La Pma enseignée aux lycéens dans l’académie de Versailles

C’est bientôt la fin de l’année scolaire, oui très bientôt !

Nous avons reçu d’ailleurs il y a quelque temps, le mail d’une jeune fille Samantha qui cherchait des informations sur l’infertilité en Auvergne. Elle souhaitait faire un exposé pendant son cours de SVT de classe de  troisième (pour les vieux collégiens = Science de la Vie et de la Terre).

Il  n’est jamais trop tôt pour s’informer, notamment sur l’infertilité,  ces causes, ces traitements.

Jeunes femmes, jeunes hommes faites attention à ce que vous mangez, aux cosmétiques que vous mettez sur votre peau, aux pollutions que vous subissez, aux portables dans vos poches de pantalons (jeunes hommes). Bref, faites attention à vous  et à votre fertilité.

Voici une initiative intéressante proposé par Bruno BOUCHER à ces lycéens : La PMA

« L’animation proposée ici permet aux élèves de se mettre dans la peau d’un médecin de service de Procréation Médicalement Assistée. Il s’agit de proposer un diagnostic sur une situation d’infertilité et une technique de PMA en relation avec ce diagnostic. Cette animation a été développée à partir d’une activité de L. Hadad (Lycée C. Claudel, Vauréal). »

Si vous voulez voir le travail demandé aux lycéens et l’animation dans son entier c’est par ici

Que vous soyez jeunes ou moins jeunes nous vous rappelons l’existence  du site de l’association GÉNÉRATIONS COBAYES, vous y trouverez un test très intéressant à faire : « PROTÈGE TES HORMONES ».

Il est important d’être informé tôt des conséquences de l’infertilité et des manières de préserver sa fertilité. La connaissance est mieux que l’ignorance. Éduquer,  informer et agir.

 

 

 

9 réflexions au sujet de « La Pma enseignée aux lycéens dans l’académie de Versailles »

  1. Très très bonne initiative !
    Et je confirme, ça peut interpeller les jeunes plus qu’on ne le pense.
    Je me souviens très bien de mes cours de SVT sur la reproduction, de la LH, FSH, des retroactivités, de la GnRH…. et tout est imprimé dans mon esprit (et bien utile pour la PMA) pour une et une seule raison (enfin deux) :
    – à l’époque de ces cours (collège et début lycée), j’étais aménorrhée primaire, je n’ai jamais eu de premières règles naturellement… alors oui, j’ai écouté attentivement ces cours pour comprendre ce qui se passait dans mon corps.
    – en fin de lycée, le diagnostic OPK était posé. Je savais plus ou moins les implications qui seraient causées par ce diagnostic, dont celui de l’infertilité. Alors, j’ai tout tout bien appris mes cours et ai tout tout bien compris les hormones toussa toussa (bon, svt était mon dada, j’ai poursuivi là dedans ensuite).
    (-bon, et j’avais aussi retenu les histoire de rhésus pour si un jour j’étais enceinte… on était que 2 filles dans la classe de 100 (école d’ing’) à avoir levé le doigt pour le rhésus négatif au cours de bio…)
    Donc voila, l’éducation, l’enseignement sont une grande chance et peuvent interférer avec nos vies privées… Au plus on divulgue les savoirs, on moins on catégorise, au plus on apprend les nuances, le gris… Super initiative en tout cas !

    J'aime

  2. Super initiative!
    De plus si les jeunes sont informés tôt non seulement cela les aidera peut être a préserver leur fertilité mais aussi a être peut être plus a l’écoute des problèmes liés a l’infertilité une fois adulte.
    peut être qu’un jour tout ça ne sera plus tabou, et que l’on pourra parler d’infertilité sans entendre les clichés que l’on nous sert actuellement.

    J'aime

  3. Je suis prof de SVT collège dans l’académie de versailles. Et on en parle, de l’AMP. Pas assez, mais on en parle. Une copine de l’académie d’Orléans a même suivi une formation SVT sur l’AMP pour remettre les profs à jour. Il y a quelques temps, j’avais envoyé un topo sur l’AMP dans les programmes de SVT collège/ lycée. si ca intéresse quelqu’un, je peux le ressortir, il n’avait pas été publié.

    J'aime

  4. Si tout se passe bien, je reprends mes études en septembre, un BTS, et j’ai bien vu sur le programme : « AMP »!! Je me suis dit que j’allais tout cartonné 🙂 (ou me mettre en colère si les infos sont fausses…) Je trouve en tout cas génial que ce soit enseigné!
    Il y a aussi noté sur le programme « grossesse »….ça m’embête déjà un peu plus cette histoire! 😉

    J'aime

  5. C’est une très bonne initiative! Quand je vois mes petits cousins le portable constamment dans la poche du pantalon, ça me rend malade. J’essaie de leur dire mais pas facile d’aborder le sujet…

    J'aime

  6. Bonne initiative. Et je suis peut-être un peu seule à le penser, mais pour moi il n’y a pas que les portables en cause mais aussi la super révolution des couches jetables très pratiques et tout plein de produits chimiques en contact 3 ans 24/24 près des organes génitaux pendant la croissance…

    J'aime

  7. Ma fille avait fait un exposé sur le DO en CM1 je crois… moins poussé et moins marquant mais au moins ça dira peut-être quelque chose à quelques enfants plus tard (pour un don j’espère!) même si ils auront certainement oublié d’ici là!!! (bon ils en ont peut-être parlé à leurs parents qui eux sont des donneurs potentiels)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s