Et si on pensais aux synéchies ?

Nous vous en avions déjà parlé, lors d’un précédent article : BAMP a réalisé fin 2017, un document d’information sur les synéchies à destination des professionnels (gynécologues, obstétriciens, médecins, chirurgiens, etc.).

« Pouvant entraver l’implantation de l’embryon ou empêcher la fécondation, les synéchies ont un impact majeur sur la fertilité. Pourtant, ce facteur est souvent mal connu de tous, médecins et femmes. Seuls certains chirurgiens gynécologues ont l’expertise nécessaire à la prise en charge des synéchies. »

Gézabelle qui travaille sur ce dossier depuis un an et demi, vous propose aujourd’hui la brochure : « Préserver sa fertilité. Que faire après certains actes obstétricaux ou certaines chirurgies gynécologiques ?« 

Cette brochure à destination des femmes va être mise en ligne sur le site du CNGOF avec la brochure qui est déjà disponible pour les médecins.

C’est une nouvelle étape dans le travail d’information et d’accompagnement des femmes pour la préservation de leur cavité utérine et donc d’une partie importante de leur fertilité.

Car une femme informée, est une femme qui pourra faire des choix et être actrice de sa santé reproductive.

Vous pourrez retrouver des exemplaires sur les différents stands de l’association en région. Mais si vous souhaitez imprimer un exemplaire au format A4 et recto-verso, c’est par là

De plus, nous pouvons déjà vous dire qu’une session sur les synéchies est en préparation pour le prochain congrès du CNGOF qui aura lieu à Strasbourg au mois de décembre 2018.

Les professionnels de la gynécologie et de l’obstétrique pourrons retrouver ces brochures sur le stand de votre association lors de ce congrès et lors d’autres rendez-vous à venir.

 

Si vous avez besoin d’être informée, accompagnée et orientée sur ce sujet des synéchies vous pouvez contacter Gézabelle via SYNECHIE@BAMP.FR 

POUR la prévention, POUR la santé reproductive, POUR la santé des femmes, POUR leur information

SSI 2018 – TOULOUSE

A Toulouse, nous vous proposons deux rendez-vous pendant la SSI : une conférence  et une rencontre BAMP plus intimiste.

Le premier jour de la Semaine de Sensibilisation à l’Infertilité, c’est le 4 juin et le 4 juin nous vous invitons à venir de partout en France, jusqu’à Toulouse pour une conférence co-organisée avec le Réseau Environnement Santé (dont BAMP est membre). Sur un sujet très important pour notre association : l’impact des pollutions environnementales sur la santé et la santé reproductive des fœtus, des enfants et des adultes. Toute une journée dédiée à ces questions de santé environnementale avec des intervenants endocrinologues, gynécologues, toxicologues, démographes, des intervenants associatifs pour représenter la société civile.

Savez-vous que la région Occitanie est l’une des régions ayant le plus important taux de puberté précoces, de malformation de l’appareil génital des petits garçons, mais aussi l’une où les hommes adultes voient la quantité et la qualité de leur sperme se dégrader ?

Cette conférence à une importance particulière, car elle s’inscrit dans le projet commun avec le R.E.S. d’une loi en santé environnementale que nous espérons voir aboutir en 2019 !

Nathalie responsable de l’antenne Marseillaise de BAMP sera là pour représenter l’association. Vous pourrez aussi rencontrer Joséphine (référente BAMP à Montauban) qui tiendra le stand de l’association.

Sur place vous pourrez aussi rencontrer les sociologues de l’INED Louise ROLLAND-GUILLARD et Virginie ROZEE, qui vous attendent pour que vous puissiez participer à leur nouvelle enquête « Cap AMP » sur le recours à l’amp à l’étranger. 

Venez nombreux pour vous informer, pour montrer aux politiques localement et nationalement, que vous voulez que les choses changent en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens, la préservation de la santé environnementale et reproductive, votre santé et celles de vos enfants.
Pour les détails du programme, vous pouvez cliquer sur les images suivantes.

La conférence est gratuite, mais il faut s’inscrire en suivant le lien ICI

 

 

Lien vers l’événement FACEBOOK pour la conférence. Vous ne pouvez pas vous y rendre, mais vous connaissez des gens qui pourraient être intéressés par ce sujet, alors partagez l’information !  Si vous habitez la région, vous pourrez entendre des annonces sur différents médias locaux au sujet de cette conférence. Une conférence de presse est d’ailleurs prévue le 24 mai de 10h à 12h à la mairie de l’Union, en présence d’André Cicolella président du R.E.S. pour informer le plus grand nombre de l’organisation de cette conférence.

Cette conférence est un événement important ne la ratez pas !

 

 

RENDEZ-VOUS, ensuite le 9 juin à 14h30 à Toulouse, avec Sandrine pour une rencontre BAMP ! Si vous souhaitez y participer il faut vous inscrire auprès de Sandrine via collectifbamp31@gmail.com

 

 

 

#SSI2018 #SemaineSensibilisationInfertilité #1couple6 #environnement #Santéreproductive

 

Aucun bébé ne doit naitre pré-pollué

C’est la phrase choc de la toute nouvelle pétition du R.E.S. ( Réseau Environnement Santé), dont BAMP est devenu, depuis quelques temps, membre. Nous avons choisi d’adhérer à cette association car nous partageons des valeurs communes, un combat commun : la santé environnementale et son impact sur la fertilité humaine, la lutte active pour faire changer la situation. Nous reviendrons prochainement vers vous pour vous parler d’actions communes que nous allons mettre en place avec le R.E.S.

BAMP  soutien cette pétition pour deux raisons principales :

  • pour protéger les bébés que nous avons tant de mal à voir arriver dans nos vies à cause de l’infertilité, de la stérilité. Il faut protéger les générations futures et c’est aujourd’hui que nous essayons d’avoir des enfants. Aujourd’hui, pas demain. Allons-nous continuer à regarder les cas de cancer, de diabète, d’infertilité se développer chez nos enfants ? Prévention, avenir, santé, reproduction ;
  • parce que le thème de la préservation de notre santé reproductive est au cœur du projet associatif BAMP et ce depuis la création de l’association en 2013. Nous disons depuis le début de l’association qu’il ne suffit pas de proposer de l’AMP, si on ne s’occupe pas en même temps des causes qui voient la santé reproductive des humains se dégrader ( voir ici).  « Toxiques en augmentation, fertilité en perdition !« , il faut traiter les causes au lieu de courir derrière des solutions qui ne sont pas très efficaces (entre 20 % et 25 % de taux de réussite pour les FIV en France). Que ferons-nous lorsqu’il ne restera plus qu’un spermatozoïde viable sur terre ? Sans parler des liens que les chercheurs soupçonnent et étudient entre perturbateurs endocriniens et certaines pathologies comme l’endométriose…

Nous vous invitons donc à signer la pétition du R.E.S. et à la partager.

En espérant qu’elle remporte plus de succès que celle lancée, il y a un mois par BAMP ! Celle-ci a quand même recueilli à ce jour un peu plus de 2120 signatures, sur un sujet difficile, qui reste tabou, ce n’est pas si mal. N’oubliez pas que vous pouvez toujours signer et partager, relayer sur les réseaux sociaux, etc., car l’élection présidentielle n’a pas encore eu lieu ! De plus, nos demandes couvrent aussi d’autres aspects que ceux sur lesquels notre futur président pourrait directement intervenir.

Mais nul doute que la pétition du RES obtiendra plus de signatures, car on y parle des bébés, c’est mignon les bébés, et universel, c’est moins difficile à partager que l’infertilité.  Je ne vous dis pas si nous étions sur les bébés hérissons, les millions de signatures que nous récolterions !

Allez trêve de plaisanteries, il y a une grande urgence sanitaire. Pour signer et partager la pétition du R.E.S c’est par ici.

Et pour celle de BAMP c’est par là.

Merci. Pour eux, pour vous, pour nous.