Les Bébés de l’AMP

L’émission Les Maternelles (diffusée tous les matins en semaine, sur France 5) a publié l’appel à témoins suivant :

APPELS À TÉMOINS

Après de longs mois d’attente et de déception, vous êtes aujourd’hui les heureux parents d’un enfant grâce à l’AMP ! Quel genre de parent êtes-vous ? Repensez-vous souvent à ce parcours difficile ? Venez nous raconter ! Votre témoignage nous intéresse.

Lire l’appel à témoins : ici

J’y ai répondu. Voici mon témoignage :

Bonjour,

Je vous livre brièvement mon expérience : après la découverte d’une insuffisance ovarienne à l’âge de 26 ans en 2010 – pathologie dont souffrent également mes deux sœurs aînées – mon compagnon et moi avons entamé un protocole d’AMP après un an d’essais infructueux. Après une fausse couche puis 7 IAC et 4 FIV échouées entre mars 2010 et juin 2012, nous nous sommes tournés vers le don d’ovocytes (à l’étranger, puisqu’en France les délais d’attente sont horriblement longs) et nous avons eu la chance que je tombe enceinte en octobre 2012 de jumeaux, un garçon et une fille. J’ai malheureusement fait une pré-éclampsie sévère au bout de 6 mois 1/2 de grossesse et mes enfants ont dû naître prématurés à 31 semaines d’aménorrhée. Ils sont allés en réa, puis en néonat, hospitalisés pendant 2 mois. L’absence de contact avec eux à leurs naissances puis les moments difficiles qui ont jalonné leur hospitalisation ont été extrêmement difficiles à supporter, notamment après un parcours comme le mien. Mon histoire est décrite avec plus de détails, notamment sur mon ressenti, sur le blog que j’ai créé http://danslalueurdelavie.wordpress.com

Aujourd’hui mes bébés ont 6 mois et vont très bien. Oui, je repense souvent à tout ce parcours. Lorsque j’étais enceinte, j’avais écrit sur mon blog « PMette j’ai été, PMette je suis, PMette je resterai toute ma vie. Après 4 ans de combat intense, je ne deviens pas fertile parce qu’aujourd’hui je suis enceinte. » Cela décrit bien tout mon ressenti. Le basculement de « infertile » à « enceinte » a été compliqué à appréhender pour moi. A partir du moment où je me suis pleinement sentie enceinte et que tout risque de fausse couche a été écarté, ma grossesse a été d’une magie incroyable, mais trop brève. Lorsqu’elle s’est brusquement terminée, je suis retombée violemment « pas enceinte », et j’ai eu une période de retour en arrière : j’ai de nouveau envié les femmes enceintes croisées dans la rue, eu des pensées négatives sur elles. Je me suis vite sermonnée, en me disant que je n’en avais pas le droit, que même s’ils étaient à l’hôpital, j’avais enfin des enfants.

Toute ma vie et  désormais ma parentalité et celle de mon conjoint  resteront impactées par ce parcours. Quelques fragilités demeurent, et demeureront, c’est sûr, mais une incroyable force aussi, qui fait que je ne serai jamais une maman comme les autres. Le désir d’enfant chez les couples infertiles devient tellement intense, acharné, que lorsqu’on obtient nos précieux trophées, chaque regard, chaque sourire et câlin échangé nous émeut profondément, nous prouve notre immense chance d’avoir enfin pu triompher de l’infertilité.

Je vous invite à découvrir le collectif BAMP https://collectifbamp.wordpress.com/ qui regroupe des personnes infertiles pour agir, s’informer et échanger sur cette douloureuse et singulière épreuve.

Je vous tiendrai au courant de leur réponse !

Bises à toutes

Note BAMP: L’émission devrait être enregistrée le jeudi 14 novembre, nous vous tiendrons informé(e)s de la date de sa diffusion. Si vous avez l’information avant nous, n’hésitez pas à nous la communiquer!

22 réflexions au sujet de « Les Bébés de l’AMP »

  1. tu retranscris très bien nos sentiments ambivalents de parents après l’AMP, j’espère que ton témoignage sera entendu. En tout cas, je serai devant mon poste le 14 , parler de nos petits bouts issus de nos parcours est important. Notre infertilité ne s’arrête pas à leur naissance et impacte forcément sur notre vision et comportement de parents.

    J'aime

  2. Oh mon dieu….j’ai presque l’impression de lire mon histoire, mais surtout mon ressenti….ils ont 10 mois, mais j’y pense toujours… Merci pour cette très belle lettre…

    J'aime

  3. J’espère que ton témoignage sera entendu! Ton histoire m’avait marqué lorsque nous nous sommes rencontrées le mois dernier!
    Je regarderai l’émission en replay sans faute!

    J'aime

  4. Merci de vos commentaires les filles!
    Attention le jeudi 14/11 aura lieu l’enregistrement de l’émission, pas sa diffusion (j’ai eu le journaliste au téléphone mais il ne m’a pas dit la date de diffusion)
    voici le programme de la semaine des Maternelles : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151888213235753&set=a.10151056904900753.419858.149992365752&type=1&theater
    je vous tiendrai au courant, mais je n’y crois pas trop!

    J'aime

  5. Je n’ai pas été retenue!
    je m’en doutais un peu : mon expérience ne collait pas à l’angle de l’émission.
    Il y aura une maman ayant eu un enfant issu de l’AMP « classique », et une autre qui a fait un don d’ovocytes. Pour celle qui a fait un DO, ils voulaient, je cite, « l’exemple d’une naissance qui ait été difficile du point de vue relationnel », une dichotomie entre le bébé fantasmé et le bébé réel, même si maintenant tout va bien.
    J’ai quand même un peu grincer des dents. Pourquoi la première maman illustrerait la relation qui s’est bien passée dès la naissance et l’autre celle qui a été plus difficile? Le raccourci vers « c’est parce qu’elle a fait un don d’ovocytes » va être vite fait par les téléspectateurs lambda selon moi…
    Mais le journaliste m’a promis que le sujet serait traité dans toute sa complexité et j’ai apprécié qu’il me rappelle.
    J’espère qu’ils parleront de BAMP, notamment Elsa Grangier da

    J'aime

  6. LUEUR, je comptais qu’ils puissent retenir ton témoignage, ils ne le font pas c’est tout à fait dommage. Mais ils ont entendu parler du collectif bamp au moins deux fois dans la semaine.

    Ayant laissé un témoignage laconique sur leur page « appel à témoin », j’ai été rappelé, mercredi dernier par la personne qui récolte les témoignages.
    Deux heures au téléphone ! Ce qui a pris le plus de temps, c’est l’histoire en amont de la grossesse. Mais lorsque nous avons commencé à parlé de la naissance et des enfants, j’ai trouvé les questions très orientées, vers les problèmes, les difficultés, « avez-vous eu des difficultés à rentrer en relation avec vos enfants ? », « Qu’est-ce qui ne se passe pas bien entre vous et vos enfants ?  » « Quelles difficultés rencontrez-vous avec vos enfants ? », ect.

    Je sentais bien, qu’il voulait que je lui dise que c’était difficile, que la relation avait eu du mal à se mettre en marche. Je ne lui donnait que du positif….

    Lorsque je lui ai parlé du collectif bamp, il m’a dit qu’il allait transmettre aux rédactrices de l’émission. Donc j’espère qu’ils vont avoir parlé du collectif BAMP, pendant une de leur réunion de préparation.

    C’est bien d’avoir témoigné Lueur, nous allons donc suivre la date de diffusion de cette émission et nous réagirons.
    La personne m’a dit qu’il ne fallait surtout pas hésité à témoigner de nouveau en fonction du thème de l’émission.

    J'aime

    1. Oui j’ai eu exactement la même sensation que toi, comme si le « scénario » était déjà écrit : on voulait montrer un démarrage relationnel difficile entre la maman et l’enfant parce qu’issu de l’AMP.
      J’avoue qu’à la question « en quoi être passer par l’AMP influence-t-il l’éducation de vos enfants? », je ne savais pas quoi répondre!
      1°) Mes bébés n’ont que 6 mois! Alors à part bisous, bisous, changement de couches, dodo, manger, bisous, jeux, bisous, dodo, bisous, bisous, dodo, manger, etc, etc, question éducation…!!!
      2°) Je n’ai pas eu d’enfant en dehors de l’AMP : comment puis-je évaluer si la relation d’intense amour avec mes enfants découle de mon parcours ou si j’aurais été de toute façon cette maman-là même sans AMP?
      Hâte de voir comment sera traitée l’émission.

      J'aime

  7. J’étais ravie de lire cet appel à témoins, jusqu’à lire les commentaires…. décidément. Je suis déçue qu’on ne veuille montrer que ce qui est négatif, même si je me doute que ça aide les parents qui ressentent également des difficultés.
    L’essentiel c’est qu’on en parle, et que le collectif BAMP ait un rayonnement plus important. 🙂

    J'aime

    1. Merci Lueur, je pense qu’il va falloir préparer un droit de réponse BAMP, suite à la diffusion de l’émission.
      Je vais essayer de regarder pour voir comment ils traitent finalement de ce sujet.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s