« En France, l’AMP est méprisée » Pr. Olivennes, Le Figaro.fr, 27/02/2014

C’est ce qu’affirme Monsieur François Olivennes, gynécologue-obstétricien, dans une interview donnée au journal Le Figaro.fr en date du 27 février 2014.

Et moi j’irais plus loin encore. Au fond, ce sont les couples en AMP qui sont méprisés. Le terme est fort, le MEPRIS, et il fait mal.

Les politiques et pseudo théoriciens du sujet prennent l’AMP par le petit bout de la lorgnette, via des soi- disant dérives de certaines pratiques (technique de l’épouvantail!), via de soi disant « droit à l’enfant » (pauvre petit enfin né après des années d’enfer de ses parents, trop attendu, trop aimé surement…), via des avancées d’égalité sociale dans un pays ou les Lumières sont éteintes depuis bien longtemps. Et les couples sont oubliés. Niés.

Oui, l’AMP est souvent vue comme une médecine de confort. Oui, l’infertilité est souvent, et même parfois par un corps médical qui ne sait pas expliquer les causes, traitée sous l’angle, tellement facile, psychologique (prenez des vacances, détendez vous, adoptez (!!!)).

Comment est ce possible qu’1 couple sur 6 soit autant MEPRISE dans ses souffrances? Quelle autre pathologie touche AUTANT de monde, directement ou indirectement? Pourquoi ce tabou? Parce qu’on parle de l’intimité au fond, de ce qui se passe sous la couette? du truc que tout le monde fait et dont personne ne parle? Le sexe est exposé à tout va, mais finalement la pudeur est extrême. Donc la procréation, et ses difficultés, aussi. C’est tellement plus simple finalement de parler d’une pathologie qui n’est pas en lien avec les relations intimes, qui n’a pas entendu son collègue ou sa boulangère déblatérer sur sa gastro ou ses problème de dos?

Une fois encore, merci Monsieur Olivennes, pour poser le débat autrement.

La culpabilité on l’a déjà au quotidien, de ne pas arriver à la chose censée être la plus naturelle du monde, mettre au monde un enfant, les petites humiliations du quotidien on les vit, souvent issues de nos proches mal informés et inconscients de nos blessures, mais le MEPRIS de la société n’a pas lieu d’être.

L’infertilité est une PATHOLOGIE, et la PMA ne doit pas être le parent pauvre de notre médecine.

A retenir particulièrement de cette interview,  que vous  retrouverez ici :

« Les dons d’ovocytes avec rémunération des donneuses sont possibles dans de nombreux pays. Pourquoi pas chez nous ? Sommes-nous plus intelligents que tout le monde ? Les autres seraient-ils des monstres sans principes ? » = la France a raison contre le reste du monde, c’est bien connu…

« La GPA et la levée de l’anonymat des donneurs sont les deux sujets les plus médiatiques, donc les politiques se penchent là-dessus et non, malheureusement, sur les problèmes qui touchent un plus grand nombre de patients. » = A croire que les vrais sujet de fond sont trop compliqués pour leur cerveau, ou trop risqué pour leur carrière ?…

« Je pense que les membres de la commission de révision des lois de bioéthique ont très envie que rien ne change. » = Espérons qu’au lieu de s’offusquer de ce procès d’intention (Prof. Olivennes, seriez vous mauvaise langue?), ils essaieront plutôt de démontrer le contraire …

15 réflexions au sujet de « « En France, l’AMP est méprisée » Pr. Olivennes, Le Figaro.fr, 27/02/2014 »

  1. Pourquoi ce tabou et ce mépris ?? C’est tellement vrai… J’ai « bizarrement » pour ma part plus de « pudeur » avec d’éventuels problèmes « gastros » qu’avec le mal d’enfants. Perso, et bien que je ne puisse peut-être pas encore en parler puisque je n’ai encore connu « que » les examens d’investigation, la violence psychologique (oui, c’est de la violence) qui entoure la PMA est largement plus pénible que la violence physique (oui, une HSG c’est de la violence physique).
    Merci pour cet article, et surtout merci pour ces questionnements, qui sont tellement évidents tels que je les lis mais que pourtant je n’arrive souvent pas à formuler, même pour moi…

    J'aime

  2. Quand j’observe la teneur des reportages sur la pma au 20h de France 2 hier soir, un « grand » professeur de médecine expliquant, en somme, que la pma est aujourd’hui appliquée à des couples qui ne sont pas vraiment stériles (médecine de confort, on vous dit !), je me dis qu’il y a encore du boulot… Et qu’il va falloir militer tous ensemble pour faire évoluer d’un iota les choses dans ce vieux pays qu’est la France, grand donneur de leçons et tellement convaincu de la qualité de sa médecine… Merci aux médecins qui montent au front pour faire avancer le sujet ! Il y a quelques semaines, il y avait déjà un article dans le journal le monde à ce sujet. Un début de frémissement de quelque chose ?

    J'aime

      1. Reportage de France 2 hier soir avec Jacques Testart… Je vous invite à le visionner (encore que, moi, cela m’a tellement énervée que j’en ai mal dormi !!). Je vais faire un courrier à France tv parce qu’il serait temps de donner la parole aux patients (je peux citer le collectif, non ?). En gros, la question traitée, bien racoleuse, était celle de « l’abus » de pma et de l’eugénisme. Comme si, en France, les couples exprimaient l’envie se se lancer dans ce parcours pour avoir un enfant aux yeux bleus ou qui ne soit pas allergique à la cacahuète…C’est tellement à côté de la réalité de la pma que je trouve cela sidérant. Quand va-t-on parler au 20h des vraies questions liées à l’infertilité, sans culpabiliser les femmes en particulier (parce que moi, ce que j’ai compris, c’est que les femmes qui ont du mal à avoir un enfant, si c’est juste liée à l’âge, elles n’ont qu’à s’en prendre qu’à elles mêmes…la cigale ayant travaillé tout l’été se trouva fort dépourvue lorsque le temps d’enfanter fut venu…)

        J'aime

        1. oui pas de soucis tu peux les contacter, ils nous connaissaient déjà car nous les avons déjà contacté par mail.
          Je pense que nous allons aussi faire un mail au nom du bureau.
          Nous avons reçu hier un article d’un site papier qui reprenait ces propos là, d’ailleurs.
          Nous allons en faire un article

          J'aime

          1. Ben voilà, c’est fait, j’ai craqué ! J’ai écrit ceci au médiateur de l’info:

            « Je m’interroge sur le traitement réservé par la rédaction du 20h de France 2 au sujet de la PMA. Le reportage diffusé, donnant la parole aux médecins et en particulier au Pr. Testart, laisse apparaître la procréation médicalement assistée comme une médecine de confort, qui, dixit ledit professeur, ne serait plus réservée aux couples dont la stérilité est vraiment établie. Beaucoup de couples vivent ces parcours douloureux et ont dû recevoir, comme moi, ce discours comme un uppercut. Médecine de confort ? Les femmes qui subissent les traitements, les ponctions et souvent les échecs à répétition apprécieront ! Jamais vous ne donnez la parole aux patients, comme si la PMA n’était que l’affaire des médecins. Un collectif existe pourtant (BAMP), et il n’est pas difficile de trouver des témoignages de ceux qui vivent ces difficultés, qui tous les jours reçoivent de leur entourage des discours plein d’idées reçues faute d’information (la stérilité serait psychologique, il suffirait de partir en vacances, voire même de démarrer une procédure d’adoption pour enfin tomber enceinte…). Ces couples sont de plus en plus nombreux. Le problème crucial en France aujourd’hui n’est pas de savoir si des couples vont faire de la PMA pour avoir un enfant aux yeux bleus ! C’est la question de l’impact des facteurs environnementaux sur la fertilité, l’impact des modes de vie (et la préservation de la fertilité des femmes qui aujourd’hui font des études et des carrières comme les hommes), et les moyens modestes, techniques et financiers, donnés aux centres PMA en France, qui poussent beaucoup de couples à partir à l’étranger, quand ils en ont les moyens. Voilà un vrai sujet qui est certes moins racoleur mais relève d’une véritable information, nécessitant une enquête, un travail journalistique autrement plus sérieux. »

            Enervée, bibi… Je ne sais si j’aurai une réponse, mais cela défoule.

            J'aime

            1. Excellente réponse! J’espère que d’autres comme toi réagiront! Ce monsieur fait sa pub pour son bouquin qui sort jeudi 6, alors évidemment il faut du racoleur et de l’excès sinon ça n’intéresse personne.

              J'aime

              1. Pour info, sur les, reseaux sociaux , cela fait les choux gras des personnes anti PMA , ce Monsieur leur donne encore de la matiere….c est scandaleux !!! Mais ils vivent ou tous ces gens ?? Connaissent ils la pénibilité d un parcours PMA ? La France n est dans aucun excès comme peuvent l être certains pays.
                A quand la parole aux vrais concernés ? Et non pas a ces gens dans la rue.. ou ces medecins qui veulent faire du buzz…

                J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s