Quand ELLE donne la parole aux femmes sans enfants après l’AMP

Souvent, nous sommes interpellés sur facebook ou twitter, sur le fait que personne ne parle de l’après AMP sans enfant. Pourtant, nos adhérents et nos fidèles lecteurs savent que ce sujet est au cœur de notre projet associatif et que nous en parlons, et on nous le reproche aussi !

Des rencontres BAMP sur ce thème sont proposées, des projets sont en cours de réalisation sur ce thème : un livre et un documentaire. Nous avons un visuel qui parle de cela, car on ne peut pas envisager l’AMP sous le seul angle du : « t’inquiète pas, une petite FIV et hop tu l’auras ton gosse« .

Car nous connaissons trop de gens pour qui l’AMP s’est terminée par choix ou par force, sans l’enfant tant désiré, sans plan B de l’adoption non plus. Alors, il nous semble important de dire et de redire que notre association ne ferme pas les yeux sur ce sujet, bien au contraire ! Il faut en parler, parler de ce désir si grand, si fort, si total, des échecs si douloureux, si impossibles à vivre et de la vie d’après. Car oui, il y a une vie après !

Nous sommes heureuses que le magazine ELLE  de cette semaine, consacre trois pages sur ce sujet : avec les témoignages de deux de nos adhérentes de la première heure : Ludivine et Clotilde.

Un grand merci à Anne LAMOTTE (journaliste) qui a réalisé ces entretiens qui permettent de donner de la visibilité à l’après AMP sans enfant.

Un risque de séparation du couple augmenté en cas d’échec de la PMA

Deux choses nous font peur quand on démarre ce parcours d’AMP.

Deux tabous. L’échec,  l’absence d’enfant au bout de ce périple.

Et celui encore plus occulté, par notre entourage et par nous mêmes. Que cet enfer du quotidien, ce partage d’échecs plus fréquents que le partage de bons moments, conduisent par ricochet à l’échec de notre couple.

Il est rare que la presse en parle, rare car finalement c’est un sujet peu abordé et étudié, hormis chez quelques médecins empathiques.

L’article est ICI.

Et le sujet encore plus tabou, c’est peut être aussi, quand la PMA nous donne cet enfant tant attendu, qui arrive chez des parents parfois à bout de souffle, est qui peut aussi conduire à faire exploser ce restant de couple qui pourtant a résisté jusque là.

Dites nous, vos peurs, vos angoisses, votre réalité de l’après PMA.