Un risque de séparation du couple augmenté en cas d’échec de la PMA

Deux choses nous font peur quand on démarre ce parcours d’AMP.

Deux tabous. L’échec,  l’absence d’enfant au bout de ce périple.

Et celui encore plus occulté, par notre entourage et par nous mêmes. Que cet enfer du quotidien, ce partage d’échecs plus fréquents que le partage de bons moments, conduisent par ricochet à l’échec de notre couple.

Il est rare que la presse en parle, rare car finalement c’est un sujet peu abordé et étudié, hormis chez quelques médecins empathiques.

L’article est ICI.

Et le sujet encore plus tabou, c’est peut être aussi, quand la PMA nous donne cet enfant tant attendu, qui arrive chez des parents parfois à bout de souffle, est qui peut aussi conduire à faire exploser ce restant de couple qui pourtant a résisté jusque là.

Dites nous, vos peurs, vos angoisses, votre réalité de l’après PMA.