Interview du mois : Fiv.fr

Nous inaugurons une nouvelle rubrique, mensuelle (si nous pouvons tenir le rythme) : L’interview du mois.

Pour cette première interview, nous avons adressé une série de questions à Dimitri, responsable du site FIV.FR, voici ses réponses.

BAMP : Dimitri, tu es le créateur du site FIV.FR, peux-tu nous expliquer ce qui a motivé ton envie de création d’un site internet dédié aux questions relatives à l’Assistance Médicale à la Procréation ?

Dimitri : Tout d’abord, merci au collectif Bamp de me donner la parole ! 

Ma principale motivation est de partager les informations que j’ai pu collecter lors de mes recherches sur le sujet (sites internet, livres, revues scientifiques…). En effet, Internet est très vaste et il n’existait aucun site regroupant de manière accessible et synthétique toutes ces informations.

J’ai conjugué cette envie de partage avec ma passion pour les sites internet, c’est de là qu’est né ce projet. Le déclic a eu lieu lorsque j’ai eu la possibilité d’acquérir le nom de domaine FIV.FR, nom protégé jusqu’en juillet 2011 et qui est facile à retenir.

BAMP : Depuis quand le site FIV.FR fonctionne-t-il ?

Dimitri : Le projet a été initié en octobre 2012 par l’achat du nom de domaine FIV.FR, et lancé début juin.

Je souhaitais impérativement lancer le site en juin 2013 pour faire partager la réponse reçue par l’Agence de Biomédecine concernant la date de communication des résultats par centre.

BAMP : Quels sont les sujets et/ou les questions qui reviennent souvent ?

Dimitri : La principale interrogation des couples porte naturellement sur les centres. En effet, chaque couple se demande si son centre est bon, si l’équipe médicale est à la hauteur et si les choix proposés sont pertinents. Les palmarès récemment publiés et repris sur le site y apportent en partie une réponse.

L’autre sujet le plus souvent consulté regroupe toutes les étapes en laboratoire : fécondation, développement de l’embryon…. Ces étapes sont décisives, mais hors de portée des couples, ils souhaitent donc s’informer heure par heure de ce qu’il s’y passe.

BAMP : Nous invitons les lecteurs à se rendre sur ton site, mais peux-tu donner les thèmes principaux que tu abordes sur le site FIV.FR ?

Dimitri : Les thèmes principaux abordés sur le site sont calqués sur les étapes du parcours d’un couple qui va faire une FIV:

Interrogation de départ : en quoi consiste une FIV ?

Où aller : liste et palmarès  des centres de FIV

Comment ça se passe : les étapes de la FIV, ses effets à court et à long terme.

Un suivi personnalisé tout au long de ce parcours : quatre  calculettes.

Et pour ceux qui veulent en savoir plus : la religion, l’histoire, les sites internet, les livres, les études, les statistiques.

BAMP : Il existe déjà d’autres sites, plus ou moins anciens, qui traitent des sujets relatifs à l’A.M.P. en France, qu’est-ce que ton site apporte de nouveau ?

Dimitri : Il existe effectivement d’autres sites antérieurs qui parlent de FIV , mais je me suis rendu compte qu’ils comportaient de nombreux écueils :

– Manque de visibilité.

– Informations présentées de manière austère ou fouillis.

– Emploi de termes médicaux  incompréhensibles.

– La FIV n’est qu’un sujet parmi d’autres et n’est pas traitée dans sa globalité.

Partant de ce constat, j’ai essayé que le site soit agréable pour la navigation, interactif (calculettes, réseaux sociaux, commentaires), multimédia (vidéos, schémas) et rende compte de l’actualité.

Je tiens néanmoins à souligner qu’en matière de PMA, le site mapma.fr est un exemple en la matière et fait la part belle aux histoires de nombreux couples.

BAMP : La majorité des blogs parlant d’infertilité sont tenus par des femmes. Comment peux-tu expliquer qu’un homme s’investisse dans la communication sur le sujet de l’infertilité et de l’AMP ?

Dimitri : Effectivement, il semble que je sois un cas à part !

Je me suis investi sur ce sujet car c’est un sujet passionnant qui recoupe des aspects scientifiques et éthiques. 

D’un point de vue plus général, je trouve que tout parcours AMP est une formidable opportunité pour tout homme de démontrer son désir d’enfant et de soutenir sa compagne. La femme recevant le traitement, il doit l’aider au maximum, par exemple en gérant l’administratif, lequel est omniprésent dans ces parcours.

Il est choquant de voir certains hommes se détourner de ce sujet parce qu’ils n’ont aucun traitement à recevoir. Ce qui peut être un comble lorsque le processus est engendré par une défaillance de leurs propres gamètes !

BAMP : Quels sont les objectifs que tu cherches à atteindre avec ton site FIV.FR ?

Dimitri : Faire connaître le site FIV.FR au plus grand nombre pour faire en sorte qu’il soit le plus utile possible en répondant  aux attentes de tout couple qui a ou va avoir recours  à la FIV.

Car on l’oublie souvent mais la PMA n’est qu’une étape de notre vie, il existe donc de nombreux couples qui découvrent la FIV en venant sur le site.

Ce sont ces « couples débutants » que je cherche à atteindre.

Il me reste donc encore un grand travail pour faire connaître le site. J’invite d’ailleurs les membres du blog à cliquer sur le « J’aime » de la page Facebook du site si ils/elles l’apprécient, ou s’abonner au flux Twitter.Ça aiderait beaucoup ! Merci d’avance !

BAMP : Quels sont tes projets de développement du site FIV.FR ?

Dimitri : Les projets sont nombreux :

À court terme, mise en infographie des chiffres clefs de l’Agence de Biomédecine. 

À moyen terme, création de fiches des principaux centres français avec les informations clefs (coordonnées, photos, vidéos…). Les informations ont été recueillies, il me reste à les mettre en forme.

Et création d’un forum avec charte dédiée, smileys spécifiques…

Le forum aura – si Bamp le souhaite – un espace dédié  pour ses membres.

J’ai besoin de modératrices pour le forum, vous pouvez me contacter à contact@fiv.fr si vous êtes intéressée.

À long terme, développement du site aux centres francophones : Maghreb…

BAMP : Penses-tu que le site FIV.FR et le blog du collectif BAMP soient complémentaires, si oui pour quelles raisons ?

Dimitri : Oui, oui et oui ! Il suffit de parcourir les deux sites pour constater qu’ils se complètent. Bamp a une communauté forte, très active qui permet au collectif d’être représentatif et force de proposition.s

Fiv.fr est un site informatif qui a une belle visibilité sur un sujet clef de la PMA. Un visiteur de l’un a donc tout intérêt à visiter les deux sites.

Je réfléchis donc à mettre à profit cette complémentarité afin que tout visiteur de FIV.FR connaisse BAMP ! À suivre !

BAMP : Est-ce que tu constates une augmentation du niveau de fréquentation de ton site FIV.FR depuis l’existence du collectif BAMP (mai 2013) ?

Dimitri : Les 2 sites ayant été créés à peu près en même temps, je ne peux mesurer de réel impact suite à sa création.

Par contre, je peux dire que le jour où FIV.FR a été cité dans le fil d’actualité BAMP, le nombre de visiteurs a été multiplié par 3 ! Merci .

BAMP : Combien de visiteurs passent sur ton site, actuellement,  par jour, par mois ?

Dimitri : Depuis la création du site, je note une forte corrélation entre ma position sur Google (mot clef fiv) et le nombre de visiteurs . Le nombre de visiteurs a donc logiquement suivi ce positionnement.

Pour parler chiffres, sur le dernier mois glissant,  j’ai compté 4 000 visiteurs uniques, pour 170 visiteurs/jour en ce moment.

Ceci étant dit, je ne connais pas encore l’impact de la saisonnalité  sur le site. De nombreux centres ferment en effet au mois d’août et la France fonctionne au ralenti.

BAMP : Est-ce que tu lis les blogs tenus par des femmes et parlant d’infertilité ? Si oui, qu’est-ce que cela t’apporte ?

DIMITRI : Oui je regarde les blogs, mais pas régulièrement car c’est assez chronophage. Par contre, je pense mettre prochainement des liens vers les plus importants.

BAMP : Au niveau du collectif, nous avons fait un article sollicitant la participation des  hommes, par au minimum une  inscription sur la liste des membres. Deux ou trois hommes se sont inscrits suite à la parution de cet article. En tant qu’homme ,est-ce que tu aurais une idée pour motiver les autres hommes à être plus « investis » dans la communication sur les questions de l’infertilité ?

Dimitri : J’avoue que c’est un challenge difficile.

La seule solution reste de mon point de vue que les femmes incitent leurs conjoints à les accompagner à toutes les étapes. Ceci les impliquera davantage et permettra une prise de conscience de leur part et donc l’envie de communiquer sur le sujet.

BAMP : Est-ce que tu peux nous donner les grandes lignes de ton parcours d’AMP ?

Dimitri : Après plusieurs années sans succès, nous avons consulté un spécialiste de l’infertilité. Nous sommes suivis depuis 2 ans par un professeur rattaché à une grande clinique parisienne.

Celui-ci nous a directement orientés vers des FIV et depuis, nous en avons fait quelques-unes, certaines aboutissant à un transfert et d’autres non. Il nous reste donc encore des tentatives.

Nous allons refaire une tentative d’ici la fin de l’année en espérant que ce soit la bonne !

 

Merci à Dimitri du site fiv.fr d’avoir répondu à nos questions, en espérant que celles-ci vous aient donné envie d’aller visiter le site et de le recommander aux personnes s’intéressant au sujet de l’infertilité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s