Questionnaires sur les facteurs de risques d’infertilité

La SMR Société de Médecine de la Reproduction vous propose de répondre à deux questionnaires, pour récolter des informations sur notre niveau d’information des facteurs de risques d’infertilité.

« Ce questionnaire a été conçu dans le cadre d’une thèse de médecine générale avec pour objectif de déterminer les informations dont vous disposez sur les facteurs favorisants l’infertilité et ce, AVANT d’avoir consulté un gynécologue spécialisé dans l’Aide Médicale à la Procréation (AMP) ; et d’objectiver par quel(s) moyen(s) vous avez eu ces informations. »

Deux questionnaires, un pour les Dames et un pour les Messieurs, auxquels vous pouvez répondre en ligne en cliquant sur les liens suivants.

Infertilité, quand faut il s’inquiéter ? (L’Express, 23/05/2014)

A l’occasion de la Journée de l’infertilité, quelques journaux, (trop peu!) ont bien voulu s’intéresser au sujet dont L’Express qui propose un article qui pose la question du « comment distinguer un délai normal d’un problème de fertilité » ?

Comment distinguer un délai normal d’un vrai problème de fertilité voire de stérilité?
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/infertilite-quand-faut-il-s-inquieter_1545578.html#PdfmaoyfZxGvTiFK.99

L’article est ICI.

Comment distinguer un délai normal d’un vrai problème de fertilité voire de stérilité?
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/infertilite-quand-faut-il-s-inquieter_1545578.html#PdfmaoyfZxGvTiFK.99

 

 

Vos magazines préférés ?

Courant septembre, nous avions lancé une action à large spectre visant à présenter le collectif BAMP ! à la presse féminine, la presse masculine, ainsi que quelques autres publications. Cette action de communication s’est formalisée par l’envoi de textes types, adaptés à la spécialité de chaque magazine.

 Au final, le mail a été adressé à une cinquantaine de rédactions représentant environ 300 contacts, dont près de 200 étaient valides. Sur ces 200 contacts, un seul mail a trouvé réponse : un message automatique d’absence pour congé maternité. Les 199 autres personnes, chef de rédactions, assistants, secrétaires, stagiaires, reporters… n’ont pas donné signe de vie.

 Cela ne veut pas dire que le sujet ne les intéresse pas, cela ne veut pas dire que la presse ne veut pas entendre parler de BAMP !, cela ne veut pas dire que l’infertilité n’a pas sa place dans les médias.

 Cela veut simplement dire que nous ne sommes pas parvenus à obtenir la visibilité suffisante pour attirer leur attention.

 Vous trouverez ci-après les messages types adressés ainsi que la liste des 24 rédactions les plus visibles que nous avons contactées en vain et les adresses mail correspondantes, publiques, de leurs « courriers des lecteurs ». Nous vous invitons si vous le souhaitez à reprendre cette action en adressant un petit mot au nom du collectif, à l’attention des titres que vous lisez et dans lesquels vous aimeriez entendre parler plus souvent et plus justement de l’infertilité, de l’AMP, et de cette réalité qu’est notre vie. Vous pouvez vous inspirer des messages envoyés ou faire beaucoup plus concis en reprenant juste la présentation du collectif, à vous de jouer. Pour être efficace, il est important de cibler l’action dans le temps. Alors ce week-end, samedi 7 et dimanche 8 décembre, à vos mails, chers membres de BAMP !

 Il ne s’agit en aucun cas de manifester de l’agressivité ou de polluer le courrier de ces rédactions. Il s’agit de leur montrer que BAMP ! est un collectif vivant, qu’il grandit à travers nous tous. Si chacune des rédactions reçoit une dizaine de messages provenant des membres du collectif, notre visibilité sera meilleure et notre légitimité en tant que groupe sera reconnue.

 Attention : depuis l’envoi des mails, certains magazines (notamment Santé Magazine) ont publié des articles sur des sujets relatifs à l’infertilité, l’AMP ou autre. Avant tout envoi, une petite vérification n’est pas superflue, il serait dommage de pointer du doigt des magazines qui jouent déjà le jeu.

MAG

CONTACT

AUFEMININ.COM redaction @aufeminin.com
AVANTAGES avaredac@gmc.tm.fr //  redactionweb@magazine-avantages.fr
BE redaction@be.com 
BIBA christine.regnier@mondadori.fr
CAUSETTE lescopines@causette.fr // contact@netandpro.com
COSMOPOLITAN cosmoredaction@gmc.tm.fr
COSMOPOLITAN.FR speraud@gmc.tm.fr
ELLE ellemagazine@hfp.fr
FEMME ACTUELLE femmeactuelle@prisma-presse.com
FHM
GLAMOUR sduverger@condenast.fr
GRAZIA veronique.barluet@mondadori.fr  //  redac2.grazia@mondadori.fr
LE JOURNAL DES FEMMES srigon@ccmbenchmark.com
MADAME FIGARO smeusnier@lefigaro.fr
MARIE CLAIRE gvoisine@gmc.tm.fr   //  redactionweb@marieclaire.fr
MARIE FRANCE formulaire en ligne http://www.mariefrance.fr/nous-contacter
MAXI collot@maxi.presse.fr
MEN’S HEALTH formulaire en ligne http://www.menshealth.fr/contact/
PRIMA courrier@prima.fr
PSYCHOLOGIES MAGAZINE redaction@psychologies.com
REPONSE A TOUT ! redaction@fleuruspresse.com
SANTE MAGAZINE http://www.santemagazine.fr/contact
TOP SANTE formulaire en ligne http://www.topsante.com/contactez-nous
VERSION FEMINA Constance Poniatowski via formulaire en ligne http://www.femina.fr/Version-Femina/Nous-contacter

Exemple de courrier (mag féminin) :

Cher magazine,

Chaque mois, chaque semaine, tu nous fais rire, sourire, réfléchir, nous rends parfois plus belles, nous parles de notre poids, de nos jobs, de nous coups de cœurs et de nos coups de gueule, abordes parfois des sujets léger et parfois des sujets plus graves.

Mais il est assez rare que dans ces pages que nous lisons tu abordes la question du mal d’enfant, des tentatives de fécondation in vitro qui défilent, du temps qui passe, des traitements médicaux qui s’enchaînent. Alors il est difficile pour nous, les femmes et les couples qui en souffrons, de trouver des informations. Et on se sent isolées, seules avec nos peines, au milieu de copines, sœurs, cousines, qui font des enfants facilement. On a l’impression que le mal dont on souffre est orphelin, honteux. On l’enfonce au plus profond de nous, on serre les dents. Et on souffre encore davantage.

Et pourtant, quand on commence à chercher, on trouve. D’abord sur les forums « publics » en cherchant des renseignements, puis par hasard on trouve un blog, puis deux puis trois. Avec stupeur on découvre que non, on n’est pas la seule dans ce « cas ». Des centaines de femmes partagent nos souffrances.  On se prend de passion pour les péripéties des autres, on apprend un tas de choses, bien plus de choses que chez nos gynécologues. Et un jour on se lance, on crée son propre blog. On tisse des liens, des affinités se créent. On se retrouve au cœur d’un formidable réseau de solidarité, et la vie est transformée. Mais toutes ne trouvent pas ces réseaux de femmes qui tiennent des blogs, ce soutien qui découle des échanges entre blogeuses.

Le mois de mai a vu naître un projet magnifique qui va encore plus loin que la belle solidarité de ces réseaux. En mai, BAMP est né. BAMP, (B pour Blog et AMP pour Assistance Médicale à la Procréation), c’est le collectif qui invite toutes les personnes touchées directement ou indirectement par le douloureux sujet de l’infertilité, de l’assistance médicale à la procréation, du mal d’enfant. BAMP entend faire bouger les institutions, faire connaître notre univers encore secret. BAMP a beaucoup de choses à dire, beaucoup de choses à apporter à toutes ces personnes qui continuent de souffrir, isolées dans leur coin. Et je crois, cher magazine, que tu pourrais aider BAMP, rien qu’en en parlant dans tes pages.

PRESENTATION OFFICIELLE DU COLLECTIF BAMP :

Le COLLECTIF BAMP n’est pas un forum (il y en a beaucoup qui fonctionnent déjà très bien), mais bien un regroupement de personnes qui souhaitent associer leurs forces, leurs compétences, leurs histoires autour de revendications en lien avec les multiples problématiques liées à l’infertilité et à l’A.M.P. en France.

Le collectif BAMP veut parler et faire parler de l’infertilité.
Le collectif BAMP veut agir à tous les niveaux possibles, pour faire évoluer les mentalités, les pratiques, les lois qui régissent les différentes aspects de l’infertilité en France.

Le collectif BAMP a rédigé un manifeste, contenant des constats et des propositions d’amélioration de l’A.M.P. en France.

Adresse du blog du collectif : www.bamp.fr

Adresse mail du collectif : collectifbamp@orange.fr

Parce que tu t’adresses à nous, les femmes, qui te suivons parfois depuis l’adolescence. Parce que tu as su nous conseiller quand on cherchait le Prince charmant, parce que tu sais épauler celles qui deviennent mamans. Parce qu’entre les deux, il manque un maillon : nous, les femmes et les hommes infertiles.

Exemple de courrier : (mag masculin)

 

Cher magazine de Mon Homme,

Chaque mois, chaque semaine, tu parles à Mon Homme. Tu le fais rire, sourire, réfléchir, le cultives un peu, lui parles de sa grosse voiture, de son boss, des sautes d’humeur de sa femme, de ses derniers joujoux high-tech. Tu abordes parfois des sujets légers et parfois, un peu plus rarement parce que l’Homme est pudique, des sujets plus graves.

Mais il est assez rare que dans ces pages que Mon Homme feuillette tu abordes la question du mal d’enfant, des tentatives de fécondation in vitro qui défilent, du temps qui passe, des traitements médicaux qui s’enchaînent, du moral qui s’épuise. Et pourquoi ça, cher magasine de Mon Homme ? Parce que la stérilité dérange ? Parce qu’elle met mal à l’aise ? Parce que l’on a trop tendance à confondre infertilité, impuissance, que ce n’est pas un sujet viril ? Que sortir des clichés pour parler de sexualité, c’est compliqué ? Pourtant Mon Homme, je te l’assure il est viril. Seulement ton silence et celui des autres hommes l’empêchent d’en parler, même s’il en souffre. Alors il est très difficile pour Mon Homme de trouver des informations, de trouver ses marques, sa place, dans ce monde étrange de l’Assistance Médicale à la Procréation. Rassure toi, cher magasine de Mon Homme, tu n’es pas le seul. Tes collègues féminines se taisent elles aussi.

Et pourtant, nous les femmes, on en parle. Bien plus facilement que Mon Homme. Et quand on commence à chercher des informations, on trouve. D’abord sur les forums « publics » en cherchant des renseignements, puis par hasard on trouve un blog, puis deux puis trois. Avec stupeur on découvre que non, on n’est pas la seule dans ce « cas ». Des centaines de femmes partagent nos souffrances. Et on se rend compte que Mon Homme, il n’est pas le seul à se murer dans son silence. Les Hommes des copines, pour la majorité d’entre eux, réagissent comme de la même manière. Isolés, même au sein de leurs couples.

Le mois de mai a vu naître un projet solidaire qui va encore plus loin que les liens tissés par ce réseau de femmes. En mai, BAMP est né. BAMP, (B pour Blog et AMP pour Assistance Médicale à la Procréation), c’est le collectif qui invite toutes les personnes touchées directement ou indirectement par le douloureux sujet de l’infertilité, de l’assistance médicale à la procréation, du mal d’enfant. BAMP entend faire bouger les institutions, faire connaître notre univers encore trop secret. BAMP a beaucoup de choses à dire, beaucoup de choses à apporter à toutes ces personnes qui continuent de souffrir, isolées dans leur coin, à ces hommes qui n’osent pas parler. Et je crois, cher magazine de Mon Homme, que tu pourrais aider BAMP, rien qu’en en parlant dans tes pages, montrant ainsi à Mon Homme que lui non plus n’est pas tout seul.

PRESENTATION OFFICIELLE DU COLLECTIF BAMP :

Le COLLECTIF BAMP n’est pas un forum (il y en a beaucoup qui fonctionnent déjà très bien), mais bien un regroupement de personnes qui souhaitent associer leurs forces, leurs compétences, leurs histoires autour de revendications en lien avec les multiples problématiques liées à l’infertilité et à l’A.M.P. en France.

Le collectif BAMP veut parler et faire parler de l’infertilité.
Le collectif BAMP veut agir à tous les niveaux possibles, pour faire évoluer les mentalités, les pratiques, les lois qui régissent les différentes aspects de l’infertilité en France.

Le collectif BAMP a rédigé un manifeste, contenant des constats et des propositions d’amélioration de l’A.M.P. en France.

Adresse du blog du collectif : www.bamp.fr

Adresse mail du collectif : collectifbamp@orange.fr