L’enfant de tous les possibles – télévision

Diffusion de ce reportage de Lise BARNEOUD et Lorène DEBAISIEUX, tourné en 2018 : « l’enfant de tous les possibles », le mardi 29 janvier, à 20h50, sur France 5

A voir évidemment, certaines scènes ont été tourné pendant la Semaine de Sensibilisation à l’Infertilité, organisée par votre association COLLECTIF BAMP, au mois de juin à Paris.

Vos enfants sont nés au alentour des mois d’octobre et novembre ?

CNRS logo 2

Logo Paris Ouest 14 fev

Vous venez de mettre au monde un ou des enfants, grâce à l’AMP, félicitations !

Vous pouvez participer à une étude européenne sur les « FAMILLES PMA », étude qui va bientôt prendre fin. La première rencontre avec les chercheurs se réalise aux environs des 4 mois de votre ou vos enfants.

Les chercheurs ont besoin de rencontrer d’autres familles et ce avant la fin du mois de février 2016. Pour des raisons budgétaires (plus de frais de déplacement possible pour les chercheurs), les familles résident en Ile de France sont recherchées.

Les critères pour pouvoir entrer dans cette étude Européenne, sont les suivants :

  • Parents pour la première fois
  • D’un enfant ou de jumeaux
  • Né(s) avant fin novembre 2015
  • Grâce à une technique d’AMP : IAC, FIV, FIV-ICSI, FIV-IMSI

 

Vous trouverez ici un témoignage d’une personne ayant déjà participé à cette étude.

Et en suivant ce lien, vous trouverez le témoignage de Miliette qui a aussi participé à cette étude.

Vous pouvez prendre contact directement avec les chercheurs

Adresse électronique :

Téléphone :

07.63.21.37.06 (Bérengère Rubio)

 

Ici c’est le site des chercheurs

 

Les enfants du don, comment leur en parler ?

logo-adedd

Le plus simplement du monde, c’est en résumé ce que décrit Christophe Masle dans la dernière lettre des Cecos. Les parents qui pensent se tourner vers un don de gamètes pour essayer d’avoir des enfants, s’interrogent tous sur ce que va en penser l’enfant. Tous s’interrogent, s’inquiètent de ce que ce mode de conception peut produire pour le futur enfant. L’ADEDD forte de son expérience depuis de longues années dans l’accompagnement des enfants nés grâce à un don de gamètes et des parents et futurs parents, apporte quelques éléments de réponse.

Les livres pour enfants sont aussi de bons supports pour aider les parents qui ne savent pas comment aborder ces questions. Les enfants adorent lire et relire ces livres qui parlent des différentes manières de faire des bébés.  Ils comprennent très bien les différentes situations.

« Le mystère des graines à bébé« , par Serge TISSERON et Aurélie GUILLEREY – février 2008

Cliquez ici pour vous procurer ce livre

Un livre très complet qui aborde du point de vue d’un petit garçon, les différentes situations que l’on peut rencontrer en parcours d’AMP (FIV classique, FIV avec don de gamètes, don d’embryon). Les techniques d’AMP sont expliquées à l’enfant avec des mots simples. Beaucoup de textes, sous forme de dialogues entre le petit garçon et les animaux savants qu’il rencontre. Quand les enfants sont petits, moins de 18 mois, ce sont surtout les images qui les passionnent, quand ils grandissent et sont plus dans les interactions verbales, l’histoire de ce petit garçon qui cherchent des réponses à ses questions correspond tout à fait aux besoins des enfants qui veulent connaitre tous les mystères de la vie. « Et pourquoi ?« 

« Mais… comment naissent les parents ? » de Jean Regnaud – 2014 A partir de 5 ans.

Cliquez ici pour vous procurer ce livre

Ce livre présente, de façon très simple les différentes manières dont les parents deviennent parents : grâce à l’arrivée de leurs enfants. Ce sont surtout les dessins à l’aquarelle qui occupent le plus de place. Il y a peu de texte. Moins centré sur les techniques d’AMP que sur les différents modèles de familles (hétéro, homo), il aborde du point de vue des enfants ces différentes manières de devenir une famille grâce à l’adoption, à l’AMP.

D’autres livres dans cet article

Nous invitons, toutes les personnes qui se posent des questions sur le don de gamètes, sur le vécu des enfants nés grâce à un don de gamètes, à lire le point de vue du président de l’ADEDD.

« Comment les enfants issus d’un don de gamètes entendent-ils leur histoire ?

Christophe Masle

 Présentation de l’association

L’association des enfants du don (ADEDD), crée en 2008, était à l’origine destinée aux seules personnes issues d’un don de gamètes ou d’embryons. Par la suite, l’ADEDD s’est ouverte à toutes les personnes directement concernées par les techniques de l’assistance médicale à la procréation (AMP) avec ou sans tiers donneur.

L’ADEDD a trois grandes missions : accompagner, informer et sensibiliser. L’accompagnement se fait principalement dans le cadre de groupes de parole organisés dans différentes villes de France (Lyon, Rennes, Paris, Marseille et Caen). L’information passe par des emails et une newsletter à destination des adhérents (articles scientifiques, agendas d’évènements et manifestations, etc.) ainsi que par un site internet (www.adedd.fr) hébergeant un forum de discussion avec différents thèmes. Enfin, la sensibilisation du public, des professionnels de santé et des pouvoirs publics se fait par la participation de l’association à diverses manifestations et instances (conseil d’administration des CECOS et conseil d’orientation de l’Agence de la biomédecine) ainsi que par des communications sous la forme d’articles, de témoignages ou de petites enquêtes.

  1. L’association et l’histoire des enfants issus de don.

L’association est sollicitée par les personnes issues d’un don le plus souvent à la suite de la révélation du mode de conception : quelques jours à quelques semaines après. La demande concerne alors les moyens à mettre en œuvre pour leur permettre de gérer au mieux cette annonce (surtout lorsque cette dernière est particulièrement tardive). L’enjeu est de savoir ce que cette révélation implique pour eux et dans leurs rapports avec leur……… »

Pour lire la suite de l’article  sur le site des Cecos c’est par ICI.

Le site de l’association des enfants du don

Familles PMA – Etude Européenne

BAMP est un peu sous pression : GAGNER le concours pour pouvoir organiser dans de bonnes conditions une semaine de sensibilisation sur l’infertilité à Caen (d’ailleurs, le programme vous sera bientôt annoncé). Mais il se passe d’autres choses dans le monde de l’infertilité.

Souvenez-vous en septembre 2013, nous vous avions parlé d’une étude lancée au niveau Européen et donc en France sur les familles « PMA ».

Certains adhérents de l’association BAMP ont participé en 2013, 2014 à cette étude qui consisté à des rendez-vous avec la famille, votre enfant et les chercheurs.

Nous relançons l’information, car les chercheurs cherchent toujours de nouvelles familles pour enrichir leur étude.

Voici les critères de sélections  :

  • Il faut que cela soit votre premier enfant, que vous attendez ou déjà né et qu’il soit âgé de moins de 4 mois.
  • Une première rencontre avec les chercheurs, a lieu aux 4 mois de votre enfant, puis une deuxième pour ses 1 an.
  • Naissances en 2013, 2014, 2015
  • Les chercheurs se déplacent partout en France.

Si vous rentrez dans ces critères, il ne faut pas hésiter à téléphoner pour échanger plus précisément sur votre situation et votre éventuelle participation.

Nous vous invitons donc à aller sur le site « Etude familles-pma » pour vous permettre d’avoir de plus amples informations. Vous pouvez contacter les personnes qui s’occupent de cette étude pour la France, Olivier Vecho, Martine Gross et Bérengère Rubio.

Voici le témoignage d’une adhérente qui a participé à cette enquête.

 » Etudes Famille Pma
Ces derniers mois, on a entendu et, on entend encore, beaucoup de choses sur nos enfants, à nous les infertiles, les homosexuels. Toutes ces choses nous font hurler. On voudrait pouvoir crier la vérité mais nos voix ne percent pas.
Une étude sociologique, Famille-PMA, nous donne une chance de montrer qui sont nos enfants.
C’est, enceinte à ma quatrième FIV, alors que BAMP était tout juste créé, que j’ai entendu parler de cette étude. Au lieu de rester bras ballants, avec notre bonheur à nous, nous avons décidé de nous inscrire.
Le principe est simple : une visite chez nous aux quatre mois du bébé, une autre sur Paris pour les 1 an. L’équipe et l’interlocutrice Bérangère Rubio, sont à l’écoute, disponibles et conciliants. Ils s’adaptent à nos contraintes de temps, de distance, aux besoins de l’enfant. Aucune intrusion ni voyeurisme dans ces rencontres. Bébé n’est pas contraint ou mis dans des situations qui pourraient le déstabiliser ou l’inquiéter inutilement.
Nous avons réalisé les deux visites, et sommes contents de l’expérience. Je suis plutôt du genre à vouloir rester dans mon cocon, à protéger ma bulle familiale.  »

Voilà, si cela peut vous donner envie de participer à cette étude, pour faire évoluer les représentations de l’infertilité, des couples infertiles et de leur enfants, surtout n’hésitez pas.

Le premier article que nous avions fait en 2013 pour vous présenter cette étude.

Un vote et un partage pour la vidéo BAMP, merci

BAMP pour l’égalité de TOUTES les FAMILLES

Cette semaine nous avons donc adressé ce document à différents médias :  « Nous vous adressons une lettre ouverte : « Pour nos enfants », que nous aimerions voir publiée dans un de vos médias, pour que la voix des patients de l’assistance médicale à la procréation (AMP) soit entendue, lors de la manifestation des « anti-pma » du 5 octobre 2014. Nous espérons que votre équipe sera attentive à ne pas faire entendre qu’un seul point de vue sur la famille. »

LOGOOFFICIEL1

« En ce jour, de manifestation, pour une « certaine » famille IDÉALE qui ne ressemblerait qu’à la vôtre, notre association de patients et d’ex-patients de l’Assistance Médicale à la Procréation voulait apporter son point de vue sur votre action.
Car malgré vos tentatives de discours soi-disant positif, ce sont bien des mots CONTRE que nous entendons.
Contre les familles qui se constituent suite à un recours à l’Assistance Médicale à la Procréation, notamment.
Pourquoi tant de propos haineux ? Nos familles sont pourtant comme les vôtres.
Nos familles sont aussi heureuses que les vôtres.
Nos familles sont aussi cadrantes que les vôtres.
Nos familles sont aussi recomposées que les vôtres.
Nos familles sont aussi pénibles que les vôtres.
Nos familles sont aussi belles que les vôtres.
Nos familles sont aussi légitimes que les vôtres.
Nos familles sont aussi névrosées que les vôtres.
Nos familles sont aussi réelles que les vôtres.
Nos familles sont aussi parfaites que les vôtres.
Nos familles sont aussi pleines de ressources que les vôtres.
Nos familles sont aussi solidaires que les vôtres.
Nos familles sont aussi bienveillantes que les vôtres.
Pourtant malgré toutes ces choses qui pourraient nous rapprocher, vous prêchez la division. Vous ne voulez pas savoir que l’on existe, pire vous voulez nous voir disparaitre.
De notre côté, nous ne pouvons pas, malgré notre bonne volonté, vous convaincre.
Le dialogue semble impossible, car vous pensez détenir la seule et unique définition de LA FAMILLE.
L’AMP en France c’est un peu plus de 300 000 enfants, 5 millions d’enfants dans le monde, cela représente donc beaucoup de familles. Il se peut même que certaines de vos familles le soient grâce à l’A.M.P.
C’est peut-être votre voisin, un membre de votre famille, votre ami, mais vous ne le savez pas, car à une époque et aujourd’hui encore, ce « genre de chose » ne se dit pas, nous le déplorons d’ailleurs. Surtout pour les enfants qui savent très bien détecter les mensonges, les non-dits familiaux.
Ils nous semblaient aussi important de vous repréciser que nos enfants sont aussi intelligents que les vôtres,
aussi beaux que les vôtres,
aussi aimants que les vôtres,
aussi bien élevés que les vôtres,
aussi joyeux que les vôtres,
aussi turbulents que les vôtres,
aussi créatifs que les vôtres,
aussi adorables que les vôtres,
aussi sportifs que les vôtres,
aussi déterminés que les vôtres,
aussi heureux que les vôtres,
aussi travailleurs que les vôtres,
aussi amoureux de la vie que les vôtres.
Notre association COLLECTIF BAMP, fédère des personnes qui souhaitent promouvoir une Assistance Médicale à la Procréation réaliste et non imaginaire. Nous voulons aussi corriger les propos erronés que l’on peut entendre ou lire.
Une association dont les membres souhaitent protéger leurs enfants des discours corrosifs sur l’A.M.P. qui sont distillés dans les médias, dans les manifestations, sur les réseaux sociaux.
L’orientation sexuelle n’a rien à voir avec les capacités et l’envie de fonder une famille, d’élever des enfants. Mais puisque vous avez besoin de classer les gens en fonction de leurs orientations sexuelles, sachez toutefois que la majorité de nos adhérents sont des couples hétérosexuels.
Pour que toutes les familles, tous les enfants puissent vivre dans un monde ouvert, bienveillant, respectueux des différences, riches des multiples expériences de vie des uns et des autres, nous vous demandons de ne pas parler au nom de TOUTES les FAMILLES.
Vous ne détenez pas le monopole de la « bonne » famille centrée sur vos seuls critères. La différence amène la richesse et impose le respect de tous, quel que soit son statut, sa compétence, son orientation sexuelle, ses origines.
Personne n’est libre de juger quiconque, de mépriser ou d’insulter ceux qui ne ressemblent pas à leur image idéale. Nous sommes pour l’intelligence, pour la liberté de choix en toute conscience.« 

 

Deux manifestations sont donc organisées en ce dimanche 5 octobre, une qui va rassembler les « anti-tout » et une autre qui souhaite rassembler toutes les personnes qui sont « pour l’égalité ». Celle pour l’Égalité, propose à partir de 11 heures, place de la République, que TOUTES LES FAMILLES se rassemblent pour un grand pique-nique festif, pour plus d’infos c’est par ici.