Le Sondage du Samedi : Madame, quel âge avais tu lors du début des essais bébé?

Sondage réservé aux membres d’un couple concerné par l’infertilité bien sur!

Pour tordre le cou à ceux qui seraient tentés de penser que l’on n’a que ce que l’on mérite car, étant des monstres d’égoïsme nous aurions toutes privilégié carrière et bon temps avant de fonder une famille …

Parce que si l’on a plus de 40 ans en PMA c’est souvent car on a un parcours déjà long de plusieurs années en AMP

Parce que, si, on peut parfaitement être en insuffisance ovarienne à 30 ans…

Ou tout simplement parce que l’on n’a pas toutes la chance de tomber sur le bon partenaire au bon moment!

Les autres sondages sont . Notamment pour aller répondre à la même question pour vos hommes!

59 réflexions au sujet de « Le Sondage du Samedi : Madame, quel âge avais tu lors du début des essais bébé? »

  1. Je trouve dommage que le sondage ne commence pas plus tôt. J’ai coché la première case mais je trouve que ça manque de précision…

    J’ai arrêté la pilule à 24 ans et 2 mois. 😉

    J'aime

  2. Pour ma part, j’ai pris la pilule 2 mois et demi. Je l’ai arrêtée en voyage de noces en avril 1994…
    Cela faisait donc plus de 3 ans d’essais bébé quand nous avons fait la 1ère Fiv et 15 ans a la dernière.
    Être toujours ensemble après tout ce parcours d’échec est formidable.

    J'aime

  3. Akismet quel parcours ! De telles épreuves peuvent souder un couple comme jamais !
    J’ai coché la première : arrêt de la pilule à 20ans, et si mon +++ tout récent s’accroche jusqu’au bout, j’aurai 25ans quand j’accoucherai.

    J'aime

    1. C’est aussi un peu l’idée derrière l’aspect ludique 😉 Aller à l’encontre des idées reçues et rester très factuel, loin des préjugés. N’hésitez pas à les relayer sur vos blogs car plus on aura de « votant » plus les chiffres seront fiables.

      J'aime

    1. Oops, desolee de ce bug que je suis bien incapable de resoudre … Je me note ça et voterais pour toi lundi du boulot ( car le sondage est bloqué par cookies pour éviter les votes multiples du même ordi!) .

      J'aime

  4. C’est super ces sondages! Et je suis aussi surprise du résultat!
    Pour ma part j’ai arrêté la pilule (prise pendant 9 ans) 2 mois après notre mariage – j’avais 25 ans, mon mari presque. On se disait qu’on arrêtait les protections sans pour autant chercher à tomber enceinte (compter les jours etc…). 6 mois après, nous avons introduit les calendriers. Puis les tests d’ovulation. Puis les positions improbables, puis les courbes. AU bout d’un an au total, on a vu ma généraliste qui nous a donné un spermo et un test écho + AMH pour « nous déstresser ». Bingo, nous la remercierons jamais assez, c’est grâce à ces tests qu’on a pu voir que quelque chose clochait

    J'aime

    1. Dame Lapin, un sondage est déjà programme sur ces étapes et même sur les premiers mois d’essai ! ( température, TO, positions improbables …) 😉
      Suspense, ce sera le feuilleton BAMP de l’été 😉

      J'aime

  5. 35 ans.
    Je ne suis pas un monstre d’égoïsme ayant privilégié ma carrière 😦
    Non, c’est juste qu’on a mis du temps à se trouver avec mon homme, du temps à comprendre que quelque chose clochait, du temps perdu avec un gygy qui pour lui tout allait bien.
    Du coup, avec ce départ tardif, le parcours pma est beaucoup plus court pour moi : 1 seule FIV annulée avant de devoir partir à l’étranger pour FIV DO.

    J'aime

  6. 27 ans 1/2 à l arret de la pillule… Et 31 ans 1/2 à présent. C est la première fois que je commente sur ce site, je voulais juste en profiter pour féliciter les femmes aujourd hui maman ou encore en attente à l’origine de ce beau projet qu’est bamp!

    J'aime

  7. 27 ans le premier essai et l’img qui a suivi. Puis le grand désert pourtant sans aucune contraception jusqu’à la fiv do qui m’a donné la joie d’être maman à presque 42 ans.

    J'aime

  8. J’adore ce sondage ! Très belle initiative.
    Pour ma dernière FIV lors d’une écho-endo de monitorage, je me suis pris de plein fouet la réflexion du vieux monsieur qui procédait à l’examen « que si j’en étais à faire des FIVs c’est parce que j’avais trop privilégié ma carrière ». J’ajoute que je venais de lui dire que je faisais des FIVs depuis 4 ans à cause d’infertilité masculine. Quant à ma carrière, elle est au point mort depuis longtemps et notamment à cause de la PMA… Donc je suis ressortie du cabinet d’échographie en pleurs… L’impression d’avoir raté ma vie personnelle ET professionnelle !
    Quand je vois tous les documentaires sur l’infertilité où systématiquement sont exposés des couples avec une femme de plus de quarante ans qui dit s’être « réveillée et avoir pris conscience qu’il lui manquait un enfant dans sa vie », ça me rend dingue…
    Bref, cette façon que la société a de stigmatiser les couples et, en particulier, les femmes confrontées à l’infertilité m’agace au plus haut point et donc j’applaudis !

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi Plume… les gens en dehors du parcours hurle « au caprice » de faire un enfant à mon age (bientot 40 ans..) que cela est de l’archanement et de quoi je me plaint ? profitez de la vie…!! Bah voyons !!!
      Nous avons mis du temps avec Mister Cat à nous trouver.. la vie est faite ainsi !! Alors quoi j’aurais dû faire un enfant avec le premier venu ? me marier à 20 ans comme l’ancienne génération ? je suis saturée des critiques.. et me blessent terriblement.
      je galère aussi niveau boulot !! période de chomage, fiv, missions d’intérim, fiv, tec, pendant les missions ! avec la boule au ventre toujours présente !! « comment mes absences vont etre prises par mon employeur » ?? que vais je dire ?? .. cumuler travail et fiv c’est l’angoisse total pour moi !! il devrait y avoir des droits pour les femmes en FIV, plus ou moins comme les femmes enceintes. J’en ai marre de m’engendrer du stress supplémentaire à cause du boulot.. j’en ai déjà sufisemment avec les fiv et les échecs… !!

      J'aime

      1. Exactement ! Pourquoi le 100% infertilité de la prise en charge sécu n’engloberait pas quelques heures pour Les échos et les pds comme pour les femmes enceintes ? Soyons innovantes et proposons le dans le manifeste !

        J'aime

    2. Plume : Ton lien sur ton blog fonctionne très bien et tes lectrices sont au rdv. Merci beaucoup! n’hésite pas (et les autres bloggeuses aussi!) à en faire autant pour les sondages qui te paraîtront utiles et intéressants!
      C’est aussi une voie ludique pour un 1er pas vers le blog du Collectif BAMP! 🙂

      J'aime

  9. J’ai arrêté la pilule en 2001. 3 ans d’essais avant le diagnostic d’endométriose sévère, 1 opération, 1 rupture, 1 autre opération, 1 nouvel homme, encore une opération. Bref, j’ai pris le premier rdv PMA avec mon mari en septembre 2011.
    Alors le  » à votre âge il ne faut plus trainer », il passe plutôt mal. Comme si j’y avais pas pensé avant, écervelée que je suis.

    J'aime

  10. Super sondage, on voit que les essais commencent rarement après 35 ans. Pour l’instant on voit 30% a 26 ans ou avant, je suis surprise. J’espère que ça contribuera a tordre le cou aux idées reçues.
    Moi c’était 29 ans, et déjà j’ai culpabilisé d’avoir attendu si longtemps (en même temps je ne le sentais pas prête avant…).

    J'aime

  11. 25 ans et 3 mois, pour une naissance à 29 ans et 8 mois. Pas de pilule pour nous avant le début des essais (pas supportée), mais des spermicides en milieu de cycle (en comptant large).
    Bravo pour ce sondage qui remet les idées en place.

    J'aime

  12. Je n’ai jamais pris la pilule et j’ai commencé à vouloir un enfant vers 24 ans, on avait des suspicion du côté de mon mari, au premier spermo, je pense 2 ans après, on nous a dit vous avez 8 fois moins de chance qu’un couple normal d’arriver à faire des enfants mais ça peut venir quand même naturellement, alors on a essayé, et puis mon mari ne voulait pas trop que je subisse les traitements, les interventions, les auscultations… alors on a trainé et puis un jour j’ai poussé un peu les choses et à 34 ans je suis devenue maman.

    J'aime

  13. J’avais 25 ans au début des essais officiels (pilules arrêtées 6 mois plus tôt, à 24 ans, mais on faisait attention)…
    J’ai finalement eu mon premier test positif 5 ans et demi plus tard… Pour une naissance à 31 ans!

    J'aime

  14. Nous avons voulu des enfants tôt (moi 19 ans et lui 22) mais ce nest qu’ après3 ans dessaie naturel, 4 insémination négatives, 2 fiv icsi et 1 tec (3 ans et demi) que quelque jour après mes 26 ans jaurai enfin mon miracle 🙂

    J'aime

  15. Pour ma part, j’avais 18 ans!! Et oui, même si jeune, on peut avoir un problème de fertilité. 5 ans plus tard, un 1er + mais fausse couche 😦 Par contre, 6 mois après, un autre + et celui la est resté!! Je suis enceinte de 27 semaines d’un petit garçon qu’on attend avec impatience!!

    J'aime

  16. 24 ans et demi aux premiers essais, j ‘avais arrêté la pilule depuis 6mois déjà, notre 1er RDV PMA aura lieu 2 jours après mes 26 ans, nous avons déjà le diagnostic en poche grâce à notre 1ère gynéco de ville spécialisée dans l’infertilité. Au mieux, lors de la 1ère FIV, cela fera 2 ans d’essai. Notre parcours a été relativement rapide. Grâce à notre 1er RDV au bout de 8 mois d’essai infructueux et une gynéco qui nous a pris au sérieux. Résultat : OATS sévère, notamment tératospermie très élevée… Quasiment aucun spermatozoïde fécondant…

    Et dire que certains gynéco demandent 2 ans d’essai avant les 1er examens…

    J'aime

  17. J’ai arrêté la pilule quelques jours avant mon 30ème anniversaire. 3 ans d’essais avec 1iac et une coelioscopie qui a un peu mal tourné, me voilà en pleine séparation à 33 ans. Aurais-je un jour un enfant ? Même si les problèmes diagnostiqués semblaient venir de monsieur (ats), forcément, je me pose la question. Et oui, la PMA nous a séparés…

    J'aime

  18. 28 ans pour moi. Et à 16 ans j’avais déjà fait une écho pour des maux de ventre chronique. Verdict : OPK… Non l’infertilité n’est pas QUE liée à l’âge…. Je regrette seulement que les médecins à l’époque ne m’aient pas mise en garde sur les difficultés pour tomber enceinte, j’aurais consulté plus vite… Ce n’est qu’après que je me suis souvenue de cette écho…

    J'aime

    1. Coucou tatafloute,
      Je te lis et il m’est arrivé exactement la même chose! Une écho à 16 ans pour un kyste à l’ovaire et une gyneco délicate qui me dit « vous aurez du mal à avoir des enfants » ! (Dystrophie ovarienne), comme quoi on enfouît tout… Cette petite phrase je ne m’en suis souvenue qu’il y a peu de temps… J’ai maintenant 35 ans et plus de 5 ans d’essai bébé derrière moi alors elle avait raison l’indelicate…

      J'aime

    2. Je rebondis à ce que tu dis tatafloute , je tenais à dire aussi qu’à mon adolescente , dû à des cycles très irréguliers voir très très irréguliers je consulte,on m’annonce vous êtes opk c’est normal les cycles irréguliers dans votre cas.. . On fait quoi ? rien Mlle , il n’y a rien a faire… vers 22 -23 ans avec la maturité je commence à comprendre qu’il y aurait un bug pour faire un enfant un jour. Je consulte au moins 4 gynécologues differentś, autant d’endocrinologues.. Avec des avis tous différents je sachant plus à qui se vouer…fait maigrir.. Bah oui mais les opk sans chercher d’excuse ont des soucis pour maigrir quand même un peu, bon vos poils ( la joie des opk) androcur + hormones différentes,,, au bout de 3-4 ans d’hormones à changer à tout va, patchs sur la fesses, ou gels , petites pilules pour les menauposees , du médiator ou metformine..aucunes améliorations sauf un changements physique pour moi… prise de poid plus important….. J’ai tout arrêter du jour au lendemain en me disant aucun médecin ne dit la même chose, je stoppe tout… Mon corps fonctionnera comme il a envié de fonctionner… Le temps passe la vingtaine est passée, me voilà dans la trentaine pas d’amour stable .. Je consulte un gynécologue à deauville ayant demem̈agé a cet époque.. Il me dit vous inquiétez pas le jour ou vous aurez envié d’un enfant.. Une électro- stimulation des ovaires et voilà, ce n’est pas compliquer… Ce va aller… Le temps passe… Je rencontre mon amour de ma vie a 36 ans…pour la,première fois je parle enfant avec un homme.. Je lui fais part de mes soucis.dela réflexion du gynécologue a deauville … On n s’inquiéter nullement… Même lorsque le ciel nous tombe sur la tête avec le 1er sperme OATS… Pff ok ce sera plus long mais facile apparemment tout ça…. depuis 2010 nous sommes dans la course de la PMA, on a ravaler notre assurance !! nous sommes lucide sur l’avenir qui peut être le notre si jamais… Si seulement on pourrait nous expliquer clairement les choses, si seulement on ne minimisait pas tout ce parcours, si seulement les gynécologue de ville auraient l’humilité de dire.. « Ce n’est plus dans mon domaine de compétence, allez consult au plus tôt  » si seulement ils pouvaient intervenir auprès des jeunes filles et les informer clairement….. on ne serai pas toutes interloquées sur ce qu’ils nous arrivent……

      J'aime

  19. Mesdames et Messieurs si certains lisent les sondages pour les femmes !
    N’oubliez pas que vous pouvez demander à devenir membre du collectif BAMP, soit en tant que membre actif, soit en tant qu’ami-e-s de la cause !

    J'aime

    1. Le sondage consacré a l’âge de ces messieurs est programmé pour samedi ! J’espère qu’ils seront au rdv ! Et que leur moitié les incitera à nous rejoindre .

      J'aime

  20. La seule chose, c’est que dans les critères pronostics, l’âge de la femme est vraiment un facteur majeur alors que l’âge de l’homme n’a que très peu de poids, sauf « extrême » et d’ailleurs, pas de limite légale imposée en PMA. Mais je suis pour faire participer les hommes 😀

    J'aime

    1. Vu la chute de la qualité et du nombre de spermatozoïdes dans la population générale (au point que les moyennes biologiques qui servent à établir les fourchettes de normalité ont été réévaluées ces dernières années!!!!) , je crois qu’il ne faut pas qu’ils tardent trop non plus, car le spermogrammes successifs montrent rarement des améliorations…

      J'aime

  21. Oui c’est à mes 35 ½ ans qu’on a parlé bébé (à la base une pilule oubliée d’ailleurs et jamais reprise)… Mais le timing est quand même serré…
    Je rencontre mon Homme à 34 ans… en pleine séparation, début d’une procédure de divorce d’avec une femme qui sur bien des points répond aux critères de « Perverse Narcissique »… Convaincu qu’il n’avait aucun droit par rapport à son fils de 5ans ½ à l’époque puisqu’elle lui disait… ben tiens…
    Alors voilà, 1 an… enfin le divorce obtenu… avec garde alternée… mais la maman est ulcérée de voir son Ex reconstruire avec une autre… elle s’ingère dans notre vie… nous fatigue nerveusement… ré-attaque pour priver un papa de son fils (désormais le seul moyen de pression)… La Juge rejette sa demande…
    Mais surtout malgré tout ça… on apprend à se connaître et à vivre ensemble… on cherche l’équilibre… on RECOMPOSE en bref…
    Le petit à désormais 8 ans… il comprend… on a trouvé une complicité à 3… Il m’a montré que je savais m’occuper d’un enfant… l’aimer même s’il n’est pas de moi… même si sa maman nous déteste ouvertement… Il m’a montré à quel point son papa est un bon PAPA…
    J’aurais pu décider de faire un bébé à 24 ans avec mon 1er qui me paraît toujours aussi immature malgré sa récente paternité… ou à 30 ans avec mon 2nd qui était fidèle à plusieurs à la fois… Non j’ai attendu de trouver un homme que je vois en Papa et que son petit trouve ses marques dans sa nouvelle vie à 2 familles…
    Ben oui aujourd’hui j’ai 37 ans… et à 6 jours de la fatidique PDS… j’ai peur des conséquences de mon âge, mais n’ai aucune honte d’avoir attendu la bonne rencontre et que les choses se callent…

    J'aime

  22. MERCI !

    entre le  » mais vous êtes jeunes, tu t’inquiètes pour rien, je ne me fais aucun soucis pour vous martelé avec bienveillance par les proches  » et le discours médiatique  » la PMA, heureuse chance pour ces femmes qui, non conscientes de l’existence d’une horloge biologique interne qui avance inexorablement, font des choix de carrière … » entre ces clichés, des milliers de femmes, de couples stagnant dans le doute, l’angoisse et l’attente perpétuelle pour de multiples raisons que les fertiles ne souhaitent pas voir. Plus rassurant de se dire que le déclin de la fertilité est lié à l’individualisme et les échecs de traitements à l’age.

    Nous avons commencé les essais à 25 ans, quasi jamais pris de pilule, célioscopie, adhérences, insuffisance ovarienne précoce, échecs de traitements, échecs de fécondation, protocoles de FIV des plus en plus lourds, une vie professionnelle compliquée par la PMA, une vie sexuelle à ré-écrire, un amour profond renforcé au fil des échecs, mais des stigmates qui cicatrisent lentement… je serai maman pour mes 30 ans. A 23 semaines de grossesse, je ne réalise toujours pas que nous allons avoir ce privilège de devenir parents et me suis surprise à me dire lors d’une envie de vomir nocturne la semaine dernière  » putain si ça se trouve je suis enceinte » … A 29 ans, y a eu déjà bien du mal de fait 😉

    MERCI BAMP !
    et merci les blogueuses

    J'aime

  23. Moi aussi j’ai mis du temps à rencontrer l’homme de ma vie! Nous nous sommes rencontrés à 30 ans (l’age où toutes mes copines ont commencé à avoir leur premier bébé)… On a pris notre temps pour se connaitre, se marier, vivre des choses à deux et à 34 ans pour moi (33 pour lui) nous avons commencé les essais bébé (pendant notre voyage de noces)… Je n’ai pas attendu pour ma carrière (j’aime mon boulot mais je n’ai pas d’ambitions particulières) ni pour profiter trop longtemps d’une vie sans enfants … J’ai attendu de trouver la bonne personne, l’homme avec qui j’ai envie de construire et fonder une famille … On s’est rencontrés un peu tard pour dame nature mais je suis déjà tellement heureuse de l’avoir rencontré, qu’on se soit trouvés! Je ne regrette rien ! Je ne crois pas que les femmes attendent de fonder une famille pour leur carrière ou d’autres raisons obscures, c’est plutôt une question de rencontre, trouver la bonne personne!
    On n’a pas pensé qu’on pourrait avoir des problèmes d’infertilité … mais au bout de 8 mois, on se doutait que quelque chose n’allait pas, et on a pas eu à chercher très loin … L’OATS sévère de mon chéri nous a envoyé directement à la case PMA & FIV ICSI sans passer par les autres cases … en passant nous avons découvert mon début d’insuffisance ovarienne… 1er RV PMA juste un an après le début des essais, 1er FIV 6 mois plus tard, négative … la prochaine dans deux mois et entre temps on a eu 36 et 35 ans … Le temps joue contre nous mais on y croit !

    J'aime

  24. Ah ça soulage! Non mais qu’est ce qu’il ne faut pas entendre :en gros c’est bien fait pour elles elles n’avaient qu’à s’y prendre plus tôt! Ça donne des envies de les coller au mur…
    On pourrait rajouter aussi et quel âge avez vous maintenant, ça permettrait d’évaluer le temps moyen passé en PMA… Désolée c’est mon côté « freak » de la statistique…;-)
    Bravo pour ton blog, il est super marrant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s