– Le droit de choisir – de René Frydman

Le droit de choisir, le manifeste des médecins et biologistes de la procréation médicalement assistée

Cet ouvrage a déboulé dans les rayonnages de nos librairies, dans des émissions TV, dans les magazines et à la radio fin janvier ! Du René Frydman un peu partout pour notre plus grand plaisir et en plus BAMP est cité dans une émission de France 2, dans Libération.

Timing parfait pour tenter de sensibiliser à la PMA nos futurs présidentiables…si tant est qu’ils reste des candidats ! (mais ça c’est une autre affaire)

René Frydman pose par écrit avec l’appui de 200 collègues gynécologues et biologistes les revendications de la médecine reproductive française (ou une partie du moins), il pointe du doigt ce qui n’est plus acceptable dans notre pays…la France qui a été un pays pionnier en PMA et qui, aujourd’hui, se retrouve loin derrière d’autres pays européens !

Avoir tous les outillages, la technique, le personnel et ne pas avoir le droit d’effectuer certains actes, je conçois que cela puisse être frustrant….c’est un peu comme avoir une grosse voiture de sport dans son garage et ne pas avoir le permis de conduire !

René Frydman appuie sur 4 points qu’il devient indispensable de revoir en France (et le Collectif BAMP est bien d’accord avec lui !)

– le don d’ovocyte est insuffisant
– l’analyse génétique de l’embryon est très restrictive
– l’autoconservation des ovocytes n’est autorisée que dans certains cas
– le don de sperme est proscrit pour les femmes seules ou homosexuelles

Vous pouvez aussi écouter le podcast de cette émission de Sud Radio du 2 février, où René Frydman revient sur ces différents sujets. A l’écoute de cette émission, on peut se demander, si le fait d’ouvrir et de terminer l’émission sur l’histoire d’un couple de femmes, ne va pas une nouvelle fois embrouiller le message pour les personnes peu informées sur les questions d’AMP et de prise en charge de l’infertilité, qui continuent à résumer l’AMP à l’accès à la parentalité pour les couples LGBT.

Lien vers le manifeste BAMP : 48 propositions pour améliorer la prise en charge de l’infertilité et de l’AMP en France. Nous nous retrouvons dans beaucoup de points du manifeste des médecins. Mais pas sur tout. Notre proposition notamment de systématiser à l’entrée en AMP, un bilan immunologique et génétique complet, pour éviter les mauvaises surprises après plusieurs tentatives, ne trouve pour l’instant pas d’écho auprès des professionnels de l’AMP.

img_0524-1Pour acheter ce livre, cliquer ici

Haute couture et infertilité – Toulouse

23022017-fertilite2-2

Notre association organise en partenariat avec la Communauté municipale de Santé (CMS) et le couturier Arturo Costanzo une exposition sur le thème de l’infertilité qui se déroulera du 20 février au 10 mars à la Communauté municipale de Santé  de Toulouse (2, rue Malbec 31000 TOULOUSE)

L’exposition aura pour titre :

« l’infertilité, de l’Ombre à la Lumière »

Il s’agira d’exposer des accessoires de prêt à porter et de haute couture d’Arturo Costanzo, artiste couturier et styliste.

Le vernissage  de cette exposition aura lieu

jeudi 23 février de 18h à 19h

à la Communauté municipale de Santé (2 rue Malbec 31000 TOULOUSE)

avec des membres de notre association Collectif BAMP !

VISUEL POSSIBLE pour le carton d invitation Bamp.jpg

Ce sera le moment de:

  • Discuter, papoter, grignoter et boire de bonnes choses
  • Admirer de beaux vêtements féminins finement conçus pour ce faire: Un défilé de mode de quatre mannequins aura lieu !!!!!
  • Fédérer les personnes touchées directement ou non par l’infertilité
  • Faire sortir de l’ombre les difficultés liées à l’infertilité
  • Mettre en lumière les joies liées aux protocoles d’assistance médicale à la procréation (AMP) en France

et

surtout faire entendre les voix de l’infertilité hors du cercle des « infertiles » !

Si vous êtes intéressé(e/s) par cet événement, surtout n’hésitez pas à :

23022017-fertilite2-3

BAMP en quelques chiffres

BAMP existe depuis bientôt 4 ans

Aujourd’hui, nous sommes :

4 personnes au bureau de l’association (Caen, Limoges, 91 et 94).

16 référents régions (Agen, Angers, Alsace, Avignon, Lille, Lyon, Marseille, Nouvelle-Calédonie, Saint Germain en laye, Saint-Cloud, Toulouse, Reims, Melun, Paris, Pays d’Aix en Provence, Grenoble)

9 référents responsables de dossiers spécifiques (Environnement/infertilité et présidentielle2017, Assurances/sécurité sociale, Synéchies Utérines, Enquêtes/amélioration de la qualité de la prise en charge, exposition TRACES, Sans enfant après l’AMP, SSI2018, Boutique des idées fertiles, Forum FIV.FR)

1 antenne BAMP en région (Angers) et 2 en attente de la décision administrative (Alsace, Nouméa)

Nos ressources en 2016 = 6022 euros

  • 5515 euros d’adhésions
  • 193 euros de recettes Amazon (lorsque vous faites vos achats en passant d’abord par BAMP)
  • 314 euros reversés par les bénévoles qui gèrent la Boutique des Idées Fertiles

5 dossiers de demandes de subventions réalisés, mais

Zéro subvention reçue en 2016

Déjà 2 dossiers de subventions réalisés en 2017 (et deux autres à venir)

Nos dépenses de 2016 = 9426 euros (il nous restait une réserve de 2015 du concours J’aime mon Asso du crédit agricole de normandie)

  • Déplacements pour se rendre aux colloques, aux réunions diverses et variées
  • Frais d’envoi des courriers, des documents
  • Frais d’impression des affiches et flyers
  • Organisation de la Semaine de Sensibilisation sur l’Infertilité, de l’exposition TRACES

283 adhérents en 2016 qui ont payé en moyenne 19,5 euros d’adhésion

Des centaines de personnes, qui sans être adhérentes de l’association, ont été écouté, renseigné, accompagné, informé.

Avec des centaines d’autres, nous avons pleuré, râlé, expliqué, rigolé, réfléchi, informé, soutenu, pendant les différentes rencontres organisées sur tout le territoire.

Photo 273

En 2017 BAMP c’est déjà :

48 Propositions pour améliorer la prise en charge de l’infertilité et de l’AMP en France (ici)

6 rencontres BAMP organisées en janvier

10 rencontres BAMP organisées en février

1 Bébé BAMP qui est né au mois de janvier

2/3 articles et/ou interventions dans des médias nationaux

10 kilos de flyers et d’affiches partis par la poste pour être distribués aux quatre coins de France qui seront diffusés par des adhérents actifs !

Des heures de connexion via le blog public et le blog privé, via facebook, twitter, instagram

Des dizaines de mails traités par jour

Des centaines d’heures de lectures de textes juridiques, médicaux et d’écritures d’articles, de travail sur les visuels, de rédaction de courriers, de dossiers.

Des heures passées au téléphone avec des personnes qui ont besoin d’aide, d’informations, avec les journalistes, les médecins, les institutionnels, entre « référents », avec le bureau de l’association.

Des milliers d’heures de travail sur les différents dossiers dont nous nous occupons les uns et les autres

 BAMP c’est actuellement, 29 bénévoles « référents »qui œuvrent dans la vraie vie pour la communauté « infertilité/amp »,  qui s’investissent au niveau local et/ou au niveau national. Sur des sujets et des aspects variés de l’AMP et de l’infertilité. Pour certains c’est plus de 40 heures par semaine et pour d’autres, 1 ou 2 heures par ci par là. Mais chaque heure comptent ! Vous connaissez l’histoire du colibri ? Chacun fait ça part, comme il peut. Si personne ne fait rien, rien ne change.

Et là, depuis, 4 ans nous voyons bien que les choses bougent.

L’action collective porte ces fruits. Mais il y a encore beaucoup à faire.

Mais pour l’instant, en 2017,  BAMP c’est seulement 20 adhérents, pour l’instant.

BAMP à besoin de votre adhésion

Pour 3 choses :

  1. Faire fonctionner financièrement l’association, car même avec toute l’énergie et l’investissement des bénévoles, il y a des choses qu’il faut payer (frais téléphonique, frais d’impression, frais de déplacement, frais postaux, etc…)
  2. Pour donner du sens et du poids au projet associatif, car ont nous demande toujours : « combien avez-vous d’adhérents ? » . De plus, certains des projets ne peuvent pas se réaliser juste avec la bonne volonté.
  3. Motiver les bénévoles, à poursuivre leurs actions.

Les adhésions sont libres, c’est vous qui décidez du montant que vous souhaitez verser. Le montant que vous versez est déductible de vos impôts à hauteur de 66 % . Vous pouvez aussi décider de verser tous les mois un montant fixe, qui sera lui aussi déductible de vos impôts.

Merci aux anciens adhérents qui ont déjà renouvelé leur adhésions et aux nouveaux qui viennent de nous rejoindre.

MERCI