Vous avez fais une PMA à l’étranger ?

Si vous vous trouvez dans ce cas, ou si vous envisagez de le faire, n’oubliez pas de répondre à l’enquête en ligne des chercheuses de l’INED (Institut Nationale d’Etude Démographique)

C’est anonyme et c’est très important, pour mieux comprendre et mieux évaluer l’importance des AMP (PMA) vécues par des français et des françaises dans d’autres pays que la France.

Cela permettrait notamment de mieux évaluer le nombre de tentatives réalisées en dehors de la France et aussi le nombre d’enfants qui naissent en France (souvent) mais qui ne sont pas comptabilisés dans les plus de 25000 naissances (chiffres ABM qui ne comptabilisent que les naissances suite à une AMP réalisée en France).

C’est donc très important de répondre à ce questionnaire ! Alors go !

 

« L’Institut national d’études démographes (Ined) lance une étude scientifique facultative sur les personnes qui recourent à une assistance médicale à la procréation (AMP) à l’étranger.
Cette étude vise à mieux comprendre qui part ? où ? comment ? et pourquoi ?
L’objectif de Cap AMP est donc de mieux connaître les personnes qui recourent, ont eu recours ou envisagent de recourir à une AMP à l’étranger.

Pour participer à l’enquête, c’est facile :
Connectez-vous sur https://ses.enquete.ined.fr/enquetes/capamp (avec le login : capamp ; et le mot de passe : capamp) – enquête ouverte jusqu’au 30 septembre.
Pour plus d’information vous pouvez aller sur le site de l’enquête : https://capamp.site.ined.fr/
Merci pour votre participation et pour la diffusion de l’enquête.
Equipe Cap AMP »

*

Soirée-Débat à Angers – AMP et bioéthique

L’Université d’Angers et le CHU d’Angers invitent professionnels de santé et grand public à une soirée-débat :  » Procréation Médicalement Assistée et révision des lois de bioéthique :
quels enjeux pour la société de demain ? « 

Mercredi 20 juin
20h00 – amphithéâtre de la Faculté de droit (campus Saint Serge). Amphithéâtre de la faculté de droit, d’économie et de gestion
Angers

Soirée-débat animée par :
•    Pr Philippe Descamps, chef de pôle adjoint du Pôle Femme-Mère-Enfant du CHU d’Angers

Avec la participation de :
•    Dr Catherine Deroche, sénatrice de Maine-et-Loire, membre du comité de l’agence de biomédecine
•    Pr René Frydman, pionnier de la fécondation in vitro en France
•    Drs Pascale May-Panloup et Pierre-Emmanuel Bouet, médecins responsables des unités d’AMP biologique et clinique du CHU d’Angers


Entrée libre avec inscription au préalable sur www.univ-angers.fr/bioethique (Pour vous inscrire cliquer par ici).

 

Les représentants des personnes directement concernées par ces questions, n’ont pas été conviés à participer à ce débat, des fois qu’elles auraient des choses à dire, sait-on jamais.

Caroline responsable de l’antenne BAMP Angers-Nantes, à reçu tardivement l’annonce de cette soirée, mais elle sera présente dans le public, pour faire entendre le point de vue des patients en AMP, sur ces sujets qui nous concernent.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver (sur le site des EGB) la contribution de votre association collectif bamp, rédigée et présentée au CCNE dans le cadre des états généraux de la bioéthique.

 

Sur ARTE/VOX POP – La congélation des ovocytes

Samedi 16 juin à 20h05 sur ARTE

UN ENFANT QUAND JE VEUX ! Interdite en France, à Malte et en Autriche, la congélation des ovocytes se répand en Espagne. Le procédé fait débat.

UN ENFANT QUAND JE VEUX ! 
En Europe, l’âge de la maternité ne cesse de reculer, avec une moyenne de 29 ans pour les femmes qui attendent leur premier enfant. La congélation des ovocytes peut-elle apporter une réponse à celles qui veulent laisser libre champ à leur épanouissement personnel ou professionnel ? Interdite en France, à Malte et en Autriche, la pratique se répand en Espagne où des cliniques développent même des partenariats avec des entreprises pour proposer à leurs salariées de retarder leur maternité… Mais le procédé fait débat. En Europe, 51 % des Européens sont favorables à cette congélation « sociale » des ovocytes, alors que 49 % y sont opposés.

Pour voir la bande annonce c’est par ici