Retour sur l’audit Européen sur la fertilité

Le 28 mars dernier, s’est tenu un audit européen de la fertilité (The European Policy Audit on Fertility – EPAF) au Parlement Européen de Bruxelles. Il s’agit d’un projet collectif entre :

  • FE (Fertility Europe http://fertilityeurope.eu), une organisation européènne basée à Bruxelles représentant des patients infertiles, et surtout d’autres associations de patients infertiles
  • et ESHRE (European Society of Human Reproduction and Embriology https://www.eshre.eu/), organisme basé à Bruxelles, à l’origine fondé pour stimuler la recherche et la médecine reproductive
  • Et le laboratoire Merck KGaA en guise de sponsor de l’Audit

L’objectif de cet audit était de collecter des données à un niveau national pour les comparer puis de préconiser des recommandations à un niveau européen.

Par ailleurs, l’audit a intégré un zoom sur 9 des états membres : Republique Tchèque, France, Allemagne, Italy, Pologne, Roumanie, Espagne, Suède et UK.

 

Le document commence par une préface, une introduction et des rappels :

  • Le droit à la famille est noté dans l’Article 12 de la Convention Européènne des droits de l’Homme
  • Un couple sur 6 dans le monde est touché par l’infertilité, 25 millions de personnes en Europe
  • Plusieurs techniques PMA existent mais malgré un manque de formation et de sensibilisation, ainsi que la stigmatisation sociale qu’implique l’infertilité, les barrières d’accès aux traitements et à la PMA restent tenaces. Le sujet doit donc être adressé, d’autant plus qu’il faut faire face au déclin démographique de l’Europe.
  • L’infertilité est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé où l’infertilité est définie et caractérisée par l’absence de grossesse et l’incapacité à devenir parents s’il n’y a pas le traitement adéquate.

 

 

Zoom France

 

Le taux de fertilité est 2.01

PMA et Loi Bioéthique sont régulées

Les traitements sont complexes et le périmètre va de l’insémination à la FIV et au don en passant par le diagnostic, etc…

Environ 25% de naissance FIV/ICSI et 10% insémination

GPA, double don et « pregenetic screening » ne sont pas autorisés.

La PMA reste fermée aux couples de même sêxe

Les tabous sont forts. Il n’y a pas assez d’information ni de prévention, un plan est demandé et doit être mis en place.

Les listes d’attente de don d’ovocytes poussent les patients à s’orienter vers d’autres solutions et d’autres pays.

Les résultats de l’élection présidentielle 2017 peuvent avoir un impact à long terme sur le plan qui sera mis en place et les décisions qui seront prises.

Des associations se mobilisent dont MAIA et BAMP !

Une réflexion au sujet de « Retour sur l’audit Européen sur la fertilité »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s