Février : il va y avoir des rencontres BAMP à gogo !

Petit résumé des rencontres proposées au courant du mois de février chez BAMP !

LYON : samedi 3 janvier à 15h
Inscriptions/renseignements auprès d’Estelle : collectifbamp69@gmail.com

SAINT-GERMAIN-EN-LAYE : mercredi 7 février à 20h30
Inscriptions/renseignements auprès de Stéphanie : collectifbamp78@gmail.com

SAINT-CLOUD : mercredi 7 février à 20h
Inscriptions/renseignements auprès d’Audrey : collectifbamp75@yahoo.fr

NOUMÉA : jeudi 8 février à 18h
Inscriptions/renseignements auprès de Déborah : collectifbampnoumea@gmail.com

CAEN : samedi 10 février à 14h30
Inscriptions/renseignements auprès de Virginie : collectifbamp@gmail.com

ANGERS : mardi 20 février à 19h
Inscriptions/renseignements auprès de Caroline : collectifbamp49@gmail.com

MARSEILLE : samedi 24 février à 14h
Inscriptions/renseignements auprès de Nathalie : collectifbamp13@gmail.com

Nos référentes BAMP sont là pour vous soutenir lors de vos parcours, répondre à vos questions, vous renseigner, animer des rencontres conviviales,…

 

 

Thèse Constance Schuller

Vous souvenez de Constance Schuller, étudiante en sociologie, qui avait pris contact avec l’association, il y a quelques années pour son travail de thèse. Elle nous a informé de la soutenance de sa thèse. Si vous êtes disponible, vous pouvez y assister.

 

J’ai le grand plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse de sociologie intitulée

« La décision médicale dans le champ de l’Assistance Médicale à la Procréation. Une étude sociologique sur les pratiques et les représentations des spécialistes de la reproduction »
sous la direction de Bertrand Pulman.

Le jury est composé de :
Philippe Bataille, Directeur d’Études, EHESS, rapporteur
Séverine Mathieu, Directrice d’Études, EPHE, rapporteur
Bertrand Pulman, Professeur de sociologie, Université Paris 13, directeur
Laurence Tain, Professeure émérite de sociologie, Université Lyon 2
Carine Vassy, Maitresse de conférences, Université Paris 13

La soutenance se déroulera le mardi 9 janvier 2018, à 14h, à l’Université Paris 13, 74 rue Marcel Cachin, à Bobigny, dans le bâtiment de l’illustration, en salle M47. Voici un lien qui indique les principaux moyens d’accès au campus: http://www.iut-bobigny.univ-paris13.fr/venir-sur-le-campus.html. L’entrée dans le campus se fait actuellement, soit par la rue de Chablis, soit par l’avenue de la Convention (l’entrée par la rue Marcel Cachin est condamnée). Pour des raisons de sécurité, une pièce d’identité pourra vous être demandée à l’entrée.

La soutenance sera suivie d’un pot, auquel vous êtes chaleureusement conviés, qui aura lieu en salle 1.141, aux environs de 18h. Afin d’organiser au mieux ce moment, merci de m’indiquer votre venue par mail.

Au plaisir de vous y retrouver.

Résumé
Si la fécondation in vitro est une innovation biomédicale récente, datant seulement de 1978, le recours à l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) est rapidement entré dans les mœurs, au point que ces procédés participent aujourd’hui à plus de 3 % des naissances françaises.
Les cliniciens et les biologistes de la reproduction jouent un rôle incontournable dans ce champ. Chefs d’orchestre de la rencontre des gamètes, ils sont également les principaux acteurs décisionnaires de l’accès et de la poursuite des traitements de l’infertilité. Pourtant, leur pouvoir décisionnel a moins été étudié que les conséquences de leur intervention en termes de vécu de l’infertilité, de parenté, de filiation et de genre. C’est précisément ce manque que cette recherche vise à pallier.

Au croisement des sociologies de la santé, des professions, des organisations et de l’action, cette étude vise à éclairer la multiplicité des pratiques et des représentations des spécialistes de l’infertilité à travers le prisme des décisions médicales. Elle repose sur deux enquêtes, menées pendant plus de deux ans au sein de plusieurs centres d’AMP de la région parisienne, comprenant des observations de consultations et de réunions pluridisciplinaires, et des entretiens avec des patients et des spécialistes de l’infertilité.
S’appuyant sur ce corpus de données, et guidée par un souci constant d’articuler les dimensions micro et macro sociologiques, cette investigation s’attache d’abord à resituer les contextes globaux et locaux dans lesquels s’inscrivent les choix des professionnels, puis à analyser les décisions relatives à l’accès à l’AMP et aux techniques médicales.
In fine, cette recherche montre que la sélection des patients et les stratégies médicales, structurées dans des cultures propres à chaque centre, apparaissent comme des compromis trouvés par les acteurs qui composent avec un ensemble de contraintes pour adopter des pratiques en adéquation avec leurs valeurs et leurs représentations.

Mots-clés: Assistance Médicale à la Procréation (AMP) ; Décision médicale ; Infertilité ; Cultures de centre ; Politiques de recrutement ; Politiques médicales

Journée thématique « Fabriquer le vivant »

Dans le cadre d’une journée thématique « Fabriquer le vivant », organisée par l’association Opéra Mundi, une conférence au sujet de la génétique, intitulée « Transformer le vivant », se tiendra ce samedi 9 décembre à Marseille, à la bibliothèque de l’Alcazar.

Pierre-Henri-Gouyon-2017-DRFPLa conférence sera animée par le Professeur Pierre-Henri Gouyon qui est présenté ainsi par l’association Opéra Mundi :

Spécialiste des sciences de l’évolution, de la biodiversité, de la biogénétique et de la bioéthique, Pierre-Henri Gouyon est reconnu au plan international pour ses travaux de recherche. Il est largement impliqué dans les débats concernant les relations science-société. Directeur de recherche au Muséum National d’Histoire Naturelle, il y est Professeur et enseigne également à l’AgroParisTech, à l’ENS et à Sciences Po Paris. Il préside le Conseil scientifique du think-tank de la Fondation Nicolas Hulot.

L’association Collectif BAMP a répondu positivement à l’invitation qui lui a été adressée pour participer à l’animation du débat de cette conférence. Vous pourrez y retrouver Nathalie, la référente BAMP à Marseille, notamment lors de l’apéro qui suit la conférence du Professeur.

Outre la conférence « Transformer le vivant », c’est toute une journée qui s’organise autour des évolutions sociétales induites par la science et les espoirs de progrès que de tels changements véhiculent. Sur le site de l’association, la journée est présentée ainsi :

Dans leurs laboratoires, des biologistes espèrent aujourd’hui pouvoir « fabriquer la vie », nous faire vivre plusieurs fois centenaires ou « nourrir la planète ». Grâce aux formidables avancées des sciences et des techniques, nous disent-ils, « tout est possible ». Et pourtant, dans nos sociétés postmodernes, cette vieille croyance qui fondait l’idéologie du progrès, garant du bonheur à venir, apparaît obsolète à un nombre croissant de nos concitoyens. Le monde est-il un Légo qu’on peut modifier sans précautions ? La complexité du vivant doit-elle nous interroger ?

Le programme de la journée :

14h Atelier Philo enfant
15h Conférence ABÉCÉDAIRE (7-14 ans) : Tous égaux dans le sport ? Que nous disent les sciences ? en partenariat avec Les Petits Débrouillards
17h Conférence : Transformer le vivant
19h Apéro Mundi

Opéra Mundi est une association des Bouches du Rhône qui organise chaque année des cycles de conférences autour de scientifiques et de questions de société pour faire vivre le débat public dans la cité, au plus proche des citoyens. Pour l’année 2017-2018, l’équipe a choisi de traiter « Le vivant dans ses états » en vue d’explorer les systèmes du vivant face à ses défis contemporains : environnement et pollution, biotechnologies et intelligence artificielle, impact de l’urbanisme sur la biodiversité… sont quelques-unes des thématiques abordées.

Entrée libre – Réservation conseillée

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site d’Opéra Mundi à la page de la journée thématique.