La Parole Bamp face au film « Fonzy » avec José Garcia

Le 30 septembre dernier, le collectif BAMP a fortement réagit suite au reportage sur Ed Houben diffusé sur France2 lors du journal télévisé ; donneur « privé » de gamète au Pays-Bas, « père » génétique de 102 enfants.

Ce reportage ne reflétait en rien la réalité d’un vrai donneur de gamètes encadré par les CECOS. Celui-ci donnait aux téléspectateurs une image fortement négative des donneurs de gamètes.

C’est pourquoi, nous avons publié un droit de réponse sur France 2 ainsi que sur le site de Figaro. Droits de réponses qui n’ont obtenu aucune réponse !

Le film « Fonzy » réalisé par I.Doval, reprend le même sujet d’un donneur très prolifique (trop prolifique), avec le personnage incarné par José Garcia.

Synopsis et détails :

Fonzy, le pseudonyme sous lequel Diego Costa a fourni il y a 20 ans du sperme à maintes reprises dans le cadre d’un protocole de recherche. Aujourd’hui, à 42 ans, il est livreur dans la poissonnerie familiale et mène une vie d’adolescent irresponsable et gaffeur. Alors que sa compagne Elsa, lui apprend qu’elle est enceinte, son passé ressurgit. Diego découvre qu’il est le géniteur de 533 enfants dont 142 souhaitent savoir qui est Fonzy…

Passage de José Garcia au journal télévisé de TF1 : Ici

Nous ne pouvions pas rester sans rien dire !

Un courrier BAMP ! a donc été envoyé à tous les protagonistes de ce film, réalisatrice, acteurs, agents artistiques, agent de presse, Agence Artistique,  et autres assistants.

Nous avons également ajouté à cette liste d’envoi, les médias qui ont parlé et fait parler de ce film (TFI, France Inter, Télérama, Cinéobs, Première.fr,  RTL2, France bleu, France 2).

En plus de vouloir améliorer la qualité de la prise en charge pour les couples en parcours AMP en France, le Collectif BAMP a pour objectif, de ne pas laisser dire des choses inexactes sur l’infertilité et l’A.M.P., en l’occurrence sur les dons de sperme. Nous souhaitons faire entendre les voix des personnes concernées par l’infertilité et s’élever contre les idées reçues et autres « légendes urbaines ».

C’est pourquoi, nous voulions préciser, qu’au delà de la comédie et du personnage exacerbé joué par José Garcia, la réalité d’un donneur de Gamète en France n’a rien à voir avec ce qui est présenté dans ce film.  Aucun donneur en France encadré par un CECOS, ne pourra être le « père génétique » de 533 enfants !

Le don de sperme est déjà très malmené depuis quelque années en France, le nombre de donneurs diminuent tellement que les listes d’attente pour recevoir un don s’allongent interminablement pour les couples en attente.

Il nous est apparu également très important de leur préciser, alors qu’ils semblaient si inquiets pour la santé (mentale ?) des enfants nés grâce à un don ; que le bien être de ces enfants est assuré, et qu’ils grandissent, pour la plupart, non pas dans le mensonge et l’ignorance, mais  bien dans la connaissance de la stérilité de leur père (ou de leur mère).

La création artistique est une liberté, certes…..

Ce film n’est que le « remake » d’un film Québécois intitulé STARBUCK de Ken SCOTT, sorti en juillet 2011.

Ce qui est vraiment dérangeant, c’est la promo qui est réalisée sur toutes les chaines de radios et à la télévision, promo dans laquelle, Monsieur Garcia, parle sans cesse de la PATERNITÉ, être le PÈRE de ces 533 enfants, père-donneur de sperme.  Les mots, Monsieur Garcia, l’importance des mots………faut-il vous préciser que dans la grande majorité des enfants nés grâce à un don de sperme, le PÈRE est l’homme (reconnu devant un tribunal français) qui a porté ce projet d’enfant et de paternité avec sa conjointe, l’homme qui s’occupe au quotidien de son ou ses enfants, l’homme qui reçoit les bisous et qui efface les larmes.

Le père n’est d’aucune façon l’homme qui a donné son sperme. Nous aimerions vraiment que la tribune qui est donnée actuellement à Monsieur Garcia au sujet du don de sperme en France, ne soit pas si négative et porteuse de faux messages. C’est pour cela que nous avons réagi et que vous pouvez vous aussi le faire. Si vous avez des idées pour stopper cette inflation de mots utilisés à tort et à travers, elles sont les bienvenues ici.

VOICI le COURRIER BAMP que nous avons envoyé le 30 octobre 2013

Nous, patients , ex-patients en Aide Médicale à la Procréation, ainsi que leur entourage, membres du Collectif BAMP, désirons nous exprimer, quant à la médiatisation du film « Fonzy » réalisé par Mme Isabelle Duval , joué par le comédien José Garcia. Dans une période très difficile pour le don de gamète en France et autour d’un sujet comme l’AMP déjà très fortement incompris par les non-usagers, les propos des personnes publiques peuvent avoir une influence notable et parfois néfaste sur l’image du don de gamètes en France.

Ce film, sur ce sujet délicat, peut heurter fortement les personnes en parcours AMP, et ce même si elles sont bien conscientes qu’il ne représente en aucun cas une réalité mais bien une comédie tirée d’un cas extrême et exacerbé. Ces personnes souffrent de leur maladie mais aussi de tous les amalgames véhiculés.

Ce sentiment n’est que renforcé par les propos des principaux acteurs de votre projet. Il serait si apaisant et instructif que cette fiction serve la cause d’une population en souffrance (pour rappel : 10% des couples en France consultent pour un problème de fertilité).

En effet vous pourriez préciser lors de la promotion de votre film, que le personnage principal ne reflète bien sûr pas la réalité d’un donneur de gamètes en France, les lois encadrant le don en France rendent impossible de tels faits. C’est donc un fait irréalisable en France.

Concernant les enfants issus du don, consulter les professionnels au sein des Centre d’Études et de Conservation des Œufs et du Sperme humains serait sans doute un plus pour votre équipe.

En effet, les vrais professionnels pourront rassurer M. GARCIA sur le bien être de ces enfants qui, pour la plupart grandissent dans la connaissance de leurs origines et de la stérilité de leur père (ou de leur mère).

Il est cependant vrai que la question de l’anonymat des donneurs n’est pas si évidente, c’est pour cela que nous proposons une réelle réflexion à ce sujet aux autorités compétentes.

Si votre intention devenait d’aborder, le sujet si réel et important de l’infertilité et du don, nous ne pourrions que vous conseiller de vous rapprocher des associations, au vu de la proportion des personnes concernées par le sujet, il en existe plus d’une.

Pour notre part, nous vous renseignerons avec grand plaisir sur le don de gamètes en France et ses règles.

Bien à vous.

Le bureau du Collectif BAMP ! http://www.bamp.fr

La noblesse d’être parent n’est pas forcément génétique.

23 réflexions au sujet de « La Parole Bamp face au film « Fonzy » avec José Garcia »

  1. Lors de son passage dans le journal de la santé, les choses avaient très bien été posées des le départ…. Et du coup je n’avais pas ressenti ce mal être… Comme quoi tout dépends de la chaîne et du journaliste…

    J'aime

  2. Sur TF1 avec claire chazal, justement j’avais apprecié que José Garcia reprenne claire chazal quand elle avait dit: « dans le film vous êtes le père de 533 enfants » et lui lui avait répondu: « géniteur, pas père  »

    Après je n’ai pas écouté d’autres interviews.. Et si vous avez relevé des choses choquantes et pas juste, il est normal de réagir.

    J'aime

    1. Son discours a changé au fils des interviews. Peut être a-t-il eu d’autres remarques ? Au moins ça prouve qu’il se remet en question et qu’au fils du parcours il se rend compte des paroles qui peuvent déranger.

      J'aime

  3. Les parents, la famille composée a été réellement oublié dans tout ces propos. Ce genre de film, d’histoire, de « Histoire d’une paternité » peut amener à des amalgames et mettre des difficultés supplémentaires au don en france. Ils ont par contre le mérite de faire ressortir le besoin d’avoir une réelle réflexion quand au sujet de l’anonymat.

    J'aime

  4. je ne peux pas m’empecher de bondir dès qu’on parle de ce film ! merci à BAMP de réagir comme ça, je n’en attendais pas moins du collectif . Cette idée de remake est stupide au possible , j’espère que nous serons entendues !

    J'aime

  5. Je ne connaissais pas le synopsis du film. En lisant votre post ce matin en petit déjeunant, j’ai failli tomber de ma chaise!!! Combien de personnes vont à présent être mal informées et penser qu’on peut réellement faire des centaines d’enfants avec un don de sperme?? Des milliers, j’en suis sûre. C’est dingue de « plaisanter » d’un tel sujet qui heurte beaucoup de gens et désert la cause du don de sperme, qui est en plus en baisse

    J'aime

  6. Alors, mon homme aficionados des Grosses Têtes/Europe 1 (ouai, il a pas que des qualités mon homme), avait écouté le podcasts (certainement encore dispo) avec Garcia, la cata, vraiment la cata… Et personne pour le relever la fausseté des propos tenus… Ca promet… Courage.. !

    J'aime

  7. Le problème, c’est que ce film a déjà fait plus de 225000 entrées. Ça veut dire autant de personnes qui risquent de se méprendre sur le don de sperme en France et qui vont forcément véhiculer ces idées reçues… À quand un vrai long métrage sur la réalité du parcours amp ?

    J'aime

    1. Bon en même temps c’était une comédie et le but était loin d’expliquer la pma, ça je comprends, et puis si les gens sont bêtes pour croire que c’est réel…c’est ainsi.Mais le problème c’est toutes ces interviews…et il y en a eu…ils se devaient d’expliquer et de ne pas alimenter, ça n’a pas été toujours le cas, voir jamais.

      J'aime

  8. Autre élément qui m’a choqué dans ce film : une femme enceinte de plusieurs mois qui boit de l’alcool et qui est ivre et ça ne choque même pas le personnage de josé garcia, juste un « roohh t’as bu… »…

    J'aime

  9. Très bonne initiative.
    J’avais vu la présentation sur Canal+ et effectivement, les mots « père de  » m’avaient choquée. Et puis laisser croire à un homme habitant en France qu’il peut ne pas être anonyme pour son don + engendrer autant de bébés est horrible, c’est la porte ouverte à la fuite des dons!
    Il faut absolument qu’il y ait une campagne d’information massive en parallèle ou en même temps que la promotion de ce film! (que le film peut rémunérer, hein?)

    J'aime

  10. J’ai vu la version québécoise il y a deux ans, « Starbuck », alors que je subissais l’échec d’une troisième FIV en France. C’est un film, une fiction, une comédie, qui n’a pas d’autre prétention que d’être une comédie, et non une analyse fine de notre société, et j’ai beaucoup aimé.
    Même si ce film est tiré d’une histoire vraie et sordide, le film n’a pas d’autre prétention que d’être une comédie.
    Le personnage central n’a pas idée du désastre auquel il doit faire face ensuite. Plus de 120 enfants, devenus adultes, en souffrance.
    Ce film m’a beaucoup émue, et le personnage central n’a pas pour but de s’ériger subitement en géniteur, encore mois en père, mais il essaie de faire du bien autour de lui.
    Ne dramatisons pas l’impact du film Fonzy (que je n’ai pas vu, je ne sais donc pas s’il reflète la même émotion) . Il ouvre la porte à une certaine sensibilisation autour de la parentalité, qu’elle soit génétique ou pas.
    Non, ce qui me semble intéressant, c’est un débat réunissant des scientifiques, des personnes concernées par le don de gamètes, autour de la thématique grave que le film suscite.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s