Participez à une étude sociologique sur la parentalité

Sage-femme à la maternité des Bluets à Paris, je mène actuellement une thèse de sociologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales sous la direction d’Irène Théry sur l’enfantement dans trois contextes spécifiques : le don d’ovocyte, les couples de femmes et la gestation pour autrui. En effet, l’hypothèse de départ de ce travail est qu’il n’existe pas une mais plusieurs façons de devenir parent, selon que l’on est une femme qui reçoit un don d’ovocyte, que l’on devient mère grâce à sa compagne qui porte son enfant, ou bien encore lorsqu’une femme porte l’enfant d’autrui (que ce soit pour un couple d’homme ou pour une femme qui ne peut pas porter son enfant). Ces diverses possibilités, loin d’être problématiques, sont selon nous une réelle chance, et la nécessité de faire avancer la recherche dans ce domaine est cruciale afin de dépassionner les débats et de faire émerger l’expérience des personnes plutôt que les discours idéologiques déconnectés de la réalité concrète.
Ce que l’on appelle en anthropologie le « travail de parenté » passe par différents gestes, paroles, actes, qui permettent de donner un sens et de désigner les parents de l’enfant, et qui permettent aussi de reconnaître celui-ci comme l’enfant des personnes qui ont souhaité sa naissance. On ne pourrait donc ni réduire la filiation au simple lien génétique (dans le cas du don d’ovocyte), ni au fait d’avoir accouché de l’enfant (dans les couples de femmes, ou pour les « mères porteuses »).

Mon étude consiste d’une part à mener des entretiens avec les parents qui ont eu recours à une technique de PMA dans l’un des trois cas (don d’ovocyte, couple de femmes, GPA), et d’autre part avec les professionnels en contact avec ces couples. Cette recherche se donne pour principal objectif de donner la parole aux personnes directement concernées par ces grands sujets de société, trop souvent traités sans prendre en compte l’expérience de celles et ceux qui sont devenus parents grâce à l’assistance médicale à la procréation et au don, ni celle des professionnels qui les ont accompagnés.

Dans ce cadre, je suis à la recherche de personnes qui accepteraient de partager leur expérience du don d’ovocyte au cours d’un entretien sociologique d’une durée d’environ une heure, entretien qui sera entièrement anonymisé et qui portera essentiellement sur le temps de la grossesse et l’accouchement.

Si vous (ou votre compagne) êtes enceinte ou avez accouché suite à un don d’ovocyte et que vous souhaitez participer à cette recherche, ou que vous connaissez des personnes susceptibles d’être intéressées, merci de me contacter à l’adresse h.malmanche@ehess.fr.

Rencontres BAMP d’Octobre

Comme vous le savez maintenant, certaines rencontres sont organisées systématiquement tous les mois à Angers, Caen et Grenoble. D’autres le sont mais pas systématiquement. Ces rencontres sont l’occasion de rencontrer d’autres personnes en confrontées à l’infertilité, la stérilité, le recours à l’AMP, le don de gamètes, la parentalité suite à un don de gamètes, la fin de l’amp avec ou sans enfant.

Pour chacun de ces rendez-vous nous vous demandons de prendre contact avec la personne qui organise, la rencontre. Cela permet de faire des groupes de 10-11 personnes maximum, pour faciliter les échanges, l’écoute et les prises de paroles pour chacun. Ces groupes sont ouverts à tous, pour une première rencontre. Les personnes qui souhaitent y revenir, sont invitées à devenir adhérentes de l’association COLLECTIF BAMP !

Pour le mois d’octobre, les rendez-vous sont les suivants :

  • Le 15 octobre à Caen inscriptions auprès de Virginie collectif@bamp.fr (attention c’est le troisième samedi du mois, pour cause de RDV à Paris pour BAMP le 8)
  • Le 22 à Grenoble inscriptions auprès de Bénédicte collectifbamp38@gmail.com
  • Le 25 à Nouméa inscriptions auprès de Déborah collectifbampnoumea@gmail.com
  • Le 31 à Saint Germain en l’Haye inscriptions auprès de Stéphanie collectifbamp78@gmail.com
  • Pour Angers, prenez contact avec Caroline via collectifbamp49@gmail.com

rencontre-grenoble rencontre-stgermainenlayeaffiche-noumea-oct2016thecaen2016

Peut-être que d’autres dates seront proposées dans le courant du mois d’octobre, pour d’autres villes.

J-2 pour Dunkerque-Perpignan

Dans deux jours, ils seront partis.

Rendez-vous à 8 heures, rue des Goélands à Bray-Dunes

Départ à 8 heures 30, ce samedi 26 juillet.

Ils vont pédaler pendant 1200 km.

Vous avez jusqu’au 9 août pour communiquer sur ce périple, alors n’hésitez plus faite du bruit, parlez d’infertilité autour de vous !

Clouons le bec aux tabous, aux non-dits, l’infertilité n’est pas une honte !

Ils vont rouler pour BAMP, communiquons sur l’infertilité pour eux !

VitrefinalA3

« Aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès » Nelson Mandela

 

article le phare dunkerquois