Etude : la pollution de l’air en cause dans les fausses couches

Si les effets de la pollution de l’air sur les systèmes respiratoire et cardiovasculaire sont maintenant bien établis, ceux sur la reproduction sont en revanche moins connus. Mais une étude vient de montrer que la pollution atmosphérique pourrait augmenter le risque de fausse couche.
C’est purement informatif, en espérant ne pas vous faire trop peur… nous sommes bien conscientes chez BAMP que de toute façon nous ne sommes pas maitre de ce que nous respirons au quotidien actuellement, mais peut être un peu de ce que respireront les gens dans quelques années…

Un article sur le sujet est paru le 29 avril dernier, via l’association santé environnement france (ASEF) et vous pouvez le retrouver ICI.

En FIV, le risque de fausse couche serait lié à la quantité d’ovocytes

 

Cette information nous est relayée par Moietdamenature, merci à toi!

Des chercheurs britanniques ont établi un lien entre le nombre et la qualité des ovules produits par une femme et les risques de fausse couche après une fécondation in vitro. Cette nouvelle étude aidera les spécialistes à mieux informer leurs patientes.

Vous pourrez lire la suite en cliquant ICI.