Le magazine Elle et le don d’ovocyte

Décidément, il a quelque chose ce magazine ou peut être quelqu’un ?

Qui se cache derrière ces choix d’articles sur le don d’ovocyte ? Il est temps que BAMP fasse son enquête à mon avis.

Vous l’aurez compris, ELLE a encore frappé et pas qu’un peu. Encore un article sur le don d’ovocyte et pas des moindre : un témoignage sur un don entre soeurs fait à l’étranger ! J’en aurais chialer en le lisant (surtout que ma soeur s’appelle Virginie, c’est des filles bien ces Virginie !).

Touchant et émouvant, ce témoignage vient du coeur, un témoignage d’amour et de filiation.

J’en profiterais quand même pour féliciter ce gygy qui n’a pas hésité à expliquer les différentes possibilités à sa patiente et notamment l’éventualité Belge. Mais ça c’était avant la circulaire dont on a parlé ici.

Car si vous lisez bien cette circulaire et malgré son complément dont nous parlions ici, cette gygy, aujourd’hui, est hors la loi et, selon les nouvelles lois en vigueur en France, est bel et bien passible de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Et oui, car elle a dirigé sa patiente vers un centre étranger dans le cadre d’un don non anonyme donc ne respectant pas la législation française en matière d’AMP.

Bon ça c’était histoire de rappeler que même avec la précision de la Direction Générale de la Santé, cette circulaire reste, pour moi, la circulaire de la honte car mathématiquement, cette nouvelle maman a été conseillée par sa gygy avant ladite circulaire (bah oui vu qu’elle a dû attendre la fin de la grossesse de sa soeur puis son retour de couche puis toutes les démarches pour la Belgique puis sa grossesse, la circulaire datant de fin 2012).

En bref, peut être que si cette femme avait vu sa gygy après la parution de cette circulaire, le conseil sur la Belgique n’aurait pas été donné de peur de la peine encourue. Cette femme qui ne se voyait pas bénéficier d’un don d’ovocyte d’une femme inconnue n’aurait pas ses jumeaux aujourd’hui et n’aurait peut être pas d’enfant tout court. Il lui aurait peut être fallu des semaines ou des mois pour trouver cette information sur le don non anonyme en Belgique ou peut être pas mais dans tous les cas, ce n’est pas un professionnel de la santé qui l’aurait dirigé, conseillé et soutenu.

Je sais que le réseau est vaste et les forums dont je fais moi même partie riche en conseils et entraide mais en tant que français ayant un problème de santé, n’est-ce pas à nos médecins de nous conseiller et nous soutenir ?

Vous pouvez lire ce magnifique article ici et n’hésitez pas à écrire à ce magazine décidément ultra BAMP pour leur dire tout le bien que vous pensez d’eux !

4 réflexions au sujet de « Le magazine Elle et le don d’ovocyte »

    1. Ah oui toujours nous tenir au courant! On peut pas avoir les yeux partout!
      Mais pour le coup je crois qu’on le savait depuis longtemps mais on ne peut pas toujours faire paraître les articles au moment où car on a toute une planification déjà faites sur plusieurs semaines…celà fait que l’on doit tout décaler, alors à part les urgences comme hier! il peut y avoir quelques jours pour annoncer les infos.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s