Catégories
ACTUALITES BAMP! covid 19 et amp

Coronavirus et report des activités d’AMP

En France et en Europe les activités d’amp sont reportées à une date indéterminée. Nous sommes confrontées à une situation de pandémie (déclaration de l’OMS) de covid-19. L’impact de cette pandémie et des décisions prises par les autorités sanitaires sont évidemment importantes, au niveau des vies de chacun d’entres nous. Les personnes infertiles subissent une difficulté en plus. Les activités d’amp considérées comme non prioritaires, sont reportées à une date inconnue pour l’instant. Nous savons que c’est une situation très difficile à vivre, pour toutes les personnes infertiles en attente d’un protocole d’AMP. Recevez tout notre soutien et nos pensées.

Le plan blanc a été activé la semaine dernière, comme nous vous l’avons déjà indiqué dans un précédent article, il permet de mobiliser les professionnels de la santé et réorganiser le fonctionnement des CHU, pour pouvoir prendre en charge les personnes infectées par le virus et qui ont besoin de soins intensifs. Le plan blanc et les mesures barrières doivent essayer de ralentir le nombre de personnes nécessitant des soins intensifs au même moment.

C’est pour cette raison que les activités d’AMP ont été reportées à une date indéterminée….lorsque l’épidémie sera finie, et pour l’instant personne ne sait quand. L’exemple Chinois, deux mois et demi d’épidémie, avant un retour progressif à moins, voir plus de nouveaux cas. Le président du CCNE a évoqué cette semaine sur France Inter, le chiffre de deux ou trois mois de pic épidémique pour la France. Et hier soir le président de la République a lui parlé de quatre mois.

Cette semaine nous avons été en contact avec plusieurs responsables de centres d’AMP pour voir ce qu’ils mettaient en oeuvre pour les patients en AMP face au plan blanc. Certains d’entres vous nous ont indiqués avoir reçu des mails de vos centres d’amp pour repousser vos tentatives. Dans certains centres, les protocoles déjà commencés ont été poursuivis. Des différences aussi en fonction des régions. Mais les professionnels de l’amp ont reçu le 13 mars des consignes de la part de l’agence de la biomédecine.

Position PRUDENTES de l’agence de la biomédecine en date du 13 mars 2020. Pour rappel les syndromes respiratoires peuvent être grave pour les femmes enceintes. Le virus n’impacte pas les fœtus (en l’état actuel des connaissances). L’agence de la biomédecine a donc envoyé à tous les professionnels de l’AMP (privés et publics), les recommandations suivantes, qui viennent donc en plus de celles déjà mise en oeuvre depuis le Plan Blanc. Elles vont permettre d’unifier les réponses au niveau national :

–        Il est recommandé de reporter les activités cliniques et biologiques d’AMP pour les prises en charge NON DEBUTEES quelle que soit la technique (FIV, TEC, IA, don d’ovocytes, préservation de fertilité non urgente).

–        Pour les patientes en cours de traitement de stimulation, non atteintes par Covid-19, il est envisageable de poursuivre celui-ci afin de congeler les ovocytes ou les embryons et reporter le transfert embryonnaire après l’épidémie

–        Cependant, pour les femmes symptomatiques, il est recommandé autant que possible d’arrêter le traitement.

–        Pour les activités de don :

o   Il est recommandé de reporter le don d’ovocytes pour éviter une stimulation en période épidémique

o   Il est envisageable que le recueil des spermatozoïdes en vue d’un don soit reporté après l’épidémie. Cette activité est à apprécier selon les capacités organisationnelles des établissements.

–        Préservation de la fertilité :

o   Il est recommandé de ne procéder qu’aux prises en charge urgentes (oncologiques)

Ces recommandations sont destinées à toutes les patientes concernées, infectées ou non par le coronavirus, dans le but de réduire le nombre de femmes exposées au Covid-19 en cours de stimulation et en début de grossesse.

La position nationale s’appuie aussi sur des recommandations Européennes de l’ESHRE (European Sociéty of Human Reproduction and Embryology).

Nous restons en lien avec l’agence de la biomédecine, comme nous l’avions fait au moment de l’épidémie de ZIKA. Nous sommes aussi en lien avec certains responsables de centres d’amp, pour vous proposer des informations, les plus précises possibles, dès que nous les avons.

N’oubliez pas à la fin de l’épidémie, les délais de prise en charge seront encore long, car il faudra réaliser toutes les tentatives en attente. Donc la situation risque de rester compliquée pendant plus longtemps que nous l’imaginons aujourd’hui. MAIS au moment du ZIKA des décisions avaient été prises pour que les femmes qui étaient dans les limites d’âge de fin de prise en charge, puissent quand même terminer leur parcours d’amp. Cela ne reviendra pas sur le temps « perdu », mais cela permet de proposer un peu d’espoir aux patients atteintes par la limite d’âge de la Sécurité Sociale. 

Nous resterons vigilants pour que cela puisse aussi être mis en oeuvre avec cette épidémie de coronavirus.

SOUTIENS, SOLIDARITÉS, CIVISME

Et vous comment vivez-vous cette situation ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s