Documentaire – Les enfants du secret

Un documentaire diffusé sur ARTE cette semaine, à voir pour mieux comprendre les enjeux actuels de la révision de la loi de bioéthique en ce qui concerne l’organisation et le fonctionnement en France du don de gamètes, ainsi que les besoins et propositions des représentants des associations pour faire évoluer la loi en France. Le système Français doit changer, dans l’intérêt des enfants.

« Dans un bouleversant journal intime filmé, Rémi Delescluse, né d’un donneur anonyme, enquête sur son géniteur et rencontre celles et ceux qui militent pour la levée du secret.

La compagne de Rémi Delescluse va bientôt mettre au monde une fille. À l’approche de l’heureux événement, le futur papa prend soudain conscience qu’un vide s’invite à la fête : « Ma fille porte déjà en elle une part de cet homme et je ne sais absolument rien de lui », constate-t-il. Lui, c’est le donneur anonyme dont le sperme a servi à l’insémination artificielle de la mère de Rémi. Le désir d’humaniser cet homme, mais aussi de connaître ses antécédents médicaux, la moitié de son patrimoine génétique lui étant inconnu, pousse le réalisateur à partir en quête de ses origines dans un film en forme de bouleversant et instructif journal intime filmé.

Deux cents enfants à lui seul
En France, depuis le début des années 1970, environ 70 000 enfants ont été conçus par insémination avec donneur anonyme, et la loi leur interdit toujours d’obtenir la moindre information sur leur géniteur. Dans les banques de sperme (les CECOS), les médecins avaient imaginé un dispositif construit autour du secret pour dissimuler la présence du donneur, car ils bousculaient alors l’ordre naturel de la conception et la société française n’y était pas encore disposée. Rémi Delescluse dévoile un système opaque, longtemps resté sans réel contrôle, comme l’atteste le témoignage d’un « serial donneur » qui aurait permis la conception d’environ deux cents enfants. Le cinéaste rencontre également des femmes et des hommes venus au monde de la même manière que lui. Une première génération devenue adulte qui, après avoir suivi en vain la voie légale, s’empare en derniers recours de tests ADN (interdits en France) pour retrouver leurs donneurs. À travers cette quête intime, le film explore le poids des secrets de famille et interroge les frontières de la filiation. »


Réalisation : Rémi Delescluse
Pays : France Année : 2019
 
 

Pour visionner le documentaire c’est par ici sur ARTE

Eprouvante éprouvette

Vous avez terminé votre parcours d’AMP, avec ou sans enfant ? Vous habitez dans les pays de la Loire ? Vous avez envie de témoigner de votre histoire ? Cet appel à témoignage est pour vous ! Il y a plus d’un an maintenant, nous avions été en contact avec Aurélien BONNET et Lise BARON qui préparaient ce projet de documentaire. Trois mots pour résumer le teaser : dynamique, moderne et rock’n’roll, rien de mieux pour donner de la visibilité et la parole aux personnes qui ont traversé les parcours d’AMP.

 

Bonjour, Nous travaillons actuellement sur un projet documentaire sur la PMA.

Etant nous-mêmes passés par un parcours de PMA pour avoir nos enfants, nous aimerions faire un film qui donnerait la parole aux couples qui ont traversé cette épreuve. Le but est d’aborder ce sujet sous un angle personnel en nous attardant peu sur les questions éthiques, légales et médicales que nous trouvons souvent traitées et qui laissent souvent penser que faire un « bébé éprouvette » serait une simple formalité.

Nous voulons favoriser un regard rétrospectif qui laisserait la place à l’analyse, l’émotion… mais aussi à l’humour.

Nous sommes actuellement en pré-production et nous commençons donc à rechercher des couples qui seraient prêts à témoigner. L’idée est de créer un panel de 7 à 8 couples assez représentatifs des de la multitude de parcours de PMA : couples hétéro, lesbiens, jeunes, de plus de 50 ans (ayant eu recours à la PMA il y a plus de 20 ans), citadins, ruraux, multiculturels, CSP+, précaires, ayant fini par avoir des enfants, n’en ayant pas eu…

Bref, l’idée est de donner à voir un maximum de parcours, ce qui les différencie et ce qui les rapproche.

Attention, nous ne cherchons pas de couples qui sont actuellement en PMA mais bien des gens qui sont allés au bout de leur parcours !

Pour l’instant, nous limitons nos recherches à la région Pays de la Loire pour des raisons pratiques et financières. Si nous ne trouvons pas assez de couples, nous élargirons peut être nos recherches. Les tournages se dérouleraient sur une demie journée par couple sur les mois d’avril et mai. Si vous êtes intéressés, nous pouvons vous fournir en MP un lien vers un teaser que nous avons réalisé pour donner une idée du ton du film. Nous ne pouvons malheureusement pas le mettre en ligne pour des questions de droit mais nous vous donnerons l’adresse youtube sur demande. J’espère que ce projet trouvera auprès de vous un écho favorable ! Lise BARON Aurélien BONNET

Si vous souhaitez prendre contacta avec Lise BARON et Aurélien BONNET voici l’adresse mail : eprouvante.eprouvette@gmail.com

Préservation de la fertilité, APPEL à témoignage

Le sujet de la préservation de la fertilité des femmes est une des demandes importantes portées par notre association. Une possible évolution de la loi est à l’étude dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique. Nous en parlons a chaque fois que nous rencontrons des politiciens. Pourtant, il reste beaucoup à faire pour informer les femmes et faire évoluer les mentalités à ce sujet. En sachant que préserver sa fertilité, n’est pas gage d’un bébé au bout du chemin. Nous avons lancé une pétition sur ce sujet, que vous pouvez continuer à signer et à diffuser.

Vous trouverez ci-dessous la demande d’une journaliste, qui souhaite faire un documentaire sur ce sujet. Si vous souhaitez témoigner, prenez directement contact avec elle. MERCI

 

« Bonjour Virginie, voici comme prévu mon appel à témoins :

Bonjour à toutes,
Je suis journaliste pour Arte et réalisatrice de documentaire, et je souhaite passer un appel à témoins.

– Je cherche à suivre une femme française qui voudrait faire congeler ses ovocytes à l’étranger.
L’idée c’est de montrer le parcours des Françaises qui veulent décaler leurs grossesses – ou en tout cas se laisser le temps – illustrer leur quotidien et leur voyage à quelques mois du vote sur la révision des lois de bioéthique. Qui sait, peut-être que ça pourrait contribuer à sensibiliser l’opinion sur cette question méconnue de l’autoconservation !?

– Je cherche aussi à rencontrer une femme qui serait allée à l’étranger (en Espagne par exemple) mais pour qui la procédure n’aura pas marché, ou pas très bien : certaines cliniques promettent l’auto-conservation sans vraiment vérifier la réserve ovarienne de leurs clientes, et cela peut créer des déceptions.

– Je cherche une femme (qui a été ou qui est) malade et à qui on a parlé (ou pas) de l’autoconservation avant une opération ou une chimiothérapie fatidique.

– Je cherche une femme qui a pu avoir un enfant grâce à son autoconservation il y a quelques années. Ou alors quelqu’un qui souhaite désormais « utiliser » ses gamètes pour réaliser une FIV.

Le but de ma démarche, c’est de laisser une grande place au témoignage et aux expériences de vie pour bien expliquer par quoi passent les femmes pour gérer leur fertilité dans la France de 2018.

Pour me contacter : alienor.carriere@gmail.com ou 0675276377
Merci ! »

 

#autoconservation #préservationFertilité #fertilité #infertilité #vitrificationOvocytaire #droitsDesFemmes #Santé

SSI 2018 – CAEN

A Caen, Virginie vous invite à participer à deux rendez-vous :

  • Le premier le jeudi 7 juin à 19h30, pour fêter les 5 ans de la création du blog de l’association Collectif BAMP, diffusion du documentaire de Blandine MAIRE « Quand l’enfant se fait attendre » réalisé en 2011.

Puis discussions au sujet de l’infertilité, de l’amp, du don de gamètes, des actions réalisées par les bénévoles de l’association depuis 5 ans, de ses projets.

 

Ouvert à tous, sur inscription (collectif@bamp.fr) gratuit pour les adhérents de l’association et 5 euros pour les non adhérents.

  • Le deuxième rendez-vous le dimanche 10 juin pour un pique-nique familial et convivial. Chacun apporte quelque chose à manger ou à boire et on partage le tout. Venez rencontrer des personnes en parcours d’AMP, des personnes sorties du parcours avec ou sans enfant. C’est l’occasion d’échanger dans un cadre bucolique, de se rencontrer tout simplement, de voir les enfants des uns et des autres grandir. Inscriptions et informations complémentaires auprès de Virginie via collectif@bamp.fr

#SSI2018 #SemaineSensibilisationInfertilité #1couple6

Endométriose – documentaire

Un documentaire essentiel de Claire CHOGNOT, sur cette maladie et l’action des associations françaises engagées depuis plusieurs années pour faire sortir cette maladie de l’ombre. Diffusé le 8 mars sur France 5

A voir ou à revoir  http://pluzz.francetv.fr/videos/endometriose_une_maladie_qui_sort_de_l_ombre_,136520669.html

Les chercheurs cherchent à comprendre les différentes formes de cette maladie, à trouver des thérapeutiques efficaces. Les associations se mobilisent, les malades témoignent de plus en plus, les médias et les personnalités aident à la médiatisation de cette maladie.

L’endométriose est la première cause d’infertilité, 30 à 50 % des femmes en parcours d’AMP, le sont à cause de l’endométriose. Maladie qui est souvent diagnostiquée pendant le parcours d’AMP.

Ce documentaire met donc en lumière, les femmes qui souffrent d’endométriose, les médecins qui les accompagnent et les associations qui se mobilisent pour que cette maladie soit connue et reconnue.

BRAVO

Agenda TV: Spermatozoides, que le meilleur gagne (documentaire, France 5, 16 mai 2014)

Si vendredi après midi, à partir de 15h35, vous avez envie de mater du sport à la TV, ARTE diffuse un documentaire sur le marathon des spermatozoïdes pour aller féconder l’ovule.

Le pitch c’est ça:

Imaginez une course avec 250 millions de participants sur la ligne de départ et un seul vainqueur. Avant d’atteindre l’objectif, l’ovule, les spermatozoïdes franchissent de nombreux obstacles. Un parcours du combattant où ils risquent la mort à tout moment.

Prêts, partez!

 

 

 

 

 

 

Agenda TV: 4 mars 2014 Un enfant si je peux…quand je veux – Documentaire

Ce documentaire inédit, dont nous vous avions déjà parlé lors de l’interview BAMP de sa réalisatrice, Marie Halopeau.

Ce documentaire va être diffusé  le mardi 4 mars à 20H40 sur Chérie 25 (canal 25 de la TNT).

A vos télévisions, faites circuler l’information aussi, c’est un documentaire à ne pas rater, il est très bien fait, vous pouvez le montrer à vos parents, à vos amis, à vos familles ! On y parle de préservation de la fertilité avant un traitement contre le cancer, on y parle don d’ovocyte, de l’association Maia, les couples désirant fonder une famille y sont présentés avec leurs souffrances, leurs espoirs tout simplement.

photo chloe 102013 044

« un enfant si je peux …quand je veux »

un documentaire de Marie Halopeau


L’infertilité grandissante des femmes est devenue un enjeu majeur de nos sociétés occidentales.

Le Dr Cécile Gallo, gynécologue française installée en Espagne, fait partie de ces médecins qui se battent en Europe pour non seulement préserver la fertilité des femmes malades, mais aussi celle des femmes saines qui souhaitent retarder le moment de leur grossesse . Le Dr Gallo et de nombreux spécialistes souhaitent ainsi répondre à un phénomène de société : les femmes font des enfants de plus en plus tard, alors que leur fertilité diminue avec l’âge. Beaucoup sont obligées alors d’avoir recours aux dons d’ovocytes dont la demande a explosé en 10 ans.

Des couples français touchés par l’infertilité, ayant eu recours au don d’ovocytes, et des femmes qui ont décidé de préserver leur fertilité en Espagne, témoignent sans tabou sur cette société en mutation.

Et en suivant les pas du Dr Gallo, des deux côtés de la frontière , le film s’interroge sur cette question de la congélation des ovocytes et du retard pris par la France dans ce domaine.

groupe_ooc_grand

A l’heure ou la loi espagnole revient en arrière sur l’IVG,. On peut se demander si les espagnoles vont bientôt venir se faire avorter en France et les françaises recourir à l’AMP en Espagne…Les inégalités entre pays européens en matière de contraception, de droit à l’avortement et de AMP, se creusent…

A voir, évidemment

Le mardi 4 mars à 20H40 sur Chérie 25 (canal 25 de la TNT).