On récapitule ! Les rencontres BAMP de novembre !

Pour ce mois de novembre, il y a sûrement une rencontre près de chez vous !

Le vendredi 9 novembre à Lyon, Estelle vous recevra pour une rencontre « classique » à 19h30

Inscriptions : collectifbamp69@gmail.com

 

Le samedi 10 novembre à Colmar (à 14h), Céline vous propose un atelier découverte de la sophrologie appliquée à la PMA, atelier animée par une sophrologie colmarienne. Cette rencontre est aussi ouverte aux hommes.

Inscriptions : collectifbampalsace@gmail.com

 

Le jeudi 15 novembre à Pontoise, retrouvez Stéphanie pour une rencontre « classique » à 20h30

Inscriptions : collectifbamp78@gmail.com

 

Le samedi 24 novembre, deux dates !

Avignon à 16h, Stéphanie vous retrouvera pour une rencontre « classique »

Inscriptions : collectifbamp84@gmail.com

 

Lyon à 14h, Estelle vous donne RDV pour une rencontre thématique « Devenir parents grâce à l’AMP »

Inscriptions : collectifbamp69@gmail.com

 

 

Le mardi 27 novembre, Emmanuelle vous convie à une rencontre thématique avec une sage-femme

 » Accompagner les couples lors du parcours PMA »

N’hésitez pas à contacter ces référentes pour vous inscrire ou si vous avez besoin d’un renseignement.

Rencontre thématique en région parisienne

Le samedi 27/10 à 14h dans une clinique du 93 

RENCONTRE THÉMATIQUE avec  Magalie Benoit Sophrologue et Psychopraticienne spécialiste du couple. Nous parlerons de nos parcours passés et réussis, des grossesses FIV en abordant les traumatismes ciblés sur la conception (IMG, IVG, échecs d’implantations, fausses couches…).
Rencontre gratuite pour les adhérents et 10 euros pour les non adhérents.
Nombre de place limitée.

Réservations auprès d’Emmanuelle : collectifbamp75@gmail.com

Rencontre thème Paris

 

L’AMP est une affaire de couple, BAMP doit l’être aussi !

 
 
C’est avec grand plaisir que j’ai lu il y a quelques jours la première interview BAMP! L’action est en marche et chaque pas en avant est un vrai bonheur pour moi.
Comme souvent, ce nouvel article a été l’occasion d’autres échanges via les commentaires de chacun(e). Irouwen a relevé le détail du nombre de membres. 200. C’est un chiffre qui peut paraître conséquent au vu du jeune âge du collectif. Ou bien c’est un chiffre qui peut sembler dérisoire pour que l’on ait suffisamment de poids pour se faire entendre. Ce chiffre, j’en suis sûre, n’empêchera en rien que chaque membre se sente investi et souhaite agir concrètement pour une amélioration du futur de toutes les PMettes.
Mais comme l’a très justement relevé Irouwen, ce 200 pourrait être un 400. Et pour doubler en un rien de temps notre liste de membres, il suffirait simplement d’y inclure ces hommes qui vivent la PMA à nos côtés.
La PMA est une affaire de couples, l’action du collectif BAMP! devrait donc l’être aussi. Alors certes, la grossesse que nous désirons toutes reste trop souvent une affaire de femmes, l’homme gravite dans ce bonheur là mais il ne porte pas l’enfant. En PMA, c’est un peu pareil, l’homme est présent mais ce n’est pas lui qui vit la plupart des traitements et examens.
Ces mentalités évoluent, qu’on soit une future mère ou une PMette, on a envie de redonner toute sa place à l’homme avec qui l’on vit, on a envie d’une égalité.
Derrière chaque femme du collectif BAMP!, il y a donc cet homme. Il partage (ou partagera) votre grossesse, il partage vos états d’âme lorsque les cycles défilent, vos peines et vos souffrances lors des examens qui nous incombent. Il doit être mis au courant de ce collectif, partager avec vous le souhait d’une évolution de la PMA en France. Il voit bien au quotidien, tout comme vous, les failles que peut avoir le système.
Je sais, vous allez me dire que certains hommes s’en moquent, qu’ils sont là et qu’ils ont envie de cet enfant autant que vous mais qu’ils ne font que suivre le pas parce que seul ce chemin pourra nous amener vers la maternité. Mon homme est de ceux-là. Il ne souffre pas plus que ça de notre parcours, il avance par là, parce que c’est notre route. Il n’a pas le besoin de s’exprimer sur le sujet (même pas avec moi). Il ne voit même pas d’un très bon œil la communauté bloguesque, il n’a pas conscience du positif que cela m’apporte.
Et pourtant. Hier je lui ai parlé de BAMP! Je lui ai dit ce nombre de membres, le fait qu’il y ait très peu d’hommes inscrits alors qu’ils sont bien là, dans l’ombre, à soutenir leur compagne.
Il n’a pas ressenti le besoin de venir lire ce qui se dit ici. Peut être que ça viendra un jour. En tout cas désormais, il sait que ce collectif existe. Et lorsque nous serons de retour en France (car nous n’y vivons plus pour le moment), si nous devons faire la connaissance directe des failles du système, je saurai lui dire : « tu vois, c’est pour ça que l’on se bat, pour moi, pour nous, pour tous les couples infertiles ».
Dès à présent, il y aura donc un MonsieurHiberne dans la liste des membres. Quelque soit le niveau d’implication de vos compagnons, que vous ayez un blog ou non (et qu’ils le sachent ou pas!), vous pouvez leur parler du collectif. Ils y seront les bienvenus. Pour nous soutenir une nouvelle fois. Ou pour agir !