« Mon arbre pour la vie », un beau projet à découvrir

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir un beau projet, créatif, original et bienveillant, tout ce dont nous avons besoin en parcours d’amp : « Mon arbre pour la vie ».

C’est à la fois un objet, un état d’esprit, des séances de relaxation, de la créativité, un support d’expression, une trace des parcours d’AMP. Lorsque Aurélie nous a présenté son projet, nous nous sommes dis : « un peu de douceur, de créativité, dans le monde souvent difficile de l’infertilité, et du recours à l’AMP ». La symbolique de l’arbre est très belle et pleine de sens pour nous qui voyons nos parcours de vie, marqués par les affres de l’infertilité, les réussites et les échecs de l’amp. Comment garder le cap, comment ne pas perdre le sens de la vie, du projet de parentalité, comment garder une trace ? « Mon arbre pour la vie » propose de vous aider à faire tout cela et bien plus encore.

 

Inventé et réalisé par Aurélie, nous lui laissons la parole :

« Mon Arbre pour la Vie propose deux outils pour soutenir d’une manière spirituelle, symbolique et poétique toutes celles et ceux qui vivent le parcours hors normes de la PMA. 
Le premier outil est une affiche-arbre à personnaliser grâce à des décalcomanies et selon son propre parcours. Chaque arbre devient donc unique et représentatif d’une histoire et d’un chemin de vie. Le vôtre. L’affiche-arbre vous apporte une prise de recul sur votre histoire, vous soutien face au temps qui passe, vous invite à porter un regard symbolique et spirituel sur la PMA. Elle vous permet également d’extérioriser poétiquement vos difficultés, de laisser une trace positive de ce parcours et de raconter votre histoire tout simplement. 


Le deuxième outil est un programme de méditation intitulé « Accueillir la vie ». Ce programme est composé de séances dédiées au parcours PMA. Ces séances mélangent des techniques de visualisation, de respiration, de sophrologie… sur des thèmes tels que : « Pourquoi méditer en parcours PMA ? », « Rester ancré(e) sur ses ressources? », « être soutenu(e) et vivre sereinement la période post-transfert jusqu’au résultat »…Ces méditations vous apporte au quotidien de la PMA, une présence apaisante et bienveillante, qui connaît ce que vous ressentez et vous aide à avancer le plus sereinement possible. 
Deux outils qui trouvent une place essentielle au côté d’un parcours 100% médicalisé. »


Alors aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir ce projet dans son intégralité sur www.monarbrepourlavie.fr et sur le compte instagram @pma.monabrepourlavie

Ce projet est beau et inspirant, mais il est aussi généreux, car Aurélie nous propose de reverser un euros à notre association, sur chaque vente qu’elle va réaliser. Donc un GRAND MERCI pour ces futurs dons. 

 

 

#poésie #sérénité #réalité #créativité #arbre #symbole #accompagnement #soutien #beau

DON DE GAMETES : une enquête nationale inédite et incontournable !

Inédite, nécessaire, historique, incontournable, ambitieuse voilà les qualificatifs que nous portons sur cette enquête au sujet de l’information du mode de conception pour les enfants nés via un don de gamètes. Enquête qui a été mise en ligne lundi 8 avril. 
 
Nous l’espérions, nous l’attendions cette étude sur la question de l’information des personnes nées via un don de gamètes.
 
Car si pour notre association il est évident que les parents et futurs parents d’aujourd’hui, dans leur grande majorité, informent leurs enfants ou veulent les informer sur leur mode de conception, nous n’avions que les chiffres relatifs à de petites cohortes (moins de 100 familles interrogées). Bien que les études Toulousaines, Marseillaises de ces dernières années, sur des petites cohortes de familles, indiquent clairement un fort pourcentage de parents qui informent ou souhaitent informer leur enfants du mode de conception. Une étude d’une plus grande ampleur était nécessaire.  Pour la dernière enquête Toulousaine présentée en septembre 2018 au congrès FFER, ce sont 96 couples qui ont participé à l’étude. Les résultats vont donc dans le sens que nous voyons dans notre expérience associative les parents d’enfants nés via un don de gamètes parlent de la stérilité, du mode de conception à leurs enfants : « 49% des parents du groupe ICSI ont informé leur enfant majoritairement à partir de l’âge de 10 ans alors que 74% des parents IAD l’ont fait avant l’âge de 6 ans. Au total 88% des couples ont levé ou ont l’intention de lever le secret pour le groupe ICSI contre 82% dans le groupe IAD. Comparée aux publication internationales, notre enquête révèle un taux d’information du mode de conception élevé dans la population étudiée. Ceci est en accord avec deux études récentes françaises démontrant une plus grande évolution vers la levée du secret ». Source (Nadjet NOURI) FFER 2018
 
Cette nouvelle étude nationale qui vient d’être lancée par l’assistance publique des hôpitaux de Marseille et le CECOS , via une plateforme publique de questionnaires en ligne (questionnaire parents, et questionnaire adultes nés via un don) à pour ambition de récolter un très grand nombre de réponses. Tant des parents d’enfants nés via un don de gamètes que des personnes adultes nées via un don et cela sur plusieurs générations. Donc si vous avez eu vos enfants, il y a plusieurs années cette enquête est aussi pour vous. Il en est de même si vous êtes un adulte d’au moins 18 ans, nés via un don de gamètes.
 
Mercredi 10 avril, nous avons pu discuter de cette étude avec le docteur Catherine METLZER-GUILLEMAIN responsable de cette enquête et du CECOS de Marseille. Nous lui avons dis notre joie, notre enthousiasme et notre grand intérêt pour cette enquête. Nous vous invitons vraiment à remplir ce questionnaire qui est très court, pour que les résultats puissent refléter le plus précisément possible la question de l’information des enfants nés via un don de gamètes en France.  L’enquête comporte deux volets un quantitatif via les questionnaires en ligne et un volet qualitatif avec des entretiens qui vont être proposés aux familles volontaires. Cela va donner une grande enquête très complète et qui pourra aussi mettre en évidence les points de vue en fonction des générations de parents et d’enfants. 
 
Que vous soyez parents d’enfants nés via un don de gamètes (ovocytes, spermatozoïdes, embryon ou double don), que cette AMP via un don ai été réalisé en France ou à l’étranger, que vous soyez un couple hétérosexuel, homosexuel ou une femme seule, nous vous proposons de répondre à cette étude proposée par l’assistance publique des hôpitaux de Marseille.
 
Vous connaissez des personnes nées via un don de gamètes ? Si elles ont 18 ans, elles peuvent répondre à cette enquête dans la partie qui leur est consacrée.
Vous connaissez des parents d’enfants nés via un don de gamètes, vous êtes vous même parents ? Surtout n’hésitez pas une seconde, les questions ne prennent que 5 minutes
 
 
 

Lancement d’une grande étude sur l’information des personnes nées grâce au recours au

don de gamètes : Une première en France

Publié le :
09/04/2019 à 11:08

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (CECOS du Laboratoire de biologie de la reproduction – Hôpital de la Conception) et le Centre Norbert Elias, lancent une grande étude sur les pratiques d’information dans le recours au don de gamètes (ovocytes ou spermatozoïdes). Financée par l’Agence de la Biomédecine, il s’agit de la première étude à l’échelle nationale qui se penche sur la circulation de l’information dans les familles.

Conduite en sciences sociales et médicales, cette étude a donc pour objectif principal d’évaluer à l’échelle nationale l’information des personnes conçues par don de gamètes sur leur mode de conception. Elle croise les points de vue et l’expérience des parents et des personnes qui sont nées grâce à ces techniques. Elle utilise une démarche à la fois quantitative et qualitative en s’appuyant d’une part sur des questionnaires en ligne et d’autre part sur des entretiens semi-directifs, destinés aux parents ayant eu recours à un don et aux personnes qui en sont issues.

« Cette étude poursuit un double objectif, détaille le Pr Catherine METLZER-GUILLEMAIN, responsable du service de Biologie de la Reproduction (CECOS – Hôpital de la Conception, AP-HM), d’une part, esquisser de grandes tendances concernant le partage de l’information sur le recours au don dans les familles et d’autre part, comprendre les motivations des choix parentaux et le vécu des personnes nées de don quant à cette information. En éclairant les dynamiques familiales et personnelles associées au partage de l’information ou à son absence, elle permettra un meilleur accompagnement des personnes et des familles concernées par le recours au don. »

Vous avez conçu votre enfant grâce à un don de spermatozoïdes ou un don d’ovocytes, en France ou à l’étranger ?
Cliquez ici

Vous avez 18 ans ou plus et vous avez été conçu grâce à un don de spermatozoïdes ou un don d’ovocytes, en France ou à l’étranger ?
Cliquez ici

 

Les pratiques d’information dans le recours au don de gamètes / Page Parents

Nous étudions la manière dont les parents ayant eu recours à un don de gamètes (spermatozoïdes ou ovocytes) informent ou non leur(s) enfant(s) de leur mode de conception.

 

L’enquête s’intéresse à la fois à la prise de décision des parents, à leur expérience et leur point de vue quant au partage de l’information.

Cette enquête permettra aussi d’apporter aux professionnels de l’assistance médicale à la procréation une meilleure vision de l’expérience des parents afin qu’ils améliorent leurs pratiques d’accompagnement.

Basée sur le volontariat,  la participation est confidentielle et anonyme.

Nous vous proposerons également de participer à un entretien avec un membre de notre équipe. Cet entretien se fera sur rendez-vous, dans un lieu prévu au préalable avec vous.

Nous vous proposerons également de participer à un entretien avec un membre de notre équipe. Cet entretien se fera sur rendez-vous, dans un lieu prévu au préalable avec vous.

 

Si vous voulez plus d’information, rendez-vous sur le site de l’APHM.

A partager très largement pour des résultats de grande ampleur ! 

#donDeGamètes #DesFamillesGraceAuxDons #donOvocyte #donSpermatozoides #DonEmbryon #doubleDOn #ParlonsDuDonDeGamètes 

Marseille ! On se rencontre ?

Nathalie vous propose une nouvelle rencontre marseillaise !
Celle-ci se tiendra le samedi 4 mai de 13h à 16h
Venez échanger autour de l’infertilité !

Rencontre Marseille
Inscriptions/renseignements : collectifbamp13@gmail.com

Petite rencontre sympa en Alsace à Ensisheim !

Un salon de thé cosy, un groupe qui parlera d’infertilité tout en buvant un thé dans un petit coin isolé, c’est ce qui risque de se passer lors de cette rencontre BAMP qui est prévue à Ensisheim le samedi 11 mai à 14h.

Et avec l’affiche, en prime, vous connaissez à présent la date de la rencontre suivante sur Colmar !

Affiche rencontre BarbieAlsace

Pour vous inscrire ou vous renseignez, contactez Céline : collectifbampalsace@gmail.com

Pontoise is calling !

Stéphanie vous propose une nouvelle rencontre dans le Val d’Oise !
Venez échanger autour de l’infertilité.
Celle-ci se tiendra le lundi 29 avril à partir de 20h30 à Pontoise

Rencontre Pontoise

Inscriptions/renseignements : collectifbamp78@gmail.com

CAEN : rencontre BAMP !

Retrouvez Julie pour une rencontre à un nouvel horaire !
RDV à Caen le samedi 27 avril entre 10h et midi 

Rencontre Caen

Inscriptions/renseignements : collectifbampcaen@gmail.com

Le Shnek fest de générations cobayes

Le Shnek Fest : une journée pour parler du sexe féminin, chouette programme !


La deuxième édition du Shnek fest se déroule à Lyon toute la journée du 27 avril.

Cet événement est organisé par l’association « générations cobayes« , qui s’interroge sur les liens entre pollution environnementale et problèmes de santé.
Leurs questionnements sont en phase avec ceux de votre association Collectif Bamp, à savoir, l’augmentation des maladies chroniques telles que l’endométriose, le syndrome des ovaires polykystiques, les problèmes d’infertilité en général, et d’autres,- dont nous ne sommes pas spécialistes mais qui ne nous laissent pas indifférents – comme l’augmentation des cancers…

Nos deux associations sont d’ailleurs adhérentes du « Réseau Environnemennt Santé » et nous pensons que nous avons tout à gagner à unir nos efforts en matière d’information et de sensibilisation. 

Cette année, nous venons grossir les rangs et participer à cette nouvelle édition d’un festival consacré au sexe féminin :  Cynthia (Collectif BAMP) et Amandine (Générations Cobayes) seront présentes de 15h à 16h pour échanger et répondre à vos questions au sujet du syndrome des ovaires polykystiques. 

D’autres ateliers, tables rondes et discussions libres viendront également égayer cette journée.

 


Au plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer lors de ce festival