L’impossible débat ?

Angers, 30 janvier, premier débat sur le thème de l’ouverture de l’AMP à toutes les femmes. Vu comment s’était déroulé le débat sur la recherche sur l’embryon (voir ici), nous avions bien imaginé que sur ce thème encore plus polémique de l’ouverture de l’amp aux femmes célibataires et homo, les anti de tous bords, allaient s’en donner à cœur joie.

C’est donc une salle comble, de 200 personnes dont les 3/4 venus non pas pour s’informer, débattre, mais bien pour déverser leur approximations sur ce qu’est l’AMP, pour ne pas écouter ce qui était présentés par les intervenants, impatients qu’ils étaient de déverser leurs haines (car à ce niveau c’est de la haine), de répondre à côté des thèmes présentés. Caroline, qui représentait de l’association COLLECTIF BAMP s’y est sentie agressée par cette foule vociférante et s’applaudissant les uns les autres.

Même situation à Lyon le 1er février, avec un débat finalement impossible, car les points de vue qui s’expriment sont dogmatiques et radicalement opposés. Le dialogue n’est pas possible, ce n’est pas un débat c’est un combat, deux mondes qui s’affrontent sans ce comprendre.

Alors pour que les anti, qui ne s’informent pas avant de balancer des commentaires acerbes, violents, faux sur notre association, dans les débats auxquels ils participent, sur les réseaux sociaux ; soient un petit peu mieux informés, nous voulions leur rappeler deux, trois choses sur l’association COLLECTIF BAMP.

Le collectif BAMP est une association de patients de l’AMP (assistance médicale à la procréation), de personnes infertiles et stériles, donc des gens qui sont pris en charge par l’assistance médicale à la procréation en France et pour certains à l’étranger. Les objectifs principaux de l’association sont :

  • Témoigner, informer et agir sur toutes les questions relatives à l’infertilité, le recours à l’amp, le don de gamètes, l’après-amp sans enfant.
  • Accompagner et soutenir les personnes infertiles et stériles, les donneurs et les donneuses.
  • Assurer des fonctions de représentativité dans le cadre de la démocratie sanitaire.

Association qui a rédigé un manifeste dont les sujets principaux sont :

  • Prévenir et agir pour réduire l’infertilité.
  • Améliorer l’AMP.
  • Reconnaître les patients de l’amp comme acteur de leurs parcours de soins.
  • Repenser l’organisation juridiques et le cadre éthique.

Il se trouve que BAMP ne s’occupe pas de savoir quelles sont les orientations sexuelles de ses adhérents. Ce n’est pas un critère pertinent, de savoir si la personne est hétéro, homo ou je ne sais quoi d’autres. Ce n’est ni pertinent pour juger du désir d’avoir des enfants, ni de la capacité à les élever. L’orientation sexuelle, ne fait pas la qualité de la parentalité. Ceux qui affirment le contraire se trompent de cible, car dans ce cas, il faudrait vérifier la capacité de beaucoup de nos concitoyens, hétérosexuels, mariés qui maltraitent leurs enfants, ne s’en préoccupent peu ou pas. En leur interdisant de se reproduire car ils seraient potentiellement incapables d’élever des enfants.

Par contre, ce critère de l’orientation sexuelle est un critère discriminant, aujourd’hui en France dans l’accès aux soins d’AMP et nous le déplorons.

Un autre fait, important à repréciser pour toutes les personnes ANTI-AMP qui nous lisent, il se trouve que la majorité de nos adhérents et de nos sympathisants sont des couples HETEROSEXUELS. Il y a aussi quelques femmes célibataires………..par événements de la vie, c’est à dire qu’elles aimeraient vivre avec un homme (ou une femme), mais qu’elles ne trouvent pas l’homme désirant cela aussi. Pour la plus part, elles aimeraient bien rencontrer un homme prêt à vivre avec elle et à fonder une famille. Les personnes qui se revendiquent homo, se tournent plus facilement, apparemment, vers les associations LGBT. C’est ainsi.

Autre fait important : la majorité des couples hétérosexuels, adhérents ou sympathisants de notre association, sont POUR l’ouverture des soins d’AMP aux femmes (homo et célibataire)……..Comme d’ailleurs une majorité de français. Il faudrait d’ailleurs que l’on puisse discuter des modalités de cette possible modification de la définition et des indications de l’amp, des questions de remboursement et de prise en charge, de la question du don de gamètes et de son organisation, etc…. car sur ces points, nous ne sommes pas tous d’accord. Faut-il considérer la pathologie impactant la fertilité ou pas, pour accéder à des soins d’amp remboursés ? Faut-il fixer un âge limite pour l’homme et la femme pour accéder aux soins d’amp ? Etc…..

Notre association étant engagée de façon active (rappel, depuis 2013 nous essayons de témoigner, informer et agir), elle est donc en première ligne des attaques des anti-amp de tous bords. Attaques, accusations plus ou moins farfelues, violentes, erronées. Sur les réseaux sociaux, ce n’est pas agréable, mais on gère.

Mais lors des débats publics cela devient, pas du tout acceptable (ces gens dont un grand nombre se réclame de l’idéologie chrétienne, catholiques, font preuve d’une absence totale d’empathie, l’amour leur prochain nous ne l’avons pour l’instant pas entrevue, d’une capacité de réflexion sur ces sujets – qui nécessitent pourtant une réflexion –  impossible à mettre en œuvre, tellement ils sont prit dans leur dogmes aveuglants. Qu’ils fassent le choix de s’aveugler, c’est leur choix, mais qu’ils viennent agresser les organisateurs et les participants qui ne pensent pas comme eux, lors de ces débats de bioéthiques est une limite qu’il n’est pas possible de continuer à vivre.

Alors on fait quoi ? On ne parle pas des sujets qui interrogent……………..même les couples, les personnes infertiles qui ont recours à l’AMP ? Car oui ces sujets ne sont pas tranchés d’avance, il faut s’interroger sur certains points, confronter les points de vue, il n’y a pas de consensus sur tous les sujets même au sein de couples infertiles ayant recours à l’AMP, comment penser et proposer des solutions dans ces conditions ou le débat et la pensée sont impossibles.

Rappel aussi encore, toutes les conclusions de tous les débats qui sont organisés en France vont être adressés au CCNE, qui va en faire une synthèse, transmise au gouvernement, qui va proposer une loi, qui va être discuté, amendée, votée au Parlement. Rien n’est encore fait, joué d’avance.

Les représentants de l’association COLLECTIF BAMP vont continuer à se mobiliser pour ces débats de bioéthique, mais ils aimeraient deux choses ne pas continuer à se faire agresser et pouvoir partager ces débats avec d’autres associations (féministes, LGBT, amp, gpa) qui sont étrangement absents des débats auxquels nous venons de participer. Espérons que cela soit différents pour les prochains débats.

N’oubliez pas de venir aux différents débats qui sont prévus en régions :

Bretagne : à Brest, à Rennes

Centre – Val de Loire

Hauts de France, Picardie

Normandie

Nouvelle Aquitaine : Bordeaux, Limoges, Poitiers

Paca-Corse,

Pays de la Loire : Nantes

 

 

#bioétique2018 #vraimentPour

 

 

 

2 réflexions au sujet de « L’impossible débat ? »

  1. Cet article remet très bien les choses dans leurs contextes et surtout était indispensable !

    Ces gens ont des comportements pas très « normaux » et leurs propos abjectes reflètent complètement leurs comportements et attitudes lors des debats publics.

    Ces gens sont pour beaucoup qu’un groupe sectaire extrémiste !
    Ils suivent les yeux fermés leurs gourous sans connaitre la moindre chose de l’AMP !
    Ils pensent avoir la connaissance absolue sur le.sujet, et quand on les écoute, ils se tournent au ridicule, c est effrayant !

    Ils n’apportent rien au débat !
    Ils sont que mépris, irrespectueux, ignards.
    Ils sont à vomir.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s