HAPPY BIRTHDAY – 40 ans de bébés FIV !

Aujourd’hui, 25 juillet 2018, nous fêtons la naissance, il y a 40 ans du premier bébé FIV : Louise BROWN. Happy Birthday !

Comme vous le savez sans doute, en fin d’année 1977, les parents de Louise BROWN voient leur énième FIV fonctionner, madame Brown est – ENFIN- enceinte et la naissance est prévue pour l’été 1978. Pour rappel, cela fait des années que les équipes médicales Britanniques et sans doute dans d’autres pays aussi, travaillent sur la mise au point d’une nouvelle technique pour résoudre les problèmes de fertilité. Avant la réussite de cette première FIV, seul l’insémination artificielle existait, mais elle ne pouvait répondre qu’à une partie des problèmes de fertilité.

A l’époque de nombreux couples tentent, depuis quelques années, avec l’aide des médecins de voir aboutir leur projet de parentalité, sans succès. En 1977, la FIV en était à ses balbutiements, les techniques que nous connaissons maintenant, n’existaient pas. Il fallait tout inventer, tout tester. Pour rappel à l’époque les ponctions se faisaient par laparoscopie (incisions abdominales, pour aller récolter les ovocytes), les femmes prenaient des doses d’hormones importantes, les injections se faisaient à l’hôpital. L’échographie était aussi à ses débuts. Tout cela était expérimental pour les médecins, porteur d’espoir pour les couples impliqués, mais avec tellement d’incertitudes. Tous étaient des pionniers, qui ont permis qu’aujourd’hui, nous puissions, nous aussi célébrer les naissances de nos bébés « FIV ».

 

Nous profitons donc de cet anniversaire pour souhaiter la bienvenue aux tout nouveaux bébés FIV et FIV avec don de gamètes, mais aussi les naissances obtenues grâce aux inséminations, aux transferts d’embryon (TEC et TEV), au double don, au don d’embryons, de ces derniers mois.  A tous les bébés qui viennent remplir de joies et de bonheurs leurs heureux parents. Et ils sont nombreux !

D’ailleurs l’INED nous rappelle dans une étude récente (juin 2018) que plus de « 1 enfant sur 30  devraient être conçu en 2018 grâce à une techique d’AMP » (FIV, IA, TEC, DON), Et c’est sans compter tous les enfants nés en France grâce à une AMP réalisées à l’étranger (qui ne sont pas comptabilisés dans les chiffres INSERM, INED et ABM).  En France « La FIV domine désormais le paysage de l’assistance médicale, représentant 70% des enfants conçus par AMP« , (Elise de La Rochebrochard, Numéro 556 « Population et Sociétés » Juin  « Un enfant sur trente conçu par assistance médicale à la procréation en France »). Les « bébés AMP » représentent environ 3.4 % des naissances totales en France. Depuis la naissance d’Amandine en 1981, l’INED nous indique qu’en 2019 plus de 400 000 personnes seront né-es grâce à la Fécondation In Vitro.

Au niveau mondial, ce sont plus de 6 millions de personnes qui sont nées grâce à la FIV, donc si vous ajoutez les autres techniques comme l’insémination artificielle, cela fait beaucoup de monde.

Nous profitons de ce jour d’anniversaire pour souhaiter la bienvenue aux bébés de nos adhérents et de nos membres actifs (qui se reconnaîtrons), mais aussi à tous les autres bébés de l’AMP. Merci pour les beaux faire-part de naissances qui illuminent notre boite aux lettres et que nous sommes heureux de recevoir.

Des pensées encore toutes chamboulées, pour Déborah (référente BAMP à Nouméa) et son mari, qui vivent à Nouméa une histoire incroyable, avec l’adoption d’une petite fille de trois mois, tout en étant enceinte de trois mois d’un bébé FIVdon d’ovocyte. C’est juste énorme ce qui vous arrive.

Bienvenue aux bébés filles et FIV don ovocyte de Céline (référente BAMP en Alsace) et Manu.

Nous souhaitons aussi la bienvenue aux enfants venus d’ailleurs, qui ont rejoint – ENFIN – une famille qui les attendait depuis longtemps. Des pensées particulières pour Florence et Germain qui ont créer BAMP avec moi, il y a cinq ans maintenant et qui sont les heureux parents d’un superbe petit garçon – ENFIN –

BIENVENUE à TOUS ces superbes enfants de l’amour et FÉLICITATIONS aux heureux parents.

copyright V.R.

 

Nous adressons aussi plein de courage et de persévérance aux personnes qui sont encore en attente, ainsi qu’à ceux qui n’attendent plus.

 

#19782018 #happybirthdayIVF #40ansDeFIV #HappybirthdayLouiseBROWN #FIV40ans #babyIVF #bebeFIV #happybirthday #LouiseBROWN

Vous avez fais une PMA à l’étranger ?

Si vous vous trouvez dans ce cas, ou si vous envisagez de le faire, n’oubliez pas de répondre à l’enquête en ligne des chercheuses de l’INED (Institut Nationale d’Etude Démographique)

C’est anonyme et c’est très important, pour mieux comprendre et mieux évaluer l’importance des AMP (PMA) vécues par des français et des françaises dans d’autres pays que la France.

Cela permettrait notamment de mieux évaluer le nombre de tentatives réalisées en dehors de la France et aussi le nombre d’enfants qui naissent en France (souvent) mais qui ne sont pas comptabilisés dans les plus de 25000 naissances (chiffres ABM qui ne comptabilisent que les naissances suite à une AMP réalisée en France).

C’est donc très important de répondre à ce questionnaire ! Alors go !

 

« L’Institut national d’études démographes (Ined) lance une étude scientifique facultative sur les personnes qui recourent à une assistance médicale à la procréation (AMP) à l’étranger.
Cette étude vise à mieux comprendre qui part ? où ? comment ? et pourquoi ?
L’objectif de Cap AMP est donc de mieux connaître les personnes qui recourent, ont eu recours ou envisagent de recourir à une AMP à l’étranger.

Pour participer à l’enquête, c’est facile :
Connectez-vous sur https://ses.enquete.ined.fr/enquetes/capamp (avec le login : capamp ; et le mot de passe : capamp) – enquête ouverte jusqu’au 30 septembre.
Pour plus d’information vous pouvez aller sur le site de l’enquête : https://capamp.site.ined.fr/
Merci pour votre participation et pour la diffusion de l’enquête.
Equipe Cap AMP »

*

Sur ARTE/VOX POP – La congélation des ovocytes

Samedi 16 juin à 20h05 sur ARTE

UN ENFANT QUAND JE VEUX ! Interdite en France, à Malte et en Autriche, la congélation des ovocytes se répand en Espagne. Le procédé fait débat.

UN ENFANT QUAND JE VEUX ! 
En Europe, l’âge de la maternité ne cesse de reculer, avec une moyenne de 29 ans pour les femmes qui attendent leur premier enfant. La congélation des ovocytes peut-elle apporter une réponse à celles qui veulent laisser libre champ à leur épanouissement personnel ou professionnel ? Interdite en France, à Malte et en Autriche, la pratique se répand en Espagne où des cliniques développent même des partenariats avec des entreprises pour proposer à leurs salariées de retarder leur maternité… Mais le procédé fait débat. En Europe, 51 % des Européens sont favorables à cette congélation « sociale » des ovocytes, alors que 49 % y sont opposés.

Pour voir la bande annonce c’est par ici