France 5 : les bébés de l’amp : du rêve à la réalité

Le 10 novembre nous vous avions indiqué que Les Maternelles sur France 5 avait proposé un appel à témoin : Les bébés de l’amp. Nous avions sollicité plusieurs membres du collectif, pour qu’ils répondent, s’ils le souhaitaient à cet appel à témoin.

Dans la Lueur de la Vie et Irouwen, membres du collectif bamp, avaient répondu à cet appel et avaient été recontactées par un personnel de l’émission pour aller plus loin dans le témoignage. Finalement nous n’avions pas été retenues pour participer à l’émission. Le scénario nous avait semblé écrit d’avance, ils cherchaient des situations où la relation après la naissance entre la maman et le bébé était source de difficultés.

L’émission « Bébés de l’amp: du rêve à la réalité » est prévue pour le mardi 19 novembre à 8 H 55.

Il nous tarde de voir comment ils vont traiter le sujet.

Il ne faut surtout pas hésiter à intervenir, pour donner votre point de vue,  que celui-ci soit positif ou négatif, sur la manière de traiter ce sujet.

Alors à  vos écrans, de télé, d’ordinateur, de téléphone (pour les twiteuses),  nous avons là l’occasion de faire entendre nos voix, ne la ratons pas.

36 réflexions au sujet de « France 5 : les bébés de l’amp : du rêve à la réalité »

  1. Le titre en lui-même, c’est déjà n’importe quoi…
    Il est sous-entendu qu’un bébé APM est désiré au point d’être idéalisé et préjuge d’un difficile retour à la réalité du quotidien…
    Ce qui peut être le cas pour n’importe quelle mère, AMP ou pas !!!

    J'aime

  2. Mouais… je trouve que le titre est plutôt juste, forcément qu’on le rêve notre bébé pendant toutes ces années, jusqu’à ce qu’il devienne, quand on a de la chance, une réalité.

    Et puis je trouve ca important de mettre les difficultés en relief. Pas plus tard qu’hier ma meilleure amie, pourtant très attentive, m’a sorti que maintenant qu’on va en FIV, hop, plus de problème. Ben, recentrer le sujet sur la vraie réalité, ca ne fera pas de mal au client moyen. Et si le reportage était seulement orienté sur le bonheur, on lui reprocherait de dissimuler et de minimiser la souffrance liée à ces parcours et aux possibles échecs qui les clôturent. ..

    J'aime

    1. Je suis assez d’accord et moi je crains ce décalage entre le désir immense, les épreuves et le quotidien final (si on y arrive) avec un petit certes aimé de toute notre âme, mais épuisant comme tous les bébés. Comment vivre la culpabilité de ne pas être aussi émerveillée que dans nos rêves, comment vivre la fatigue voire l’épuisement alors « qu’on l’a tant voulu »…

      Je me dis souvent qu’il faudrait que je travaille sur moi même car par exemple si notre enfant naissait d’un don, je crois que je me sentirais encore plus obligée d’être « parfaite » pour réparer cette part d' »histoire » qui manquera à l’enfant que nous ferons naitre.

      Et puis, est ce que vraiment l’accueil d’un enfant efface les angoisses, la souffrance liée au parcours PMA? Sans doute pas… Comment le transmet on aux enfants, n’y a t’il pas un risque de les idéaliser, de vivre dans la crainte exacerbée de le perdre ou d’être dans une exigence inappropriée? Je ne trouve pas que s’interroger en tout cas soit délétère car malheureusement ce parcours n’est pas, à mon sens, anodin.

      Maintenant, j’attends de voir… C’est pas toujours du haut niveau de réflexion cette émission…

      J'aime

  3. Attention aux raccourcis! Oui il y aura un témoignage positif, et je suis sûre que le grand bonheur et la magie d’une naissance après l’AMP seront bien montrés.

    Le hic c’est qu’apparemment c’est la maman qui est passée par l’AMP « classique » qui va témoigner sur l’aspect positif des choses, sur sa relation avec son bébé qui s’est tout de suite bien passée. L’autre maman, qui est passée par le don d’ovocytes, témoignera sur un début de relation difficile.

    Irouwen et moi étant toutes 2 passées par le don et notre relation avec nos petits s’étant tout de suite très bien passée, nous ne collions pas, en effet, au casting apparemment souhaité par le spécialiste qui sera présent.

    Ce que je redoute, c’est que dans la tête d’un téléspectateur lambda, la conclusion soit : AMP « classique » = bonheur assuré, don = relation mère-enfant difficile à établir. D’autant qu’en 15 ou 20 minutes de débat, il sera difficile de montrer toute la complexité de ce sujet.

    Mais bon, nous verrons !

    J'aime

    1. Oui c’est ce que j’ai compris dans leur démarche aussi en suivant cette histoire. Peut être qu’ils ont été sponsorisés par les CECOS pour refroidir les receveuses d’ovocytes ? Soyons heureuse, ça réduira nos délais d’attente (je ris jaune). On verra demain.

      J'aime

  4. Mouais… Ça a le mérite de parler de l’AMP. Mais bon le titre me parait décalé. Tous les parents, avec ou sans AMP, avec ou sans don, ont unenfant différent de celui qu’ils avaient imaginé.

    Par rapport au don, les délais et les démarches ne permettent-ils pas aux parents de se préparer à l’arrivée de cet enfant ? Oui, c’est surement un cheminement, de là à ne pas accepter son enfant tant désiré, c’est vraiment cliché. De plus, des parents qui n’ont pas eu besoin de l’AMP ont parfois des difficultés à créer des liens avec leurs enfants. Les parents AMP ne dérogent pas à la règle…

    J'aime

  5. J’ai trouvé ça moins pire que prévu. En définitive ils ont choisi 2 femmes (IAC et FIV DO) qui ont eu des difficultés (pour moi classique) avec leur bébé. Alors bon, les problèmes de digestion et reflux sont en effet commun à tous les bébés (je ne minimise pas, c’est un enfer que je ne souhaite à personne).
    Le truc c’est que visiblement ces 2 femmes idéalisaient beaucoup leur futur enfant et à l’arrivée c’est le drame. Une présentatrice a quand même eu l’intelligence de dire qu’elles avaient idéalisé leur futur enfant … comme les mères normales. Pour moi c’est un détail qui n’a pas été assez mis en évidence. Leurs problèmes ont été à l’identique des autres mères : l’idéalisation, les réflexions (purée mais qu’est ce que j’ai fait au bon dieu pour avoir un gamin qui chiale tout le temps!).
    Mais en effet, après un parcours de plusieurs années en PMA on doit se sentir puni je veux bien le croire (merde, je n’en ai pas assez bavé !!).
    Petit bémol sur la mère FIV DO qui dit qu’elle a l’impression que sa fille ne veut pas créer de lien avec elle. Je pense qu’ils auraient pu s’abstenir car c’est une crainte de beaucoup de femmes en FIV DO et cette parole a été dite sans être analysée ou expliquée. Ce n’est pas anodin comme réflexion surtout dans un tel parcours.

    J'aime

  6. Je viens de regarder le replay.
    Guimauves et lieux communs, de mon point de vue.
    COmme le dis Tittounett, ce qui était décrit c’est le lot de TOUT les parents.
    Sauf que là, ils voulaient vraiment faire la distinction entre CES PARENTS LA (gloups ! c’est à dire ceux qui utilisent la médecine pour avoir des enfants) et les autres. Insistant sur le fait que la relation pourrait être différente du fait de l’AMP.

    AU secours, même le psy qui ne précise pas que justement, la maternité, la parentalité, les relations parents-enfants se jouent de façon identiques (le rêve, la réalité, les fantasmes de l’enfant parfait, qui dans la réalité ne l’est plus, etc…) que l’on ai recours à la médecine ou pas.
    Combien de femmes, refusent leur enfants, le rejette, lui font porter tous les maux, l’accuse de toutes les tentatives de manipulations……..alors qu’il est pourtant issu des gamètes du couple.

    Le bouquet final quand personne, ne reprend la dame qui dit : « Ma fille (de 7mois) ne veut pas créer le lien avec moi » !!!!!!! Dolto doit se retourner dans sa tombe et d’autre avec elle.
    C’est triste de laisser dire ça, comme ça.
    Ces propos là, j’en ai entendu dans ma carrière professionnelle, de parents qui avaient fait leur enfants bien au chaud dans leur lit. Donc laisser penser que du fait du don d’ovocyte, cette petite fille ne voudrait pas créer du lien avec sa mère, c’est grave et c’est faire porter à cette petite fille des choses que les adultes devraient régler entre eux !

    Mais bon ce n’est que mon point de vue

    Merci à CHRISTELLE (chris-2- plus) qui a fait un tweet (je ne comprend rien à ce truc là), indiquant l’existence du collectif BAMP sur la ligne TWEET de L’émission des Maternelles. ALors si moi je l’ai vu, d’autre l’on sans doute vu aussi ! Une petite goutte d’eau BAMP, pour faire les grandes rivières.

    J'aime

    1. Tout à fait. Quand elle a dit ça je l’ai beaucoup plaint cette femme et je me suis dit qu’elle devrait peut être consulter un psy pour comprendre pourquoi elle pense ça et l’aider et personne n’a relevé. Je trouve que ça fait quand même ressortir un sacré mal être de penser ce genre de chose et bien sûr comme je le disais c’est l’associer au DO.
      C’est quand même un des principaux trucs que les femmes se demandent avant de se lancer dans le DO alors laisser une femme dire ça à la télé sans relever ça ne va pas aider …

      J'aime

    2. Le témoignage m’attriste beaucoup aussi… Je trouve qu’il parle vraiment d’un cas particulier… Merci à toi et à d’autres de combattre cette idée 😦

      J'aime

  7. De vos commentaires j’en ressort :
    – Un gros gros poutoux à Christelle pour son tweet BAMP ( et peut-être à france 5d e l’avoir fait apparaitre…ou tout les tweets passent???)
    – Que oui les parents AMP ont les mêmes difficultés de reflux et chouinage que les autres c’est bien de le dire mais mieux de ne pas en faire des sujets à part! Et ça serait surtout de l’avant parents qu’il faudrait parler…
    – Que je plains cette pauvre petite fille à qui ont fait porter tant de souffrances …déjà.
    – Et que je refais un bisou à Christelle qu’est trop BAMP! 😉

    J'aime

  8. C’est nul.

    Comment imaginer que cette petite fille ne veut (c’est le ressenti de la maman) pas créer de lien à cause du DO… N’importe quoi. Cette petite a une maman, point barre.
    D’ailleurs certains enfants sont un peu « sauvages », c’est juste un tempéramment, l’une de mes nièces est un pot de colle et l’autre est une vraie sauvageonne, faut se lever de bonne heure pour attraper un bisou ou un calin (le graal). Et leur maman est une heureuse ultrafertile…

    Comment prendre des généralités et les attribuer à une « catégorie » de parents et d’enfants.

    J'aime

  9. Personnellement, je suis en attente d’un don et ces paroles m’ont vraiment fait peur. Il y a déjà une grande appréhension de la part des receveuses alors là, c’est le pompon! Je pense que je vais encore et encore me questionner sur le lien mère enfant.
    Mais pour cette maman, je pense sincèrement que c’est elle qui a un problème de relation et qui créée sans le vouloir cette distance avec sa fille.
    Bref, je n’ai pas adhéré à ce reportage et je continue à dire « Vive le Don!! ».

    J'aime

    1. Nous sommes plusieurs ici a avoir des enfants grâce à un don d’ovocyte, et nous sommes plusieurs à pouvoir te rassurer.
      Recevoir les ovocytes d’une autre femme est loin d’être une démarche ordinaire, mais pourtant nous le faisons et nous avons des enfants heureux et épanouis.
      Et je le redis encore une fois, combien de femmes ayant des enfants avec leur propre ovocytes vivent finalement difficilement la relation avec un ou plusieurs de leur enfant, voir les abandonnent, les maltraites, etc.
      Concernant le don d’ovocyte, il faut être très au clair avec ce que cela va impliquer pour toi, pour le papa, pour les autres membres de la famille, et surtout pour les enfants à venir. Etre clair cela veut dire, avoir bien réfléchit à ce que cela implique de vérité, de différence, de questions, de positionnement. Mais au final, il y a des parents, des enfants avec les mêmes besoins que les autres parents et les autres enfants. Des enfants qui dorment plus ou moins bien, qui mangent plus ou moins bien, qui pleurent plus ou moins, qui ont besoin de respect, d’amour, de mots, de présence….

      J'aime

    2. Je me permet de te répondre un petit mot car tes inquiétudes me touchent vraiment :

      J’espère pouvoir un jour faire don de mes ovocytes et aucun doute pour moi : la seule et unique maman est la receveuse qui désire avec son conjoint le ou les enfants, qui les porte, qui les fait naitre, qui les élève, qui les nourrit, les soigne s’inquiète quand ils sont malades, pleure de joie quand ils se marient…

      Quelle différence avec les mamans qui sont également génitrices si ce n’est que toi tu te seras battue encore plus pour leur donner vie? Sans toi, ces ovocytes ne seraient jamais devenus des enfants. TU es celle qui leur donne vie. Tu es leur maman!

      J'aime

  10. Merci Irouwen,
    Tout ce que tu dis est très juste et effectivement cela me rassure. Tant que le don n’est pas fait et l’enfant pas encore présent, je crois que les questions seront toujours présentes…
    J’ai tellement hâte de recevoir ce don!

    J'aime

    1. Pour ma part, je n’ai pas « idéalisé » mes futurs enfants, j’ai juste espéré qu’ils puissent naitre en bonne santé.
      Pas de notion de récompense chez moi, mes enfants ne sont pas un trophée, ce ne sont pas un dû non plus, malgré les difficultés du chemin avant de les rencontrer.
      Juste l’impression d’être aller au bout du chemin, puis de commencer une nouvelle vie, celle de parent avec nos enfants.

      J'aime

  11. Je vous suis totalement, je suis complètement d’accord avec toi Irouwen.

    En regardant le reportage j’ai bien eu la confirmation de ce que m’avait dit le journaliste : c’est le psy qui a décidé de l’angle du reportage, à savoir montrer que les couples qui sont passés par l’AMP idéalisent FORCEMENT leur enfant et que, FORCEMENT, à la naissance, c’est difficile. Moi je les ai rêvés mes bébés, énormément, tout le temps, mais pas idéalisés (mon accouchement, je l’avoue, je l’avais idéalisé, bien mal m’en a pris…)

    Le plus grave je trouve, c’est que laisser dire cette maman que sa fille la rejette car elle a fait un don d’ovocytes, et en plus avec le sourire, sans que personne ne relève, la chose normale quoi, alors que l’autre maman est en totale fusion avec son enfant parce qu’issu de ses propres gamètes, j’ai trouvé cela PUREMENT ABJECT. Je pense à toutes les femmes en souffrance qui envisagent le don d’ovocytes et qui ont regardé cette émission, ou comment semer le trouble dans leurs têtes!

    Alors je vous le dis, mesdames qui je l’espère passerez par ici : le don a été pour moi la plus grande et extraordinaire aventure de ma vie. Mes enfants m’aiment, si fort. Leur amour, je le sens, intensément, car JE suis leur maman. Leur amour, je le vois dans leurs yeux, leur amour, je le sens à leurs peaux, leur amour, je le câline sur leurs joues, leur amour, je le cajole dans leurs mains. Ils sont MA chair, ils sont MON sang, ils sont MA vie. Nous avons vécu tellement de choses ensemble, in et ex utero, tellement.

    Je suis scandalisée, je suis outrée par tant de violences.

    J'aime

    1. BOn bah moi aussi je suis totalement d’accord avec toi, LUEUR, c’est très fort ce que tu écris, mais c’est totalement ma réalité aussi. Je suis tout pour mes enfants, ils sont tout pour moi. C’est tellement évident.

      J'aime

  12. Merci Lueur, car mine de rien, je trouve que cette émission a fait un rapprochement simpliste de AMP = difficultés à la naissance.

    Etant moi même en plein dans le parcours AMP, j’ai conscience que l’enfant à venir peut être surinvesti mais pas forcément idéalisé, forcément on en rêve et plus le temps passe, plus les craintes de le perdre en route sont grandes. Car cela signifierai tout recommencer.
    On en rêve oui, mais cela reste un enfant, l’enfant parfait n’existe pas, comme le prince charmant non ? Chaque bébé a ses particularités, son caractère.
    L’important est quand même d’avoir un bébé en bonne santé avant tout, mais les soucis digestifs, les nuits difficiles, c’est le risque que prennent tous les futurs parents en concevant un enfant.

    ça me fait penser à ma psy qui à la première consultation m’a dit que les bébés issus de l’AMP étaient souvent surprotégés et que les conséquences sur les enfants étaient importantes, je me suis tout de suite, dit ça non, c’est pas pour moi, mais je ne sais pas comment je réagirai, au moins je suis prévenue.

    J'aime

    1. J’aimerais bien savoir s’il existe des études permettant de tenir de tels propos ?
      Car franchement la surprotection de certains enfants par leur mère et/ou leur parents ne doit pas se rencontrer que chez les familles ayant eu recours à la médecine pour concevoir cet enfant.

      Nous connaissons tous des mères surprotectrices, hyperfertiles………donc cette simplification AMP = enfant surprotégé m’interroge beaucoup.
      Est-ce la psychologie du parent qui prime sur les conditions de la conception de l’enfant, il serait vraiment intéressant d’avoir des éléments tangibles issus d’études sérieuses.

      L’étude socio-psychologique réalisée par une équipe du CNRS, actuellement en cour de réalisation, dont nous vous avons déjà parlé pourra peut-être nous apporter des éléments sur ce sujet.

      J'aime

      1. Oui je suis assez d’accord avec toi.
        J’ai plus l’impression que cette affirmation était issue de son expérience professionnelle.
        La seule étude sera celle du CNRS mais il va falloir patienter avant d’avoir les résultats.

        J'aime

  13. Rien à ajouter à ce qui a été dit.
    Cette question du lien ou de l’attachement concerne toutes les mamans. PMA ou pas. C’est toujours un sujet tabou, malheureusement. « On ne naît pas mère, on le devient » et c’est d’autant plus vrai qu’on attend plusieurs années pour le devenir.
    Mais le reste concerne tout le monde.
    J’ai tiqué sur les explications du psy au sujet des coliques du bébé…… Mouais.

    J'aime

    1. Oh oui !! J’ai adoré ! Les mômes ont peut être des coliques parce que les mères ont eu une grossesse tip top sans nausée ! Et hop un peu de culpabilité en plus l’air de rien : c’est ta faute t’as pas gerbé pendant 3 mois ! lol

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s