Nataliance : un nouveau centre d’AMP dans le Loiret

Ouvert depuis le mois de septembre 2017, ce nouveau centre d’AMP privé, se situe à côté d’Orléans dans le Loiret, région Centre-Val de Loire, à Saran exactement.

Le docteur Cyril PUTIN, biologiste à l’origine de ce projet et co-responsable du laboratoire, nous indique que le centre dispose des dernières innovations en matière de qualité environnementale, « Comme vous pourrez le voir, nous avons pris un grand soin à maîtriser la qualité environnementale de notre laboratoire AMP (construction uniquement avec matériaux low VOC (sol, peinture, placo activ’air impact, etc…. Absolument tout. EC1+ dans la majorité des cas). Notre salle blanche est qualifiée comme un bloc de risque 3 (comme en neurochirurgie par exemple. ISO 7, etc… donc bien mieux que le grade D réglementaire) avec en plus un contrôle de la pollution chimique/moléculaire (VOC) par un système de photocatalyse UV venant des USA + filtre charbon activé/permanganate de potassium. » La qualité de l’air est importante lors de la manipulation des gamètes et de la culture des embryons, permettant de favoriser l’homéostasie la plus neutre pour un développement optimal des cellules. Mais aussi d’un matériel de pointe qui va au delà des normes réglementaires exigées pour qu’un laboratoire d’AMP soit agréé en France actuellement.

  • Le matériel a été fabriqué sur mesure en inox, lavé et dégraissé pour ne pas émettre de VOC. COV en Français = Composés Organiques Volatiles voir ici la définition de l’ADEME, mais pour résumer ce sont toutes les substances volatiles qui vont venir polluer l’air ambiant et avoir un impact négatif sur la santé des organismes vivants (cellules comme humains). Voir ici un article sur la qualité de l’air en FIV.
  • Nous cultivons nos embryons en timelapse dans l’Embryoscope plus pour tous nos couples (sans surcoût). C’est toujours magique de voir la division des cellules après la fécondation.
  • Nous avons une partie de notre matériel dans des hottes gazée-tempérée (sortes de « couveuses » pour ovocytes/embryons. Contrôle de la température, CO2, degré d’hygrométrie) venant d’Australie pour la récolte de complexe cumulo-ovocytaire, le transfert embryonnaire et les micro injections d’ovocytes plus fragiles (âge ovocytaire, etc…) par le tout nouveau Takanome de NarishigeMicroscope ultra perfectionné qui permet une très grande précision dans le geste du manipulateur., ce microscope est installée dans une hotte qui permet de maintenir un niveau de température et de gaz adaptés aux fragiles cellules humaines.
  • Nous avons un autre circuit avec Leica intégralement motorisé et intégra 3 (dont système thermosafe) pour le contrôle thermique. Ce poste est équipé d’un laser, de l’IMSI, d’un polscope. Et peut servir à prendre en charge les patients ayant une pathologie spermatique plus importante.
  • Le poste de spermiologie thérapeutique est équipé d’un système CASA (le système SCA de microptic)
  • Tout notre circuit est sécurisé par le RI Witness pour l’identito-vigilance. Ce système permet d’assurer de façon automatisée l’identification des patients, des gamètes et des embryons. Il se peut que ce dispositif soit payant, car une carte magnétique est remise au couple qu’il doit présenter à chaque fois.
  • Nous vitrifions les embryons (pas de congélation lente)
  • Nous sommes équipés pour le PGS ou équivalent si la loi Française devait évoluer prochainement. (en attendant notre laser nous sert pour le collapsing laser avant vitrification, l’Asssisted hatching, le zona thinning, la vérification de la survie spermatique en cas d’akinetospermie (sorte d’équivalent de test hypo osmotique), etc… Pour rappel, actuellement en France, les biologistes en AMP ont interdiction (sauf cas autorisés par la loi = DPI ) de regarder si les embryons sont aneuploïdes ou pas. Les transferts se font donc sur le seul critère morphologiques et de leur développement cinétique. Ce qui n’est pas suffisant pour de nombreuses personnes (aucune accroche, fausses-couches, plus de 37 ans…) car l’organisation chromosomique n’est pas étudiée. D’où des transferts à « l’aveugle » et des accumulations d’échec pour de nombreux couples. Notre association demande l’autorisation du screening génétique préimplantatoire avant transfert, pour une meilleure sélection entre les embryons viables et les non viables, pour améliorer le diagnostic en AMP et augmenter les taux de réussite.

 

Voilà un aperçu de ce que vous propose ce nouveau centre d’AMP NATALIANCE et les professionnels qui le gère.

Deux biologistes et deux gynécologues sont dédiés au centre Nataliance. Pour prendre rendez-vous c’est par là ou par téléphone 01 87 22 44 57

 

Ce centre offre ainsi aux couples du Centre Val de Loire, situés proches, un équipement de qualité pour voir aboutir leur projet de grossesse. Situé à 1h20 de Paris, 1 heure de Chartres, 1 heure de Tours, 1h30 de Châteauroux, 1h30 d’Auxerre, 1 heure de Nemours, 1h15 de Fontainebleau, 53 minutes d’Etampes, peut permettre à de nombreux couples d’éviter les centres d’AMP et les embouteillages Parisiens.

www.nataliance.fr

 

Informations complémentaires concernant différents points importants :

Le dispositif RI Witness est pour l’instant gratuit pour les patients, mais le centre a prévu de facturer prochainement les tags et les cartes witness. 30€ pour une IIU et 60€ pour une FIV/ICSI.

Les délais d’attente sont actuellement courts pour débuter un traitement, après la première consultation avec un gynécologue. En fonction du dossier médical, et de la nécessité d’examens complémentaires, les protocoles peuvent démarrer généralement deux mois après la première consultation (délai réglementaire d’un mois inclus). Si des examens complémentaires doivent être effectués, le délai se rallonge un peu. Mais vous pouvez discuter de tout cela avec les professionnels du centre.

 

 

 

NATIFIV, enfin, un centre d’AMP dans le nord Seine et Marne

Le centre d’AMP du Grand Hôpital de l’Est Francilien, situé à Meaux a ouvert ses portes depuis quelques semaines déjà. Cinq ans que ce projet se prépare. Projet porté depuis 2012, par le docteur Jean-Christophe PONT, responsable biologique du centre et le Dr Véronique Boulard, responsable clinique.

Cinq ans plus tard, les premiers couples ont déjà commencés à bénéficier de cette nouvelle offre de soins AMP. C’est le premier centre d’AMP en Seine et Marne, département le plus grand de la région parisienne, avec plus de 1,2 millions d’habitants, un département jeune. Meaux étant situé au nord du département de la Seine et Marne, les départements de l’Oise, de l’Aisne ou de la Seine Saint Denis, sont proches.

Le docteur PONT évoque un « vrai besoin sanitaire » pour tous les couples qui n’avaient pour seul recours, Paris. Quand l’on connait les difficultés de circulation en région parisienne, on image très bien la dose de stress et le temps perdu dans les embouteillages. C’est aussi pour limiter l’impact du stress, que le docteur PONT et le Dr BOULARD se sont battus pour obtenir l’autorisation et les financements pour ouvrir ce centre d’AMP.

Le centre est donc tout neuf, le laboratoire dispose d’un matériel moderne et de pointe, tant pour la culture embryonnaire (incubateur avec des niches individuelles par couple) que pour la traçabilité/sécurité des gamètes (système de reconnaissance automatique de l’identité lors des différentes manipulations).

L’ensemble du parcours se fait au même endroit, les consultations, les prises de sang, les échographies, pas besoin de courir d’un espace à l’autre. Les ponctions se font au premier étage.

Toutes les trois semaines, une réunion d’informations obligatoire est proposées aux futurs patients. Elle permet de donner toutes les informations relatives à l’amp, les taux de réussite, les différentes étapes du parcours.

Pour l’instant, une psychologue est présente dans l’équipe. Le docteur PONT, nous a confirmé que l’équipe n’était pas fermée aux médecines alternatives. Mais l’activité ne fait que commencer, il faut donner un peu de temps pour que le réseau se mette en place.

Ce projet s’inscrit dans un partenariat public/privé, en effet le centre d’AMP est constitué de deux équipes qui travaillent dans un complet partenariat, les gynécologues qui dépendent de l’hôpital de l’Est Francilien et le laboratoire BioFUTUR qui est privé.

Actuellement, les délais d’attente entre un premier appel et un premier rendez-vous ce comptent au maximum à un mois.

L’inauguration va avoir lieu le 10 mars, en présence de nombreuses personnalités politiques et médicales. Jessica qui est la référente BAMP pour le 77 et le 94, sera présente à l’inauguration pour représenter l’association.

C’est à la fois réjouissant de voir l’offre de soins en AMP s’élargir avec l’ouverture d’un nouveau centre, ce qui va permettre de répartir la file active de patients en AMP qui se bousculent dans les centres Parisiens. Mais cela ne doit pas nous faire oublier qu’il faut aussi que nous nous interrogions sur l’augmentation du nombre de personnes touchées par l’infertilité, la stérilité et que nous agissons pour prévenir cela.