7ème édition du Forum européen de bioéthique

Samedi 4 février, j’ai assisté à la dernière journée du Forum européen de bioéthique qui s’est tenu dans une ravissante salle donnant sur la non moins ravissante place Kléber à Strasbourg.
Pourquoi avoir choisi le samedi ? Les conférences « Naître autrement » et « Où nous mène la révolution génétique ? » semblaient être des sujets se rapportant de près où de loin à la PMA.
J’ai donc assisté à quatre des cinq conférences proposées ce jour-là, les deux précédemment citées ainsi que « Oublier le sens, oublier la science au profit de la croyance » et « Humain, post-humain, l’avenir aura-t-il encore besoin de nous ? ».
Je ne ferai aucun compte-rendu sur ces deux conférences, les sujets n’étant pas en lien avec notre association. En cliquant sur les titres, vous pourrez visionner les conférences.

img_0572

La conférence débute par l’intervention du Pr Nisand qui fait un rapide « état des lieux » en affirmant que de nos jours, 4% des enfants qui naissent en France sont issus de la PMA.

Il regrette que dans notre pays, les médecins ne soient pas autorisés à effectuer un diagnostic pré-implantatoire (DPI) sur les embryons avant de les transférer dans l’utérus de la future mère. En effet, presque 70% des embryons actuellement transférés ne sont pas viables, souvent porteurs d’anomalies chromosomiques.

Ce fameux DPI est par ailleurs autorisé dans beaucoup de pays limitrophes à la France ! La loi de bioéthique interdit son utilisation sauf dans certains cas.
Le Pr Nisand nous affirme qu’à l’avenir avec les cellules souches, il sera possible d’obtenir jusqu’à 1 000 embryons/patiente (mon coeur de pmette a fait un bond à cette annonce !)
Ensuite, Dr Catherine Rongières (également du CMCO de Schiltigheim) nous dresse les multiples possibilités de conservations des gamètes, embryons et tissus :  « Aujourd’hui, nous pouvons séquencer la programmation d’une naissance », c’est-à-dire conserver nos embryons aussi longtemps que nous le souhaitons, choisir le moment de la future grossesse, la différer.

Dr J-F Mattei, nous a rappelé l’historique de la PMA et s’interroge sur certains points, « Que faire des embryons surnuméraires lorsque le désir d’enfant est comblé ? » « Quoi chercher sur les embryons avec DPI ? »

IAC, IAD, vitrification ovocytaire, GPA, cryoconservation du sperme, anonymat des donneuses et donneurs qui peut-être levé ou non ?, futur utérus artificiel ?, greffe d’utérus, cellules souches, enfant à « 3 parents »….bref, nous avons fait le tour de la PMA !…tendons-nous vers le bébé à la carte ?

J-Y Le Déaut, député, annonce qu’il est difficile de mettre en place des lois sur des sciences qui évoluent et qu’en plus au sein de l’Union européenne, les lois varient d’un pays à l’autre, les législateurs doivent trouver un bon équilibre, ce n’est pas chose aisée.

Ce fut ensuite le tour de Tugdual Derville d’intervenir….et là mon petit coeur de pmette a eu mal, très mal…. Monsieur Derville commence son allocution en ayant une pensée pour sa cellule germinale car il a eu le privilège de ne pas avoir été trié !! Il parle du tri d’embryons dans ces termes « culture du déchet d’homme »….comment dire ? un beau discours, une jolie intonation, un grand sourire, on en oublierai presque les horreurs qui sont proférées…ah ben en fait non, je n’oublie pas, c’est bien là le souci !
Je ne vais pas épiloguer sur son intervention, vous pouvez visionner la conférence dans son intégralité !

img_0573

La génétique, très vaste sujet !
Si la modification de la génétique humaine, l’auto-greffe du sang de cordon ombilical, la correction des maladies génétiques et autres modifications spécifiques de certaines régions chromosomiques sont des sujets qui vous tentent, vous pouvez visionnez ICI la conférence.
Je ne m’essaierai pas au compte rendu d’un sujet que je ne maîtrise que moyennement.
En revanche, si vous avez déjà entendu parler de CRISPR-CAS9 qui est une endonucléase permettant de « couper » l’ADN, j’ai trouvé cet article (crispr-cas9) qui explique parfaitement son utilisation.

Sachez que vous pouvez assister tous les ans, gratuitement, au Forum européen de bioéthique de Strasbourg.
Cette année, plus de 12 millions d’affichages sur leur page Facebook, 18 000 sur le site,
plus de 129 000 personnes pour le live streaming, du live Tweet par une équipe de journalistes…cela laisse présager un bel avenir pour cet événement qui d’ores et déjà peut être qualifié d’incontournable !

Une réflexion au sujet de « 7ème édition du Forum européen de bioéthique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s