Des chercheurs britanniques identifient une protéine de l’ovocyte qui permet la fécondation (L’express, Le parisien, 17/04/2014)

L’Ovule : Une découverte capitale ?

Lorsque nous sommes dans un parcours de PMA, on se rend très vite compte que les connaissances actuelles de la science sont assez limitées. Les médecins sont souvent incapables de nous expliquer pourquoi nous sommes touchés par une ou plusieurs causes d’infertilité, de nous expliquer pourquoi les embryons n’ont pas évolué, de nous proposer des traitements qui règleraient le problème à la source etc …
On a parfois l’impression que les seules explications qu’ils ont à nous fournir sont la fatalité, la nature, le stress, « on ne sait pas » et surtout on a le sentiment qu’ils n’ont pas vraiment envie de rechercher les causes.
On se demande souvent si des équipes de recherche, quelque part dans le monde, travaillent sur ces sujets, on a parfois le sentiment d’être bien seuls …
Heureusement de temps en temps, des articles dans la presse nous permettent de constater que la recherche continue et avance et qu’il y a de l’espoir !

Récemment Le Parisien a publié un article sur une découverte très prometteuse au niveau de l’ovule, c’est ICI.

En effet, les chercheurs ont découvert l’élément clé qui permet au spermatozoïde de venir fusionner avec l’ovule. Des protéines présentes chez l’ovule et d’autres présentes chez le spermatozoïde interagissent pour permettre cette première étape de la fécondation. L’absence de ces protéines chez l’ovule ou chez le spermatozoïde empêcherait toute fécondation naturelle.

Cette découverte pourrait apporter des éclaircissements pour un certain nombre de cas d’infertilité inexpliquée et d’absence de fécondation. Elle est porteuse d’espoir, même s’il faudra encore du temps avant de voir sur le terrain des examens permettant de diagnostiquer ce manque et des traitements permettant d’y remédier.
Peut-être que les chercheurs et les laboratoires seront plus prompt à creuser ce sujet car en plus de résoudre certains cas d’infertilité, il pourrait permettre de créer une nouvelle génération de contraceptifs, ce qui concerne beaucoup plus de monde et générera certainement beaucoup de bénéfices.

Même si elle nous semble longue, la recherche avance. Il y a encore tant à découvrir ! Nous ne pourrons peut être pas en bénéficier immédiatement, mais c’est une bonne nouvelle pour tous les couples qui seront un jour peut être confrontés à l’infertilité et pourront bénéficier de diagnostics plus précis et de traitements moins lourds.

Eternal Sunshine

Sur le même sujet, l’article sur le site de L’Express est ICI.

2 réflexions au sujet de « Des chercheurs britanniques identifient une protéine de l’ovocyte qui permet la fécondation (L’express, Le parisien, 17/04/2014) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s