Qui relève le défi ? Semaine Européenne de la fertilité.

Du 5 au 11 novembre c’est la Semaine Européenne de la Fertilité, cela serait sympa que cela se sache en dehors du cercle des personnes infertiles !

BAMP vous propose d’y participer via un challenge, pour donner de la visibilité sur les réseaux sociaux aux choses que nous souhaitons voir évoluer, mais aussi donner de la visibilité aux difficultés et aux bonheurs qu’apportent aussi l’assistance médicale à la procréation.

La Parentaise participe également à ce challenge pendant la semaine, pour que les personnes sorties de l’AMP sans enfant ne soient pas oubliées !

Alors qui est prêt pour relever ce challenge ? BAMP est présent sur twitter, Instagram et facebook, nous vous donnons rendez-vous sur ces réseaux sociaux. #fertilityEurope #40ansdeBBFIV #Fertilityweek2018 #happybirthday

Du côté BAMP, nous publierons un article par jour, pour rappeler le thème et proposer un point de vue « association » sur le thème du jour. Avec interpellations de nos décideurs politiques Européens et Nationaux, avec pour objectifs : obtenir des engagements politiques, faire prendre conscience de certains besoins. Dans la semaine, nous allons envoyer une nouvelle lettre à madame Buzin, ministre de la santé, pour l’interpeller une nouvelle fois sur les sujets qui nous préoccupent et nous mobilisent. Car notre demande d’audition du début d’année est restée sans suite, enfin si nous avons reçu une réponse du premier ministre, nous indiquant que Madame BUZIN avait un agenda chargé.

Nous allons renvoyer le communiqué de presse, un premier envoi est parti jeudi. Vous remarquerez qu’aucun députés européens français ne sont mobilisés sur l’appel à l’action lancé par Fertility Europe. Appel que nous soutenons et auquel nous ajoutons : La question essentielle de la santé environnementale, comme fondement de la santé reproductive. Car on ne peut se satisfaire de voir augmenter les recours à l’AMP, dans un environnement de plus en plus impactant pour nos gamètes et celles de nos enfants. Il est donc essentiel pour BAMP que la santé environnementale soit au cœur des débats politiques à venir. Avec le R.E.S. nous demandons une grande loi de santé environnementale pour 2019.

De votre côté, vous pouvez proposer une « création » en rapport avec le thème du jour (article, photo, vidéo, où toute autre idée créative qui vous passerait par la tête), puis la partager sur vos réseaux sociaux préférés, en taguant nos politiques et BAMP pour que nous puissions voir vos créations ou vos interpellations.

Si vous voulez voir qui interpeller au niveau Européen, vous trouverez la liste des députés européens français sur ce site du parlement européen. Cliquer sur la carte et hop

Vous pouvez aussi interpeller les médias et les politiques Français.

 

Alors si à la fin de la semaine nous avions simplement réussi à mobiliser quelques uns de nos des députés européens français, cela serait vraiment bien. Et si en plus, nous avions mis un peu plus en lumière nos histoires de vie avec l’AMP, cela serait très chouette aussi.

Pour cela nous avons besoin de la « jouer collectif et solidaire ». Les associations de patients européennes, le font. Nous devrions donc à notre niveau Français pouvoir le faire !

Alors à vos partage, à vos publications, à vos interpellations et fêtons tout cela ensemble !

 

LUNDI 5 : 40 ans de FIV et moi ? Que vous inspire ce thème ?

 

Le Communiqué de Presse de Fertility Europe, que nous avons traduit et envoyé à nos médias.

« SEMAINE EUROPÉENNE DE LA FERTILITÉ 2018 – FERTILITY EUROPE et l’Association COLLECTIF BAMP lancent un appel à l’action

le 5 Novembre 2018

A l’occasion de la 3ème semaine de la fertilité européenne (5-11 Novembre 2018), Fertility Europe – une organisation paneuropéenne au service des patients engagés dans des traitements pour infertilité – lance un Appel à l’action aux responsables politiques afin d’améliorer la vie de tous ceux qui font l’expérience de problèmes d’infertilité.

 

En vue de célébrer le 40è anniversaire de Louise Brown, le premier bébé né grâce aux techniques de la fertilisation in-vitro (FIV), Fertility Europe lance aujourd’hui sa campagne #HappyBirthday pour marquer le coup d’envoi de la Semaine Européenne de la Fertilité.

Combien de fois par an dit-on, écrit-on ou pianote-on les mots “joyeux anniversaire” sans y penser à deux fois ? Pour ceux qui souhaitent avoir un enfant mais sont confrontés à l’infertilité, cette phrase a une résonance particulière. Des associations de patients de partout en Europe s’associent pour une semaine de campagne pour mettre en avant la signification des anniversaires pour les familles qui ont réussi à dépasser leurs problèmes d’infertilité. Elles entendent partager leurs histoires d’encouragement avec tous ceux qui espèrent encore parvenir à devenir parents, ou encore ceux qui sont restés sans enfant.

L’infertilité touche un couple sur six au niveau mondial, 25 millions de citoyens au sein de l’Europe. Chaque année, le nombre de personnes touchées par l’infertilité augmente de 8-9 %. Pourtant, malgré la naissance de près de 8 millions de personnes grâce à des techniques de fertilité, les patients sont stigmatisés et se battent contre un manque d’information sur les traitements et les financements des traitements.

 

Dans le cadre de la Semaine de la Fertilité Europe 2018, Fertility Europe lance un Appel à l’action pour demander aux décideurs politiques :

  • Reconnaître les droits d’essayer d’avoir un enfant comme droit universel applicable partout en Europe ;
  • Garantir un accès égal, juste et sécurisé aux traitements pour la fertilité ;
  • Fournir un financement public pour tous les types de traitement de l’infertilité ;
  • Amener le secteur public à mieux informer les citoyens sur la fertilité et l’infertilité; et
  • mettre en œuvre des campagnes de communication pour éliminer la stigmatisation associée à l’infertilité.

 

En lançant la Semaine de la Fertilité Européenne 2018, Satu Rautakallio-Hokkanen, le présidente de Fertilité Europe, a dit :

«L’infertilité reste sous-estimée et mal comprise. Ce n’est pas une question facile à vivre et les patients ont besoin du plus de soutien possible de leurs amis, leurs familles, leurs employeurs, la société et des décideurs. L’UE a la responsabilité de jouer son rôle dans la promotion de l’éducation et doit garantir un accès universel à un traitement égal, équitable et sécurisé. Nous le devons aux 25 millions de citoyens européens qui luttent chaque jour contre l’infertilité ».

 

L’appel à l’action est aujourd’hui soutenu des membres du Parlement Européen appartenant à des partis politiques de divers bords et de nationalités différentes. Fertility Europe invite chaleureusement toutes les parties intéressées à soutenir et à partager l’appel sur les réseaux sociaux (#FertilityWeek2018 #HappyBirthday).

Membres du Parlement Européen qui soutiennent activement l’Appel à l’action :

Beatriz Becerra Basterrechea (Spain, ALDE)

Biljana Borzan (Croatia, S&D)

Cristian-Silviu Busoi (Romania, EPP)

Jill Evans (UK, Greens)

Merja Kyllonen (Finland, GUE/NGL)

Norica Nicolai (Romania, ALDE)

Sirpa Pietikäinen (Finland, EPP)

Ramon Luis Valcarcel Siso (Spain, EPP) »

 

#FertilityEurope #40ansdeBBFIV #SemaineEuropéenneFertilité #25millionsInfertiles #fertilityWeek2018

Journée d’étude INED : reproduction assistée et imaginaires sociaux

L’Institut d’Etudes Démographique propose une journée d’étude sur l’assistance médicale à la procréation et imaginaires sociaux.

Organisée par Doris Bonnet (IRD), Fabrice Cahen (Ined, UR11, UR4), Virginie Rozée (Ined, UR3, UR14)

« Cette journée d’étude vise à explorer les représentations sociales suscitées par la reproduction médicalement assistée, depuis ses débuts au XIXe siècle. Les communications s’attacheront à analyser comment se nouent des controverses techniques, éthiques, juridiques ou anthropologiques d’un côté, et des représentations sociales, productions culturelles et croyances de l’autre. À l’heure où le débat bioéthique revient au devant de l’actualité, il peut sembler utile d’identifier et interroger ces discours-types, images mentales et lieux communs qui se mêlent, parfois de façon inextricable, aux arguments plus rationnels. »

Journée ouverte à tous, sur inscription via le formulaire sur le site de l’INED 

C’est le jeudi 29 novembre à Paris, un programme très intéressant.

 

Fin novembre à Avignon

Le samedi 24 novembre, Stéphanie vous propose une nouvelle rencontre à Avignon !
Celle-ci se tiendra à partir de 16h ainsi vous pourrez venir échanger autour de l’infertilité !
Pensez à vous inscrire : collectifbamp84@gmail.com

Rencontre AvignonNovembre

Rencontre thématique à Paris 11ème

Le mardi 27 novembre à 20H à PARIS 11ème

RENCONTRE THEMATIQUE avec Véronique Suquet Sage-femme et Conseillère Conjugal et Familial.
Nous parlerons de l’accompagnement du couple pendant le parcours PMA, de la place de l’homme en procréation et des soutiens possibles qu’ils soient médicaux ou non.

Rencontre gratuite pour les adhérents et 10 euros pour les non adhérents.
Nombre de place limitée.
Réservation à collectifbamp75@gmail.com

Rencontre thème Paris - Copie

 

Parents médicalement assistés, comment advenir aujourd’hui ?

La clinique Santa Maria de Nice, Virginie JACOB ALBY et l’Université du Québec à Montréal, ont le plaisir de vous inviter les 29 et 30 novembre prochains, à NICE.

Pour un colloque qui s’intitule :  « Parents médicalement assistés, comment advenir aujourd’hui ? »

sous la Présidence de René Frydman.

« A l’occasion de la révision de la loi bioéthique prévue pour 2018-2019 en France, ce colloque scientifique franco-québécois se propose d’ouvrir un espace de parole et de pensée pour nourrir et éclairer le débat éthique, se centrant sur les intérêts de l’enfant, ceci face aux demandes sociétales « d’ouvrir la PMA à toutes les femmes en France ».

Nous réfléchirons aux différents modes de faire-famille : homoparentalité, monoparentalité et hétéroparentalité et leur vécu tant en France qu’au Québec. Nous mettrons au travail les questions de l’infertilité biologique et de l’infertilité sociale avec leur lot de solitude, de honte et de culpabilité. Puis face à l’altérité que représente le recours au don de gamètes, nous nous poserons les questions de savoir : qui sont les parents ? À qui appartiennent les enfants ?

Ce colloque accueillera des anthropologues, sociologues, psychanalystes, des juristes et des praticiens de la PMA. »

Vous trouverez également ci-dessous, le programme fort intéressant et riche, de ces deux journées ainsi que la liste des intervenants.

Colloque payant, ouvert à tous, sur inscription.

 

Si vous souhaitez y participer, voici le lien vers le site web sécurisé vous permettant de vous inscrire et de payer votre entrée.

Joséphine, référente de l’association à Montauban, sera présente pendant les deux jours, pour écouter et nous retransmettre les intéressantes présentations.

La campagne nationale de sensibilisation aux dons de gamètes 2018

Cette campagne va débuter le 3 novembre et va durer jusqu’au 18 novembre, l’agence souhaite mettre l’accent sur la « solidarité exprimée par des donneuses et des donneurs envers les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants. Elle s’appuie sur la force et l’impact des témoignages de femmes et d’hommes qui ont donné des gamètes et qui partagent, en toutes simplicité, la dimension SOLIDAIRE de leur don. » Cette campagne à pour but de sensibiliser de potentiels donneurs et donneuses.

Les visuels ont changé et les messages aussi. C’est la notion de solidarité qui remplace le « devenez donneur de bonheur« . Exit le rose et le bleu layette des anciens visuels.

Les affiches sont vertes et roses pour le don de spermatozoïdes, bordeaux et jaunes pour le don d’ovocytes.

C’est donc l’occasion pour chacun et chacune d’entres nous de retourner faire un petit tour sur le site de l’agence pour commander ces nouveaux visuels. Puis d’aller les déposer dans les lieux qui vous semblent les plus opportuns. Faites des photos et partagez les, pour donner de la visibilité à cette campagne. Voici les hashtags que nous avons déjà utilisés sur les différents réseaux sociaux (facebook, twitter, instagram) :

#ParlonsDuDonDeGamètes  #DesFamillesGraceAuxDonsDeGamètes  #DonGamètes #DonOvocytes  #DonSpermatozoides 

 

L’agence de la biomédecine précise, dans son dernier rapport (septembre 2018) les chiffres 2016 concernant le don de gamètes en France. La mobilisation de tous les acteurs a porté ses fruits, puisque le nombre des donneurs et de donneuses a augmenté.  Dans le même temps, ils constatent une baisse des demandes des couples receveurs.

« Entre 2009 et 2013 il y a eu une hausse du nombre de couples s’inscrivant pour bénéficier d’un don d’ovocytes. Depuis 2014 le chiffre se stabilise« . Y-a-t-il moins de couples demandeurs ? Vont-ils ailleurs ? Europe ? Autres recours ?

En ce qui concerne les donneurs et les donneuses :

  • 363 hommes ont été retenus pour faire un don de spermatozoïdes en 2016
  • 746 femmes ont été retenues pour faire un prélèvement d’ovocyte en 2016
  • 21% des donneuses ont plus de 35 ans
  • 4.3% des dons proviennent de couples réalisant une FIV en intraconjugal. Lors de sa ponction le couple donne certains ovocytes pour le don.

En ce qui concerne l’activité d’AMP en générale

  • 147 730 tentatives d’AMP intraconjugal et dons  (IA, IAC, IAD, FIV, FIVDon (ovocyte, spermatozoïdes), TEC, TECDon (ovocytes, spermatozoïdes, embryons) ont été réalisée en France en 2016
  • Ce qui a permis la naissance de 26 355 enfants
  • Sur l’ensemble de l’activité d’amp faites en France, 4% des tentatives se réalisent grâce aux dons de gamètes et donc 96 % en intraconjugal.

En ce qui concerne les enfants nés grâce à un don de gamètes (pour rappel seuls sont comptabilisés dans ces chiffres les enfants nés d’amp réalisées en France. Toutes les naissances suites à une AMP réalisée à l’étranger ne sont pas comptabilisées).

  •  1 263 enfants sont nés en 2016 grâce à un don de gamètes. Ils étaient 1 254 enfants nés grâce à un don de gamètes en 2015
    • 979 enfants nés grâce à un don de spermatozoïdes  (971 en 2015)
    • 259 enfants nés grâce à un don d’ovocytes      (256 en 2015)
    • 25 enfants nés grâce à un don d’embryons     (27 en 2015)

Les médias vont donc être sollicités pour participer à cette campagne nationale de sensibilisation aux dons de gamètes. Deux « spots audio vont être diffusés sur une sélection de radios nationales et une campagne sur le web » va être lancée pour orienter les internautes vers les sites d’informations de l’agence de la biomédecine. Des articles vont sans doute  être publiés dans les magazines papiers. 15 jours de campagne nationale de sensibilisation aux dons de gamètes, participez, participons, soyons solidaires !

http://www.dondovocytes.fr et http://www.dondespermatozoides.fr

 

Votre association COLLECTIF BAMP avait participé entre septembre 2017 et janvier 2018, à la première phase d’étude des propositions des agences de communication ayant répondu à l’appel d’offre de l’ABM. Nous avions mis en place un groupe de travail interne pour évaluer et donner notre avis, sur les dossiers présentés par les agences de communications  : lire et évaluer les différentes propositions pour chaque agences, les différents messages, images, thèmes des campagnes, objectifs de communication, etc). Nous avions rendu des tableaux avec nos commentaires pour chaque agence et chaque propositions faites. Nous n’avons pas participé à la deuxième phase (choix de l’agence de communication et choix du thème de la campagne, des visuels).

Pour commander les brochures sur le don de gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) et les affiches, c’est par ici. Vous pourrez ensuite aller en déposer chez vos généralistes, cabinets médicaux, gynécologues, etc. etc.

DON OVOCYTES     DON SPERMATOZOÏDES

Nous vous invitons aussi à vous rendre sur le nouveau site de l’agence de la biomédecine 

 

#ParlonsDuDonDeGamètes  #DesFamillesGraceAuxDonsDeGamètes  #DonGamètes #DonOvocytes  #DonSpermatozoides 

Rencontre thématique en région parisienne

Le samedi 27/10 à 14h dans une clinique du 93 

RENCONTRE THÉMATIQUE avec  Magalie Benoit Sophrologue et Psychopraticienne spécialiste du couple. Nous parlerons de nos parcours passés et réussis, des grossesses FIV en abordant les traumatismes ciblés sur la conception (IMG, IVG, échecs d’implantations, fausses couches…).
Rencontre gratuite pour les adhérents et 10 euros pour les non adhérents.
Nombre de place limitée.

Réservations auprès d’Emmanuelle : collectifbamp75@gmail.com

Rencontre thème Paris