l’AMP intègre-t-elle une France Plurielle ?

Il vous reste 15 jours, pour réserver votre après-midi du samedi 28 octobre, pour participer à la conférence que votre association COLLECTIF BAMP organise à l’université Paris Descartes : l’AMP intègre-t-elle une France Plurielle ?

C’est la première fois qu’une telle conférence est organisée en France : témoigner, informer et agir sur les aspects mondialisés de l’infertilité et de sa prise en charge par l’assistance médicale à la procréation, en Afrique et pour les populations Antillaises, Africaines, Caribéennes vivant en France. Nous souhaitons comme pour chacune de nos conférence mettre en synergie les chercheurs, les professionnels de l’AMP et les femmes, les hommes directement concernés par l’infertilité. Pour que de ces regards croisés puissent émerger une autre manière de penser et de parler de l’infertilité et de l’AMP.

Pour cela nous avons conviés deux spécialistes de ces questions : Doris BONNET et Véronique DUCHESNE, elles sont anthropologues. Elles travaillent depuis des années sur ces sujets, très peu traités par les sciences sociales. Car ils touchent à des sujets qui semblent mis de côté : « les femmes », « l’infertilité et ses différentes variantes », la « santé reproductive des personnes considérées très fertiles ». Pour nous ce sont des sujets essentiels que nous aimerions voir, mieux traités pour qu’ils deviennent moins tabous et pour qu’ils sortent de l’ombre dans laquelle ils sont encore maintenus.

Pour que les causes des infertilités qui touchent spécifiquement certaines populations soient mieux connues par ces populations et donc mieux traités. Pour que l’information nécessaire, soit mieux diffusées, pour que les besoins spécifiques soient plus considérés. Pour que les tabous et les préjugés qui persistent tombent. Informez-vous, informez-nous !

Venez poser vos questions sur les spécificités d’une prise en charge en AMP quand on est d’origine Antillaise ou Africaine.

Venez aussi poser vos questions sur le don de gamètes.

Nous vous attendons nombreux et nombreuses pour cette conférence qui  va rassembler, des anthropologues, des gynécologues spécialisés et des personnes directement concernées par l’infertilité et sa prise en charge en France et en Afrique. Nous aurons une intervention via skype, depuis le Cameroun, avec Marie-Christine MOLLE fondatrice de l’association DESIR

Le docteur Sylvie EPELBOIN qui accompagne au quotidien des personnes confrontées à l’infertilité, dans son service d’AMP, nous fera part également de son expérience de gynécologue spécialisée en AMP.

Soleine SCOTNEY nous parlera de son expérience professionnelle  au sein de la « Clinton Health Access Initiative« , pour la démocratisation de l’accès au traitement pour infertilité en Afrique.

Merci de vous inscrire auprès de Sandrine NGATCHOU qui participe aussi à cette conférence, pour faire entendre les voix des femmes qu’elle côtoie au quotidien sur les réseaux sociaux et avec qui nous, co-organisons cette conférence :  ovocytemoi@gmx.fr

Nous vous invitons à l’issu de cette conférence à un buffet, offert par l’association d’Emmanuel MADUDA, Un jeune un métier.

Merci de diffuser largement cet événement et rendez-vous le 28 octobre !

#1couple6 #kisita #ewonbé #jassir #ingumba #kishita #golhe #ekomba #aker #utasa #manmanmilet

 

 

Voici le plan pour vous rendre dans la salle de conférence R229 (deuxième étage, via l’ascenseur n°2). Université Paris Descartes 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris

Une réflexion au sujet de « l’AMP intègre-t-elle une France Plurielle ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s