Et si on pensais aux synéchies ?

Nous vous en avions déjà parlé, lors d’un précédent article : BAMP a réalisé fin 2017, un document d’information sur les synéchies à destination des professionnels (gynécologues, obstétriciens, médecins, chirurgiens, etc.).

« Pouvant entraver l’implantation de l’embryon ou empêcher la fécondation, les synéchies ont un impact majeur sur la fertilité. Pourtant, ce facteur est souvent mal connu de tous, médecins et femmes. Seuls certains chirurgiens gynécologues ont l’expertise nécessaire à la prise en charge des synéchies. »

Gézabelle qui travaille sur ce dossier depuis un an et demi, vous propose aujourd’hui la brochure : « Préserver sa fertilité. Que faire après certains actes obstétricaux ou certaines chirurgies gynécologiques ?« 

Cette brochure à destination des femmes va être mise en ligne sur le site du CNGOF avec la brochure qui est déjà disponible pour les médecins.

C’est une nouvelle étape dans le travail d’information et d’accompagnement des femmes pour la préservation de leur cavité utérine et donc d’une partie importante de leur fertilité.

Car une femme informée, est une femme qui pourra faire des choix et être actrice de sa santé reproductive.

Vous pourrez retrouver des exemplaires sur les différents stands de l’association en région. Mais si vous souhaitez imprimer un exemplaire au format A4 et recto-verso, c’est par là

De plus, nous pouvons déjà vous dire qu’une session sur les synéchies est en préparation pour le prochain congrès du CNGOF qui aura lieu à Strasbourg au mois de décembre 2018.

Les professionnels de la gynécologie et de l’obstétrique pourrons retrouver ces brochures sur le stand de votre association lors de ce congrès et lors d’autres rendez-vous à venir.

 

Si vous avez besoin d’être informée, accompagnée et orientée sur ce sujet des synéchies vous pouvez contacter Gézabelle via SYNECHIE@BAMP.FR 

POUR la prévention, POUR la santé reproductive, POUR la santé des femmes, POUR leur information

2 réflexions au sujet de « Et si on pensais aux synéchies ? »

  1. Incroyable… J’en ai presque les larmes aux yeux… 2012: début de notre parcours d’infertilité. Avant de commencer les IAC, je subis une hystérocoelioscopie. Au réveil, on me dit que tout s’est bien passé mais on me demande ce que j’ai subi comme intervention avant parce qu’ils ont trouvé pas mal de synéchies. Je me suis toujours dit que c’était curieux et qu’il y avait sans doute un début d’explication mais les gynécos du centre me soutenaient que ça n’avait aucune incidence… 4 FIV + 1 FIV DD après, nous sommes sortis du parcours PMA sans réponse et épuisés. Heureusement que l’adoption a fait de nous les plus heureux des parents… Et si j’avais eu raison depuis le départ de soupçonner ces synéchies ? Ok ne refera pas l’histoire parce qu’elle est magnifique et que je ne voudrais pour rien au monde ne pas connaître notre fille mais bon, la médecine fait trop souvent la sourde oreille…

    J'aime

    1. Effectivement, la réaction des médecins est très étrange.
      Moi, mon grand regret est d’avoir demandé un curetage pour ma deuxième fausse couche, faute d’information. Ça a été le début de nos galères. Mais d’un autre côté, ces galères m’ont amenée jusqu’à mon adorable petit bonhomme. Difficile dans ces conditions d’avoir des regrets…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s