Être un homme « stérile »

IMG_3355
Photo BAMP

Bonjour à vous, j’ai enfin décidé de partager un peu de notre histoire.
Je suis Yalla, un homme de 38 ans, qui souhaite toujours avancer d’où mon pseudo.

Nous avons découvert mon infertilité complète il y a 4 ans à peu près .Nous nous sommes battu avec un ordinateur pour découvrir certains termes médicaux, eh oui les docs avaient autre chose à faire certainement !!!

Comment accepter cette nouvelle ? J’ai été dirigé vers un premier centre, j’y suis allé à reculons et j’en suis reparti en courant !!!
Vous qui me lisez, il ne faut jamais se rendre seul à un rendez vous médical !!!
J’ai été dirigé vers un deuxième centre, beaucoup plus compréhensif que le premier.
Et ma compagne me direz-vous ? Elle a essayé de me soutenir du mieux qu’elle pouvait, car je ne suis pas quelqu’un de facile tantôt « tout va bien  » et tantôt  » tout vas mal ».
Il m’est arrivé de penser qu’elle aurait pu aimer quelqu’un d’autre, qu’elle me quitte ….
Bah oui je ne pouvais pas lui faire d’enfant.
Nous avons passé cette étape ensemble, et s’est enclenché le protocole des inséminations.
Analyse, calcul des piqûres, prises de sang, entre les coups de blues et les coups de cœur ……
Il y a en eu 6 en tout dont une qui aurait pu aller au bout.
C’était il y a un an, tout allait bien, ma choupette était enceinte depuis octobre de jumeaux, cool !!!
Et puis, tout c’est précipité, hémorragie légère, repos total, la vie de ma choupette devait être tranquille.
Échographies, consultation en urgence, nous tenions à garder ses deux « début de vie « , ses deux espoirs aussi minces soient-ils.
Je gérais la maison, les courses, j’avais deux boulots après ma journée d’ambulancier.
J’espérais, je croisais les doigts, je priais !!!
23 décembre : C’est ma chérie qui m’as annoncé la triste nouvelle, un de nos espoirs ne donnait plus signe de vie. J’étais en train de prendre en charge un patient, tout s’effondrait, mes jambes ne me portaient plus, je ne savais plus ou j’étais ….
De plus, les deux donnaient des signes d’inquiétudes.
La fin de la journée est passée comme si je n’en n’étais plus acteur.
Je ne souhaitais que rentrer à la maison, prendre ma femme dans mes bras, changer l’analyse ….
27 décembre : écho de la dernière chance, le résultat est tombé comme un couperet : le deuxième ne pouvait pas être viable.
Tout s’est envolé, les espoirs, notre petite flamme.
Face aux différents interlocuteurs, aucun de nous deux ne pouvait faire face.
Mais devant le manque de compassion et le questionnement du domaine médical, j’ai du reprendre « mon rôle » d’ambulancier, j’ai dû considérer ma propre moitié comme n’importe quelle patiente de mon boulot !!!
En fait, le gynécologue libéral nous avait envoyé vers celui de l’hôpital. Et celui-ci, devant le courrier, nous a demandé « ce que nous voulions ».
Mais ce que nous voulions, c’était garder les deux espoirs, remonter le temps, je ne sais pas …. Tout sauf être devant lui. Nous étions devant le fait accompli, il devait y avoir un curetage.
En tant qu’homme, j’aurais voulu prendre la place de mon amour, donner mon corps, donner ma vie, je ne voulais pas qu’elle souffre.
Pendant 6 mois, j’ai été son porte parole, son appui, son aide de camp, son épaule ….
Mais pendant ce temps, je ne pensais pas à moi.
J’aurais voulu me foutre en l’air, disparaître, qu’elle puisse trouver quelqu’un de fertile.
Nous sommes à l’aube d’un nouveau processus, avec de nouveaux espoirs ?
En tout cas, vous mesdames qui me lisez, je vous tire mon chapeau.
Vos corps sont maltraités, piquouzés, abîmés, tout cela pour porter la vie, alors merci d’être présente, merci d’être là !!!
Vous avez des corps magnifiques, prenez en soin, et apprenez nous à en prendre soin.
Et vous messieurs, ouvrez vous !!! Ouvrez votre cœur à votre amour !!! Partagez ce que vous ressentez !! Communiquez !!!
Pour nous, nous attendons la suite avec inquiétude, il est important que quelque soit l’étape, vous qui me lisez, soyez forts, soyez à l’écoute, soyez présents dans la vie de votre conjoint(e).

YALLA

 

BAMP ANIM C1BAMP ANIM C2BAMP ANIM C3BAMP ANIM C4

 

15 réflexions au sujet de « Être un homme « stérile » »

  1. Merci pour ce beau témoignage Yalla, difficile épreuve la fausse couche, la chute est rude avec l’immense espoir que nous mettons dans nos « tentatives » qui sont comptées… et certainement encore un peu plus difficile en période de fêtes. Comment prendre un « Bonne Année » de tous ceux qui ne savent pas…? Juste envie de ne plus être là, de ne plus voir personne, de pleurer pendant des heures… et puis petit à petit on se relève, on pour retrouve le courage pour une nouvelle tentative. Je vous souhaite le meilleur, je vous souhaite une vie un peu plus douce à toi et ta Belle si courageuse.

    J'aime

  2. C’est rare de lire un témoignage si sincere et ouvert de la part d’un homme. Merci! C’est vrais que nos corps sont mailtraités, piquozé et abimés comme tu dis, mais j’ai toujours trouvé bien plus difficile les phases ou je me sentais seule car je me disais que mon mari ne partagait pas la douleur avec moi. Ca nous a pris 2 ans et 3 FIVs pour pouvoir en parler et pour qu’il puisse s’ouvrir un peu. Alors merci pour ce triste mais tres beau billet. J’ai pleuré en le lisant pour ce que vous avez traversé. C’est tres dur. Je vous souhaite de tout coeur de pouvoir bientot avoir ce dont vous revez.

    J'aime

  3. merci pour votre témoignage… en lisant le début… j’ai cru reconnaitre notre couple… et oui, non seulement mon homme est stérile mais ensuite quand ça a fonctionné, nous attendions des jumeaux mais malheureusement, tout s’est arrêté au bout de quelques semaines… merci pour votre sincérité et votre courage

    J'aime

  4. Et merci à vous de nous épauler… C’est une telle épreuve pour un couple cet enfant qui se fait attendre… Nous avons également perdu nos jumeaux, l’un après l’autre. Ce fut une période si difficile, individuellement et pour le couple. Courage à vous deux pour vous en sortir, pour reprendre espoir, pour vivre je vous l’espère un immense bonheur. Merci pour ton témoignage, ca fait chaud au coeur de lire ce qui se passe dans le coeur des hommes… !

    J'aime

  5. Merci pour vos témoignages de soutien !!!
    j’ai parlé avec mes émotions, mais surtout, je souhaite montrer aux hommes qu’il faut s’ouvrir.
    Car nous malheureusement, en tout cas pour moi, il me faut un certain travail « souterrain » avant de m’extérioriser . ( je suis un peu ours, quoi )

    Bon courage à tous et toutes, je nous souhaite le meilleur .

    J'aime

  6. Je connais ce sentiment de se sentir coupable, mon ami est dans le même cas que vous, j’imagine que malgré mais preuve d’amour, il doit toujours avoir un crainte que je le quitte.
    Il faut resté soudé dans son couple, c’est le seul moyen de garder la tête hors de l’eau.
    De continuer à se battre pour son rêve, celui de devenir parents, bon courage à vous pour la suite en espérant qu’elle soit meilleur.
    Julie

    J'aime

  7. malheureusement pour ma part tout a était échec marier pendant 15 ans dont 13 ans a essayer d’avoir un enfant en vin tout échec 6 tentatives fécondations in vitro est de 2001 a 2006 est de 2006 a fin 2013 échec aussi adoption bref 12 ans de sa vie a espérer pour rien car fini en 2014 divorce bien sur mon ex femme ma quitter est refait sa vie .
    mais pour ma part c’est du a un lymphome non malin qui ma rendu stérile en 1999 suite chimio est radiothérapie .
    bref une azoospermie mais je n’arrive pas a me reconstruire maintenant très dur de dire sa a une autre femme qui comprenne ma situation ?
    car pour moi les câlin avec mon ex femme était plus un plaisir mais une corvais plus elle me demander plus j’en avait mar. de cette situation .
    je voyais bien qu’elle souffre trop de manque d’enfant est un jour je lui est dit de refaire sa vie est elle la fait je supporter plus de la voir souffrir de sont besoin d’enfant .
    voila mon ancienne histoire je c’est c’est triste sa laisse des cicatrices
    je m’en veut de lui avoir dit sa mais pour moi je le voyais pour sont bien personnel .
    depuis je vie seul voila un peut plus de trois ans dans la solitude pas facile mais bon la vie continue avoir d’autre témoignage d’homme dans la même situation serai bien c’est sur pour en parler ?

    merci de mon écoute a mon époque il y avait aucune aide seul sa était très dur mais j’espère qu’a travers votre associations sa va évoluer changer les mentalité de la société car malheureusement c’est des choses qu’il faut être toucher dans sa chair pour comprendre .

    on peut pas en parler a n’importe qui car sa touche notre intimité bien
    sur d’un homme .

    voila mon témoignage personnel dont je ressent , espère que la recherche avance aussi dans se domaine ?

    merci de mon écoute .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s