Un brevet qui ferait flamber le prix des FIV ?

Tout d’abord définissons le terme de brevet. Il s’agit d’un droit qui permet à l’inventeur d’interdire à un tiers d’utiliser, produire ou vendre l’invention.

Dans le cas qui nous concerne, le souci vient surtout du côté financier. En effet, le brevet permet à l’inventeur de vendre ses droits à celui qui veut l’utiliser. 

En médecine, les brevets se trouvent surtout au niveau pharmaceutique (on pose des brevets pour des molécules) mais rarement (jamais) sur les techniques médicales. Imaginez les conséquences : le docteur Frydman aurait posé un brevet pour le concept de la FIV. Les hôpitaux qui souhaitent faire des FIV aurait dû payer pour avoir le droit de le faire. Un coût qui aurait freiné plus d’un hôpital ou un coût qui aurait été répercuté sur les patientes.

Hélas voilà ce qui nous pend au nez. Un scandale incroyable que The Guardian dénonce.

Une nouvelle technique appelée « time-lapsed microscopy  » qui, selon le journal, serait un test basé sur la technique qui consiste à mesurer les trois premiers cycles cellulaires dans un embryon humain et pourrait apporter des améliorations spectaculaires en succès de la FIV.

C’est une technique très prometteuse qui pourrait grandement améliorer le taux de succès d’implantation.

Les chercheurs disent que, en étudiant le temps que les embryons mettent à se développer, ils peuvent choisir les meilleurs d’entre eux pour l’implantation dans l’utérus.

Pour se faire, des milliers de photos sont prises durant les premiers jours de la vie d’un embryon. Le taux de réussite d’implantation pourrait tripler en raison de ces travaux.

Pour certains c’est analyser un processus naturel du développement embryonnaire et on ne peut pas breveter une analyse d’une cellule humaine. Pourtant la demande a été validée.

L’Office européen des brevets ne devrait pas avoir accordé ce brevet mais malheureusement, il l’a fait et sa validité doit être contestée avant le 23 Octobre par les sociétés professionnelles représentant les cliniciens, les scientifiques et les patients.

Voici l’article : http://www.theguardian.com/society/2013/oct/05/ivf-scientists-block-costly-patent

2 réflexions au sujet de « Un brevet qui ferait flamber le prix des FIV ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s