Une FIV à 200 euros ?

MARIE-CAROLINE nous signale cet article paru sur le site du FIGARO.FR, écrit le 9 juillet par Pauline FREOUR. Lundi 8 juillet a eu lieu à Londres le congrès annuel de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie. Vous trouverez ici, un autre article relatif à ce congrès annuel de la société européenne de reproduction humaine.

La promesse d’une FIV à 200 euros

Par figaro iconPauline Fréour – le 09/07/2013
Des chercheurs ont mis au point un incubateur très simple qui permettrait de réduire considérablement le coût de certaines fécondations in vitro.

La technique de la fécondation in vitro (FIV), qui a permis à des millions de couples de donner naissance à un enfant ces 35 dernières années, se démocratise. Elle reste néanmoins très onéreuse. En France, où les couples ont droit à la prise en charge de 4 tentatives par l’assurance maladie, elle coûte 3100 à 4100 euros. Ces frais médicaux constituent un obstacle majeur dans certains pays, notamment les plus pauvres. D’où l’écho rencontré par une technique mise au point par des chercheurs de l’Institut des technologies de la fertilité à Genk en Belgique, qui réduirait le coût d’une tentative de FIV à 200 euros.

Les Dr Elke Klerkx et Willem Ombelet ont présenté leurs travaux lors du congrès annuel de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie, à Londres lundi. Leur innovation consiste à remplacer le coûteux incubateur dans lequel l’embryon est placé pour se développer avant l’implantation par un dispositif très simple composé de deux tubes de verre communicants entre eux. Le premier tube accueille un mélange d’acide citrique et de bicarbonate de soude, deux ingrédients peu coûteux que l’on trouve aisément dans le commerce, dont la réaction chimique génère une certaine quantité de dioxyde de carbone (CO2). Ce gaz se répand ensuite dans l’autre tube où sont introduits les ovocytes fécondés à l’aide d’une seringue pour qu’ils poursuivent leur développement. La présence du CO2 est essentielle car elle permet d’assurer une acidité similaire à celle de l’utérus.

Si vous souhaitez lire la suite de ce très intéressant article, c’est par ici

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/07/09/20933-promesses-dune-fiv-200-euros