L’INFERTILITÉ C’EST AUSSI UNE AFFAIRE D’HOMME!

Coucou, c’est Glhope, je me suis enfin décidé à laisser un petit bout de moi sur la toile. Vous connaissez peut-être un peu notre histoire par ma femme…

Je vais reprendre un peu notre parcours vu de mon cerveau.

L’envie d’être père me travaille déjà depuis un long moment, quand j’ai rencontré ma femme, je me suis tout de suite dit que celle là fallait pas la laisser filer, au bout de quelques années nous avons voulu fonder notre famille, un enfant, et pourquoi pas même deux, assez rapproché pour qu’ils grandissent et qu’on puisse les regarder jouer ensemble… Ça c’était il y a 5 ans!!!

Au bout d’un moment (même si certains diraient : « c’est bon y a le temps, t’as que 25 ans!!) après des essais infructueux, malgré une étude poussée des cycles de ma femme (enfin ça vous connaissez tous!), ne voyant rien arriver, elle est allée voir sa gynéco. Elle lui a prescrit une série d’examen afin de déceler ce qui ne fonctionnait pas (chez elle avant tout…!) Ayant récolter de bonnes notes partout et voulant s’assurer que nous savions bien faire la chose…on a eu le droit au test d’Hühner. Ceci pour voir la réactivité, entre autre de mes spermatozoïdes dans son dedans de elle. Le résultat fut assez, comment dire, inquiétant… 1 seul petit nageur a été détecté et pas en grande forme à vrai dire, il avait coulé!! immobile! (pourquoi n’a-t-elle pas prescrit cet examen plus tôt???!!!)

Donc au vu de ces résultats, sa gynéco, toute gênée, lui a dit « il devrait peut-être, enfin si il veut bien…faire un spermogramme? » (elle n’osait même pas le demander!) Ben ouais j’veux bien!!! Et puis ça aurait pu être fait avant!! (enfin bon la logique c’est pas leur fort).

Donc bon (ça c’est pour ma part et ça n’engage que moi) beaucoup d’homme dans les reportages que l’on voit (mais heureusement pas tous) disent que le prélèvement c’est compliqué, il y a de la tension, non mais « ALLO!! » t’as jamais eu 15 ans ou quoi? en plus là t’as qu’à penser à ta superbe femme (car elle reste magnifique malgré les kilos PMA) en plus viser un pot c’est pas trop dur, t’as juste à la mettre devant (heureusement qu’on t’as pas sondé toi aussi, sinon où tu en serais…! 🙂 ) Alors compliqué NON, si ça avait pu tout résoudre, ça aurait été parfait, suite au prélèvement on a eu confirmation que mes nageurs étaient « juste » peu nombreux, très faignants, peu résistants et pas de superbes gravures de mode, en gros les seuls qui pouvaient bouger tournaient en rond.

Donc face à cela, FIV ICSI : SUPERBE! plus qu’à mélanger et hop! on est parents, en plus de jumeaux 😉     Désillusion… et ben non!ça marche pas comme ça.

Première tentative, stim pas super, un embryon pas top au dire du biologiste. Ben espoir de débutant, « on le met », Ah ben ça a pas marché! (pour eux, pas TOP ça voulait dire fragmenté mais ils ne se sont pas attardés là dessus!).

Deuxième tentative, tiens Madame tu vas prendre des doses plus grosses, et ça va durer plus longtemps, c’est vrai que la 1ère t’avait fatiguée mais bon là, ça va marcher, allez sois forte je suis avec toi. Bon ben là pareil, pas de bon résultat de la stim.  Pas super, mais mieux, du coup espoir te revoilà, seulement au final des ovocytes dysmorphiques,  2 embryons pas top eux aussi (là on nous explique mieux la dysmorphie et le fait qu’ils étaient comme ça aussi à la 1ère) mais on les met quand même car il y a eu des bébés avec ces embryons. Mais non, ça n’a pas marché non plus.

Bon ben troisième tentative, on augmente encore, elle est au bord de l’évanouissement à chaque activité, ça réagit pas super mais encore un peu mieux (enfin normal on la gave avec des doses de cheval) et au final 3 embryons… MAIS… et ben non pas de mais, toujours fragmentés. Dépités!

Ils nous avaient proposé d’en implanter 3 si on en avait assez lors des rdv précédents cette FIV, donc on s’était dit ben  les 3 si ça se passe comme ça! Mais SURPRISE!! On implante pas cette fois, on va étudier l’évolution des embryons…pour voir s ils s’améliorent avec les jours. Alors suspens, on attend, on espère et AU FINAL : ben non c’est la merde, pas d’implantation (ils ont arrété d’évoluer). Alors rdv avec le gynéco PMA, qui prescrit un nouveau examen chirurgical (coelioscopie) … et moi petite pièce ne servant pas à grand chose dans ce parcours (d’un point de vue médical car on ne peut pas agir sur mon soucis)…mais étant un moteur d’espérance (parfois agaçant pour ma femme) je demande au gynéco (car il faut me dire les choses sinon je comprend pas!) « les embryons cette fois-ci, ils étaient encore moins de bonne qualité que ceux d’avant? » « ben non, c’est pareil » dit-il simplement.

Bon ben là j’ai réellement pris conscience de la PMA. J’étais plein d’espoir : « c’est de la médecine, ils s’y connaissent » et ben non c’est plus des expériences sur nos femmes, car en fait ils pigent que dalle!

Alors je vous avoue qu’on repart dans une torture de plus pour elle, avec , plus de produit, plus de dose et toujours peu d’espoir et j’en ai marre.

Encore une fois je ne pourrais être là que pour l’amener et la ramener aux rendez-vous échographiques et la regarder souffrir avant, pendant et si ça marche pas, aprés.

Pour moi, ne pas fonder ma famille c’est une chose mais voir ma femme souffrir physiquement (en plus de moralement) c’est ça le plus dur!

Alors je croise les doigts, et j’hope pour qu’il n’y ai pas de flope!

GLHOPE