Des spermatozoïdes fabriqués en laboratoire

Des spermatozoïdes fabriqués en laboratoire : c’est important pour les couples infertiles ?

 

Service d’assistance médicale à la procréation (AMP) de l’hôpital Antoine-Béclère (92) (L.SOUCI/BSIP/SIPA)

 

Nous savons que la qualité et la quantité de spermatozoïdes des Français diminues. De nombreuses études vont dans ce sens, et cela ne s’améliore pas.

Les causes ? Les perturbateurs endocriniens, les substances chimiques, les pesticides, les produits utilisés dans les produits dits « courants », le surpoids, …

Arriverons nous dans les années à venir à fabriquer des spermatozoïdes ?

Qu’en pensez vous ?

 

Publié le 13-04-2015 sur leplus.nouvelobs.com/
Par 
Chirurgien et sexologue
Édité par Rozenn Le Carboulec

D’ici quelques années, sexe et reproduction seront-ils totalement déconnectés ? Même si on en est bien loin, deux projets récemment mis en lumière pourraient le laisser penser : le Semenette, un godemiché reproduisant l’éjaculation masculine, et une « fabrique » de spermatozoïdes. La science de reproduction du futur ? Décryptage du sexologue Ronald Virag.

Partout dans le monde, un même constat : raréfaction des spermatozoïdes, surtout dans les grandes métropoles, même si force est de constater que contrairement à nombre d’autres espèces, l’animal humain prospère inexorablement en dépit des massacres et des épidémies. Le désir d’enfant solidement imprégné dans nos gènes en est l’explication la plus plausible ; et l’infertilité de ceux qui ne peuvent concevoir reste un drame quotidien.

L’article complet en date du mois d’avril 2015 Ici :

Stress et infertilité, comment en parler?

Stress et infertilité, comment en parler?

n, Docteur en médecine et psychothérapeute, vice-présidente de l’Association Française pour la Médecine Comportementale, a publiée un article sur le Huffington Post, sur la conséquence du stress sur l’infertilité.

Encore une fois, il est démontré que le stress en parcours d’infertilité à son importance et serait « source » de difficulté ou d’échec à réussir à tomber enceinte. 

Comment « lâcher prise » dans un tel parcours qui dure quelques fois depuis de nombreuses années ? Comment éviter le stress lorsque l’accumulation des échecs est une réalité ? Quand les femmes subissent des fausses couche ? Comment ne pas être traumatisée par un tel parcours ? Certes un accompagnement chez un psychologue est proposé aux couples au sein de leur PMA. Est-ce la solution afin d’éviter le stress et l’angoisse de ne pas être parents un jour ? Surtout ce qui fonctionne chez l’un ne fonctionne pas forcément chez l’autre. Comment ne pas être stressée lorsque nous subissons au quotidien la réalité de ne pas être parents ? Lorsque nous connaissons les statistiques, pour rappel 1 couple sur 2 ressort d’un parcours AMP sans enfants.

Trouver des moyens afin de faire face au stress est envisageable mais pas à la portée de tous les porte-monnaie.

« Le stress, même s’il n’est pas la cause de l’infertilité, vient très fréquemment compliquer la vie des femmes qui ont des difficultés à commencer une grossesse. On sait notamment que le niveau de stress ressenti par les femmes souffrant de troubles de la fertilité est comparable à celui de personnes qui souffrent d’une maladie grave.

Le fait de ne pouvoir débuter une grossesse lorsqu’on a décidé que c’était le bon moment et le bon partenaire est souvent pour une femme jeune l’occasion d’une première rencontre avec le système médical : consultations répétées, tests diagnostics multiples et intrusifs, confrontation finale à un diagnostic redouté.

Pour ajouter à ce parcours du combattant et à la détresse déjà ressentie, lorsque le désir d’enfant se fait intense et que la grossesse se fait attendre, le monde paraît soudainement peuplé de femmes enceintes et de couples avec bébés. »

La suite de l’article : Ici

Solidarité envers les couples infertiles au Maroc : Association MAPA

Solidarité envers les couples infertiles au Maroc :

Association MAPA

Sans titre - 1

Du 7 avril au 1er juin, l’association Mapa au Maroc, lance une campagne de solidarité avec son dossier revendicatif (Plaidoyer pour l’Assurance de l’accès aux soins, éclairer les pouvoirs publics sur l’importance de soutenir les personnes et les couples infertiles dans leur désir d’être parents, participer à l’élaboration des textes de lois en faveurs des couples infertiles en désir de parentalité)
Cet événement coïncide avec la célébration de la journée internationale de la santé et journée internationale des parents.

Par solidarité, nous vous sollicitons afin de leur exprimer un message de soutien, afin que tous les couples infertiles marocains ne se sentent plus seuls.

http://www.mapa.ma/compagne.html

 « De loin ou de près,Nous sommes tous concernés par l’infertilité. Agissons pour la vaincre  »

L’infertilité est une maladie universelle, c’est l’affaire de tous, de faire en sorte que cela ne soit plus un tabou.

Sortons de l’ombre.

Soyons BAMP !

Email: contact@mapa.ma