Préservation de la fertilité, APPEL à témoignage

Le sujet de la préservation de la fertilité des femmes est une des demandes importantes portées par notre association. Une possible évolution de la loi est à l’étude dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique. Nous en parlons a chaque fois que nous rencontrons des politiciens. Pourtant, il reste beaucoup à faire pour informer les femmes et faire évoluer les mentalités à ce sujet. En sachant que préserver sa fertilité, n’est pas gage d’un bébé au bout du chemin. Nous avons lancé une pétition sur ce sujet, que vous pouvez continuer à signer et à diffuser.

Vous trouverez ci-dessous la demande d’une journaliste, qui souhaite faire un documentaire sur ce sujet. Si vous souhaitez témoigner, prenez directement contact avec elle. MERCI

 

« Bonjour Virginie, voici comme prévu mon appel à témoins :

Bonjour à toutes,
Je suis journaliste pour Arte et réalisatrice de documentaire, et je souhaite passer un appel à témoins.

– Je cherche à suivre une femme française qui voudrait faire congeler ses ovocytes à l’étranger.
L’idée c’est de montrer le parcours des Françaises qui veulent décaler leurs grossesses – ou en tout cas se laisser le temps – illustrer leur quotidien et leur voyage à quelques mois du vote sur la révision des lois de bioéthique. Qui sait, peut-être que ça pourrait contribuer à sensibiliser l’opinion sur cette question méconnue de l’autoconservation !?

– Je cherche aussi à rencontrer une femme qui serait allée à l’étranger (en Espagne par exemple) mais pour qui la procédure n’aura pas marché, ou pas très bien : certaines cliniques promettent l’auto-conservation sans vraiment vérifier la réserve ovarienne de leurs clientes, et cela peut créer des déceptions.

– Je cherche une femme (qui a été ou qui est) malade et à qui on a parlé (ou pas) de l’autoconservation avant une opération ou une chimiothérapie fatidique.

– Je cherche une femme qui a pu avoir un enfant grâce à son autoconservation il y a quelques années. Ou alors quelqu’un qui souhaite désormais « utiliser » ses gamètes pour réaliser une FIV.

Le but de ma démarche, c’est de laisser une grande place au témoignage et aux expériences de vie pour bien expliquer par quoi passent les femmes pour gérer leur fertilité dans la France de 2018.

Pour me contacter : alienor.carriere@gmail.com ou 0675276377
Merci ! »

 

#autoconservation #préservationFertilité #fertilité #infertilité #vitrificationOvocytaire #droitsDesFemmes #Santé

Réunion d’information sur le don d’ovocyte

Sur un forum spécialisé nous avons des fées de catégorie internationale. Pour rappel, une fée, c’est une femme qui donne ses ovocytes. Elles changent nos vies, sans elles aucune chance d’avoir un enfant pour nous les nanas en insuffisance ovarienne ou autre.

Bref, sur ce forum, on a des fées de compèt. Leur but : aider leur prochain, communiquer sur le don d’ovocyte, dire à toutes leurs copines ce que c’est, ce que ça peut représenter etc etc …

Une discussion est née sur une réunion d’information. Receveuses et donneuses en parlent. Où, quand, comment, pourquoi. On en a parlé pendant des heures. On a fixé une date en cherchant un lieu. On s’était dit un café pourquoi pas (c’était sur Rennes). Une des fées se propose de joindre le CECOS et autre, on fait une affiche, on l’envoi à tous les médecins des environs, on diffuse.

Cela arrive aux oreilles d’un type super investi dans le don d’organes. Le sujet l’interpelle, il nous appelle et nous dit qu’il a plein de contact, qu’il faut qu’on soit médiatisé etc …. là ça nous dépasse un peu, on n’était pas du tout préparé à ça. Tous les jours il arrivait avec une nouvelle comm : j’ai appelé France 3, j’ai eu Ouest France etc …

J’étais une des rares receveuses à bien vouloir être médiatisée. Je m’en fiche, tout le monde est au courant, j’en parle tout le temps, je suis stérile et pas complexée pour un centimes.

Go pour France 3, Ouest France, 20 minutes. Mon nom apparaît, les journalistes me téléphonent. Pour France 3 ma donneuse est à donf ! (je parle de la donneuse qui a donné ses ovocytes en disant qu’elle venait de ma part afin que mon délai d’attente soit raccourci). On s’éclate à faire le reportage, la caméra, la journaliste.

Je fais les boutiques avec une autre copine, mon portable sonne : bonjour c’est Ouest France.

Tout ça nous dépasse mais on est à fond.

Le CECOS nous répond : super idée, on vous donne la salle, c’est quand vous voulez, on vous envoi le médecin, le biologiste si les gens ont des questions etc …

On a eu pas mal de retour, pas mal de présence prévue mais la météo nous a joué un sale tour. Rappelez-vous … la neige …

Je l’avoue, j’ai été super déçue. On devait être beaucoup plus mais les routes étaient dangereuses dans certains endroits, certaines devaient venir de loin.

Nous avons quand même fait notre réunion bien sûr. Pour une première on s’est quand même pas mal débrouillées et on a passé un super moment ensemble.

Le CECOS est d’accord pour nous refiler la salle quand on veut, on a même eu la cafet à côté pour boire un verre après la réunion.

Evènement à refaire sans aucun doute (mais l’été ! lol).