EHSRE 2019

EHSRE (Société Européenne de reproduction humaine et d’embryologie) qui regroupe tous les ans, les chercheurs, les cliniciens (gynécologues et biologistes), les professions apparentées autour des sujets de l’assistance médicale à la reproduction, la fécondation in vitro, la biologie de la reproduction, le don de gamètes, l’éthique, etc.

Cette année ce meeting européen a lieu à Vienne en Autriche du 23 au 26 juin et cette année encore, nous ne pourrons pas nous y rendre physiquement, car nos bénévoles ne peuvent se libérer professionnellement pendant trois jours, pour aller en Autriche.

MAIS nous y serons quand même un peu, grâce à la présentation d’un abstract réalisé à la suite de l’enquête IPSOS – Gédéon Richter – BAMP, sur la qualité de la prise en charge « 1ère enquête sur le vécu et le ressenti des couples en AMP« .  Notre association est donc mentionnée dans les auteurs de l’étude et de l’abstract ! Et nous en sommes fières, car faire entendre le point de vue des patients sur leur parcours d’AMP c’est un des objectifs principaux de notre association. 

« Notre abstract « Even in a population of patients satisfied of their medical care, ART burden remains an important issue to be addressed » a été accepté pour un poster au congrès de l’ESHRE.

Encore merci de votre contribution à ce travail. »

Merci à Gédéon-Richter, à Blandine Courbière de l’APHM

Category Clinical science
Topic Psychology and counselling
Consent e-learning I accept, but would like to review my slides before they are published on the ESHRE elearning platform with the possibility to exclude one or more slides.
Presentation preference Oral or poster presentation
Abstract title Even in a population of patients satisfied of their medical care, ART burden remains an important issue to be addressed
  B. Courbière1, M. Grynberg2, A. Grelat3, V. Rio4, C. Solignac5, E. Arbo5.
1Hôpital de la Conception- AP-HM, Department of Reproductive Medicine, Marseille, France.
2Hôpital Antoine-Béclère, Department of Reproductive Medicine & Fertility Preservation, Clamart, France.
3Clinique Pasteur, Centre Mistral, Guilherand-Granges, France.
4Collectif BAMP, Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles, Quincy sous Sénart, France.
5Gedeon Richter France, Medical Department, Paris, France.
  Study question:What is the perception and impact on quality of life among infertile French women and men having undergone assisted reproduction technologies (ART)?Summary answer:Despite an overall high level of satisfaction concerning the treatment received, we observed the burden of infertility and treatments on most of the aspects investigated.What is known already:Impact of infertility and ART on quality of life is well established.  However, data focused on both women and men, their feeling, their main questions and preoccupations as well as the consequences of ART on their daily life are still lacking.Study design, size, duration:We performed a cross-sectional study, from October 7, 2018 to October 28, 2018 in France. First, we screened 2,003 people aged 18 years or older, from a large panel representative of national population. From these, 1 045 patients (355 men; 690 women) had already undergone ART and accepted to answer to the online survey.Participants/materials, setting, methods:The questionnaire included 56 questions on several domains: global feelings, treatment burden, rapport with medical staff, expectations… Respondents were divided into three groups: people who succeed to have a baby following ART (n= 523), those currently undergoing ART (n =199) and people having terminate the ART process without a baby (n = 219). Results are descriptive and are presented in percentage or by their mean ± standard deviation.Main results and the role of chance:Respondents had already experienced 3.6±4.2 cycles of ART on average. The two main concerns prior to starting ART were the possibility of never become a parent (57%) and self-questioning about their own accountability in prior failure of getting pregnant (46%). For 470 patients (45%), the first specialized consultation occurred less than 12 months after the start of natural attempts. Patients had started their reproductive project 3.8±3.6 years before participating to the survey. Satisfaction rates regarding medical care are above 80% for most items: quality of care (88%), amenities (86%), adequate answers to their questions (85%), availability of medical staff (83%), medical information (83%) and involvement of medical staff (83%). Overall, 77% of respondents reported that examinations needed for monitoring were burdensome or very burdensome. The most prominent feeling in case of ART failure were discouragement (65%), and the most frequent psychological consequences were fatigue (65%), distress (59%), and feeling of unfairness (53%). Important impact on sexual life was reported by 57% of respondents. They pointed out the lack of information about non-medical support (42%), treatments options and modalities (24%), criteria for medical care access and reimbursement (23%).  Limitations, reasons for caution:This was an online survey, potentially biased by the representativeness of study sample. Also, data are only descriptive, and the single-country nature of the study limits the generalization of these findings.Wider implications of the findings:These findings showed high overall level of satisfaction regarding the medical care received. Nevertheless, the burden of infertility and of ART are not negligible and should be considered. ART units should be encouraged to develop non-medical support for all patients.Trial registration number:not applicable
COI Receipt of honoraria or consultation fees:
Gedeon-Richter, Merck Serono, MSD, Ferring, Gerbet
Documents CV anglais Blandine COURBIERE
Keywords quality of life
Assisted Reproductive Technologies
Infertility

 

 

Evénement BAMP : une conférence sur le DPI et le diagnostic de l’infertilité masculine

Nous sommes heureuses de vous inviter à une conférence et une discussion avec le Professeur Pierre RAY, biologiste spécialiste de l’infertilité masculine et du DPI, qui travaille au CHU de Grenoble. « J’ai pu récemment structurer et renforcer cet axe en m’associant Dr C. Arnoult, DR CNRS spécialiste de la spermatogénèse et en créant l’équipe « Génétique, Epigénétique et Thérapies de l’Infertilité (GETI)» au sein de l’institut Albert Bonniot (U823). Depuis sa création en 2010 nous avons déjà publié plus de 20 articles scientifiques. Le but de notre équipe est d’aller du patient au fondamental puis de retourner au patient : grâce à l’étude de patients infertiles nous souhaitons identifier les gènes critiques de la spermatogénèse et par ce biais mieux comprendre la formation gamétique, puis grâce à ces nouvelles connaissances pouvoir proposer un diagnostic et développer de nouvelles thérapeutiques pour une meilleurs prise en charges de hommes infertiles.« 

C’est une occasion rare de pouvoir dialoguer avec un spécialiste de l’infertilité, qui vous propose une présentation accessible du diagnostic pré-implantatoire (DPI), ainsi que ses travaux de recherches au sujet du diagnostic de l’infertilité masculine, notamment du nouveau test génétique que son équipe propose depuis le début de l’année 2019.

L’occasion aussi pour vous de poser vos questions à ce grand spécialiste de l’infertilité masculine.

C’est à Lyon à la maison des solidarités, le 11 juin 2019 à 19h30.

Le nombre de place étant limitées, ne tardez pas à vous inscrire auprès d’Estelle : collectifbamp69@gmail.com

Gratuit pour les adhérents de l’association Collectif BAMP et 5 euros pour les personnes non adhérentes.

 

 

A partager, pour une information de qualité, au plus près des personnes concernées, vous !

Ovulation à 15h30

THÉÂTRE à BAGNEUX (en région parisienne) sur le thème de l’infertilité !


C’est le mardi 14 mai à 20h30


« Faire un enfant, le nourrir et l’élever ! Ne faut-il pas attendre une situation professionnelle stabilisée ? Oui, mais l’homme a de moins en moins de spermatozoïdes !Et cet enfant sera-t-il conforme à nos désirs ? Et… ne pas rater l’heure de l’ovulation !Dans le registre du comique grinçant et déroutant, la Cotillard compagnie est de retour avec un spectacle sur la procréation. Si le style tient de la bande dessinée humoristique, l’atmosphère n’est pas sans rappeler celle des films de Tati et des dessins de Sempé. L’esprit des clowns n’est pas loin non plus. »


Distribution/techniqueConception, mise en scène et écriture de plateau Jean-Claude Cotillard (Le papa de Marion !)

Texte Pierre Notte

Distribution En cours

Complice pour l’univers sonore Franck CombeComplice pour la scénographie Charlotte Smoos

https://www.theatrevictorhugo-bagneux.fr/#!/pages/ovulation-a-15h37

 

Pour acheter un billet c’est par là 

 

Le Shnek fest de générations cobayes

Le Shnek Fest : une journée pour parler du sexe féminin, chouette programme !


La deuxième édition du Shnek fest se déroule à Lyon toute la journée du 27 avril.

Cet événement est organisé par l’association « générations cobayes« , qui s’interroge sur les liens entre pollution environnementale et problèmes de santé.
Leurs questionnements sont en phase avec ceux de votre association Collectif Bamp, à savoir, l’augmentation des maladies chroniques telles que l’endométriose, le syndrome des ovaires polykystiques, les problèmes d’infertilité en général, et d’autres,- dont nous ne sommes pas spécialistes mais qui ne nous laissent pas indifférents – comme l’augmentation des cancers…

Nos deux associations sont d’ailleurs adhérentes du « Réseau Environnemennt Santé » et nous pensons que nous avons tout à gagner à unir nos efforts en matière d’information et de sensibilisation. 

Cette année, nous venons grossir les rangs et participer à cette nouvelle édition d’un festival consacré au sexe féminin :  Cynthia (Collectif BAMP) et Amandine (Générations Cobayes) seront présentes de 15h à 16h pour échanger et répondre à vos questions au sujet du syndrome des ovaires polykystiques. 

D’autres ateliers, tables rondes et discussions libres viendront également égayer cette journée.

 


Au plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer lors de ce festival

Invitation à Paris – Je ne suis plus celle que je suis

L’exposition « Je ne suis plus celle que je suis – Paysages de l’infertile » arrive à Paris du 1er au 19 décembre 2018.

« Ce projet photographique constitue le témoignage du parcours d’une femme confrontée à l’infertilité. C’est raconter tout le cheminement d’un traumatisme, tant sur le plan physique que psychique, dans les paysages du corps et des pensées, de l’intime. L’acte photographique permet là d’entrer dans une dimension cathartique pour elle qui a perdu une part de sa nature, de son identité,  elle qui se définit elle-même par ces mots : je ne suis plus celle que je suis

Du samedi 1er au mercredi 19 décembre 2018, ce projet sera présenté dans sa globalité, série photographique, livre, bande son, et un cycle de conférences afin d’ouvrir la parole sur ce sujet de société auquel de nombreuses personnes participeront. En pièces jointes vous trouverez la version numérique du flyer avec le programme de cette quinzaine.

Rendez-vous à la galerie L’Achronique, 42 rue du Mont-Cenis, Paris 018, ouverture du lundi au vendredi de 15h à 19h, et sur rendez-vous, vernissage le mardi 4 décembre à partir de 18h30 en présence de l’artiste et de la modèle. »

Nous avons  l’honneur de vous inviter à l’exposition/conférences à la galerie L’Achronique, Art & Philosophie, Paris 18ème,  :

  • Le 1er décembre, Virginie RIO, co-fondatrice de BAMP ouvrira la conférence. Rdv à 14h
  • Le 4 décembre aura lieu le vernissage de l’exposition
  • Le 11 décembre, une conférence à partir de 19h
  • Le 12 décembre, une conférence à partir de 16 h
  • Le 13 décembre, une conférence à partir de 19 h

Tous les détails dans l’affiche ci-dessous

 

 

http://www.xaviergavaud.fr/photographies/paysage-infertile.html

 

Contacts galerie L’Achronique :

Caroline Guth Mirigay

Fondatrice

+33 6 22 89 01 54

www.achroniqueatelierartiste.net

www.a-chroniques.com

 

Journée d’étude INED : reproduction assistée et imaginaires sociaux

L’Institut d’Etudes Démographique propose une journée d’étude sur l’assistance médicale à la procréation et imaginaires sociaux.

Organisée par Doris Bonnet (IRD), Fabrice Cahen (Ined, UR11, UR4), Virginie Rozée (Ined, UR3, UR14)

« Cette journée d’étude vise à explorer les représentations sociales suscitées par la reproduction médicalement assistée, depuis ses débuts au XIXe siècle. Les communications s’attacheront à analyser comment se nouent des controverses techniques, éthiques, juridiques ou anthropologiques d’un côté, et des représentations sociales, productions culturelles et croyances de l’autre. À l’heure où le débat bioéthique revient au devant de l’actualité, il peut sembler utile d’identifier et interroger ces discours-types, images mentales et lieux communs qui se mêlent, parfois de façon inextricable, aux arguments plus rationnels. »

Journée ouverte à tous, sur inscription via le formulaire sur le site de l’INED 

C’est le jeudi 29 novembre à Paris, un programme très intéressant.

 

Colloque au Conseil Economique Social et Environnemental

Comme vous le savez les questions relatives à la santé environnementale font parties du projet de votre association COLLECTIF BAMP, c’est pour cette raison que BAMP est adhérent du Réseau Environnement Santé, que nous organisons des conférences sur ce sujet (comme au mois de juin à Toulouse, par exemple).

Le R.E.S. et la Mutelle Familiale, ainsi que le journal L’humanité, organisent un colloque sur la santé environnementale : « Santé environnementale et maladies chroniques : coûts de l’action et coûts de l’inaction », le vendredi 21 septembre de 9h à 14h à Paris au Conseil Economique Social et Environnementale (troisième instance nationale après l’Assemblée Nationale et le Sénat).

Virginie RIO, co-fondatrice de BAMP est très honorée d’être invitée à participer à ce colloque, pour y représenter les aspects fertilité et infertilité dans la santé environnementale.

Colloque ouvert à tous, gratuit mais sur inscription (voir le lien plus bas).

Voici le programme de ce colloque, qui nous l’espérons pourra faire prendre conscience aux politiques, qu’il faut change de manière de faire en matière de protection de la santé environnementale et de la prévention des maladies chroniques.

Par la Mutuelle Familiale – Le Réseau Environnement Santé – L’Humanité

COLLOQUE ORGANISE PAR LA MUTUELLE FAMILIALE, LE RESEAU ENVIRONNEMENT SANTE ET L’HUMANITE, AVEC LE SOUTIEN OFFICIEL DU CESE

L’objectif de ce colloque est d’alerter, proposer pour construire des réponses communes et contribuer à refonder les politiques de prévention sur des bases neuves, prenant en compte ces questions.

Accueil à partir de 8h30

9h : Café d’accueil

9h30 : Ouverture

  • 9h30 : Patrick BERNASCONI, Président du CESE
  • 9h45 : Léonora TREHEL, Présidente de La Mutuelle Familiale
  • 10h : André CICOLELLA, Président du Réseau Environnement Santé, Enseignant à Sciences Po Paris
  • 10h15 : Bernard SANANES, Présentation des résultats du sondage Elabe
10h30 : Barbara DEMENEIX (Professeure au Muséum d’Histoire Naturelle) : Le coût des Perturbateurs Endocriniens + L’Origine développementale de la Santé, (DOHAD) changement de paradigme en Santé environnementale
10h 45 : Eloi LAURENT (Economiste/EMI Sciences Po, Stanford University) : Pour une protection social-écologique
11h – 11h15 : Débat avec la salle
 
11h15 -12h30 : Table Ronde : « Protection sociale, système de santé et transition écologique »
 
  • Intervenants : Brigitte BOURGUIGNON, Présidente de la Commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale ; Etienne CANIARD, Membre du CESE, Président de la Fondation de l’Avenir ; Florent CHAPEL, Président de la Fondation Autisme ; Patrick NEGARET, Directeur général de la CPAM des Yvelines, Dr Brigitte SIMONOT, Gynécologue
12h30 – 12h45 : Débat avec la salle
 
12h45 – 13h : Final animé par Virginie RIO, co-fondatrice de l’association COLLECTIF BAMP ! (Blog Assistance Médicale à la Procréation) et Martin RIEUSSEC-FOURNIER, ostéopathe et membre de Générations Cobayes
 

Animation du colloque : Stéphane GUERARD,rédacteur en chef adjoint du journal L’Humanité, en charge de l’Economie Sociale et Solidaire.

Fin du colloque à 13h

Cocktail de 13h à 14h.

Ouvert à tous, sur inscription via ce lien