté la pilule, j’ai vu ma généraliste le mois suivant et elle m’a prescrit un bilan hormonal et le duo toxo/rubéole. Et je suis repartie avec une ordonnance pour de l’acide folique et de la vitamine D.
    Mais c’est une gynéco spécialisée en pré-pma qui, 10 mois plus tard, nous a prescrit le spermo et orientés vers notre centre.

    J'aime

  9. Moi avec le recul ça me fait bondir : quand je suis aller consulter un gynéco « de ville » au bout d’un peu plus d’un an d’essai, il m’a fait une écho (appareil sur place) et m’a prescrit… une stimulation ovarienne (clom*d + duph*ston), comme ça, sans examens supplémentaires, sans contrôle pendant le ttt, sur un mois en me disant de revenir si ça marchait pas. Je crois qu’il comptait surtout sur un effet « psychologique » du ttt style « je lui prescrit un truc, elle est contente, elle va tomber enceinte ». Ca n’a pas marché, mon chéri en a parlé à son généraliste qui lui a prescrit un spermogramme = azoospermie, forcément que ça ne marchait pas. Ce même généraliste nous a ensuite orienté vers une bonne gynéco PMA.

    J'aime

  10. Dès la 1ère consultation, vu que mes règles sont chaotiques pour pas dire inexistantes, j’ai eu bilan hormonal, courbes, endoécho et direction PMA avant même de connaître les résultats. Heureusement il a eu la bonne idée de faire faire aussi un spermo à l’Indien, sinon on aurait toujours pu attendre…
    Une copine a également eu le coup de Clom*d (2/j en plus!!!) sans surveillance de cycle, par soi-disant une ‘sommité’ dans le domaine! Honteux! Elle a eu des jumeaux dès la première stim, pour le même prix c’était hyperstim ou triplés!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s