Pollutions et Reproduction – SSI 2016

En 2013 les membres du bureau de l’association COLLECTIF BAMP, ont  rédigé le Manifeste de l’association, qui fait des constats et 34 propositions. Le premier de ces constat concerne l’augmentation très importante de l’infertilité humaine et fait le lien avec les dégradations environnementales dans lesquelles nous vivons (perturbateurs endocriniens, produits chimiques, etc). Cette question de l’impact des pollutions et polluants divers sur la fertilité humaine est donc au cœur des préoccupations de l’association COLLECTIF BAMP.

CONSTAT du manifeste BAMP

  • Beaucoup d’études scientifiques alertent sur les effets néfastes sur la fertilité humaine des produits chimiques que l’on trouve dans les aliments, les rejets toxiques de l’industrie et les perturbateurs endocriniens.

Propositions BAMP

1 – Nous souhaitons que les questions de dégradations environnementales et d’augmentation de l’infertilité, au même titre que les questions générales de santé, soient au centre des préoccupations politiques et sociétales.2

2 « en 1962 […], la thèse était avancée selon laquelle des produits chimiques présents dans l’environnement pourraient exercer des effets délétères tant sur la faune sauvage que sur la santé humaine, et même compromettre la capacité à se reproduire. Depuis le début des années 1990, aux États-Unis comme en Europe, cette question alimente un vif débat sur la détérioration de la santé reproductive humaine, aussi bien dans la communauté scientifique qu’au niveau du public, des média, du monde industriel, des instances réglementaires et politiques […] Le but de ce numéro du BEH est, au-delà des controverses, d’apporter des informations qui permettent d’éclairer les choix réalisés dans les orientations de la surveillance et de la recherche […] et les stratégies de prévention et de prise en charge des pathologies, enfin de construire des solutions appropriées, qui permettent le développement que nous souhaitons sans altérer nos fonctions de base, en particulier celle de procréer. » – Enjeux environnementaux pour la fertilité humaine, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, Institut de Veille Sanitaire, 21/02/2012

Dans le cadre de la Semaine de Sensibilisation sur l’Infertilité, nous avons donc décider de consacrer une conférence à ces sujets essentiels.

Nous avons le plaisir de recevoir  le professeur Gilles-Eric SERALINI, biologiste moléculaire à l’université de Caen, connu pour ces travaux sur les effets des pesticides, des OGM et de différents polluants sur la santé. Il est codirecteur du Pôle Risque, Qualité et Développement Durable de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines-CNRS de Caen. Il est également présiden du conseil scientifique du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique. Il a été expert pendant 9 ans pour le gouvernement français dans l’évaluation des risques des OGM, pour l’Union Européenn et différents pays. Il anime l’équipe qui a le plus publié sur ces sujets dans des revues internationales à comité de lecture.

Son dernier livre « Plaisirs cuisinés ou poisons caché » 2014, écrit avec Jérôme DOUZELET (chef cuisinier) aux éditions Actes Sud, invitent le lecteur à réfléchir sur nos habitudes de production et de consommations industrielles des aliments.


Cliquez ici pour vous procurer ce livre

Si vous souhaitez assister à la conférence du professeur SERALINI, qui aura lieu le samedi 30 avril 2016 de 10h30 à 12heures, merci de vous inscrire via collectif@bamp.fr.
Il pourra aussi vous dédicacer son dernier ouvrage.

Affiche-Bamp--SSI-2016-def-WEB-L

 

Sociologie, AMP et monde du travail, une thèse en cours

Le collectif BAMP a été contacté récemment par une sociologue, Madame Irène-Lucile HERTZOG qui travaille à l’université de Caen, au CERReV (centre d’étude et de recherche sur les risques et les vulnérabilités).

Sa thèse va porter sur : « le travail féminin et la procréation médicalement assistée : une articulation stratégique« 

Sujet qui a été abordé par les membres du collectif BAMP, dans cet article, rédigé au mois d’aout 2013 et les commentaires qui ont suivi, nous ont amené à modifier le manifeste du collectif BAMP en ajoutant une rubrique sur l’articulation entre un protocole d’assistance médicale à la procréation et un emploi salarié. Nous avons donc fait deux constats et trois propositions (Numéros 32, 33 et 34), que vous pouvez retrouver sur la page du manifeste. Que ce sujet soit traité par une sociologue, montre aussi toute l’importance de cette question qui est trop souvent laissé pour compte. Laissant la femme gérer comme elle peu,  son suivi de fiv avec ses horaires, son employeurs et ses collègues de travail.

Madame Hertzog a déjà rédigé un projet de thèse dont vous pouvez trouver le résumé ici

Par ailleurs elle a déjà écrit des articles sur le même sujet que vous pouvez trouver sur le site RAISON-PUBLIQUE.FR, ici.

Dans cet article, elle aborde la question de l’intrusion de la sphère privée dans la sphère professionnelle. Comment les femmes disent ou pas quelque chose de leur parcours d’A.M.P. dans le cercle professionnel.

Samedi 28 septembre, trois membres du collectif BAMP devaient rencontrer Madame Hertzog, pour parler du collectif BAMP, l’historique de sa création, les objectifs du collectif, son projet d’actions. Finalement seules deux dames du bureau ont pu se rendre au rendez-vous, la troisième personne, membre du collectif BAMP, n’a pas pu, finalement se libérer pour ce rendez-vous.

Après presque 2 heures d’entretien, sur l’A.M.P., le collectif BAMP, le travail, elle nous a félicité et encouragé à poursuivre le travail engagé, en constatant qu’en 5 mois, nous avions déjà fait beaucoup de choses et rassemblé un peu plus de 220 membres (Messieurs venez vous inscrire sur la liste des membres, s’il vous plait) autour du projet du collectif BAMP. Nous lui avons dis que nous trouvions que son objet de thèse était totalement en phase avec le projet BAMP et le besoin évidemment d’analyse sociologique de cette situation et que nous soutenions son projet de recherche.

Madame HERTZOG a déjà beaucoup de témoignages récoltés lors d’entretien avec des femmes salariées et en parcours d’A.M.P. à Cherbourg, Caen (C.H.U.), Paris (Béclère), et Nantes. Nous avons évidemment relayé le fait que, lors de la publication de l’article, nous avions reçu de nombreux témoignages sur les difficultés rencontrées par les femmes avec leur contexte professionnel. Elle est donc tout à fait d’accord pour faire des entretiens avec des membres du collectif BAMP confrontés à un contexte professionnel difficile du fait d’un traitement d’A.M.P.

Si vous souhaitez contacter Madame HERTZOG, pour évoquer avec elle votre situation, envoyez nous un mail à l’adresse suivante :

collectifbamp@orange.fr, nous vous ferons parvenir son mail en retour.