Rencontre « Accepter une vie sans enfant » à Paris

Rencontre BAMP « Accepter une vie sans enfant »


Cette rencontre s’adresse aux personnes qui ont définitivement renoncé à être parents:

– après un parcours AMP infructueux
– parce que votre demande d’adoption n’a pas abouti ou parce que vous ne souhaitez pas recourir à l’adoption
Nous vous proposons de nous retrouver à Paris le samedi 20 octobre à partir de 10h30, pour échanger librement et exclusivement entre personnes vivant cette situation, pendant quelques heures et en petit comité, avec nos réferentes Clotilde et Sandrine
Pour vous inscrire, envoyez-nous un mail à vivresansenfant@gmail.com, en nous racontant en quelques lignes votre parcours

Affiche rencontreSansEnfant

La PARENTAISE

L’équipe de l’association COLLECTIF BAMP, est émue de vous annoncer la création par Ludivine GUINET, d’un espace de ressources, de réflexions et de soutien autour de l’après PMA sans enfant. Problématique que notre association n’a jamais occulté car c’est une réalité vécue par beaucoup d’entre nous (hommes et femmes). Un sujet encore plus tabou que l’infertilité et l’AMP, nous devons ensemble contribuer à ce qu’il ne le soit plus.

Mais pourquoi ce nom, LA PARENTAISE ? C’est un jeu de mot, pour dire : « les parents se taisent » et le mot parenthèse, Les personnes qui sont sorties de l’amp sans enfant, se sont beaucoup projetées en tant que parents, sont parents dans leur tête, se voient parents, se pensent parents. Ou ils voudraient ne plus se vivre, ni se penser parents mais ils ne peuvent le dire, ils doivent taire cette histoire, ce désir, car notre société ne laisse pas d’espace, ni de lieu pour parler de cette situation. C’est aussi la métaphore de la PARENTHÈSE, ouvrir une parenthèse, fermer la parenthèse.

En tout cas, c’est le nom de ce nouveau projet et cela lui va bien.

Ludivine, nous t’adressons nos encouragements et notre soutien, pour ce beau projet solidaire et collectif.

 

La parentaise

Cet espace a été conçu pour toutes les personnes qui se questionnent et souhaitent échanger sur la construction d’une vie possible sans enfant, il y a autant d’éléments de réponse que de parcours de vie.

En 2014, j’ai créé mon blog pour témoigner de mon cheminement du renoncement vers le deuil de la maternité en espérant que cela puisse aider les personnes qui se questionnent sur l’après PMA sans enfant.

Enrichie par cette expérience personnelle et par mon métier d’art-thérapeute, je propose donc aujourd’hui un espace de soutien autour de 3 axes :

  • Des réflexions pour se questionner, avancer et cheminer.
  • Des ressources pour se documenter (articles, livres et témoignages).
  • Du soutien pour se sentir épaulé et pour échanger via le forum privé.

 

 

Cet espace est collectif, n’hésitez pas à partager également vos idées & articles pour que nous puissions ensemble briser le silence autour de ce deuil si tabou et invisible aux yeux de la société.

Il y a malheureusement trop peu d’échos sur l’après-PMA en cas d’échec et pourtant il est important d’avoir conscience qu’un couple sur 2 peut ressortir de la PMA sans enfant. Devant un tel manque sur ce sujet et n’ayant trouvé que trop peu de ressources en France, j’ai eu envie de créer cet espace de soutien :

  • pour être en lien avec d’autres personnes et permettre de rompre la sensation d’isolement.
  • pour faire entendre la voix de ceux qui n’osent pas forcément s’exprimer.
  • pour valoriser d’autres chemins différents de ceux qu’on avait prévus.

photo
Ludivine GUINET, Art-Thérapeute

LA PARENTAISE c’est par là

Quand ELLE donne la parole aux femmes sans enfants après l’AMP

Souvent, nous sommes interpellés sur facebook ou twitter, sur le fait que personne ne parle de l’après AMP sans enfant. Pourtant, nos adhérents et nos fidèles lecteurs savent que ce sujet est au cœur de notre projet associatif et que nous en parlons, et on nous le reproche aussi !

Des rencontres BAMP sur ce thème sont proposées, des projets sont en cours de réalisation sur ce thème : un livre et un documentaire. Nous avons un visuel qui parle de cela, car on ne peut pas envisager l’AMP sous le seul angle du : « t’inquiète pas, une petite FIV et hop tu l’auras ton gosse« .

Car nous connaissons trop de gens pour qui l’AMP s’est terminée par choix ou par force, sans l’enfant tant désiré, sans plan B de l’adoption non plus. Alors, il nous semble important de dire et de redire que notre association ne ferme pas les yeux sur ce sujet, bien au contraire ! Il faut en parler, parler de ce désir si grand, si fort, si total, des échecs si douloureux, si impossibles à vivre et de la vie d’après. Car oui, il y a une vie après !

Nous sommes heureuses que le magazine ELLE  de cette semaine, consacre trois pages sur ce sujet : avec les témoignages de deux de nos adhérentes de la première heure : Ludivine et Clotilde.

Un grand merci à Anne LAMOTTE (journaliste) qui a réalisé ces entretiens qui permettent de donner de la visibilité à l’après AMP sans enfant.