Dernière rencontre 2019 à Lyon !

Hohoho !

La dynamique équipe BAMP Lyonnaise vous propose
la dernière rencontre lyonnaise de 2019

qui se tiendra
le mardi 17 décembre à LYON 

Venez échanger autour de l’infertilité, en petit groupe !

Rencontre Lyon
Inscriptions/renseignements : collectifbamp69@gmail.com

Table-ronde à Nouméa

Déborah vous propose une table-ronde ayant pour thème
« Quand des bébés naissent après un parcours en AMP »
Celle-ci se tiendra le mardi 14 mai à 19h au Jardin des Parents à Nouméa
Inscriptions via le groupe FB BAMP Noumea ou collectifbampnoumea@gmail.com

 

Nous en profitons pour souhaiter la bienvenue à tous les bébés AMP nés récemment et félicitations à leurs heureux parents !

 

La campagne nationale de sensibilisation aux dons de gamètes 2018

Cette campagne va débuter le 3 novembre et va durer jusqu’au 18 novembre, l’agence souhaite mettre l’accent sur la « solidarité exprimée par des donneuses et des donneurs envers les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants. Elle s’appuie sur la force et l’impact des témoignages de femmes et d’hommes qui ont donné des gamètes et qui partagent, en toutes simplicité, la dimension SOLIDAIRE de leur don. » Cette campagne à pour but de sensibiliser de potentiels donneurs et donneuses.

Les visuels ont changé et les messages aussi. C’est la notion de solidarité qui remplace le « devenez donneur de bonheur« . Exit le rose et le bleu layette des anciens visuels.

Les affiches sont vertes et roses pour le don de spermatozoïdes, bordeaux et jaunes pour le don d’ovocytes.

C’est donc l’occasion pour chacun et chacune d’entres nous de retourner faire un petit tour sur le site de l’agence pour commander ces nouveaux visuels. Puis d’aller les déposer dans les lieux qui vous semblent les plus opportuns. Faites des photos et partagez les, pour donner de la visibilité à cette campagne. Voici les hashtags que nous avons déjà utilisés sur les différents réseaux sociaux (facebook, twitter, instagram) :

#ParlonsDuDonDeGamètes  #DesFamillesGraceAuxDonsDeGamètes  #DonGamètes #DonOvocytes  #DonSpermatozoides 

 

L’agence de la biomédecine précise, dans son dernier rapport (septembre 2018) les chiffres 2016 concernant le don de gamètes en France. La mobilisation de tous les acteurs a porté ses fruits, puisque le nombre des donneurs et de donneuses a augmenté.  Dans le même temps, ils constatent une baisse des demandes des couples receveurs.

« Entre 2009 et 2013 il y a eu une hausse du nombre de couples s’inscrivant pour bénéficier d’un don d’ovocytes. Depuis 2014 le chiffre se stabilise« . Y-a-t-il moins de couples demandeurs ? Vont-ils ailleurs ? Europe ? Autres recours ?

En ce qui concerne les donneurs et les donneuses :

  • 363 hommes ont été retenus pour faire un don de spermatozoïdes en 2016
  • 746 femmes ont été retenues pour faire un prélèvement d’ovocyte en 2016
  • 21% des donneuses ont plus de 35 ans
  • 4.3% des dons proviennent de couples réalisant une FIV en intraconjugal. Lors de sa ponction le couple donne certains ovocytes pour le don.

En ce qui concerne l’activité d’AMP en générale

  • 147 730 tentatives d’AMP intraconjugal et dons  (IA, IAC, IAD, FIV, FIVDon (ovocyte, spermatozoïdes), TEC, TECDon (ovocytes, spermatozoïdes, embryons) ont été réalisée en France en 2016
  • Ce qui a permis la naissance de 26 355 enfants
  • Sur l’ensemble de l’activité d’amp faites en France, 4% des tentatives se réalisent grâce aux dons de gamètes et donc 96 % en intraconjugal.

En ce qui concerne les enfants nés grâce à un don de gamètes (pour rappel seuls sont comptabilisés dans ces chiffres les enfants nés d’amp réalisées en France. Toutes les naissances suites à une AMP réalisée à l’étranger ne sont pas comptabilisées).

  •  1 263 enfants sont nés en 2016 grâce à un don de gamètes. Ils étaient 1 254 enfants nés grâce à un don de gamètes en 2015
    • 979 enfants nés grâce à un don de spermatozoïdes  (971 en 2015)
    • 259 enfants nés grâce à un don d’ovocytes      (256 en 2015)
    • 25 enfants nés grâce à un don d’embryons     (27 en 2015)

Les médias vont donc être sollicités pour participer à cette campagne nationale de sensibilisation aux dons de gamètes. Deux « spots audio vont être diffusés sur une sélection de radios nationales et une campagne sur le web » va être lancée pour orienter les internautes vers les sites d’informations de l’agence de la biomédecine. Des articles vont sans doute  être publiés dans les magazines papiers. 15 jours de campagne nationale de sensibilisation aux dons de gamètes, participez, participons, soyons solidaires !

http://www.dondovocytes.fr et http://www.dondespermatozoides.fr

 

Votre association COLLECTIF BAMP avait participé entre septembre 2017 et janvier 2018, à la première phase d’étude des propositions des agences de communication ayant répondu à l’appel d’offre de l’ABM. Nous avions mis en place un groupe de travail interne pour évaluer et donner notre avis, sur les dossiers présentés par les agences de communications  : lire et évaluer les différentes propositions pour chaque agences, les différents messages, images, thèmes des campagnes, objectifs de communication, etc). Nous avions rendu des tableaux avec nos commentaires pour chaque agence et chaque propositions faites. Nous n’avons pas participé à la deuxième phase (choix de l’agence de communication et choix du thème de la campagne, des visuels).

Pour commander les brochures sur le don de gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) et les affiches, c’est par ici. Vous pourrez ensuite aller en déposer chez vos généralistes, cabinets médicaux, gynécologues, etc. etc.

DON OVOCYTES     DON SPERMATOZOÏDES

Nous vous invitons aussi à vous rendre sur le nouveau site de l’agence de la biomédecine 

 

#ParlonsDuDonDeGamètes  #DesFamillesGraceAuxDonsDeGamètes  #DonGamètes #DonOvocytes  #DonSpermatozoides 

Bioéthique – Don de gamètes

A Rouen jeudi 29 mars 2018, dans le cadre des états généraux de la bioéthique, l’espace éthique régional de Normandie organise une journée sur le thème du don de gamètes.

Si vous souhaitez y participer, merci de vous inscrire auprès de la secrétaire, dont le mail se trouve en bas du programme.

BAMP ne sera pas représentée à la tribune, car il devient difficile de se libérer professionnellement pour être présents à tous ces RDV, pourtant très intéressants.

Mais vous pouvez y aller pour poser vos questions, ou faire des commentaires sur les différentes interventions.

 

#bioéthique2018 #VraimentPour

Rencontre thématique à Marseille

Nathalie vous propose d’échanger sur le thème :
« Quand des enfants naissent après un parcours AMP »
le samedi 17 mars de 14h à 16h30 à Marseille

Rencontre Marseillethème

On n’y va pas pour travailler mais parler d’infertilité !
Merci à cet espace de coworking pour leur soutien car grâce à eux, nous pouvons réaliser les rencontres à Marseille www.smack-coworking.com

Inscriptions/renseignements : collectifbamp13@gmail.com

OPEN DE TENNIS et DON DE GAMETES

Du 10 au 13 décembre 2017 au Zénith de Caen a lieu l’OPEN de tennis. Pour les fans de tennis, vous pouvez consulter la liste des joueuses et des joueurs sur le site de l’open de tennis.

Pendant toute la durée de cet événement Caennais, un stand du centre AMP / CECOS de Caen, sera tenu par des membres du personnel à l’initiative de ces derniers. Les gynécologues et biologistes du centres AMP ont invité des représentants de l’association COLLECTIF BAMP à tenir le stand avec eux.

Une belle visibilité qui demande de l’engagement sur 4 jours, mais pour promouvoir le don de gamètes, on s’engage !

#Parlonsdudondegametes

#desfamillesgraceauxdonsdegametes

#dondegametes

#donovocyte

#donspermatozoides

 

https://www.open-de-caen.com/

Des familles grâce aux dons de gamètes !

Le don de gamètes parlons-en le plus largement possible pour changer la donne en France.

Pour ne plus  que les couples actuellement en attente soient obligés de patienter plusieurs années avant de pouvoir recevoir un don !

Pour ne plus que les couples soient dans l’injonction de trouver des donneurs ou des donneuses, avec pour « motivation » l’espoir de grappiller quelques mois ou années d’attente !

Pour ne plus que les couples soient contraints de se rendent à l’étranger, alors qu’ils ne le souhaitent pas !

On partage, on diffuse, on parle du don de gamètes pendant quasi un mois du 2 novembre au 26 novembre 2017.

A la radio, à la télévision, au cinéma, dans les journaux !

A nous sur les réseaux sociaux de partager largement aussi cette information, pour tenter de toucher plus de potentiels donneurs et donneuses.

Les messages sont simples :

  • Plus besoin d’être parent pour faire naître une famille !
  • Prenez contact avec le Cecos, le plus proche de chez vous !
  • Informez-vous auprès du GEDO en ce qui concerne la procédure médicale du don d’ovocyte ou sur les sites de l’agence de biomédecine pour le don de sperme et pour le don d’ovocyte

#ParlonsDuDon #DesFamillesGrâceAuxDons

Pour rappel en France en 2015, 5% des tentatives d’AMP se font dans le cadre d’un don (spermatozoïdes, ovocytes, embryons). Cela représente 1 254 enfants nés en 2015 grâce à un don de gamètes. MAIS c’est sans compter tous les enfants nés en France grâce à un don de gamètes réalisé à l’étranger. Et ils sont nombreux !

Sur les 1 254 enfants nés grâce à un don en 2015 : 971 enfants sont nés grâce à un don de sperme, 256 enfants grâce à un don d’ovocyte, et 27 enfants sont nés grâce à un don d’embryon.

 

Voici le communiqué de presse de l’agence de la biomédecine,

 

Chaque année, ils sont près de 3 500 nouveaux couples souffrant d’une infertilité médicale à s’inscrire pour bénéficier d’un don de gamètes. Une démarche à la fois éprouvante et porteuse d’espoir qui, bien souvent, représente la dernière étape d’un long parcours d’assistance médicale à la procréation (AMP).

Mais aujourd’hui on manque toujours de donneurs et de donneuses, notamment parce que le public ne connaît pas encore suffisamment l’existence du don de gamètes et ses modalités. L’Agence de la biomédecine, aux côtés des professionnels de santé et des associations, lance donc une nouvelle campagne nationale d’information et de recrutement du 2 au 26 novembre 2017.

L’objectif : prendre en charge l’intégralité des couples infertiles, dans les meilleurs délais

En 2015, 540 femmes ont donné des ovocytes (+8 % vs 2014) et 255 hommes ont donné des spermatozoïdes (+7 % vs 2014), permettant ainsi la naissance de 1 227 enfants1.
Cependant, il reste difficile de satisfaire tous les besoins et les délais d’attente sont parfois encore trop longs pour bénéficier d’un don. L’Agence de la biomédecine estime que pour atteindre l’équilibre et prendre en charge l’intégralité de ces couples infertiles, il faudrait au total chaque année 1 400 dons d’ovocytes et 300 dons de spermatozoïdes, tout en diversifiant les origines géographiques des donneurs.
La nouvelle campagne sur le don de gamètes, initiée par l’Agence de la biomédecine, a pour but de sensibiliser de potentiels donneurs avec la diffusion de 3 spots sur des radios nationales, une série de 10 chroniques sur des radios régionales, des bannières animées sur internet et la projection de 2 films d’animation en bandes-annonces au cinéma.

L’ensemble de ce dispositif oriente les donneurs potentiels vers les sites http://www.dondovocytes.fr et http://www.dondespermatozoides.fr qui indiquent les coordonnées du centre de don le plus proche et répondent aux principales questions qu’un futur donneur peut se poser.

Devenus parents grâce à un don d’ovocytes ou de spermatozoïdes, ils témoignent
20 couples devenus parents grâce à un don de gamètes se sont exprimés sur leurs parcours lors d’entretiens conduits entre 2015 et 2017 par l’Agence de la biomédecine.
Comment gérer le désir d’enfant, les échecs et l’attente d’un don ? Comment parler du don avec leurs proches, puis avec l’enfant ? Quels liens tisseront ils avec leur(s) enfant(s) ? Autant de questionnements et d’appréhensions pour ces hommes et ces femmes confrontés à l’infertilité qui laissent place à un très grand bonheur lorsque leur projet parental a la chance de se concrétiser.

Leur expérience du recours au don de gamètes est ponctuée par 3 étapes clefs :
Une décision forte, un nouvel élan. Avant d’être une nouvelle étape, le don de gamètes vient clore un chapitre douloureux, celui de l’infertilité et de son acceptation. Il est donc perçu par ces couples comme un acte qui répare, une nouvelle chance. Pour autant, la phase de réflexion sur les implications d’un tel don demeure nécessaire à l’élaboration d’un nouveau projet parental. Celui-ci est vécu comme un moment fondateur de l’histoire du couple.

 Un parcours médical qui éprouve et qui construit. Le temps des traitements est vécu différemment par les femmes, en fonction de la prise en charge médicale mise en œuvre et de leur parcours antérieur. Rétrospectivement, les couples interrogés évoquent une expérience qui renforce et qui fait évoluer en tant que couple et en tant que parent ; chacun trouvant sa place dans ce projet à deux.

Une parole libératrice et porteuse d’espoir. Comment en parler, avec qui, à quel moment l’aborder avec l’enfant… La question de la parole autour du don est centrale dans les témoignages. Si le sujet est sensible et reste intime au début du processus, les couples ressentent ensuite le besoin d’intégrer leurs proches dans leur histoire. En parler avec l’enfant dès que possible devient, à terme, une évidence pour tous les parents interrogés. En parler, c’est aussi pour eux partager leur expérience et leur espoir avec d’autres couples éprouvés comme ils l’ont été.

Qui sont les potentiels donneurs ? Trentenaires et solidaires
Selon une enquête conduite par l’Agence de la biomédecine avec le soutien des centres de dons auprès de 455 candidat(e)s donneurs :
La majorité est trentenaire : 61 % des femmes candidates sont âgées de 32 à 36 ans et 51 % des hommes de 32 à 38 ans.
La solidarité est leur moteur : c’est l’empathie pour un proche touché par un problème d’infertilité qui les a conduit à vouloir donner (2/3 des femmes, 3/4 des hommes).
Un acte de générosité « évident » pour 90 % des femmes et 81 % des hommes.
Une démarche assumée : 79 % des femmes et 61 % des hommes ont informé leurs proches de leur démarche de don.