Sortie de publication BAMP : Le guide d’information des cliniques européennes

Passeport, carte d'Europe et pices d'identitL’association COLLECTIF BAMP! concentre son activité autour de l’assistance médicale à la procréation en France. Notre but est de témoigner, informer et agir sur différents aspects de l’infertilité, de la stérilité et de l’AMP en métropole et en outre-mer. Nous avons un manifeste qui explicite cette posture  (consulter notre manifeste ici). Mais alors que notre association vise à induire une transformation à l’échelle nationale, nous ne sommes pas insensible à ce qui se déroule dans les autres pays. Nous sommes notamment à l’écoute des adhérents qui s’interrogent sur les soins dans d’autres pays et attentif à la manière dont les patients sont pris en charge dans les cliniques étrangères.

Quitter la France pour réaliser des traitements médicaux pour infertilité est une démarche parfois brutale et déroutante. Comment savoir dans quels pays aller, ou bien à quel centre s’adresser ? Comment s’assurer de la qualité des soins qui y est délivrée ? Comment croire les taux de réussite annoncés dans les cliniques étrangères, en l’absence de transparence quant à la réalité scientifique des résultats, surtout à considérer que l’AMP est un marché comme un autre ? Comment s’y retrouver face aux offres pléthoriques des centres, plus proches du business où chacun y va de son coup de pub, utilisant un marketing incisif, que de la santé reproductive telle que nous la connaissons en France ?

Au constat qu’une partie de nos adhérents sont contraints de partir pour mener à bien leur projet parental et recevoir leur protocole de soin, et que cette étape appelle avec elle de nombreuses incertitudes, il nous paraît essentiel de partager notre expérience de patients en la matière. C’est pourquoi nous avons confectionné un guide.

Capture d’écran 2019-02-13 à 12.43.35Ce guide ne va pas vous indiquer LA clinique qu’il faut choisir. Il entend vous proposer des critères pour sélectionner la clinique qui vous convient, vous offre une série de questions à poser aux cliniques envisagées pour faire le tri entre les charlatans et les centres d’excellence, il offre une panoplie de ressources pour accompagner votre démarche. En bref, ce guide sert à aiguiller votre choix pour vous aider à l’effectuer en toute connaissance de cause. Ce guide est réservé à nos adhérents. Pour rappel, vous pouvez adhérer ici. Si vous adhérez spécialement à l’occasion de la sortie de ce guide,  et que vous souhaitez le recevoir rapidement, merci de nous l’indiquer à cette adresse mail : AMPEUROPE@BAMP.fr

Si, par l’intermédiaire de ce guide, nous nous engageons (à la hauteur de nos moyens de simples bénévoles) à répondre aux sollicitations de nos adhérents, qui se trouvent souvent perdus et inquiets en s’engageant dans de telles démarches, nous sommes aussi à votre disposition lors des Thés BAMP où le sujet de l’amp à l’étranger peut être abordé ou par mail (ampeurope@bamp.fr).

Un dernier point essentiel mérite d’être mentionné clairement : BAMP n’a aucun lien avec les cliniques étrangères ; les renseignements que nous proposons dans ce guide sont fondés sur les expériences des patients et la documentation en interne de l’association.


Pour vous aider à vraiment mieux comprendre de quoi il en retourne, un aperçu de l’organisation du guide, suivi du sommaire de ce dernier.

Organisation du guide

  • 1ère partie : AMP à l’étranger

Dans la première partie de ce guide, vous trouverez une brève introduction à l’AMP à l’étranger. Cette immersion dans l’univers des cliniques étrangères européennes illustre des grandes tendances qui s’y rapportent et fait le point sur les idées reçues.

  • 2ème partie : Critères pour choisir un centre de fertilité

Les inquiétudes les plus fréquemment évoquées par les personnes qui s’interrogent sur l’AMP à l’étranger sont le manque de garanties éthiques et de contrôle des pratiques, la rémunération des donneurs et donneuses de gamètes, l’impression que ce qui domine c’est l’aspect “marché” et non “santé”. Concernant ce dernier point, l’association Collectif BAMP défend un point de vue simple : l’assistance médicale à la procréation ne doit pas être un marché. Pour autant, nous savons bien que l’argent est un critère déterminant dans l’accès aux soins, et ce même pour l’AMP en France. Mais d’autres critères peuvent prévaloir et orienter le choix d’un centre au détriment d’un autre. C’est pourquoi, dans la deuxième partie de ce guide, nous proposons d’aborder les critères pour choisir une clinique.

  • 3ème partie : Questionner les centres : sélectionner le centre qui répond à ses besoins

En s’engageant dans un parcours médical à l’étranger, il n’est plus possible de se reposer sur les institutions françaises. Il est indispensable de procéder à l’identification des centres, de comparer les offres, d’évaluer les options proposées, etc. Pour faciliter ces démarches lourdes en temps, coûteuses en argent et humainement éreintantes, au sein de la troisième partie de ce guide, nous listons des questions qui peuvent aider à mieux identifier le centre qui répond aux besoins de chacun.

  • 4ème partie : informations pratiques : remboursements, ressources, transfert de gamètes…

Pour terminer, nous avons placé dans la quatrième partie de ce guide, des informations complémentaires telles que les modalités pratiques, au sujet des conditions de remboursement et le transfert des gamètes, les ressources humaines et numériques à votre disposition, ainsi que des exemples de tableaux comparatifs permettant de choisir le centre qui vous convient selon vos critères.


Sommaire du guide

1- L’AMP À L’ÉTRANGER

  • Chiffres de l’AMP
  • Législations nationales : des conceptions de la famille
  • Circuits des patients en fonction des traitements
  • Mises en garde et idées reçues

2 – CRITÈRES  POUR CHOISIR UNE CLINIQUE

  • Critères de sélection “classiques”
  • Porter attention à la législation du pays destinataire
  • L’importance de la qualité et du cadre juridique des soins

3 – QUESTIONS UTILES

  • La phase de diagnostic : examens à effectuer
  • La prescription d’un traitement
  • Résultats et succès de la clinique
  • Don de gamètes : sélection des donneuses/ donneurs
  • Aspects juridiques et financiers

4 – COMPLÉMENT D’INFORMATIONS

  • Conditions de prise en charge de la sécurité sociale française
  • Transfert de gamètes de la France vers l’étranger
  • Ressources humaines et numériques
  • Exemples de tableaux comparatifs

Sondage européen : Quels sont vos besoins en information ?

Nous vous avions parlé il y a quelques mois d’un sondage réalisé en partenariat avec l’IPSOS, Gédeon-Richter et BAMP pour enquêter sur le vécu des personnes engagées dans un parcours d’AMP. Les résultats seront partagés prochainement. Cette fois-ci nous vous proposons de répondre à un très bref sondage, initié par une association de patients polonaise, au sujet des besoins en information des patients. Plus exactement, le sondage met en tension les besoins en information sur l’infertilité, les explications fournies à propos des diagnostics ainsi que les traitements proposés, et les pratiques actuelles.

Votre avis nous intéresse - bullesL’association à l’origine de l’étude est Nascz-Bocian ; un alter ego de quelque sorte, s’agissant d’une association de patients qui cherche à améliorer la prise en charge des personnes en AMP à l’échelle de la Pologne. Leur initiative s’inscrit dans une démarche plus globale en étant soutenue par notre partenaire européen Fertility Europe, soit le consortium paneuropéen d’associations de patients de l’AMP. Soutenue de la sorte, l’enquête polonaise bénéficie d’une large diffusion.

C’est à notre tour de diffuser cette belle initiative en vous invitant à prendre 5 minutes pour répondre au sondage !

Les résultats du sondage seront présentés fin juin à Vienne, à l’occasion de l’une des conférences gynécologiques les plus importantes au monde dans le champ de l’AMP, celle organisée annuellement par ESHRE (European Society of Human Reproduction and Embryology) ; la conférence regroupe des milliers de gynécologues venus des quatre coins du  globe. Autrement dit, une excellente vitrine pour faire entendre nos besoins en tant que patients et poursuivre le combat d’une meilleure prise en charge de l’infertilité.

Cliquez ici  pour vous rendre au sondage « Patients’ information needs » (et oui, c’est en anglais 😉 mais google traduction ou un autre outil du genre peut être votre ami).

Jour 2 Semaine Européenne de la fertilité

Le thème d’aujourd’hui : métro, boulot, spermo ! Assistance médicale à la procréation, vie professionnelle et vie quotidienne.

En 2013, BAMP faisait deux constats importants sur les difficultés d’articulation entre parcours de soins AMP et activité professionnelle, nous proposions alors trois pistes d’amélioration. Nous réalisions un dossier complet que nous avons présenté à de nombreux politiques dans le but de faire évoluer la situation. En 2016, grâce à la mobilisation de ses adhérents et à l’engagement d’une députée, BAMP a obtenu, lors de la révision de la loi de Santé, l’introduction d’une protection contre les discriminations et des autorisations d’absence pour les deux membres du couple dans le cadre de chaque protocole d’AMP (articles L1225-16 et suivants du code du travail). Beaucoup de personnes utilisent aujourd’hui ces autorisations d’absences, avec plus ou moins de facilités, car l’infertilité est encore un tabou, c’est aussi une situation mal comprise et puis certaines personnes ne souhaitent pas que des aspects de leur vie privée soient connus dans le milieu professionnel.

Le système n’est pas parfait, il reste de choses à améliorer. Nous avons d’ailleurs un dossier complet que nous distribuons à nos adhérents qui permet d’avoir sous la main l’ensemble des informations relatives aux autorisations d’absence.

En 2018, cela reste toujours très compliqués d’articuler activité professionnelle et les protocoles de soins en AMP qui sont très chronophages, avec pour les personnes qui habitent loin des centres d’amp, des temps de trajet très longs. Nous recevons aussi beaucoup de message, de personnes qui se retrouvent confrontés à des employeurs qui refusent carrément d’appliquer le droit du travail, ou qui mettent la pression, avec des menaces de licenciement. Ce n’est pas acceptable, mais c’est pourtant la réalité en 2018. La bienveillance, l’empathie, la solidarité, le respect du droit et de la vie privée ne semblent pas importantes, ce qui est regrettable.

Et vous que vous inspire ce thème ? Comment vivez-vous ce quotidien ? Quelles sont vos routines AMP ? Comment gérez-vous les protocoles de soins et votre activité professionnelle ? Messieurs nous attendons vos commentaires aussi !

 

 

#fertilityEurope #40ansdeBBFIV #happybrithday #SemaineEuropéenneFertilité #amptravail 

Qui relève le défi ? Semaine Européenne de la fertilité.

Du 5 au 11 novembre c’est la Semaine Européenne de la Fertilité, cela serait sympa que cela se sache en dehors du cercle des personnes infertiles !

BAMP vous propose d’y participer via un challenge, pour donner de la visibilité sur les réseaux sociaux aux choses que nous souhaitons voir évoluer, mais aussi donner de la visibilité aux difficultés et aux bonheurs qu’apportent aussi l’assistance médicale à la procréation.

La Parentaise participe également à ce challenge pendant la semaine, pour que les personnes sorties de l’AMP sans enfant ne soient pas oubliées !

Alors qui est prêt pour relever ce challenge ? BAMP est présent sur twitter, Instagram et facebook, nous vous donnons rendez-vous sur ces réseaux sociaux. #fertilityEurope #40ansdeBBFIV #Fertilityweek2018 #happybirthday

Du côté BAMP, nous publierons un article par jour, pour rappeler le thème et proposer un point de vue « association » sur le thème du jour. Avec interpellations de nos décideurs politiques Européens et Nationaux, avec pour objectifs : obtenir des engagements politiques, faire prendre conscience de certains besoins. Dans la semaine, nous allons envoyer une nouvelle lettre à madame Buzin, ministre de la santé, pour l’interpeller une nouvelle fois sur les sujets qui nous préoccupent et nous mobilisent. Car notre demande d’audition du début d’année est restée sans suite, enfin si nous avons reçu une réponse du premier ministre, nous indiquant que Madame BUZIN avait un agenda chargé.

Nous allons renvoyer le communiqué de presse, un premier envoi est parti jeudi. Vous remarquerez qu’aucun députés européens français ne sont mobilisés sur l’appel à l’action lancé par Fertility Europe. Appel que nous soutenons et auquel nous ajoutons : La question essentielle de la santé environnementale, comme fondement de la santé reproductive. Car on ne peut se satisfaire de voir augmenter les recours à l’AMP, dans un environnement de plus en plus impactant pour nos gamètes et celles de nos enfants. Il est donc essentiel pour BAMP que la santé environnementale soit au cœur des débats politiques à venir. Avec le R.E.S. nous demandons une grande loi de santé environnementale pour 2019.

De votre côté, vous pouvez proposer une « création » en rapport avec le thème du jour (article, photo, vidéo, où toute autre idée créative qui vous passerait par la tête), puis la partager sur vos réseaux sociaux préférés, en taguant nos politiques et BAMP pour que nous puissions voir vos créations ou vos interpellations.

Si vous voulez voir qui interpeller au niveau Européen, vous trouverez la liste des députés européens français sur ce site du parlement européen. Cliquer sur la carte et hop

Vous pouvez aussi interpeller les médias et les politiques Français.

 

Alors si à la fin de la semaine nous avions simplement réussi à mobiliser quelques uns de nos des députés européens français, cela serait vraiment bien. Et si en plus, nous avions mis un peu plus en lumière nos histoires de vie avec l’AMP, cela serait très chouette aussi.

Pour cela nous avons besoin de la « jouer collectif et solidaire ». Les associations de patients européennes, le font. Nous devrions donc à notre niveau Français pouvoir le faire !

Alors à vos partage, à vos publications, à vos interpellations et fêtons tout cela ensemble !

 

LUNDI 5 : 40 ans de FIV et moi ? Que vous inspire ce thème ?

 

Le Communiqué de Presse de Fertility Europe, que nous avons traduit et envoyé à nos médias.

« SEMAINE EUROPÉENNE DE LA FERTILITÉ 2018 – FERTILITY EUROPE et l’Association COLLECTIF BAMP lancent un appel à l’action

le 5 Novembre 2018

A l’occasion de la 3ème semaine de la fertilité européenne (5-11 Novembre 2018), Fertility Europe – une organisation paneuropéenne au service des patients engagés dans des traitements pour infertilité – lance un Appel à l’action aux responsables politiques afin d’améliorer la vie de tous ceux qui font l’expérience de problèmes d’infertilité.

 

En vue de célébrer le 40è anniversaire de Louise Brown, le premier bébé né grâce aux techniques de la fertilisation in-vitro (FIV), Fertility Europe lance aujourd’hui sa campagne #HappyBirthday pour marquer le coup d’envoi de la Semaine Européenne de la Fertilité.

Combien de fois par an dit-on, écrit-on ou pianote-on les mots “joyeux anniversaire” sans y penser à deux fois ? Pour ceux qui souhaitent avoir un enfant mais sont confrontés à l’infertilité, cette phrase a une résonance particulière. Des associations de patients de partout en Europe s’associent pour une semaine de campagne pour mettre en avant la signification des anniversaires pour les familles qui ont réussi à dépasser leurs problèmes d’infertilité. Elles entendent partager leurs histoires d’encouragement avec tous ceux qui espèrent encore parvenir à devenir parents, ou encore ceux qui sont restés sans enfant.

L’infertilité touche un couple sur six au niveau mondial, 25 millions de citoyens au sein de l’Europe. Chaque année, le nombre de personnes touchées par l’infertilité augmente de 8-9 %. Pourtant, malgré la naissance de près de 8 millions de personnes grâce à des techniques de fertilité, les patients sont stigmatisés et se battent contre un manque d’information sur les traitements et les financements des traitements.

 

Dans le cadre de la Semaine de la Fertilité Europe 2018, Fertility Europe lance un Appel à l’action pour demander aux décideurs politiques :

  • Reconnaître les droits d’essayer d’avoir un enfant comme droit universel applicable partout en Europe ;
  • Garantir un accès égal, juste et sécurisé aux traitements pour la fertilité ;
  • Fournir un financement public pour tous les types de traitement de l’infertilité ;
  • Amener le secteur public à mieux informer les citoyens sur la fertilité et l’infertilité; et
  • mettre en œuvre des campagnes de communication pour éliminer la stigmatisation associée à l’infertilité.

 

En lançant la Semaine de la Fertilité Européenne 2018, Satu Rautakallio-Hokkanen, le présidente de Fertilité Europe, a dit :

«L’infertilité reste sous-estimée et mal comprise. Ce n’est pas une question facile à vivre et les patients ont besoin du plus de soutien possible de leurs amis, leurs familles, leurs employeurs, la société et des décideurs. L’UE a la responsabilité de jouer son rôle dans la promotion de l’éducation et doit garantir un accès universel à un traitement égal, équitable et sécurisé. Nous le devons aux 25 millions de citoyens européens qui luttent chaque jour contre l’infertilité ».

 

L’appel à l’action est aujourd’hui soutenu des membres du Parlement Européen appartenant à des partis politiques de divers bords et de nationalités différentes. Fertility Europe invite chaleureusement toutes les parties intéressées à soutenir et à partager l’appel sur les réseaux sociaux (#FertilityWeek2018 #HappyBirthday).

Membres du Parlement Européen qui soutiennent activement l’Appel à l’action :

Beatriz Becerra Basterrechea (Spain, ALDE)

Biljana Borzan (Croatia, S&D)

Cristian-Silviu Busoi (Romania, EPP)

Jill Evans (UK, Greens)

Merja Kyllonen (Finland, GUE/NGL)

Norica Nicolai (Romania, ALDE)

Sirpa Pietikäinen (Finland, EPP)

Ramon Luis Valcarcel Siso (Spain, EPP) »

 

#FertilityEurope #40ansdeBBFIV #SemaineEuropéenneFertilité #25millionsInfertiles #fertilityWeek2018

Nous sommes 25 millions d’Européens infertiles !

Semaine Européenne de la Fertilité

Bonjour à tous

Tous les ans Fertility Europe organise au mois de novembre, une semaine européenne sur la fertilité et l’infertilité.

Cette année BAMP a trouvé le temps pour y participer (voir la vidéo à la fin) et nous vous proposons de participer vous aussi à cette semaine Européenne de la Fertilité via la diffusion et le partage des publications de Fertility Europe et via le challenge que BAMP mets en place pour faire du bruit en FRANCE au sujet de la fertilité et de l’infertilité.

Vous savez que cette année nous fêtons les 40 ans de Louise BROWN, premier bébé FIV né au mois de juillet 1978. C’est donc le thème de cette semaine Européenne : 40 ans de FIV ! Joyeux anniversaire ! Et vous que souhaitez-vous fêter ?

Cette semaine européenne et le challenge Français que nous vous proposons ont pour but de donner de la visibilité aux personnes confrontées à l’infertilité et qui ont recours à l’AMP. Témoigner, Informer et Agir, à la fois vers le grand public, les politiques (et avec la révision de la loi de bioéthique, les débats médiatico-polémiques, nous en avons vraiment besoin) et vers les personnes concernées.  C’est donc une formidable occasion de faire entendre nos voix et nos revendications à nos décideurs politiques.

Donner de la visibilité au niveau Européen, c’est rappeler que l’infertilité touche plus de 25 millions d’Européens, dans le monde 8 millions de personnes sont nées grâce à une technique d’AMP. Je peux vous dire que des associations de patients se sont mobilisées en Italie, Croatie, Finlande, Angleterre, Israël, Irlande, Bosnie-Herzégovine, Allemagne, Pologne, Norvège, Grèce, Bulgarie, Espagne, Roumanie., pour faire savoir cela, pour fêter ces 40 ans de FIV qui permettent à beaucoup de familles d’exister et de fêter des naissances.

Pendant cette semaine, interpellons tous ensemble, depuis différents pays Européens, à la fois nos dirigeants nationaux, mais aussi nos dirigeants Européens via la signature d’un « Appel à l’action » – qui sera signé par les membres du Parlement européen et qui appelle les décideurs politiques à contribuer à l’amélioration des conditions de vie de toutes les personnes aux prises avec des problèmes de fertilité. » 

« Il est temps de changer le jeu européen en matière d’infertilité

  • Dans la seule Union européenne 25 millions de citoyens sont confrontés à l’infertilité

  • L’infertilité affecte 1 couple sur 6 dans le monde

L’infertilité est un problème difficile à gérer. Les 25 millions de citoyens touchés ont besoin de tout l’appui de leurs amis, de leurs familles, de leurs employeurs, de la société et des décideurs. Malheureusement, ils font souvent face à des difficultés et à des obstacles.

Ensemble, nous pouvons aider à rendre leur voyage plus facile.

Traiter avec l’infertilité ne doit pas signifier lutter contre la stigmatisation ou le manque d’informations. Cela ne devrait pas signifier une lutte pour obtenir un traitement ou réunir les fonds nécessaires à son traitement. Cela ne devrait pas signifier lutter pour la reconnaissance des droits fondamentaux de l’homme.

Pendant la Semaine européenne de la fécondité 2018, nous appelons les décideurs politiques à :

  1. Reconnaître le droit d’essayer d’avoir un enfant en tant que droit universel dans l’ensemble de l’UE
  2. Assurer un accès égal, juste et sûr aux traitements contre l’infertilité
  3. Fournir un financement public pour toutes les lignes de traitement de l’infertilité
  4. Engager le secteur public à fournir de meilleures informations sur la fertilité et l’infertilité
  5. Mettre en œuvre des campagnes de communication pour éliminer la stigmatisation associée à l’infertilité »

 

 

Alors si nous pouvions nous mobiliser, nous en France pour faire du bruit sur les réseaux sociaux, cela serait vraiment extra : Pendant une semaine, célébrons la fertilité, informons sur les difficultés qui perdurent pour les personnes infertiles, stériles, sur les aspects à améliorer. Parlons aussi des personnes qui n’arrivent pas à avoir d’enfant, malgré le recours à l’AMP

  • D’une part en relayant les visuels et les messages de Fertility Europe, il y a notamment, une vidéo avec du BAMP dedans, évidemment !
  • D’autre part en participant au challenge que BAMP lance dès lundi 5 novembre
  • L’objectif étant de faire du bruit, d’interpeller nos dirigeants nationaux, autant que nos représentants au Parlement Européen

ALORS êtes vous prêts, prêtes pour cette semaine de mobilisation, de célébrations ?

Vous avez un blog ? Une page facebook ? Une chaine Youtube ? Un compte instagram ? Un compte Twitter ? Où un autre espace qui puissent vous permettre de relayer, de partager et de participer à la diffusion des messages de Fertility Europe et au CHALLENGE BAMP : 40 ans de bébés FIV et moi !

Vous n’avez rien de tout cela ? Pas grave, envoyez nous vos photos, vos textes, vos vidéos, vos créations et nous les publierons sur les réseaux sociaux de l’association sur l’adresse mail suivante collectif@bamp.fr ou collectifbampalsace@gmail pour des photos à publier sur le compte instagram de l’association.

L’objectif étant de publier chaque jours sur le thème du jour quelque chose, de partager les publications des autres, de taguer nos politiques, bref de tenter de faire le buzz en français et en anglais !

N’oublier pas de rajouter les #hashtags suivant :

#fertilityweek2018

#happybirthday

#fertilityeurope

#fertility

#infertility

#ivf

#family

#SemaineFertilité2018

#SemaineEuropéenneFertilité2018

#40ansbébésFIV

#40ansFIV

#EnParlerAutrement

#familleFIV

#familleAMP

#CollectifBAMP

et en renvoyant vers les différents comptes de l’association COLLECTIF BAMP

  • @collectifbamp sur twitter
  • @collectif_bamp sur instagram
  • @associationBAMP

et FERTILITY EUROPE pour que nous puissions relayer vos publications. Evidemment nous proposons un thème par jour, mais vous pouvez l’interpréter comme bon vous semble. L’important c’est de créer un mouvement, une visibilité par la multiplication des publications et des partages.

  • @FertilityEurope page facebook
  • @fertilityeurope compte twitter
  • @fertilityeurope compte instagram

 

Pour faire entendre nos messages, il faut aussi taguer les politiques à la fois aux niveaux Européen et nationaux, voici donc les personnes à taguer. Mais vous pouvez évidemment rajouter vos députés et vos sénateurs :

  • Commission Européenne
    @V_Andriukaitis
    @mariannethyssen
    @VeraJourova
    @Moedas
    @EU_Health
  • Membres du parlement Européen (je vous mets que les Français)@gillespargneaux@GrosseteteF@MicheleRivasi
  • Personnes repésentants la France
    @RPFranceEU
    @agnesbuzyn

 

  • Médias et journalistes européens
    @eaHealthEU
    @carmenpaun
    @katiedjennings
    @swheaton
    @podeuropa
    @AJack
    @darrendodd ‏
    @FTHealth
    @eurocentrique
    @NikolajNielsen
    @SophiePTJ

 

 

LE CHALLENGE BAMP pour cette semaine Européenne

Fêter les 40 ans de la naissance du premier bébé FIV, car OUI l’amp, la FIV, l’inséminations artificielle, le recours aux dons de gamètes, sont des chances extraordinaire, pour les personnes qui n’arrivent pas à avoir d’enfant. Mais ce sont des chances que nous aimerions tous pouvoir nous passer, c’est pour cette raison qu’il est important de poursuivre la sensibilisation, l’information, face aux difficultés qui persistent pour les personnes infertiles en parcours d’amp, face aux menaces qui pèsent de plus en plus sur la fertilité.

Chaque jour, nous vous proposons de diffuser des textes, images, vidéos, créations, en liens avec le thème du jour et en taguant nos représentants politiques français (pour les sensibiliser et il y en a besoin en ce moment, ainsi que les médias), BAMP (pour que nous puissions voir vos créations et les rediffuser aussi) et Fertility Europe pour que d’un point de vue Européen, la mobilisation puisse avoir du volume. Nous vous proposons un thème par jour, mais libre à vous de l’interpréter comme vous le voulez. Libre à vous aussi de témoigner, de partage anonymement ou pas.

VOICI les thèmes de la semaine :

LUNDI 5 : 40 ans de FIV et moi ? Que vous inspire cet anniversaire ? Présentez vous, parler de votre infertilité ou de vos infertilités. Que vous inspire ces 40 ans de FIV ? Ce que cela représente pour vous ? Une fête ? Un deuil ? L’espoir ?

MARDI 6 ; Métro, boulot, spermo ! Slogan du manifeste de l’association. Parlez nous de votre quotidien avec l’infertilité, l’amp. Les problèmes avec le boulot, votre quotidien pour celles et ceux qui sont en protocoles actuellement, les RDV, les piqûres, les médicaments, les relations avec vos proches.

MERCREDI 7 : C’est le jour des enfants ! Parlez nous de vos grossesses, de vos bébés, de vos enfants. De ce que ce thème vous inspire, si vous n’en avez pas encore ou si vous n’avez pas pu en avoir même avec le recours à l’AMP.

JEUDI 8 : STOP aux incompréhension, place à la réflexion ! Encore un slogan tiré du manifeste de l’association. Quelles réflexions avez-vous à partager au sujet de l’infertilité, de l’AMP ? Quel est le message important  à faire passer ? Quel est le sujet à partager aujourd’hui, pour faire réfléchir vos amis, vos parents, nos politiques ?

VENDREDI 9 : Healty Baby, healty mummy et fertility (Bébé et maman en bonne santé et fertilité). Parce que la fertilité passe par une bonne santé ! Fertilité et santé environnementale un sujet important pour l’association collectif bamp. Que faites vous pour préserver votre fertilité, celle de vos enfants ? Que souhaitez-vous que nos politiques nationales, comme Européennes fassent pour préserver votre fertilité, celle de vos enfants et des enfants à venir ?

SAMEDI 10 : Aujourd’hui fêtons nos Famille ! Partageons nos joies, nos bonheurs, nos aventures, nos vies de parents, nos vies de familles, nos vies d’après ! Fêtons nos familles en devenir, quelles sont les joies que vous imaginez, que vous espérez, que vous vivez ??? Partageons tout ce bon, ce beau, ce simple bonheur d’être parents, bientôt parents. Parents sans enfant, mais parents quand même.

DIMANCHE 11 : Que souhaitez-vous pour l’avenir ? Quels sont vos espoirs pour demain, pour les années futures ?

 

 

Nous n’oubliez pas de mettre les sous-titres en français, dans la vidéo

DONC à vos claviers, à vos inspirations, vos photos, vos textes, vos créations, vos partages, pour une belle semaine européenne de la fertilité.

MESSIEURS nous comptons aussi sur vous ! Et surtout partagez cette vidéo !

Ça commence lundi 5 novembre ! Cela vous laisse 4 jours pour anticiper  un peu, vos propositions de  créations en fonctions des thèmes (qui vous serons rappelé par un article par jour)

#fertilityweek2018  #happybirthday  #fertilityeurope  #fertility  #infertility  #ivf  #family
#SemaineFertilité2018  #SemaineEuropéenneFertilité2018  #40ansbébésFIV  #40ansFIV  #EnParlerAutrement  #familleFIV  #familleAMP  #CollectifBAMP #fertilité #infertilité

Semaine Européenne de la Fertilité

Saviez-vous que du 6 au 12 novembre, c’est la Semaine Européenne de la Fertilité ?

C’est l’association FERTILITY EUROPE qui organise cela depuis deux ans maintenant. BAMP n’est pas encore membre de Fertility Europe (car nous avons déjà beaucoup à faire en France et pas beaucoup de bénévoles pour cela), mais nous suivons de loin leurs activités depuis notre propre création. Cet été, nous avons été sollicité par une de ses responsables (depuis la Croatie), pour nous proposer d’intégrer l’association Européenne. Pour rappel, BAMP a été cité dans le dernier audit européen sur la fertilité.

Cette année, la semaine tombe au mois de novembre, mois qui a vu la fécondation et le transfert de l’embryon qui donnera 9 mois plus tard LOUISE BROWN (1er bébé éprouvette née). Souvenons-nous aussi des tous les couples qui ont vu les années et les mois précédents toutes leurs tentatives se terminer par un échec, sans autre solution. C’est pour cela qu’ils communiquent sur les « 40raisons ». Louis Brown va avoir 40 ans en juillet 2018 et la première FIV réussie à donc 40 ans.

Au niveau Européen, les mêmes problématiques se retrouvent chez les couples et les personnes infertiles des différents pays  (difficultés émotionnelles, estime de soi en berne, souffrances face aux échecs, etc).

Il y a surtout des divergences dans les traitements disponibles, dans les considérations bioéthiques et les lois qui en découlent permettant, dans tel pays, la PMA à toutes les femmes et dans un autre pas encore. Des différences aussi dans la protection sociale qui permet ou pas d’avoir accès aux traitements de l’infertilité. Certains de nos concitoyens Européens, comparativement à nous en France, sont bien mal lotis. L’argent est alors un critère déterminant pour empêcher l’accès aux soins d’AMP.

Nous vous invitons à lire cet article (en anglais), publié dans le cadre de cette semaine Européenne de la Fertilité. Il permet plusieurs choses, déjà de montrer que les problématiques sont communes à différentes populations et qu’il est urgent d’agir, au niveau Européen et au niveau national, pour que l’infertilité soit considérée comme un REEL problème de santé publique. C’est ce que nous tentons de le faire depuis 4 ans avec notre association, faire prendre conscience à nos instances politiques et aussi à nos concitoyens, que l’infertilité est un sujet de santé publique et  non simplement « un problème privé, de quelques couples infertiles« .

Chez BAMP, nous envisageons l’infertilité d’un point de vue systémique, qui englobe obligatoirement les aspects médicaux, la recherche, les aspects socio et économiques, la question de l’impact de l’environnement sur nos fertilité et celles de nos enfants, donc les nécessaires politiques qu’il faudrait mettre en œuvre pour que l’infertilité soit un « sujet de santé publique », sans oublier en amont la prévention.

Voir notre manifeste

 

 

 

 

Familles PMA – Etude Européenne

BAMP est un peu sous pression : GAGNER le concours pour pouvoir organiser dans de bonnes conditions une semaine de sensibilisation sur l’infertilité à Caen (d’ailleurs, le programme vous sera bientôt annoncé). Mais il se passe d’autres choses dans le monde de l’infertilité.

Souvenez-vous en septembre 2013, nous vous avions parlé d’une étude lancée au niveau Européen et donc en France sur les familles « PMA ».

Certains adhérents de l’association BAMP ont participé en 2013, 2014 à cette étude qui consisté à des rendez-vous avec la famille, votre enfant et les chercheurs.

Nous relançons l’information, car les chercheurs cherchent toujours de nouvelles familles pour enrichir leur étude.

Voici les critères de sélections  :

  • Il faut que cela soit votre premier enfant, que vous attendez ou déjà né et qu’il soit âgé de moins de 4 mois.
  • Une première rencontre avec les chercheurs, a lieu aux 4 mois de votre enfant, puis une deuxième pour ses 1 an.
  • Naissances en 2013, 2014, 2015
  • Les chercheurs se déplacent partout en France.

Si vous rentrez dans ces critères, il ne faut pas hésiter à téléphoner pour échanger plus précisément sur votre situation et votre éventuelle participation.

Nous vous invitons donc à aller sur le site « Etude familles-pma » pour vous permettre d’avoir de plus amples informations. Vous pouvez contacter les personnes qui s’occupent de cette étude pour la France, Olivier Vecho, Martine Gross et Bérengère Rubio.

Voici le témoignage d’une adhérente qui a participé à cette enquête.

 » Etudes Famille Pma
Ces derniers mois, on a entendu et, on entend encore, beaucoup de choses sur nos enfants, à nous les infertiles, les homosexuels. Toutes ces choses nous font hurler. On voudrait pouvoir crier la vérité mais nos voix ne percent pas.
Une étude sociologique, Famille-PMA, nous donne une chance de montrer qui sont nos enfants.
C’est, enceinte à ma quatrième FIV, alors que BAMP était tout juste créé, que j’ai entendu parler de cette étude. Au lieu de rester bras ballants, avec notre bonheur à nous, nous avons décidé de nous inscrire.
Le principe est simple : une visite chez nous aux quatre mois du bébé, une autre sur Paris pour les 1 an. L’équipe et l’interlocutrice Bérangère Rubio, sont à l’écoute, disponibles et conciliants. Ils s’adaptent à nos contraintes de temps, de distance, aux besoins de l’enfant. Aucune intrusion ni voyeurisme dans ces rencontres. Bébé n’est pas contraint ou mis dans des situations qui pourraient le déstabiliser ou l’inquiéter inutilement.
Nous avons réalisé les deux visites, et sommes contents de l’expérience. Je suis plutôt du genre à vouloir rester dans mon cocon, à protéger ma bulle familiale.  »

Voilà, si cela peut vous donner envie de participer à cette étude, pour faire évoluer les représentations de l’infertilité, des couples infertiles et de leur enfants, surtout n’hésitez pas.

Le premier article que nous avions fait en 2013 pour vous présenter cette étude.

Un vote et un partage pour la vidéo BAMP, merci