Exposer l’infertilité, l’AMP, la stérilité……..

TRACES
L’infertilité laisse des traces

Dans le cadre du congrès FFER 2016 (Fédération Français d’Etudes de la Reproduction) qui commence le mercredi 21 septembre, jusqu’au 23 septembre à Paris, BAMP expose l’infertilité du point de vue des patients et des personnes infertiles, stériles. Trois jours d’exposition à la maison de la Chimie, pour parler aux équipes médicales, aux soignants de l’AMP.

Ce projet créatif, participatif et évolutif d’expositions d’œuvres réalisées par des personnes confrontées à l’infertilité, la stérilité, en parcours d’Assistance Médicale à la Procréation ou non, est portée par l’association collectif BAMP ! Avec Ludivine GUINET, Art-Thérapeute, nous travaillons sur ce projet  depuis deux ans, trois expositions ont déjà été réalisées en 2015 et 2016. Aujourd’hui, nous souhaitons le porter plus loin, le faire grandir encore. Vous pouvez aussi y contribuer, en proposant des œuvres que vous souhaiteriez voir dans de prochaines expositions.

DSC00044

Ces œuvres : photos, peintures, collages, textes, objets sont autant de supports pour dire les émotions exacerbées, les espoirs, les peurs, les rêves, les attentes, les souffrances, les échecs, les doutes, les joies, le désir d’enfant contrarié, la vie sans enfant, le rapport au couple, au corps, à l’autre, au vide, à cet absent tant désiré, à l’intimité dévastée. Elles donnent à voir l’invisible, l’impalpable et tentent de transmettre des messages à ceux qui les regardent.

J’ai imaginé cette exposition après avoir traversée les affres d’un parcours d’infertilité. La photographie, mes photos m’ont permis de garder la tête hors de l’eau, de ne pas sombrer totalement dans les méandres des souffrances de l’enfant qui ne vient pas. Je ne pouvais pas procréer, mais je pouvais encore créer. J’ai tenté de trouver encore de la poésie, du rêve, du beau dans le monde qui m’entourait. J’ai cherché des signes, des réponses, des espoirs autour de moi. Je l’ai photographié pour dire avec des images, ce que je ne pouvais pas dire avec des mots.

Lorsque j’ai créé l’association COLLECTIF BAMP, une phrase était en exergue sur le blog de l’association : Tribune pour des infertilités fertiles ! Dès le départ, nous avions imaginé rendre plus visible les parcours de vie des personnes infertiles via une semaine de sensibilisation sur l’infertilité dont l’exposition d’œuvres, serait le fil rouge pour montrer et dire : « Voilà nos histoires, voilà nos corps, nos espérances, nos souffrances, nos chemins ».

En 2015, lors de la première semaine de sensibilisation sur l’infertilité, organisée à Caen nous avons exposé les œuvres pendant une semaine dans le hall du CHU, puis pendant trois mois à la maison des associations de Caen. Les œuvres ont interpellé, les passants se sont arrêtés, nous ont posé des questions, les ont photographiés, ont été émus devant un texte ou une photo. Des langues se sont déliées, des souvenirs ont été évoqué, des émotions se sont exprimées… En 2016, nous avons renouvelé l’expérience, de nouveau à Caen, ainsi que dans le hall du CHU d’Angers.

Dans ce projet, il est indéniable qu’un processus cathartique, (selon Aristote et Freud) soit à l’œuvre tant pour le créateur que pour le spectateur qu’il soit « infertile » ou pas. Exposer, s’exposer permet aux personnes qui souffrent de l’infertilité de s’exprimer, de sortir de leur isolement, parfois de leur honte, de mettre à distance des moments de vie difficiles tout en sensibilisant le grand public, aux problématiques médicales, sociales, intimes liées à l’infertilité et à la stérilité.

Cette exposition unique en France, s’agrandit au fils du temps avec les ajouts de nouvelles créations. Un livre est également en préparation pour garder une TRACE papier de ce projet qui souhaite éclairer sous un angle nouveau, ce thème, encore, trop souvent tabou et/ou sujet à polémiques.

Témoigner, Informer et Agir tel est le projet de notre association de patients de l’A.M.P. et de personnes infertiles, stériles ; cette exposition y participe grandement. En espérant que vous y trouviez du sens, comme elle donne du sens à nos histoires de vie.

Virginie RIO, co-fondatrice de l’association COLLECTIF BAMP !

31 août 2016


De la galerie virtuelle à l’exposition réelle

Traces autour de l’infertilité

L’infertilité, quelle qu’en soit l’issue, laisse des traces : traces sur le corps, traces sur l’esprit, traces sur le couple, traces sur le projet de vie, traces dans la vie émotionnelle, dans la relation aux autres, au monde… Traces invisibles souvent, traces fertiles aussi.

Lorsque Virginie RIO m’a fait part de son projet d’exposition à l’occasion de la semaine de sensibilisation sur l’infertilité, il m’a semblé intéressant en tant qu’art-thérapeute de réfléchir à un dispositif bien particulier pour pouvoir permettre à chacun de participer à distance tout en lui proposant un cadre, un temps et un espace privilégié et sécurisé pour son cheminement dans la création.

J’avais remarqué que beaucoup de personnes osaient se dévoiler plus facilement sur la toile à travers les blogs anonymement aussi il m’a semblé intéressant de créer à cette occasion une galerie virtuelle : la Galerie WEB-EXPO « TRACES », une plateforme sécurisée pouvant accueillir toutes les créations quel que soit le support (dessin, phrases, textes, citations, schéma, photos, vidéos…).

Aucun prérequis artistique n’est nécessaire pour participer, l’objectif étant avant tout de laisser une trace de son infertilité. Les personnes me faisaient parvenir leur création pour que je puisse les agencer dans la galerie virtuelle et me confiaient aussi parfois leur doute car être infertile est une très grande souffrance.

Je l’ai pour ma part expérimenté et vécu avec des années de doute et de reconstruction pour trouver mon chemin dans ce parcours qui peut parfois avoir des allures de labyrinthe.

Cette galerie virtuelle étant l’occasion de mettre en avant tous ces talents réunis et de montrer la richesse et la force de chacun d’entre nous face à l’infertilité. Exprimer créativement sur l’infertilité, c’est aussi une autre manière de sensibiliser.

Au tout départ, la participation a été assez timide car les gens n’osaient pas dévoiler leur part d’intimité même sous couvert d’anonymat, il a fallu les rassurer pour que petit à petit la galerie s’étoffe.

En tant qu’art-thérapeute et adhérente BAMP, je suis heureuse de constater que ce projet est allé au-delà de mes espérances comme si enfin il y avait une forme de reconnaissance de cette maladie si invisible aux yeux des autres. Aujourd’hui, la galerie virtuelle est devenue bien réelle et est sortie de l’ombre pour qu’enfin nos TRACES autour de l’INFERTILITE soient visibles et en pleine lumière.

De ces créations sont nées des échanges et des rencontres, les participants (féminin majoritairement) m’ont confié quel bienfait cela leur avait apporté de pouvoir déposer une trace de leur vécu : « ces initiatives me sont d’un grand soutien pour me donner le courage de parler librement et sans tabous, de la thématique de l’infertilité et tout ce que cela implique dans mon quotidien […] J‘avais pris ces photos de notre parcours et je me demandais à quoi elles serviraient plus tard, ce projet créatif m’a « libérée » de ce vécu pour donner du sens à ces clichés. »

  Ludivine GUINET, Art-thérapeute

www.parchemine.fr

6 réflexions au sujet de « Exposer l’infertilité, l’AMP, la stérilité…….. »

  1. Wahou, ça m’a donné envie d’aller visiter cette galerie, et peut-être d’y participer, mais je n’ai pas réussi à y accéder, est ce que vous pouvez me dire si la Galerie WEB-EXPO « TRACES » est encore accessible sur internet?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s