NATIFIV, enfin, un centre d’AMP dans le nord Seine et Marne

natifiv

Le centre d’AMP du Grand Hôpital de l’Est Francilien, situé à Meaux a ouvert ses portes depuis quelques semaines déjà. Cinq ans que ce projet se prépare. Projet porté depuis 2012, par le docteur Jean-Christophe PONT, responsable biologique du centre et le Dr Véronique Boulard, responsable clinique.

Cinq ans plus tard, les premiers couples ont déjà commencés à bénéficier de cette nouvelle offre de soins AMP. C’est le premier centre d’AMP en Seine et Marne, département le plus grand de la région parisienne, avec plus de 1,2 millions d’habitants, un département jeune. Meaux étant situé au nord du département de la Seine et Marne, les départements de l’Oise, de l’Aisne ou de la Seine Saint Denis, sont proches.

Le docteur PONT évoque un « vrai besoin sanitaire » pour tous les couples qui n’avaient pour seul recours, Paris. Quand l’on connait les difficultés de circulation en région parisienne, on image très bien la dose de stress et le temps perdu dans les embouteillages. C’est aussi pour limiter l’impact du stress, que le docteur PONT et le Dr BOULARD se sont battus pour obtenir l’autorisation et les financements pour ouvrir ce centre d’AMP.

Le centre est donc tout neuf, le laboratoire dispose d’un matériel moderne et de pointe, tant pour la culture embryonnaire (incubateur avec des niches individuelles par couple) que pour la traçabilité/sécurité des gamètes (système de reconnaissance automatique de l’identité lors des différentes manipulations).

L’ensemble du parcours se fait au même endroit, les consultations, les prises de sang, les échographies, pas besoin de courir d’un espace à l’autre. Les ponctions se font au premier étage.

Toutes les trois semaines, une réunion d’informations obligatoire est proposées aux futurs patients. Elle permet de donner toutes les informations relatives à l’amp, les taux de réussite, les différentes étapes du parcours.

Pour l’instant, une psychologue est présente dans l’équipe. Le docteur PONT, nous a confirmé que l’équipe n’était pas fermée aux médecines alternatives. Mais l’activité ne fait que commencer, il faut donner un peu de temps pour que le réseau se mette en place.

Ce projet s’inscrit dans un partenariat public/privé, en effet le centre d’AMP est constitué de deux équipes qui travaillent dans un complet partenariat, les gynécologues qui dépendent de l’hôpital de l’Est Francilien et le laboratoire BioFUTUR qui est privé.

Actuellement, les délais d’attente entre un premier appel et un premier rendez-vous ce comptent au maximum à un mois.

L’inauguration va avoir lieu le 10 mars, en présence de nombreuses personnalités politiques et médicales. Jessica qui est la référente BAMP pour le 77 et le 94, sera présente à l’inauguration pour représenter l’association.

C’est à la fois réjouissant de voir l’offre de soins en AMP s’élargir avec l’ouverture d’un nouveau centre, ce qui va permettre de répartir la file active de patients en AMP qui se bousculent dans les centres Parisiens. Mais cela ne doit pas nous faire oublier qu’il faut aussi que nous nous interrogions sur l’augmentation du nombre de personnes touchées par l’infertilité, la stérilité et que nous agissons pour prévenir cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s