Catégories
ACTUALITES BAMP! Non classé

Mesdames, bienvenues en AMP !

Mesdames, mesdemoiselles, à toutes les femmes, soyez les bienvenues ! Nous vous accueillons avec joie et émotions. Bienvenues chez vous.

Cela fait des années que nous vous attendons de ce côté de l’AMP, en France. Des années que chez BAMP nous vous accompagnons, nous vous informons, nous vous soutenons. Des années à militer à vos côtés, à partager les boites de médicaments pas terminées, à vous suivre dans vos voyages en solo ou en couple. Des années à ce dire, mais pourquoi pas ELLES ?

Pourquoi discriminer des femmes dans l’accès à des soins d’AMP, sur le simple fait de leur sexualité ou de l’absence d’un homme à leur côté ? Pourquoi refuser aux femmes la préservation de leur fertilité par choix, alors que les hommes peuvent le faire depuis des années sans que personne n’ait rien à y redire.

Aujourd’hui, enfin hier, ou plutôt demain, enfin après-demain, le droit va s’ouvrir, le droit de pouvoir recourir à une AMP en France, le droit de pouvoir préserver votre fertilité en France. Beaucoup d’émotions, vraiment beaucoup. Même si les deux années qui viennent de s’écouler ont aussi mis en lumière le mauvais traitement qui est fait en France à vos vies, à vos choix de vie et aussi à l’AMP. Il y a malgré tout l’émotion positive de pouvoir se dire : ENFIN !

Bienvenues en AMP en France……

Nous sortons des combats politiques, idéologiques, sociologiques, anthropologiques, nous sortons du slogan militant de la PMA pour TOUTES pour entrer dans la réalité de l’AMP en FRANCE pour toutes et tous.

Reste l’amertume, une amertume voire une colère, car de ce côté-ci de l’AMP, les choses ne sont pas forcément très glorieuses : taux d’échecs importants, manques d’outils innovants, recherches à développer et à défendre. Nous essayons de le dire et de le faire savoir autant que nous pouvons, mais c’est comme hurler dans le vide.

OUI nous disposons du droit et c’est inestimable, de faire possiblement 6 inséminations artificielles et 4 Fécondation In Vitro, le droit de faire préserver notre fertilité, si elle est menacée par une pathologie et bientôt par choix. Le droit que cela soit pris en charge par la Sécurité Sociale.

Mais sachez qu’il y a des conditions, des critères, des délais d’attente, des secrétaires débordées, des statistiques et des classements, des monopoles d’activités, des taux de réussites qui restent faibles, des pratiques qui varient d’un centre à l’autre. Et que les députés comme le gouvernement ont refusé d’entendre cela et d’apporter des solutions pour y remédier.

Alors oui, nous vous accueillons à bras ouverts à nos côtés, mais sans avoir pu arranger un peu, la maison, avant pour qu’elle soit plus accueillante :

Nous n’avons pas pu empêcher qu’apparaisse une mention discriminante sur l’acte de naissance de vos enfants. Et que cette procédure continue à distinguer les couples hétéro ayant recours aux dons et les couples de femmes ayant recours aux dons. Nous demandions que le droit actuellement applicable aux couples hétérosexuels, s’applique simplement à vous aussi.

Nous n’avons pas pu obtenir la répartition de l’activité de don et d’autoconservation sur l’ensemble des centres d’AMP qu’ils soient libéraux ou publics.  Résultats : beaucoup de patientes vont être concentrées sur quelques centres autorisés, augmentant de fait le temps de prise en charge, les trajets, les difficultés à articuler vie privée et vie professionnelle, imposant des ruptures dans la prise en charge. En effet, la loi de bioéthique indique que seuls les centres autorisés (actuellement 40 qui pratiquent notamment l’autoconservation dans le cadre d’une préservation pour traitement contre un cancer) pourrons faire de l’autoconservation des ovocytes. Et pour le don de sperme, seuls 29 CECOS en France ont le monopole de la prise en charge des patients et patientes ayant besoin d’un don de sperme.

Nous n’avons pas pu obtenir l’AMP post mortem, ce qui signe bien que TOUTES les femmes n’auront pas accès dans de bonnes conditions à l’AMP. Puisqu’une femme en parcours d’amp avec son conjoint qui décède, ne pourra pas terminer son parcours d’amp avec les embryons de son couple. Elle pourra les détruire, les donner à un autre couple ou à la science. Elle pourra, c’est là tout le cynisme ou l’incohérence, demander un don de sperme en tant que femme seule. Quelle aberration !

Nous n’avons pas pu obtenir la ROPA.

Nous n’avons pas pu obtenir le DPI-A outil qui permet d’évaluer de façon plus précise le potentiel implantatoire d’un embryons et d’éviter les transferts inutiles, voués à l’échec ou à une fausse couche.

Nous n’avons pas pu obtenir que les parents d’enfants nés via un don de gamètes, puissent disposer d’informations médicales s’ils le souhaitent sur le donneur ou la donneuse.

Mais votre arrivée, va aussi peut-être permettre de mettre en évidence qu’il y a des choses à revoir. Comme par exemple : pourquoi les couples dont la femmes est FERTILE et le conjoint STERILE ont un accès au don de sperme plutôt long. Puisqu’il semble se dessiner que pour vous, les femmes en couple ou solo, la prise en charge soit RAPIDE. Mais alors pourquoi ne l’est-elle pas pour les couples hétérosexuels où la femme est fertile ? L’orientation sexuelle, serait-elle une variable d’ajustement des prises en charge ? Votre arrivée va peut-être aussi montrer qu’il va être nécessaire d’augmenter les capacités d’accueil et de prises en charge. Nous verrons bien.

Une nouvelle fois, soyez les BIENVENUES. Avançons encore plus ouvertement ensembles maintenant pour améliorer, ce qui doit encore l’être pour une AMP de qualité pour toutes et tous en France.

Une réponse sur « Mesdames, bienvenues en AMP ! »

Laisser un commentaire