Journée de l’infertilité : les résultats des 101 centres de procréation français (Le Parisien, 22/05/2014)

 

A l’occasion de la Journée de l’infertilité, quelques journaux, (trop peu!) ont bien voulu s’intéresser au sujet dont Le Parisien qui reprend les chiffres sur 2011 de l’agence de biomédecine et propose une illustration du classement par tranche de pourcentage de réussite.

Tous les classements sont à prendre avec un peu de recul, chaque centre ayant ses spécificités, et beaucoup d’entre nous n’ont pas forcément la possibilité de choisir leur centre.

 

l’article est à lire ICI.

 

Pr Frydman commente le classement de l’Express

Fécondation in vitro: « La transparence va pousser les équipes à mieux faire »

Propos recueillis par Estelle Saget, publié le 20/07/2013 à 10:00

Pionnier de la discipline en France, René Frydman commente notre classement L’Express-SwissLife des centres de fécondation in vitro. L’ex-responsable du service de l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart officie désormais comme consultant à l’hôpital Foch, à Suresnes.

Pour  lire l’interview de René Frydman, c’est par ici

Classement des centres: FIV.FR va encore plus loin !

Nous avons reçu hier un mail de la personne qui gère le site FIV.FR, site très complet, très bien fait que nous vous invitons à visiter. Site qui était déjà en lien sur le blog du collectif BAMP.

Ce monsieur à donc fait un gros travail de synthèse entre le classement de l’Express et les résultats d’évaluation de l’agence de biomédecine sur les centres d’AMP en France, pour proposer son propre classement.

Je vous invite à lire son article, ici.

Droit de réponse de l’AMP de Dijon suite au classement des centre AMP de l’express

Voici le droit de réponse du Centre AMP de Dijon, sur le classement des centres AMP en France.

Encore trop peu de réactions des centres AMP.

 

« Il serait déraisonnable de tirer des conclusions péremptoires à partir de ce  classement. L’Express rapporte un classement basé principalement sur les  résultats obtenus pour des patientes ≥ à 38 ans. Il faut préciser que  les patientes ≥ à 38 ans ne représentent qu’une faible proportion et  que tous les centres ne prennent pas en charge la totalité des demandes de  patientes ≥ à 38 ans.

Une sélection est réalisée avec des critères de  sélection qui diffèrent entre les centres. Ainsi, il est difficile d’établir un  palmarès des centres sur cette seule petite part de patientes. Il est donc  primordial de connaitre les taux de succès aussi pour la population 33-37 ans  (absents ici). Un autre élément doit être pris en compte : le nombre d’embryons  replacés. La probabilité d’obtenir une grossesse augmente à chaque embryon  transféré supplémentaire avec comme conséquence une augmentation du risque des  grossesses multiples à hauts risques de complications pendant la grossesse, pour  les enfants à leur naissance et à plus long terme, sur leur santé. De ce fait,  certains centres ont diminué le nombre d’embryons replacés au profit de  replacements ultérieurs des embryons conservés par congélation. Par le mode de  classement proposé ici qui ne prend pas en compte les accouchements obtenus  après les transferts d’embryons décongelés, les centres qui appliquent cette  politique de réduction du nombre d’embryons replacés sont pénalisés, alors que  la santé des mères et des enfants est en jeu. Si le nombre d’embryons replacés  et le taux de naissances gémellaires ne sont pas pris en considération, il est  difficile d’établir un palmarès sur la  » qualité de la prise en charge des  couples infertiles « . Il n’est pas question de remettre en cause la nécessité  d’analyser les résultats des centres et de les rendre totalement transparents.  Cette démarche est précieuse et sera un facteur d’amélioration généralisé. Mais  c’est dans ce souci de transparence que des explications méritaient
En savoir plus sur Il y a eu une mauvaise traduction du signe supérieur ou égal dans le commentaire  du 18/07/2013. A la place de: ≥ il faut lire « supérieur ou égal » De  plus le commentaire se terminait par:  Il n’est pas question de remettre en  cause la nécessité d’analyser les résultats des centres et de les rendre  totalement transparents. Cette démarche est précieuse et sera un facteur  d’amélioration généralisé. Mais c’est dans ce souci de transparence que des  explications méritaient d’être apportées. Centre d’Assistance Médicale à la  Procréation de Dijon
En savoir plus sur : http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/les-meilleurs-centres-de-fecondation-in-vitro_1260955.html#Xtqa15erJdpqRLSj.99http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/les-meilleurs-centres-de-fecondation-in-vitro_1260955.html#Xtqa15erJdpqRLSj.99

 

 

Confirmation : Pr FRYDMAN EST BAMP!!!

Nous le savions, et plus le temps passe et plus il le confirme : Pr René Frydman est BAMP!

Invité de l’émission « ALLÔ DOCTEURS du 18/07/2013 » sur France 5, le professeur annonce dès sa 2ème prise de parole :

« Il y a des préoccupations pour essayer d’améliorer les résultats de la PMA et de répondre aux besoins des français sur plusieurs domaines :

– le don d’ovocyte , vous savez qu’il y a 8000 femmes qui traversent les frontières parce que c’est mal organisé en France et ça pourrait être beaucoup mieux

– le diagnostic pré-implantatoire parce que c’est la façon d’éviter d’avoir des enfants atteints d’une maladie grave et incurable […] qui ne répond pas non plus aux attentes puisque si par malchance vous aviez ce genre de problème vous allez attendre 2 ans avant d’être pris en charge, donc je me félicite que le Président de la République tout récemment […] a annoncé qu’il donnerait des moyens supplémentaires. »

Il continu son discours en se servant du sujet lancé par le journaliste « l’enfant d’Amandine » , à propos des enfants nés par FIV.

A  8’00 » il parle de la Trisomie 21

A 9’30 » il parle du vote de la modification de la loi permettant les recherches sur les cellules embryonnaires

A 13’30 » son interview express (pour mieux le connaitre)

A 21’30 » il parle des maisons de naissance (à éviter si pmettes aigries 🙂 )

A 23’30 » PMA, GPA pour tous : il exprime son avis personnel sur la GPA, surtout au sujet de  la commercialisation du corps de la femme, et l’importance de mettre des limites « ne pas utiliser l’autre à ses propres fins ».

A 25′ il remet une couche sur  » l’ensemble des problèmes de la PMA en France » le don, les recherches préimplantatoire et la vitrification des ovocytes pour celles qui le souhaitent. Il exprime encore la nécessité « d’assainir la situation et la rendre cohérente ».

A 25’40 les mêmes chances pour tous?  « Enfin depuis 30 ans que c’était demandé, on vient d’avoir les premiers résultats » Il parle des données de l’express et des « données de l’Agence de biomédecine qui sont très difficiles à comprendre« . « c’est un premier pas ». Il faut améliorer même le TOP 10 du classement…etc… »Celà doit aboutir à une élévation générale, une homogénéité, prendre conscience qu’il y a quelque chose qui ne va pas… »

Voilà sa conclusion :BAMP!BAMP!REBAMP! à écouter ABSOLUMENT

Merci à Bulle pour nous avoir fait passer l’info.

L’Express parle avec le Collectif BAMP !

Hier suite à la publication (le 16 juillet) par l’agence de Biomédecine des résultats d’évaluation de 104 centres AMP français. Nous avons été en contact téléphonique avec Estelle Saget du journal L’Express.

Long entretien de plus d’une heure pour parler des résultats de l’ABM, du classement de l’Express, des situations des couples en A.M.P., du collectif BAMP. Elle a souhaité, pour la première fois (?) donner la parole aux couples concernés et non pas aux médecins.

Voilà, le collectif BAMP pour sa première sortie médiatique. Un espace de visibilité, une prise de parole, espérons que cela soit entendu du plus grand nombre. Ce qui n’est pas gagné car les questions d’infertilité, d’AMP intéressent malheureusement, assez peu les gens qui n’y sont pas confrontés. C’est déjà un grand premier pas pour le collectif BAMP.

Cela donne un article publié sur le site de l’Express.fr, intitulé : 

Couples infertiles: ce qu’on ne leur dit pas

Par , publié le 19/07/2013 à 14:52

L’agence de Biomédecine vient de dévoiler les performances des centres français de fécondation in vitro, comme la loi l’y oblige. Le collectif de patients BAMP dénonce une semi-transparence.

Si vous souhaitez lire la suite de l’article c’est par ici.

Les résultats sur l’évaluation des centres pour 2010 par l’ Agence de Biomédecine,

L’agence de Biomédecine vient de mettre en ligne, plusieurs documents qui constituent le rapport sur « l’évaluation des résultats des centres d’assistance médicale à la procréation pratiquant la fécondation in vitro en France« . Résultats de l’année 2010.

Nous sommes dans le domaine de la statistique, de l’analyse macro, loin, bien loin de l’humain, de l’histoire particulière. Dans ces résultats ont parle : statistiques, graphiques, résultats standardisés, intervalle de confiance, funnel plot. C’est ainsi, il faut des évaluations statistiques. Mais il faudrait aussi des évaluations qualitatives plus proches de la réalité des patients, des équipes soignantes.

Les calculs ont été fait à partir des rapports annuels d’activités des centres d’AMP. A partir donc des déclarations des centres eux-mêmes, en tenant compte des caractéristiques des patients et du nombre de tentatives effectuées.

L’objectif principal étant d’arriver à des résultats permettant de comparer les résultats des centres non pas entre eux, mais par rapport à la moyenne nationale. Pour cela, ils ont comparé le nombre d’accouchement (sans tenir compte de la viabilité de l’enfant né) au nombre attendu d’accouchement par rapport à la moyenne nationale.

Mais la moyenne nationale, c’est moyen, alors que nous demandons l’excellence dans ce domaine. Une des propositions du manifeste du collectif est bien : « l’amélioration des équipements techniques à disposition des équipes soignantes, tant en qualité qu’en quantité, de même que l’accès à des dispositifs innovants. Le développement des moyens des centres A.M.P. et la mutualisation des savoirs, compétences et techniques, ainsi que l’harmonisation des pratiques des différents centres A.M.P. tendant vers les meilleurs techniques existantes« . Voir le deuxième paragraphe, alinéa 1 du manifeste du collectif BAMP.

Dans l’alinéa 3 du manifeste, le Collectif BAMP souhaite : « que les taux de réussite de chaque centre, élaborés selon une méthodologie identique par typologie d’infertilité et techniques utilisées, soient accessibles et communiqués au public en toute transparence« . Il faut que nous nous adressions directement aux centres d’A.M.P. pour tenter d’obtenir des éléments complets d’évaluation qualitative.

A partir des chiffres fournis par les centres, l’agence de biomédecine à étudié les ponctions et les décongélation dans le cadre exclusif des FIV intra-conjugales 2010. Ils n’ont pas tenu compte des inséminations artificielles, ni des FIV avec don de gamètes ! Les centres effectuant moins de 50 ponctions par an et moins de 30 décongélation, n’ont pas été retenu dans l’analyse.

Si vous souhaitez lire la méthode de calcul utilisée, c’est par ici.

5 centres de procréation médicalement assisté ont apporté des commentaires suite à l’évaluation réalisée  par l’agence de biomédecine.

5 centres sur 104.

Est-ce que cela signifie que les autres n’ont rien à dire quant aux résultats de l’évaluation ? Satisfait, non satisfait ? Peut-être vont-ils apporter des commentaires publiques, quand les journalistes vont diffuser ces informations  ? En tout cas dans les commentaires, nous retrouvons de l’humain, des explications sur tel ou tel aspect de l’évaluation.

Si vous voulez lire les commentaires c’est par ici.

L’agence de Biomédecine, ne propose pas de classement, mais bien une présentation statistique de l’activité relative aux ponctions/décongélations en FIV intra-conjugale (ICSI ou non). N’allez donc pas chercher si votre centre est bien ou mal classé dans la liste des 104 centres évalués. Par contre, vous pouvez vous amusez à décortiquer les résultats. Mais, ce ne sont que des statistiques……Ils ont retenus deux variables, l’âge des femmes en proposant 4 catégories (les moins de 30 ans, les 30-34 ans, les 35-39 ans et les 40 ans et plus). Ainsi que la répartition du nombre d’embryons transférés (dans la perspective d’évaluer l’impact de la limitation des grossesses multiples vis à vis des accouchements d’enfants viables).

Résultats complets, par ici.

Document pas très lisible pour une personne lambda, sauf si vous êtes un adepte du FUNNEL PLOT. C’est à dire un tableau avec des numéros (représentants les centres) et deux intervalles de confiances (qui permettent de voir ceux qui sortent de la zone relative à la moyenne nationale !).

Résultats résumés, si vous souhaitez les lire, c’est par ici.

Nous attendons vos commentaires, sur ces résultats, tant sur le fond que sur la forme proposée.

Est-ce que ces résultats répondent aux questions que vous vous posiez sur votre centre ?

Est-ce que ces résultats vous permettent d’avoir une vision plus claire de l’activité des centres d’assistance médicale à la procréation ?

Revue de presse sur le sujet:

  • Sur le site du Figaro, c’est ici. N’hésitez pas à laisser des commentaires sur leur site, en citant le Collectif peut être.
  • Et également ici, pour ce qui concerne le site FIV.fr.