Messieurs – Pouvez-vous répondre à une étudiante ?

Bonjour,

Je suis étudiante en psychologie à Paris Descartes en 3eme année.

Dans le cadre de ma licence, j’effectue un travail de recherche sur l’infertilité masculine.

Je m’intéresse plus particulièrement aux hommes n’arrivant pas à avoir d’enfants alors que les tests de fertilité n’ont montré aucune anomalie organique. C’est-à-dire, aux situations où l’infertilité de l’homme n’a pas d’explications médicales.

Mon travail de recherche vise alors à comprendre quelles peuvent être les causes éventuelles d’une infertilité médicalement inexpliquée chez l’homme, et à identifier des éléments qui pourront être pris en compte ou non dans la poursuite de ce projet d’enfant.

Je suis à la recherche d’hommes essayant d’avoir un enfant depuis plus de 1 an et pour qui les tests d’infertilité se sont révélés négatifs.

Il s’agirait de répondre à un questionnaire lors d’un entretien en face à face d’environ 40 min.

Bien entendu, cet entretien et ce qu’il en ressort restera confidentiel. De plus, après analyse des données, je peux, si vous le souhaiter, vous restituer les résultats de cette recherche que je vous ferai parvenir dans un délai d’environ 3 semaines après l’entretien.

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez me contacter par mail : lebleu.marie01@gmail.com ou par téléphone au 0618633301.

Cordialement,

Marie LEBLEU.

6 réflexions au sujet de « Messieurs – Pouvez-vous répondre à une étudiante ? »

  1. Je ne comprends pas trop le sujet en fait. Pour un couple avec madame au top? Ressenti d’un monsieur pour couple estampillé « infertilité inexpliquée »?

    J'aime

  2. Marie,

    il se peut qu’on vous ait mal expliqué ce qu’est l’infertilité. Pour les hommes, il y a deux cas: l’infertilité dont on connait les causes ou la fertilité. Comme les hommes ne font pas d’enfants tout seul, si le couple ne parvient pas à procréer et qu’on ne trouve aucune « anomalie » chez le partenaire masculin, dans le même temps, on fait des tests pour la partenaire féminine.

    A ce moment-là, deux situations possibles: on trouve une (ou des) causes d’infertilité féminine soit ne trouve rien et alors cela devient une infertilité inexpliquée.

    Si le but de vos recherches est de trouver une éventuelle cause psychologique, comme dénominateur commun entre ces hommes, vous ne trouverez probablement rien. Il faudrait interroger des hommes qui ont eu plusieurs compagnes normalement fertiles, qui ont essayé avec toutes, à qui on fait des examens, à qui on a jamais rien décelé et qui pourtant n’ont jamais réussi à avoir un enfant…

    Si je dis des bêtises, que quelqu’un me le dise.

    Bon courage.

    J'aime

    1. Virginie, il me semble que j’ai la même analyse que toi. D’autant que l’infertilité inexpliquée ne vaut qu’en fonction des éléments analysés d’une part (par exemple il faudrait que des tests génétiques aient été fait, ce qui est rarement le avant plusieurs années et beaucoup d’échecs), et d’autre part l’infertilité inexpliquée ne vaut qu’au jour J, elle peut devenir « expliquée » quelque temps plus tard à la faveur d’une avancée scientifique ou de la diffusion d’une technique.

      Si je prends mon exemple, il y a 5 ans le test pour diagnostiquer mon problème n’existait même pas, à l’époque j’aurais été catégorisée comme inexpliquée, je ne le suis plus, pour autant ça aurait été erroné à l’époque (et pourtant tentant!) de chercher une cause psy.

      Et pour compléter, il existe des infertilités de « non compatibilité » dans le couple (matching HLA), c’est peu connu, peu investigué (en France, en tout cas), mais ca pourrait expliquer dans quelques années beaucoup des cas actuels d’infertilité inexpliquée.

      Le sujet n’est pas simple en tout cas!

      J'aime

  3. Bonsoir Lailalailo,

    oui nous sommes d’accord. Dans une infertilité inexpliquée (à ce jour), impossible de prouver scientifiquement une cause plus psychologique. Par ailleurs, le matchage HLA ( je ne connaissais pas le nom), on m’en a parlé il y a une bonne quinzaine d’années. Je suis tombée enceinte deux fois du même homme, sous contraceptifs, à la suite d’un seul et unique rapport à chaque fois ( la première fois que nous avons eu un rapport ensemble et la seconde fois suite à un rapport après une séparation de plusieurs semaines et plus de rapports dans les semaines qui ont suivi).

    Je raconte cette histoire car à l’époque, je me suis interrogée sur le fait que je tombe enceinte de cette façon aussi… facilement si je puis dire. En dehors de l’échec de la contraception, le gynéco m’avait parlé « d’hyper compatibilité » entre mon ami et moi. Par deux fois, pour des raisons de santé notamment, j’ai dû interrompre ces grossesses (désolée pour celles que ça choque, je ne vais pas entrer dans les détails, mais parfois, dans la vie, on a vraiment pas le choix). Par la suite, mon ex-compagnon a vécu 8 ans avec une femme qui avait déjà 2 enfants. Ils ne sont jamais parvenus à avoir un enfant ensemble et aucun problème n’a été décelé. C’est là, qu’en discutant avec lui, je lui ai dit que son couple, à l’inverse de celui que nous formions à l’époque était peut-être non compatible. C’est ce que les médecins lui ont expliqué également.

    Quand on sait que par la suite, je me suis retrouvée en IO, que je suis passée par le don d’ovocyte et que lui n’a finalement jamais eu d’enfants, la vie est cruelle parfois.

    Bref, donc sujet compliqué et comme toi, cette histoire d’hyper ou de non compatibilité devrait être plus examinée par les chercheurs.

    Bonne soirée.

    J'aime

  4. Virginie et Lailalailo on déjà bien expliqué. Je rajouterais aussi que dans les cas d’infertilité inexpliquée on a tendance à l’expliquer en disant qu’en fait Mme a un problème psychologique ou secrètement des ovocytes pourris.

    J’ai fait 11 IAD sans succès avec un donneur qui avait des enfants à lui et pour lesquels des IAD avaient marché chez d’autres femmes. A la 12 j’ai changé et bingo, alors que les médecins (et moi aussi) pensaient que j’avais juste secrètement des ovocytes pourris (je suis une farouche opposante à la théorie psycho).

    J'aime

  5. Bonjour Lara,

    comme toi, je suis une farouche opposante à la théorie psycho et ton histoire démontre très bien qu’il faut creuser cette piste de l’hypo ou hyper compatibilité. Je suis certaine que cela pourrait expliquer bien des infertilités « inexpliquées ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s