Une année 2019 toute neuve !

Tous les ans, depuis 5 ans, le seul et unique vœu, que vous hurlez dans le vent, que vous murmurez au creux de son oreille, que vous lancez secrètement vers les étoiles, que vous ne voulez plus faire, que vous êtes en train de toucher du doigt, de porter dans vos bras ou au creux de votre utérus. Ce vœu fait d’espérance, de joie, chérissez le comme un trésor, qu’il vous préserve des longueurs et des incertitudes du chemin.

Nous vous souhaitons le meilleur et le plus simple pour cette nouvelle année.

Nous vous souhaitons de trouver en vous et/ou autour de vous les ressources humaines pour vivre le mieux possible et avec le plus de joies, cette nouvelle année toute neuve.

Nous souhaitons plus de solidarité, de fraternité, de santé, d’environnement préservés car nous n’avons qu’une seule planète, pour y faire naître et élever une seule humanité.

Prenons soin les uns des autres.

Retours sur nos précédents vœux.

Vœux 2018

Vœux 2017

Vœux 2016

Vœux 2015    et ici aussi

Vœux 2014

 

Pour une année 2018 la plus positive possible, pour tous

Cette tradition des bons vœux pour la nouvelle année, est aussi une étape difficile pour les personnes qui ne souhaitent qu’UNE CHOSE : avoir un enfant dans l’année.

Nous savons bien que tous les vœux semblent dérisoires face à ce seul et unique vœu que nous formulons dans le secret de nos cœurs chaque année : « avoir un bébé »

En 2015 nous vous écrivions ça et puis en 2016 ça aussi, pour beaucoup tout ça est encore d’actualité.
Pour certains d’entres vous, l’objectif n’est plus d’avoir des enfants, mais de vivre le deuil d’avoir des enfants.

Pour d’autres enfin, cette nouvelle année rime avec bébé, ou une grossesse en cours. Savourez votre joie, votre nouvelle vie.

Pour celles et ceux qui sont en attente, d’un transfert, d’un début de protocole, d’un don, d’un enfant d’ailleurs

N’oubliez pas tous les autres aspects de nos vies qui vont nous permettre d’arriver à cet enfant ou d’en faire le deuil le moins douloureusement possible :

  • Une bonne santé, ou pour le moins une santé la moins défaillante possible. Prenez soin de vous, corps et esprit
  • Un état d’esprit « indulgent » avec vous même pour garder le cap sur votre vie en toute conscience
  • Un environnement familial, amical, professionnel bienveillant, encourageant. Dites ce dont vous avez besoin
  • Une société intelligente et moderne qui lutte contre les discriminations et les tabous qui persistent au sujet de l’infertilité, de la stérilité.

Mais pour tout ça, n’oubliez pas que le changement ne peut venir que de vous-même, alors ressourcez-vous, reprenez les rennes de votre vie, donnez-vous du bon temps, chouchoutez-vous, relevez la tête du guidon infernal de l’infertilité, de la stérilité. Faites vous aidez par les professionnels qui vous conviennent.

Nous vous souhaitons le plus de positifs possible pour cette nouvelle année 2018

BONNE ANNEE 2018

FORCES

JOIES

SANTE

AMOURS

DECOUVERTES

BONHEURS

 

 

Positive Day ? Positive Year ?

TROMPEE de stylo3

 

Pour les vœux 2015 nous vous avions proposé ça……………....malheureusement beaucoup se trouvent un an plus tard, au même point. L’accumulation des échecs en plus, qui nécessite des ressources importantes pour garder un peu d’énergie, de volonté, de moral, de désir, d’estime de soi et de son couple.

D’autres ont eu la chance de voir arriver un petit, une petite, des enfants nés, des grossesses en cours. C’est sans doute ce qui nous porte à continuer le chemin. Oui l’AMP fonctionne pour certaines personnes, pas assez nombreuses (il faudrait améliorer les taux de réussite des FIV, faire des progrès dans la recherche), mais ça fonctionne.

Certains ont même la JOIE PURE, d’un positif à Noël avec un taux qui grimpe comme il faut. Oui ça aussi ça existe. C’est à la fois insupportable (pourquoi chez eux et pas chez nous ?) et encourageant, car du jour au lendemain on peut passer d’un état à l’autre (Je suis vide-Je suis enceinte).

D’autres attendent toujours l’arrivé d’un enfant du bout du monde, une attente sans action, sans perspectives qu’un horizon morne (en dehors des moments de réalisation des dossiers).

D’autres encore sont restés définitivement sur le bord de la rive face à celle de la parentalité. Pas d’enfant dans le ventre, pas d’enfant à l’horizon. Mais quoi alors ? La vie qu’il faut poursuivre, qu’il faut construire autrement, patiemment, ardemment.

Le jour de l’an est peut-être pire que Noël, car pour certains les neveux, les enfants des copains, les petits des voisins viennent enguirlander, agrémenter « ce jour des enfants ».

Le jour de l’an, c’est LE JOUR, où il faut souhaiter le meilleur, à tous et à sois même. Le jour où il faut être heureux, content, positif ! Faire des vœux que l’on a déjà fait mille fois, cela devient très douloureux, insupportable. Recevoir les vœux des autres, en gardant le sourire : « Oui la santé, merci, oui le bonheur aussi, et les enfants surtout ! Bah, là mon gars c’est beaucoup, beaucoup plus compliqué. Mais comment te dire ? ». Relisez cet article sur le droit d’être triste.

Dites le, dites que Ok vous prenez les vœux de bonne santé, pour l’amour aussi, mais dites que pour les enfants, c’est vraiment compliqué, que vous êtes triste, inquiet. Que vous avez besoin de soutien, de compréhension, de reconnaissance de cette situation invivable. Dites que cela fait trois ans que vous vous souhaitez : « un enfant cette année ! ». Dites que l’année dernière à la même époque vous étiez en train de vivre une fausse couche. Dites que cette nouvelle année vous aimeriez qu’elle soit simple, lumineuse, pleine d’espoirs et de résultats positifs. Mais qu’entre la réalité et les vœux, il y a un océan de peurs et de souffrances.

Cette période des bons vœux, qui connait son apogée dans cette nuit du passage de l’ancienne à la nouvelle année, peut aussi être une ressource importante, un nouvel élan, un jour positif pour une année positive. Profitez de ce rite de passage « festif » pour renouer avec votre moi d’avant, celui qui avait envie, celui qui était léger et insouciant, celui qui était joyeux, heureux, confiant. Soyez généreux avec vous même ne vous proposez pas la lune, mais juste peut-être l’échelle pour chercher à y grimper.

Amour, Paix, Espoirs, Douceur,

Allez encore une fois, on y croit ou on fait semblant d’y croire pour le meilleur : vous-même.

 

 

 

 

 

 

 

Nos voeux BAMP !

carte de voeuxfondétoile

Nos vœux 2015 :

  • Que des progrès significatifs soient réalisés dans les taux de réussite des tentatives d’Assistance Médicale à la Procréation.
  • Que les préjuges et les tabous en rapport avec l’infertilité et l’AMP tombent.
  • Que la SOLIDARITE et la BIENVEILLANCE vis à vis des couples infertiles augmentent
  • Que nous soyons de plus en plus nombreux à nous mobiliser pour cela.

Rejoignez l’association collectif BAMP. Soutenez ses actions, son projet. Participez par vos témoignages, vos propositions d’actions. La force de la représentativité d’une association s’évalue aussi au nombre de ces adhérents.

Partagez et diffusez les messages hors du cercle des infertiles, sans honte et sans tabou.

Plus nous serons nombreux à parler autrement d’infertilité, plus nous pouvons espérer voir la situation évoluer positivement.

Osez communiquer sur l’association, pour donner plus de visibilité à l’infertilité, chacun peut, à son niveau faire un simple geste pour faire changer les choses.

En 2014, nous avons pu voir que la mobilisation portait ses fruits.

Pour que 2015 soit une année encore plus fructueuse pour tous, nous devons poursuivre et amplifier notre mobilisation. Pour cela nous avons besoin de l’énergie de tous.

OSEZ rejoindre l’association

OSEZ communiquer hors de votre cercle d’infertilité

OSEZ témoigner

OSEZ participer aux actions BAMP !

OSEZ proposer

OSEZ afficher les couleurs BAMP !

OSEZ

TÉMOIGNER – INFORMER – AGIR

carte de voeuxfondétoile

Nous connaissons vos vœux !

Un bébé.

Un test qui tourne positif.

Deux bébés en bonnes santés.

Une hystérosalpingographie sans douleur.

Un petit bébé pour l’automne.

Une ponction qui ne soit pas blanche.

Des gosses, on veut des gosses !

Juste un signe, une lueur.

Un petit gars.

Je veux retrouver ma vie.

Un spermogramme sans problème.

Un enfant de nous.

Une cœlioscopie qui ne montre rien de trop grave.

Brigitte – Je veux un enfant en Live

Une pisseuse blonde comme sa mère et chiante comme son père.

Une prise de sang qui montre un taux qui évolue positivement.

Un enfant bordel !

Des millions et des millions de spermatozoïdes pour notre IAC de demain.

Je veux un enfant avec toi.

Recevoir enfin, la réponse positive pour l’agrément

Une donneuse pour nous.

Je veux un petit, un tout petit bébé.

Un test pipi qui chamboule tout.

Toi, Moi, Notre enfant.

Un appel de Thaïlande.

J’veux un bébé !

Ne plus souffrir, vivre.

Mon fils.

Deux petits cœurs qui battent.

Je veux retrouver mon couple

Nos enfants d’ailleurs.

Que l’hématome se résorbe.

Des jumeaux, des jumeaux, on veux des jumeaux.

Des legos à sortir du grenier, pour jouer avec ma fille.

Des embryons au top.

Un bébé, simplement un bébé.

Un ventre qui pousse, des seins qui gonflent.

Nos enfants du bonheur

Crouler sous les couches, ne pas dormir pendant des nuits

Un mioche, pour mes miches

Que les saignements cessent.

Que notre dossier soit retenu par cet orphelinat

Des marmots pour Margot.

Être enceinte demain.

Mes gosses que j’attends depuis si longtemps.

Enceinte 2-3 semaines

Lardon, lardone peu importe.

Un bébé dans mon ventre

Des mômes, blonds, bruns.

https://soundcloud.com/filansen/petits-bouts-de-moi

Que les contractions cessent, il est trop tôt.

Un p’tit deuxième, s’il vous plait

Qu’ils tiennent à la décongélation.

Un enfant de nous, avec nous.

Je veux des pleurs la nuit, des dents qui poussent, des bosses à soulager.

Des embryons congelables

Manger des fraises à tout bout de champs.

Un moutard beau comme toi, doux comme moi.

Des ovocytes matures.

Avoir des enfants avec toi, ma chérie.

Enceinte 2-3 semaines

Que le transfert de notre embryon soit possible

Notre petit bout.

Des doudous, des bodies, des pyjamas roses

Des résultats qui s’améliorent.

Un bébé venu du froid.

Que cette varicocèle ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

Un bout’choux, non DES bouts’choux

Un utérus opérationnel pour le transfert.

Une fille, ma fille

Un polichinelle dans le tiroir avant cette troisième FIV

Un taux d’HCG positif, très positif

Un cœur qui bat

Une échographie qui dit « tout va bien ».

Un enfant

Je ne veux plus le souhaiter, je veux le vivre.

Je ne veux plus souffrir.

Ne plus penser,

ne plus souhaiter,

VIVRE.
IMG_9662
Photo BAMP
Tout ça et plus encore pour 2015
Que vos projets les plus fous, les plus beaux puissent aboutir.
Que vos rêves puissent prendre formes.