Catégories
ACTUALITES BAMP! covid 19 et amp Non classé

AMP en pause imposée, ACTIONS collectives !

 Cet article pour solliciter auprès de toutes les personnes concernées par l’arrêt de l’amp, des actions d’interpellations de nos responsables politiques. En effet, si les travaux du groupe de l’agence de la biomédecine sont allés « vite », nous attendons encore la décision de la DGS (Direction Générale de la Santé qui dépend du ministère), les recommandations ayant été envoyés mercredi 6 mai. Nous espérons une réponse cette semaine. Ce qui permettrait ensuite aux directeurs d’établissement de centres d’AMP d’aller négocier les conditions de la reprise avec les ARS (Agences Régionales de Santé) réparties dans les différentes régions de France. Pour rappel, l’ARS d’Ile de France a donné un accord de principe la semaine dernière.

MAIS certains points ne sont pas du ressort de ce groupe de travail, ni des ARS et nécessitent des actions concertées et collectives des patients : demande de dérogations pour femmes atteignant 43 ans, autorisation de déplacement pour motif d’AMP en Europe au delà des 100 kms, frontières fermées, arrêt de travail pour se protéger du covid-19, etc…. Bref, il y a des choses qui dépendent du ministère des Solidarités et de la Santé, mais aussi du ministère du Travail.

Nous avons interpellé, en tant qu’association de patients de l’AMP le ministre des Solidarités et de la Santé par courrier (version en PDFlettre ministère -VDEF). Ainsi que les autres ministères concernés par courrier électronique. Idem pour les députés. Nous vous proposons d’en faire de même en tant que citoyen-ennes. L’objectif est de faire du bruit autour de nos situations, pour obtenir rapidement des réponses positives. 

C’est un kit d’actions que nous vous proposons, avec des exemples de courriers, de mails que vous pouvez adresser à vos députés ainsi qu’aux ministres et à vos caisses d’assurances maladies locales. 

1 – Les députés : Vous pouvez écrire aux députés de votre circonscription, ils peuvent de leur côté interpeller aussi le gouvernement lors des questions à l’Assemblée Nationale. Voici un exemple de mail d’introduction : « Madame (ou Monsieur….) la Députée,
Nous nous permettons de revenir vers vous et de solliciter votre aide précieuse pour nous aider à mettre en lumière la situation terrible que vivent actuellement les couples infertiles.
Les soins ont été stoppés brutalement au moment du confinement mais ne reprennent toujours pas alors que d’autres soins jugés eux-aussi non urgents ont repris.
Les patients sont dans une détresse immense et nous n’avons toujours pas de réponse du Ministère des Solidarités et de la Santé suite aux recommandations de reprise envoyées par le groupe de travail qui s’est très vite organisé autour l’Agence de la biomédecine, des sociétés savantes et de notre association.
Les recommandations ont été remise à la DGS et un courrier (que vous trouverez en pj) a été envoyé pour interpeller Monsieur le Ministre Olivier Véran mais il reste aujourd’hui sans réponse.
Nous sollicitons votre précieuse aide pour interpeller lors des prochaines questions au Gouvernement Monsieur Véran et Madame Pénicaud sur la lenteur de la reprise de l’activité d’AMP et sur les points évoqués dans notre courrier.
L’attente des patients, qui ont bien compris l’urgence sanitaire imposée par le confinement, tourne à une agonie qui, au-delà de l’impact psychologique, a de véritables conséquences délétères sur leur chance de concevoir un enfant.
Madame la Députée, nous vous remercions par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à notre demande et vous prions d’agréer, nos salutations les plus distinguées
. »

En pièce jointe de ce mail à votre député(e), vous joignez le courrier que nous avons rédigé pour le ministère que vous trouverez ICI lettre ministère -VDEF à télécharger.

2 – Les ministères : Différents ministères sont concernés par nos demandes : Europe pour les déplacements hors de France, le Travail pour les demandes de dérogations liées à l’âge, les Solidarités et la Santé pour toutes les questions relatives à l’amp et sa prise en charge. Et enfin le Président et le Premier ministre pour les informer des situations rencontrées par tous les patients infertiles. Vous pouvez joindre les deux propositions de courriers (qui ont le bon nombre de signes pour rentrer dans les messageries électroniques des ministères).

Ecrire au Président de la République

Ecrire au Premier Ministre

Ecrire au Ministre des Solidarités et de la Santé

Ecrire à la ministre du travail

Ecrire au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères

3 – A vos caisses d’assurances maladies pour les personnes concernées par la limite d’âge. Vous pouvez utiliser notre exemple de lettre à adapter à votre situation. Courrier âge limite CNAM_patiente

4- Une femme à lancé une pétition sur sujet de l’AMP en Europe, vous pouvez la signer et la partager. C’est une autre forme d’interpellation.

 – Témoigner dans les médias, comme vous avez commencez à la faire. Nous allons envoyer un communiqué de presse, vers tous les médias dont nous avons le contact.

ENSEMBLE nous allons y arriver ! Vous pouvez donc partager ce message, demandez à vos ami-es, familles d’envoyer aussi ces courriers par voie électronique. Plus nous serons nombreux, mieux cela sera.

Ci-dessous, vous trouverez les deux courriers  en version PDF et word : celui complet pour le ministre de la santé, une version pour les messageries électronique et une version pour la CNAM (ministère du travail) plus spécifique aux demandes de dérogations pour les femmes de 43 ans.

L’exemple de courrier pour les messageries électroniques des ministres, les parties en rouge doivent être adaptées à votre situation

En rouge ou ne gras les parties à adapter/contextualiser

Objet : reprise de l’activité d’Aide Médicale à la Procréation

Monsieur le Ministre,

Actuellement patients de l’Aide Médicale à la Procréation, nos protocoles de soin se sont brutalement arrêtés début mars 2020 car malheureusement considérés comme « non vitaux » en temps de pandémie.

Nous étions en cours de protocole / sur le point de démarrer un protocole au moment du confinement et cet arrêt en plein parcours nous a laissés dans la détresse et dans un sentiment d’abandon profond, nous qui n’avons pas d’autres solutions pour voir aboutir notre projet parental que de recourir à une technique d’AMP.

Nous vous sollicitons aujourd’hui pour pouvoir reprendre dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions nos protocoles. Bien conscients du contexte sanitaire inédit, nous n’en demeurons pas moins des patients à soigner (l’infertilité est une maladie) et pour lesquels le temps est un facteur clé de réussite.

Nous sommes solidaires de la lettre remise par Bamp, association de patients de l’AMP, à votre Ministère. Elle reprend les demandes suivantes :

  • Validation sans délai de la reprise de l’activité à la suite des recommandations transmises le 6 mai à la DGS par le groupe de travail constitué par l’Agence de la Biomédecine, les sociétés savantes et Bamp qui permettent de pouvoir envisager les conditions optimales de reprise de l’activité et préserver la santé des professionnels de l’AMP, des patients, et du reste de la population. D’autres soins jugés non vitaux ont repris, pourquoi pas l’AMP ?
  • Egalité dans l’accès aux soins sur tout le territoire pour tous et toutes :

L’éloignement des centre PMA ou CECOS dans certaines régions oblige de nombreux patients à des déplacements nationaux voire internationaux. Des réponses particulières et adaptées doivent donc être apportées par le Ministère de la santé en ce qui concerne les limitations de déplacement et les fermetures de frontières liés au Covid-19 pour les couples pris en charge en France à plus de 100km de leur domicile (incluant le sujet des départements et régions d’Outre-Mer), les couples étant dans des démarches d’AMP en Europe pour recevoir des soins adaptés ainsi que les couples de femmes ou femmes qui doivent se rendre en Europe pour recevoir les soins d’AMP nécessaires à leur projet parental.

Serait-il possible d’envisager un certificat médical « spécifique AMP » permettant de faciliter les déplacements en France et en Europe ? Serait-il possible d’envisager un protocole spécifique, en concertation avec les autres pays européens permettant aux personnes infertiles de poursuivre leurs protocoles engagés en Europe ? 

  • Limite d’âge et AMP en temps de Covid-19 :

Quid des nombreux couples dont la femme a atteint dans les semaines de confinement ou va atteindre, dans les semaines qui arrivent, la limite d’âge administrative de prise en charge (43 ans) avant d’avoir pu réaliser sa dernière tentative qui était programmée, du fait de l’arrêt de l’activité ?

Nous demandons que toutes les personnes en limite d’âge et qui étaient dans un processus de soin d’AMP, puissent reprendre la tentative prévue juste avant ou pendant le confinement. Ces personnes doivent pouvoir bénéficier d’une dérogation à titre exceptionnel pour leur permettre d’aller au bout de leur protocole de soin. A ce jour, les démarches faites auprès de la CNAM, notamment par l’Agence de la Biomédecine et par les patientes elles-mêmes, se sont soldées par une fin de non-recevoir. Il nous semble éthiquement et solidairement nécessaire que vos services puissent apporter une réponse adaptée à la situation spécifique de tous ces couples qui ont vu s’envoler leur dernière chance d’essayer d’avoir un enfant.

  • Dépistage systématique et arrêt de travail selon les contextes :

Les équipes médicales recommandent une vigilance élevée en termes de dépistage du Covid-19 chez les patients, en début et pendant toute la durée de leur protocole. Pour éviter d’annuler les tentatives en cours, protéger patients et personnel soignant, nous demandons la mise en place d’un arrêt de travail pour les personnes encourant des risques d’entrer en contact avec le virus pendant la durée de leur traitement lorsque le télétravail n’est pas possible.

  • Stocks et approvisionnement des traitements :

Outre le dépistage du Covid-19 à réaliser, l’autre préalable indispensable à la reprise d’un protocole est l’accès pour les patients aux traitements prescrits par les médecins. Il est déjà bien connu, en temps normal, que certains médicaments viennent périodiquement à manquer ou qu’il faille faire plusieurs kilomètres pour s’en procurer. D’autre part, il est nécessaire que le matériel indispensable à la réalisation des protocoles soit aussi à disposition des médecins en nombre suffisant. Comment le Ministère peut nous aider à anticiper cela et à veiller à ce que les stocks soient suffisants pour assurer une reprise sans plus d’encombres que n’en génère déjà le contexte ?

Notre désarroi est immense, les dommages psychologiques dans des parcours déjà lourds grimpent en flèche et nos pertes de chances sont considérables.

Nous appelons de tous nos vœux la reprise des soins d’AMP dans un respect absolu de la sécurité de tous. La crise sanitaire et le danger de contamination vont malheureusement persister de nombreux mois et nous devons pouvoir répondre dans la durée à la demande de soins des patientes et patients de l’AMP.

Nous comptons, Monsieur le Ministre, sur votre grande sollicitude, pour nous aider à retrouver le chemin de la PMA et à redonner corps, enfin, à ce projet de vie fondamental pour nous.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre des Solidarités et de la Santé, l’expression de notre très haute considération.

Sa version en PDFCourrier Ministère_patients

COURRIER pour vos caisses d’assurances maladie et pour la CNAM. Vous devez aussi adapter certaines parties à votre cas personnel. Elles sont indiquées en rouge :

A envoyer par mail à votre caisse d’assurance maladie.

En rouge ou en gras les parties à adapter/contextualiser

Objet : dérogation de prise en charge AMP pour les femmes en limite d’âge

Madame, Monsieur,

Actuellement patiente de l’Aide Médicale à la Procréation, mes protocoles de soin se sont brutalement arrêtés début mars 2020 car malheureusement considérés comme « non vitaux » en temps de pandémie.

J’étais en cours de protocole / prêtes à démarrer un protocole au moment du confinement et cet arrêt en plein parcours nous a laissés, mon conjoint et moi, dans la détresse et dans un sentiment d’abandon profond, nous qui n’avons pas d’autres solutions pour voir aboutir notre projet parental que de recourir à une technique d’AMP.

Le confinement et l’arrêt des soins d’AMP m’a fait perdre un temps précieux et :

  • J’ai, pendant la période, atteint la limite d’âge administrative (43 ans) pour bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité Sociale.
  • Je m’approche dangereusement de la limite d’âge administrative (43 ans) qui font que mes chances de réaliser toutes mes tentatives sont largement amoindries.

Expliquez précisément dans ce paragraphe où vous en étiez de votre parcours / protocole au moment de l’arrêt de l’activité PMA.

L’approche de cette échéance était déjà très difficile à vivre mais ne pas avoir pu faire aboutir ma dernière tentative / mes dernières tentatives à cause de l’arrêt des protocoles d’AMP du fait de l’épidémie de Covid-19 constitue une injustice très violente.

C’est pourquoi je demande à la Caisse d’Assurance Maladie de pouvoir reprendre la tentative prévue juste avant ou pendant le confinement et sollicite une dérogation à titre exceptionnel pour me permettre d’aller au bout de mon protocole de soin.

Je me permets de rappeler que l’infertilité est une maladie (OMS, ESHRE) qui doit être considérée comme telle, au même niveau que les autres pathologies dont les prises en charge sont en train de reprendre. Cette limite de prise en charge administrative doit pouvoir être revue dans ce contexte inédit qui demande souplesse et adaptation.

J’espère aussi que le principe d’égalité des chances entre patientes sera préservé et respecté. Toutes les patientes n’étant pas touchées par la limite d’âge au moment de la pandémie auront la chance et le temps de réaliser les tentatives permises et couvertes par votre organisme. Du fait d’un évènement extérieur, inédit et de portée mondiale, je ne pourrai pas avoir accès aux mêmes chances, mon traitement programmé se voyant suspendu pour des raisons indépendantes de ma volonté.

J’espère sincèrement que vous saurez donner une suite favorable et humaine à ma demande. La PMA est un parcours long, difficile et traumatisant. Notre dernière tentative pour aboutir au projet d’une vie ne peut se solder par la brutale disparition et la négation de ce qu’étaient notre combat et notre quotidien depuis des années.

Nous comptons, Madame, Monsieur, sur votre grande sollicitude et vous prions d’agréer l’expression de notre très haute considération.

Sa version en PDFCourrier âge limite CNAM_patiente

 

 

 

 

 

19 réponses sur « AMP en pause imposée, ACTIONS collectives ! »

Merci !! Je vois que vous n’avez oublié personne. Je suis effectivement en attente :
– de reprise du traffic aérien pour PMA en Espagne
– et m’inquiète aussi beaucoup de ne pas pouvoir avoir d’arrêt de travail pour la période de stimulation hormonale en amont de la FIV

Aimé par 1 personne

Merci! Tout a été envoyé de mon côté (Présidence de la République, Premier ministre, ministres, députés….).
Je suis mois aussi en attente:
– du retour de mon compagnon bloqué en Italie depuis fin février suite à une visite dans sa famille
– prolongation de ma prise en charge 100% prenant fin mi juin
Espérons que des réponses et des décisions en notre faveur seront bientôt prises et que nous serons entendu.

Aimé par 1 personne

Et oui, je cumule un peu là….. Nous espérons que son vol du 05/06 soit confirmé et qu’on le laisse entrer sur le territoire sans problème avec les documents que nous avons pour prouver qu’il vit bien en France puis 3 ans…
Merci encore pour tout ce que vous faites ❤

Aimé par 1 personne

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos actions, vous êtes vraiment formidables !
J’ai transmis la lettre au Ministre de la Santé.

Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour une décision rapide de la DGS… et une reprise dans un délai raisonnable de tous les protocoles d’AMP.
Nous c’est notre IAC 2 qui a été stoppée, après un début d’année avec une IMG… La pilule est très dure à avaler mais il faut garder espoir 🙂

Plein de courage à toutes et tous !

Aimé par 1 personne

Merci beaucoup pour ces actions et votre soutient! Protocole arrêté en cours mi-Mars, après un protocole arrêté fin Janvier pour raison médicales. Deux ans de PMA et cinq ans de luttes entre la PMA et plusieurs fausses-couches. J’ai écris au Ministre de la Santé, Premier Ministre et Monsieur le Président. Courage!

Aimé par 1 personne

Mille mercis pour ce gros travail ! C’est fait, messages envoyés aux ministères, la présidence et député de circonscription. Mon mari va faire de même dans la matinée.

Vous travaillez d’arrache pied donc j’imagine que vous avez déjà réfléchi à de nombreuses pistes d’action, mais est-ce que les médecins de PMA font de même : interpeller individuellement les politiques ? Ca pourrait être impactant que les politiques reçoivent des messages individuels en masse au même moment de la part des patients ET des médecins.
(J’imagine que de manière collective ils l’ont déjà fait depuis longtemps au travers des associations du corps médical)

Aimé par 1 personne

Bonjour et merci pour ce gros travail !
Courriers transmis au Président de la République, au Premier Ministre, au Ministre de la Santé (bug du site, j’ai dû le refaire au moins 5 fois !), au Ministre des Affaires Etrangères (en version fortement réduite car maxi 2000 caractères) et à la Député du Nord (Valérie Petit).
Merci à vous et j’espère que tout ce travail portera rapidement ses fruits !
Bonne journée

Aimé par 1 personne

BAMP, je vous suis depuis le début du confinement, et l’arrêt de mon premier protocole en cours de stimulation ovarienne. Je ne suis pas encore adhérente mais je vous remercie pour votre action. Bien évidemment je vais prendre part à cette action collective. Les choses doivent avancer plus vite et notre détresse morale, l’agonie dont vous parlez est bien réelle. En revanche, en tant que cheffe d’entreprise, je trouve que vous allez un peu trop loin avec l’arrêt de travail « préventif COVID ». Nous devons appliquer les gestes barrière pour éviter une contamination mais de là à arrêter le travail … Par respect pour les soignants, policiers, caissières mobilisés pendant le plus fort de la crise sanitaire, je trouve que nous pouvons prendre ce petit risque ! En revanche je suis tout à fait d’accord avec vous sur les autres points (limite d’âge, déplacement…)

J'aime

Oui vous avez raison, il faut que chacun se protège et protège les autres pour limiter la circulation du virus.
La demande d’arrêt de travail est un besoin exprimé par des personnes travaillant dans des contextes à risques.
Le risque est que si vous êtes contaminée ou à risque de l’être : votre protocole ne pourra pas se faire.

J'aime

Merci beaucoup ! Messages envoyés aux Députés de circonscription et au Ministre des solidarités et de la santé.
Les médecins de PMA interpellent-ils aussi les politiques ?
Que penser de la mise aux normes de certains laboratoires ? Un projet qui est initialement prévu cet été dans certains centres de PMA nécessitant la fermeture des structures.
Si les centres devaient fermer en juillet et août, les couples qui auraient dû être pris en charge en mars et décalés à l’été auront un retard de 6 mois au lieu de 3 mois. Ce qui est notre cas.

Aimé par 1 personne

Merci Virginie pour cette merveilleuse réponse ! Enfin quelque chose de positif dans ce parcours très difficile et très douloureux en ce moment.
Le centre de Périgueux nous répond encore que les travaux sont maintenus. Pour quelles raisons ?

Aimé par 1 personne

Je suis une ancienne Pmette maman de 2 enfants à ce jour, mais ces parcours pma m’ont beaucoup marqué. Je n’imagine pas l’état dans lequel je serai à la place de tous ces couples dont les traitements ont été stoppés en cours de route ou reportés sans avoir de vision sur le calendrier à venir. Je ferai donc des courriers pour continuer de faire avancer les choses.
J’ai pu bénéficier de la PMA parce qu’avant moi des femmes se sont investies dans cette cause alors à mon tour de rendre la pareil. Avec mon conjoint nous sommes d’ailleurs en train de procéder au don de notre dernier embryon congelé. Bon courage à toutes.

Aimé par 1 personne

Bonjour, merci beaucoup pour votre action, j’aurais 43 ans en juillet, j’ai eu 2 embryons congelés début mars mais tout a été stoppé… Si le transfert ne fonctionnait pas, il devrait me rester une 4ème et dernière tentative mais je ne suis pas sûre d’y avoir droit du coup… J’ai écrit à mon député, ministères et CPAM en espérant que cela fasse bouger les choses…
Merci pour tout !

J'aime

Répondre à Emilie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s